Clifford D. Conner

  • Marat, savant et tribun Nouv.

    Marat, savant et tribun

    Clifford D. Conner

    • Fabrique
    • 17 Septembre 2021

    Le ro^le de Marat dans la Re´volution franc¸aise reste un sujet de controverses parmi les histo- riens. Il est souvent de´peint comme fou, violent et de´magogue. Cette biographie, e´crite par un historien des sciences ame´ricain, critique cette interpre´tation, explorant notamment les e´pisodes de la fusillade du Champs de mars, des massacres de septembre, puis de son assassinat. Elle s'attarde en particulier sur deux facettes de la le´gende noire qui s'est finalement impose´e. D'abord, celle qui fait de Marat un charlatan. Rien de plus faux, au regard de la science de son temps. Diplo^me´ de me´decine, Marat a exerce´ cette profession avec un succe`s certain, avant de consacrer plusieurs ouvrages a` la physique expe´rimentale. Dans ces deux domaines, ses compe´tences e´taient reconnues par ses contemporains. Si son conflit avec l'Acade´mie des sciences - institution monarchique - sera instrumentalise´ par ses de´tracteurs, Marat n'en demeure pas moins un authentique scientifique du xviiie sie`cle, au me^me titre qu'un Lavoisier ou un Condorcet. L'insistance sur le pre´tendu charlatanisme de Marat a bien entendu pour but d'e´tayer cet autre mythe, celui d'un sociopathe sanguinaire, du moins d'un franc-tireur isole´. Or, pour Clifford D. Conner, ce qui distingue Marat des autres grandes figures de la re´volution, comme Danton et Robespierre, c'est sa comple`te identi- fication avec la lutte pour l'e´galite´ des classes non posse´dantes. Souvent occulte´e, la contribu- tion de Marat, en tant qu'agitateur, journaliste et meneur a e´te´ de´cisive dans la transformation sociale accomplie par la Re´volution. La lecture contextualise´e de L'Ami du peuple de´voile la clairvoyance et le courage politique d'un homme qui n'he´sitait pas a` aller a` contre-courant, y compris de l'opinion populaire - tout le contraire d'un de´magogue et d'un opportuniste. Cet ouvrage, qui renouvelle depuis outre- Atlantique la litte´rature disponible en franc¸ais sur Marat, est une introduction enthousiaste a` la figure la plus subversive de la Re´volution franc¸aise.

  • Nous connaissons tous l'histoire des sciences telle que nous l'avons apprise dans les manuels scolaires : comment, grâce à son télescope, Galilée démontra que la Terre n'est pas au centre de l'univers ; comment Newton découvrit l'existence de la gravité en voyant tomber une pomme ; comment Einstein résolut les mystères de l'espace et du temps grâce à une simple équation. Le récit traditionnel de cette épopée attribue à une poignée de grands hommes aux grandes idées l'intégralité de ces découvertes.
    Pourtant les sciences sont depuis toujours une oeuvre collective. Ce livre raconte l'histoire des savoirs établis par les chasseurs-cueilleurs, les petits paysans, les marins, les mineurs, les forgerons, les guérisseuses et tant d'autres gens qui devaient assurer leur subsistance au contact quotidien de la nature. La médecine trouve son origine dans la découverte par les peuples préhistoriques des propriétés thérapeutiques des plantes. La chimie et la métallurgie se développent à partir des savoirs produits par les mineurs, les forgerons et les potiers de l'Antiquité. Les mathématiques doivent leur existence aux topographes, aux marchands et aux comptables.
    Au XIXe siècle, l'alliance du capital et de la science marque le coup d'envoi de la civilisation de la technoscience, dominée par les experts et obsédée par la puissance, l'efficacité, la rationalisation, l'accumulation et le profit. Comprendre ce basculement nous permet de saisir la nature de la tyrannie technologique qui nous aliène aujourd'hui.

empty