Charline Vanhoenacker

  • 80 chroniques pour affronter les rigueurs du XXIe siècle «L'open space, on aurait d'abord dû le tester sur des rats.» «Le monde se divise en deux : ceux qui voient la batterie de leur téléphone à moitié pleine et ceux qui voient la batterie à moitié vide.» «Toute une carrière passée à Pôle emploi, tout ça pour finir chômeuse? C'est là que je me suis dit, Mireille, t'as été inspirée de ne pas faire boucherie.» «Dans la société de l'image, il y a plus emmerdant que de rater son clafoutis : il y a rater la photo de son clafoutis.» Cyclo-prolétariat, flexisécurité, PMA post mortem, ubérisation, start-up nation : Charline Vanhoenacker dépeint avec délectation les travers et les vanités d'une société, la nôtre, qui court après la modernité comme un hamster dans sa roue.

  • « Bonjour la France ! » C'est le cri du soldat belge qui, chaque matin au son du clairon, réveille le citoyen en pyjama. Et parfois sa conscience politique. Qu'elle arrache ses habits au roi « normal » ou rétame les casseroles des vieilles cuisines partisanes, qu'elle prenne d'assaut les Rafale ou canarde les conflits d'intérêts, la « Belge la plus française du royaume » sait cumuler les mandales bien senties... Florilège-majesté.

  • Oh là là ! Monsieur Manu a encore été très fort cette année ! Il a fait les gros yeux au réchauffement climatique, il a serré très fort la main d'un prince saoudien, et il a même souri à quelqu'un qui dormait sur un trottoir (bon, c'était Ruth Elkrief qui campait devant l'Élysée, mais ça compte quand même).
    Bref, il a bien mérité de petites vacances. Sauras-tu l'aider en continuant à faire de notre beau pays la fierté de l'univers ?
    Mets-toi au travail dès à présent pour upgrader ton process et ainsi augmenter le cashflow de la start-up nation. Liberté, égalité, liquidité.

    Les auteurs reversent l'intégralité de leurs droits à la Fondation Abbé Pierre.

  • Kikou ! Ces derniers temps, Monsieur Manu a beaucoup travaillé pour réformer son entreprise notre beau pays et a eu du souci à cause des méchants en gilet jaune et en colère noire qui faisaient rien que de l'embêter. Là, il est parti se reposer dans la piscine de sa grande maison donc c'est à toi de jouer et de l'aider ! Déjoue les pièges des fainéants, des cyniques et des extrêmes et make tes vacances great again !

empty