Unicite Francois Mocaer

  • Ce livre est un récit qui, sans rien imposer, marque les esprits par sa puissance évocatrice et sa capacité à nous surprendre par son style enchanteur. À chaque paragraphe, le lecteur pressentira des forces de vie déchirantes. Traversée des apparences ou jeu de miroirs composent cette oeuvre en quête d'absolu. Sentiments insaisissables, émotions et présence au tout se mêlent comme pour mieux trouver dans l'épuisement ce nouveau socle qui mène à la lumière. Un amour fou avec ses obsessions multiples fait jouer le corps entre apaisement et pulsions de chairs tristes et joyeuses. Une exploration qui ne peut laisser indifférent tellement elle nous interroge et nous rend peu à peu, au fil des pages, partie prenante de cette folie qui tout au long du livre guide l'écriture dont la force, paradoxalement, réside en une parfaite maîtrise. S'il fallait classer ce livre, il faudrait peut-être le hisser au rang d'un récit symphonique. L'héroïne, on le comprend vite, n'est autre que la partie émergente de l'auteur qui se glisse à merveille dans les multiples personnages qui lui ressemblent. Ici l'histoire est tout intérieure et n'existe qu'au prix de circonvolutions qui forment la trame du récit. Une histoire d'amour et des histoires d'amitié mais aussi la passion pour l'art et les apparitions d'une mère malade. Voilà tout est dit, il faut lire ce livre pour son écriture et la joie qu'il procure tellement il exprime les forces qui nous traversent. « Nous nous aimons. Notre jouissance n'est pas réelle. Elle est d'un autre monde et multiple. Elle ne se rend pas coupable de polygamie, ni d'adultère. Elle n'est pas source d'insomnie ou d'ennuis, mais la paix ardemment recherchée. »

    Sur commande
  • Avec ce nouveau livre, Jeanne Morisseau nous conte des his-toires parallèles de femmes qui s'entrecroisent. C'est un roman sur la création qui implique l'amour, la recherche d'un absolu tou-jours en chemin. Les doutes et les sentiments sont comme autant de leviers pour nous donner à voir ou à ressentir entre douceur et vio-lence ce qui nous amène à accompagner Grace, Mauve, Morgane et les autres dans leurs pérégrinations intimes. La force de ce récit réside dans la compréhension et la description des émotions qui agitent les âmes jusque dans la dérive des passions tantôt contra-dictoires tantôt en osmose avec l'être. Un livre sur la quête du sens qui peu à peu fait sens en nous, lecteurs. Il faut lire ce roman qui nous envoie comme des flagrances d'ins- tants de vie et leurs beautés. Mauve est à la fois l'héroïne, l'oeuvre incarnée de la narratrice ainsi que toutes les femmes qui vivent en elle et qui tissent la toile grandiose de ce récit dont le style est jubilatoire.

    Sur commande
  • (...) Mais quand le destin loin de vos regards Me laissa hagard sans nourriture Et que la froideur de l'hiver austère Me saisit le coeur, vous, que faisiez-vous ?
    Entendiez-vous mes prières chagrines de sauvagine ?
    Et aviez-vous mal de laisser mourir cet oiseau malade ?
    Oh oui, j'avais mal et je souffrais de carence Je vous cherchais et me pesait fort l'absence Car si j'avais tout, mais tout sans être avec vous C'était ne pas être Le paradis du ciel Resterait fermé à nos coups de pied d'âmes sans échelle Et t'ai-je fait souffrir ?
    T'ai-je laissé mourir ?

    Sur commande
empty