Humanoides Associes

  • Impliqué en raison de sa complaisance envers les Apaches que certains tentent d'exterminer, le Bouncer sauve une jeune squaw. Il subit également les tentatives de séduction de l'institutrice, tandis que se prépare son affrontement avec un personnage redoutable, la "Veuve noire". Cette dernière est déterminée à s'approprier la principale richesse de la région : une rivière souterraine. Massacres et bandits pittoresques sont au rendez-vous d'un western où les auteurs dépeignent la face obscure des appétits humains. François Boucq y atteint de nouveaux sommets dans son dessin et sa mise en scène.

  • Après le massacre des Apaches dans l'épisode précédent, l'affrontement entre le Bouncer et la mystérieuse « Veuve Noire » semble inévitable.
    Instigatrice de la tuerie, cette manipulatrice convoite insatiablement les terres de la région autant qu'elle dévore ses amants. Le Bouncer n'hésitera pas longtemps à s'engager dans la lutte, surtout quand l'institutrice de Barrow City lui vendra ses charmes pour mettre un terme aux agissements de sa soeur malfaisante.
    Les auteurs dénouent tous les fils de l'intrigue amorcée dans La Veuve noire. On y retrouve les ingrédients pittoresques qui ont fait le succès du western le plus original et le plus sulfureux du moment : personnages hauts en couleur - comme la brute Axel Head, au fer de hache fiché dans son crâne et traînant sa marmaille criminelle derrière lui - action et coups de théâtre au service d'une intrigue rondement tissée.

  • Juan Solo est une jeune frappe haineuse, un fils de flingue que son inextinguible ambition va mener au meurtre, à la richesse, puis à la rédemption. Un thriller moderne, situé dans une cité fictive d'Amérique du sud où violence physique, cynisme et misère morale côtoient magie, mysticisme et humanité.

    Sur commande
  • Juan Solo est une jeune frappe haineuse, un fils de flingue que son inextinguible ambition va mener au meurtre, à la richesse, puis à la rédemption. Un thriller moderne, situé dans une cité fictive d'Amérique du sud où violence physique, cynisme et misère morale côtoient magie, mysticisme et humanité.

    Sur commande
  • Juan Solo est une jeune frappe haineuse, un fils de flingue que son inextinguible ambition va mener au meurtre, à la richesse, puis à la rédemption. Un thriller moderne, situé dans une cité fictive d'Amérique du sud où violence physique, cynisme et misère morale côtoient magie, mysticisme et humanité.

    Sur commande
  • Le Quatrième et dernier volume de Juan Solo, un drôle de thriller mystique dont le héros est une incarnation du Mal, un tueur cynique et lâche, une aberration morale autant que physique, victime d'un destin incontrolable jusque dans sa rédemption.

    Sur commande
  • Dans les rues, les nazis font régner la terreur. Témoins impuissants de la barbarie, deux hommes et une femme tentent de survivre. L'un d'eux s'appelle Pietrolino. Il est mime. Il sait faire oublier la grisaille de ces années d'Occupation par la seule magie de ses mains. Son partenaire et compagnon de route a pour nom Simio. Petit homme plein de ressources, au physique ingrat mais à la débrouillardise infinie, il est le narrateur de cette histoire. Une femme, Colombella, les accompagne à contrecoeur, ponctuant leurs pérégrinations de ses disputes incessantes avec Simio.
    Un jour, Pietrolino et sa petite troupe se produisent dans un café. Devant une poignée de clients, il donne naissance à un monde enchanteur et ouvre en grand les portes de l'Illusion. Le public est enthousiaste. Emporté par sa passion, Pietrolino passe alors à la seconde partie du programme : une métaphore mimée de la résistance contre l'Allemagne d'Hitler, qui se termine par la victoire des Alliés. Mais la réalité reprend bien vite ses droits. Pendant la représentation, personne n'a vu ni entendu les soldats Allemands qui viennent d'entrer. A leur tête, un gradé cruel au regard froid comme de l'acier. L'officier ne tue pas Pietrolino ; il fait bien pire : il lui brise les mains.

    Sur commande
  • Megalex, c'est, à la lettre, La Grande Loi. Celle qui règne sur cette planète que la Reine Maréa a transformée en cité immense et unique, proscrivant la loi naturelle. Mais cet ordre entièrement artificiel est contesté par des rebelles. C'est leur lutte qui fournira le cadre de la série...
    La guerre est déclarée sur Megalex...

  • Sur Megalex, la cité-planète, les règles naturelles sont proscrites. L¹ordre tyrannique règne sur une population renouvelée et contrôlée par manipulation génétique. En proie aux attaques répétées de la forêt de Chem, primitive et impénétrable, le système laisse échapper l¹Anomalie, un clône-policier de plus de trois mètres. Guidé par Adama, la rebelle, le géant parvient à rejoindre le camp des Objecteurs. Une terrible guerilla urbaine s¹engage, sanglante et sans merci.

