Sophie Chabanel

  • Une jeune femme est découverte empoisonnée dans la salle de bain de son appartement lillois, aussi gai qu'un abri antiatomique. Hormis son métier d'hôtesse d'accueil - idéal pour se limiter à des relations humaines superficielles - rien ne semble avoir éclairé le quotidien de Léa Bernard. Seule piste : peu avant sa mort, elle a travaillé à Genève dans une exposition de cadavres plastinés, au succès planétaire mais interdite en France. Cela aurait-il un rapport avec son assassinat ? C'est sur quoi vont devoir plancher la frondeuse commissaire Romano et son adjoint Tellier : direction la Suisse !
    Côté vie privée, Romano doit faire face aux déboires de Ruru et de Mandela, le chaton qu'elle s'est laissé fourguer au prétexte qu'il est plus facile d'avoir deux chats qu'un seul - comment a-t-elle pu croire un bobard pareil ?

    Avec toujours autant d'impertinence, Sophie Chabanel réussit l'étrange pari de nous faire éclater de rire devant la plus macabre des expositions.

  • Une cérémonie tourne au drame : mais qui a provoqué la mort de l'ancien banquier véreux en pleine remise de Légion d'honneur ? Les suspects ne manquent pas pour la commissaire Romano qui a bien d'autres soucis, son gros chat Ruru vient d'être diagnostiqué dépressif. Débute alors, avec légèreté et humour, une enquête désopilante qui vaut son pesant de croquettes !

    2 Autres éditions :

  • Ruru, félin star du café des chats de Lille, est porté disparu. Le propriétaire des lieux est retrouvé gisant dans une mare de sang. La veuve est davantage bouleversée par la disparition de son animal fétiche. Romano, commissaire borderline, et son assistant Tellier sont chargés de l'enquête. Le légiste est formel : la victime, un brave type apparemment sans histoires, a été assassinée. Le meurtrier et le voleur de chat sont-ils une seule et même personne ? Le duo de choc est sur le coup.

    2 Autres éditions :

  • Posons un oeil nouveau sur l'entreprise grâce au talent de dix-huit grands écrivains classiques et contemporains, français et étrangers.
    Humain, sensible, souvent drôle, le regard des écrivains permet d'aborder tout autrement les nombreuses facettes de l'entreprise : accompagnement du changement, santé au travail, culture d'entreprise, éthique, marketing... Chaque extrait choisi illustre une thématique managériale, ensuite commentée par l'auteure. Pour chacun des 34 extraits, découvrez ainsi : - le contexte socio-historique de l'oeuvre, - une courte présentation de l'extrait choisi, - une analyse nourrie d'exemples.
    De Zola à Houellebecq, en passant par Maupassant, Miller, Gary et bien d'autres, les "curieux" de l'entreprise trouveront matière à enrichir leur réflexion sur l'aventure entrepreneuriale.

    Sur commande
  • L'homme de la rue ; maraudes littéraires avec le samu social Nouv.

    "Tu verras, on a des fidèles, m'explique la responsable de soirée en se retournant. Fidèles : à la façon dont sont prononcés les prénoms, on sent que les bénévoles le sont aussi. Des symétries inattendues entre eux et nous, il y en aura d'autres, au fil des nuits passées à sillonner la ville. Leur culture littéraire, qui souvent vaut la nôtre, leur fréquentation assidue des bibliothèques, et aussi leur diversité d'âges, de styles, de personnalités, miroir de celles des bénévoles. Symétries qui n'effacent pas le gouffre entre nous, qui dormons au chaud, et eux, qui dorment dehors ou dans un squat, mais qui existent malgré le gouffre, qui l'empêchent d'occuper tout le paysage. Avant les maraudes, je voyais juste le gouffre.
    Maintenant, je vois le gouffre, et les symétries."

  • A part un mémoire de psychologie écrit sans utiliser la lettre e, Birgit Pécuchet n'a pas réussi grand-chose dans la vie. Jusqu'au jour où elle a une révélation: puisqu'elle est inapte à trouver sa place dans la société, autant changer de registre. Désormais, elle va se consacrer à son édification morale et au bien-être des autres. Mais loin de lui simplifier la vie, cette noble tâche va l'embarquer dans une série de mésaventures loufoques. Il n'est pas facile si d'être une sainte !

    Sur commande
  • Decompte

    Sophie Chabanel

    Marie, sans demander l'avis de son mari, a décidé d'avoir un enfant. Très vite, l'attente de la grossesse devient obsessionnelle. Comme Robinson, elle note les dates du calendrier dans son journal pour ne pas perdre la raison, mais désormais l'alternance épuisante d'espoir et de désespoir rythme toute son existence.
    Entre accouplements programmés, rendez-vous médicaux et boulot, elle tombe sous le charme d'un nouveau collègue. Sans la délivrer de sa malédiction, il lui apporte un nouveau sujet de préoccupation : serait-il raisonnable de tromper son mari oe
    Au détour d'un contrôle, tout bascule : d'après son nouveau médecin, il est presque impossible qu'elle ait un enfant... Alors Marie décide de se battre. Pas tellement par courage mais parce qu'il faut bien faire quelque chose. En attendant.
    Après avoir presque perdu espoir, elle mène de front procréation médicalement assistée et démarches d'adoption. Un choix profondément iconoclaste sous son apparence de compromis raisonné. À force d'envisager n'importe quoi - y compris de fabriquer l'enfant avec son médecin -, Marie amorce sa reconstruction. Au bout du tunnel, y aura-t-il un enfant oe


    Sur commande
  • « Pour les sans-domicile de moins de vingt-cinq ans, il faut s'adresser à La Passerelle. Enfin, sauf pour les femmes avec enfant. Et sauf pour les primo-arrivants. Et pour les familles ça dépend, on peut aussi tenter le pôle Familles. (.) Pour l'hébergement d'urgence, il faut absolument passer par le 115. Malheureusement, ils sont presque injoignables. » Pendant deux ans, Sophie Chabanel a travaillé pour une association d'aide au logement à Lyon, deux ans d'immersion dans un système débordé, où les règles contradictoires et illisibles s'accumulent jusqu'au burlesque. Elle y a rencontré des travailleurs sociaux exemplaires et des bureaucrates las, des gens exaspérés et d'autres exaspérants.
    Il lui suffit de quelques détails, dans le journal de bord qu'elle a rapporté de cette expérience, pour saisir, avec une bienveillance lucide qui ne s'interdit pas l'ironie, des vies entières. Elle raconte ces mères célibataires qui l'émeuvent, les harassantes et inutiles réunions, ces personnes au bord d'être renvoyées de chez elles pour une dette de 22 euros, mais aussi celles qui, pour des motifs futiles, refusent un appartement alors qu'elles dorment dans la rue avec des enfants. Au-delà du chaos administratif, de sa rationalité déraisonnable, les sentiments s'exacerbent, révélant un malaise plus profond. Dans ce labyrinthe de paperasserie, de numéros ajoutés les uns aux autres, de réussites fragiles et d'échecs nombreux, chacun de bonne foi cherche, jusqu'à l'épuisement, le chemin de la sortie.

    Sur commande
empty