Manuel pratique de la haine

Traduction PAULA ANACAONA  - Langue d'origine : PORTUGAIS (BRESIL)

À propos

  « Il est temps que je me venge, ma faim s´est transformée en haine »     Au Brésil, dans la favela, Régis, Magicien, Lúcio la Foi, Neguinho et Aninha planifient le braquage parfait. Sans perspective de futur, tombés dans l´engrenage cruel de la haine, poussés par une faim ultime, ils tuent, aiment ou meurent dans des proportions démesurées.     La violence, hors de contrôle, explose et s´impose dans cette oeuvre brute. Entre révolte et faim, dans un univers de l´action et de la réaction, dans un univers primaire de tensions et de peur perpétuelles, les assassinats s´accumulent...     Écrit par Ferréz, une des voix marginales les plus prometteuses de la fiction urbaine brésilienne contemporaine, le Manuel Pratique de la Haine, roman original, marginal et vertigineux, révèle sans fard la brutalité des favelas de São Paulo.   Paulo Lins, auteur de la Cité de Dieu a préfacé l´édition française du Manuel pratique de la haine : « Il n´y a pas de héros, pas de méchants, seulement des perdants aux prises avec un jeu sans règle, sans limite et terriblement meurtrier. Ferréz écrit avec la virtuosité des grands romanciers brésiliens. J´aime sa prose, rapide, précise, réaliste et profondément poétique. »       

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782918799085

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    249 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Ferréz

  • Pays : Bresil

Fils d'un chauffeur de taxi et d'une domestique, l'écrivain Ferréz, leader communautaire de la favela Capão Redondo à São Paulo confie que la littérature a été pour lui une planche de salut.ÿPendant sa jeunesse, il enchaîne les petits boulots sans jamais se séparer des livres, même s'il devait parfois perdre des heures dans les transports en commun pour aller à la bibliothèque la plus proche.ÿSes romans décrivent le quotidien violent de son quartier. Se basant sur des faits et des personnages réels de sa favela, s'imprégnant des thèmes qu'il combat et avec lesquels il cohabite, Ferréz réfléchit dans son ?uvre sur le racisme, la pauvreté, la violence et la solitude de l'homme dans la société de consommation.ÿPour lui, vivre à São Paulo, c'est survivre.ÿFerréz a créé un nouveau type de littérature , la littérature marginale. Une littérature faite par les exclus pour les exclus en marge du pouvoir central.

empty