  • Ce tandem réuni sous l'ombre tutélaire du Mime Marceau a surpris : on n'y retrouvait ni l'univers de SF et de Fantastique de Jodorowsky, ni pour autant l'univers au charme passéiste, doux-amer, d'Olivier Boiscommun. Leur rencontre a produit, disons-le, un OVNI. Il faut dire qu'il s'agit par surcroît de la transposition en bande dessinée d'une pièce de théâtre de mime, initialement écrite par Jodorowsky pour le Mime Marceau ! Cela devient, sous le pinceau de Boiscommun, un hommage plein d'émotion au grand artiste. Dans ce nouvel album comme dans le précédent, la gravité du propos prend souvent le pas sur le divertissement, ce qui n'est peut-être pas ce qu'on attend de ces artistes. Il ne faut pas pour autant passer à côté de cette histoire attachante qui conte le destin du mime Pietrolino à qui les SS cassent les mains. Cette belle méditation est une allégorie du combat salvateur de l'artiste contre la brutalité du réel, du pouvoir de l'amour et de la cruelle indifférence de la vie. Porté par ces grand thèmes fédérateurs (mais peu usités dans la bande dessinée), le talent de Boiscommun y donne sa pleine mesure et la sincérité des auteurs est totale. L'histoire terminée, sa lecture complète permet d'en comprendre pleinement les ambitions et si le premier tome n'a pas immédiatement trouvé tout son public, gageons que sur la durée, les mérites de cette oeuvre seront reconnus.

    Sur commande
  • La Caste des méta-barons racontait la formidable saga des aïeux du guerrier ultime de la galaxie. À travers les parricides, le sang et les larmes de cette terrible lignée, s'élaborait le dernier d'entre eux, celui qui deviendrait l'invincible samouraï du cosmos, le Méta-Baron. Or, cette famille épique et sanguinaire a eu elle-même une génération d'aïeux : les Castaka. C'est leur histoire que Jodorowsky et Das Pastoras racontent ici en deux volumes, une histoire plus brève, mais non moins sanglante et tragique. Après un premier volume consacré à Dayal de Castaka, voici en?n le second volet, centré cette fois sur ses deux ?lles jumelles, Narda et Myrtha.

  • Il y a eu Avant l'Incal, il y a maintenant « Avant » La Caste des Méta-Barons. Dayal de Castaka est là pour tous ceux qui rêvent d'une suite à La Caste des Méta-Barons. Une suite qui se place AVANT et dessinée par un autre virtuose dans la lignée de Gimenez (Das Pastoras) mais qui n'en partage pas moins les mêmes caractéristiques.
    La Caste des Méta-Barons racontait la formidable saga des aïeuls du guerrier ultime de la galaxie. A travers les parricides successifs et les antagonismes générationnels, on comprenait que le Méta-Baron était l'ultime héritier d'une longue lignée de douleurs et de sang, où la condition même de la victoire et de la survie était la mort de tout ce à quoi l'homme tient - l'amour, ses parents, ses enfants...
    Mais ces aïeuls avaient eux-mêmes des ancêtres. Et loin d'être de nobles guerriers au code inflexible, on découvrira qu'il s'agit de pirates sans foi ni loi.

  • L'enfance de Laïth, orphelin doté d'étranges pouvoirs, traqué avec les siens par le redoutable Algärd.PARUTION EN 5 VOLUMES - SÉRIE TERMINÉE"SANGLIER DE BRONZE 2003, Meilleur Jeune Talent - Prix du Salon de la BD de Nîmes"Orphelin recueilli par un clan de chasseurs, Laïth semble détenir d'étranges pouvoirs lorsque le temps vire à l'orage. Le jour où le puissant Algärd croise la route de Laïth et découvre ce don, il n'aura de cesse de le pourchasser pour mettre ces extraordinaires aptitudes à son profit. Traqué, privé des siens, Laïth va alors essayer de comprendre d'où lui viennent ces pouvoirs, et quel est le secret de sa naissance, tout en s'efforçant d'échapper au terrible Algärd.L'ALBUMFin du premier cycle l'Orage. Retrouvez la suite des aventures de Laïth dans Le Prince de l'Orage.

  • L'enfance de Laïth, orphelin doté d'étranges pouvoirs, traqué avec les siens par le redoutable Algärd.PARUTION EN 5 VOLUMES - SÉRIE TERMINÉE"SANGLIER DE BRONZE 2003, Meilleur Jeune Talent - Prix du Salon de la BD de Nîmes"Orphelin recueilli par un clan de chasseurs, Laïth semble détenir d'étranges pouvoirs lorsque le temps vire à l'orage. Le jour où le puissant Algärd croise la route de Laïth et découvre ce don, il n'aura de cesse de le pourchasser pour mettre ces extraordinaires aptitudes à son profit. Traqué, privé des siens, Laïth va alors essayer de comprendre d'où lui viennent ces pouvoirs, et quel est le secret de sa naissance, tout en s'efforçant d'échapper au terrible Algärd.

