Atrabile

  • Celestia

    Manuele Fior

    Celestia, désormais coupée du continent, est devenue un étrange ghetto, un repère pour de nombreux criminels et autres marginaux, mais également un refuge pour un groupe de jeunes télépathes. Les événements vont pousser deux d'entre eux, Dora et Pierrot, à fuir l'île pour rejoindre le continent; là, ils vont découvrir un monde en pleine métamorphose, un monde où les adultes, prisonniers de leurs propres forteresses, restent les gardiens de «l'ancien monde», et où une nouvelle génération pourrait guider la société vers une nouvelle humanité.
    Récit spéculatif ouvertement ancré dans la science-fiction, Celestia poursuit une réflexion entamée par l'auteur dans L'Entrevue (Futuropolis), une réflexion sur le futur de l'être humain, sur sa possible évolution en tant qu'espèce, comme sur les prochains défis auxquels il sera confronté dans un avenir plus ou moins proche.
    Près de dix ans après Cinq mille kilomètres par seconde (Prix du meilleur album au FIBD d'Angoulême en 2011, traduit depuis dans une quinzaine de langues) Manuele Fior revient chez Atrabile et nous offre son oeuvre la plus ambitieuse à ce jour, et sans aucun doute la plus aboutie.

  • Souvenez-vous ! Après deux livres à la portée confidentielle, Les Gens le dimanche et Icarus (et un autre chez Delcourt, Mademoiselle Else), Atrabile publiait en 2010 le quatrième livre de Manuele Fior, Cinq mille kilomètres par seconde. Le livre bénéficia immédiatement d'une excellente réception aussi bien critique que publique, jusqu'à être couronné en janvier 2011 par le Prix du Meilleur Album de l'année au Festival d'Angoulême.
    Vendu à plus de 20000 exemplaires, traduit en une dizaine de langues, le livre est devenu un des « incontournables » du catalogue atrabilaire. Aujourd'hui épuisé, Atrabile propose de pu-blier une nouvelle édition du chef d'oeuvre de Manuele Fior, le basculant de la collection Flegme à la collection Ichor, et lui offrant ainsi un nouvel écrin, avec une nouvelle couverture cartonnée, et surtout un format sensiblement plus grand - un nouveau format qui permettra d'apprécier encore mieux la beauté et la subtilité des aquarelles de ce talentueux auteur italien.
    Pour mémoire : Tout en racontant l'histoire d'amour contrariée de Piero et Lucia, Cinq mille kilomètres par seconde nous promène dans le monde et dans le temps, à l'heure où les nouvelles technologies et la quasi instantanéité de l'information semble abolir les distances, et rendre plus troubles encore les sentiments humains.

  • Icarus

    Manuele Fior

    Qui de Faust ou d'Icare saura discerner la part de l'homme de celle du monstre ? Qui saura tuer son propre Minotaure ? Icarus nous transporte d'un monde à l'autre , dans les univers parallèles de Dédale et Icare, prisonniers du labyrinthe, et de Sylvia et Faust, architecte prisonnier de ses tourments intérieurs... Dédale cherchant à sauver son fils, et Sylvia son amant...
    Ouvrage ambitieux et imposant mêlant mythologie et psychologie, cet Icarus, après Les Gens le Dimanche, montre une nouvelle facette du talent de Manuele Fior. Plus qu'une simple relecture du mythe d'Icare, c'est une oeuvre à tiroir, foisonnante, touffue, que nous offre ici le jeune auteur italien.

  • Les gens le dimanche

    Manuele Fior

    • Atrabile
    • 27 Septembre 2004
empty