  • L'enfance de Laïth, orphelin doté d'étranges pouvoirs, traqué avec les siens par le redoutable Algärd.PARUTION EN 5 VOLUMES - SÉRIE TERMINÉE"SANGLIER DE BRONZE 2003, Meilleur Jeune Talent - Prix du Salon de la BD de Nîmes"Orphelin recueilli par un clan de chasseurs, Laïth semble détenir d'étranges pouvoirs lorsque le temps vire à l'orage. Le jour où le puissant Algärd croise la route de Laïth et découvre ce don, il n'aura de cesse de le pourchasser pour mettre ces extraordinaires aptitudes à son profit. Traqué, privé des siens, Laïth va alors essayer de comprendre d'où lui viennent ces pouvoirs, et quel est le secret de sa naissance, tout en s'efforçant d'échapper au terrible Algärd.

  • Le coffret regroupant les deux volumes du premier cycle de la nouvelle série Méta-Baron.
    Depuis que le Méta-Baron a anéanti l'Empire, le chaos a profité aux infâmes Techno-Technos. Contrôlant l'épiphyte, le carburant des voyages interstellaires, ceux-ci ont largement assis leur domination sur la galaxie. Lorsqu'ils apprennent que le Méta-Baron fait route vers Marmola, unique source d'épiphyte, ils font appel à Wilhelm-100. Ce Techno-Amiral, réputé pour son invincibilité et sa cruauté, peut-il arrêter le guerrier le plus puissant de l'univers ? C'est un combat de titans qui s'engage.

  • Sans-Nom, le dernier des Me ta-Barons, se voit confier par le grand conseil des huit intra-dormeurs une mission de la dernie re chance pour sauver la galaxie : trouver les armes qui le rendront invincible et feront de lui le sauveur des huit univers. Il lui faudra non seulement affronter des cre atures de chair et de sang, mais aussi les chime res surgies de son passe et de sa ge ne alogie, pour se montrer digne d'acque rir une nouvelle puissance.
    Car l'arme supre me, nous enseigne le Me ta-Baron, c'est le guerrier lui-me me, capable de connai tre la ve rite de toute chose.

  • En 2011, le classique de Moebius et Jodorowsky enfin restauré dans ses couleurs d'origine va reparaître en tomes séparés.

  • Un recueil centré sur le personnage du Major, qui met en valeur les personnalités multiples de l'un des (anti)héros les plus emblématiques de l'oeuvre de Moebius.
    Entre nostalgie et hommage au genre, onirisme et fuite de la réalité, narration déstructurée et double sens, un univers riche et complexe se dévoile au fil des planches. En résultent ces récits fantasques marqués par la recherche constante de renouvellement de leur auteur.

  • Au lendemain de la guerre de sécession, un groupe de soldats confédérés sème la terreur. Ces loyaux serviteurs d'un Sud sécessionniste et raciste s'en vont de meurtres en pillages. Leurs refus de déposer les armes et d'accepter la défaite, ils le hurlent en faisant couler le sang de ceux qui croisent leur route.

    Le capitaine Ralton Van Dorman est à la tête de cette horde de militaires-pillards. Afin de lever sa propre armée et de venger l'honneur perdu de la Confédération, il décide de s'emparer d'un légendaire diamant, « L'oeil de Caïn ».Volée par sa propre mère 17 ans auparavant, le joyau n'a jamais été retrouvé. Persuadé que l'un de ses frère sait où est caché le diamant, Ralton se sépare d'une partie de ses hommes et part à sa recherche.

    Dans une succession de travellings grandioses où s'impose l'immensité de l'Ouest américain, les frères Van Dorman vont se livrer une bataille sans merci, tragique reflet d'un territoire sauvage livré à la seule folie des hommes. Jodorowsky et Boucq s'attaquent au mythique Far West et en exposent avec brio les deux principales composantes: fureur et violence.

  • Ralton et ses hommes continuent de dévaster la région. Après avoir incendié la banque de Barro City, ils attaquent une diligence en route pour la ville. Les conducteurs et les passagers sont méthodiquement massacrés. Mais lorsque les hommes de Ralton veulent tuer la plus jeune des passagères, une certaine Déborah, Ralton s'y oppose farouchement. Il tue même l'un de ses hommes pour la protéger. Elle est sanglée sur un cheval en direction de Barro City, à demi consciente.

    Lorsqu'elle arrive en ville, le shérif la conduit vers l'école municipale. Déborah s'est portée candidate pour remplacer la précédente institutrice, assassinée par ses propres élèves. La jeune femme découvre que les enfants sont séparés par un grillage suivant leurs origines sociales. Elle décide d'abolir ce type de ségrégation, malgrés l'opposition du maire et du shérif. Cette décision a pour conséquence immédiate de braquer les notables contre la nouvelle arrivante, qui se retrouve isolée dans ses nouvelles fonctions...

    Bouncer et Seth sont bien loin du tumulte de Barro City. Le manchot a emmené son neveu dans un endroit retiré, une vallée où lui-même a été initié au maniement des armes et au contrôle de soi. Seth entame une longue initiation, où souffrance et privation seront son quotidien. Sera t-il prêt à temps pour venger la mort de ses parents ?

empty