David Weber

  • David Weber a plusieurs talents : l'art de camper des personnages féminins hors du commun ; celui de construire un scénario de combat spatial vraisemblable et qui ménage un suspens à couper au couteau.
    Ainsi le capitaine Alicia DeVries, du Cadre impérial, survit contre toute raison à la destruction de son monde natal et au massacre de sa famille au cours du raid de mystérieux pirates. Et elle ne vivra plus que pour la vengeance.
    Mais qui l'a sauvée ? Pour quelle rétribution ? Dans la longue quête qui doit la mener aux têtes pensantes d'un gigantesque complot contre l'Empire, mise au ban de la Flotte, confrontée à des trafiquants de tout poil, Alicia découvrira ce qu'il en coûte d'emprunter la voie des Furies.

  • Rude début de carrière pour le capitaine de frégate Honor Harrington, de la flotte royale de Manticore. Ayant humilié un haut gradé lors d'un exercice, elle se voit chargée, pour sa première affectation de commandant de bord, d'assurer seule la police du système lointain de Basilic, avec un vaisseau hors d'âge à demi désarmé et un équipage qui la rend responsable de son exil. Or une puissance hostile a des visées sur Basilic, terminus d'un "trou de ver", porte du voyage instantané, et fomente une machination complexe pour s'en emparer...
    Marine de l'espace, affrontements dans les étoiles, le cycle d'Honor Harrington adapte la grande tradition du roman d'aventures de mer à la science-fiction. Par la cohérence technologique de son univers et la précision du récit, David Weber y renouvelle le space opera classique avec une rare virtuosité.

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.
    Après la bataille de Manticore, l'Empire stellaire a pour ainsi dire guerre gagnée contre la République de Havre, mais encore faudrait-il aller chercher la victoire au coeur du domaine ennemi. Or un nouveau front risque de s'ouvrir dans le Quadrant de Talbot, où les relations entre Manticore et la Ligue solarienne ne cessent de se dégrader. Honor est donc envoyée en mis- sion à La Nouvelle-Paris pour y négocier une paix de compromis. Mais un plus grave danger guette encore sa nation : le mystérieux et redou- table Alignement mesan, dans le plus grand secret, va frapper ce qui pourrait être un coup fatal... Entre les opérations militaires, les négociations de puissances stellaires, les intrigues, calculs politiques et manoeuvres de propagande, le monde d'Honor Harrington bascule vers un avenir pour le moins incertain.

    Sur commande
  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.
    Confrontée à la mauvaise foi évidente des dirigeants solariens, le Royaume stellaire prend des mesures de rétorsion économique et le ton monte encore d'un cran entre les deux nations.
    Pendant ce temps, la flotte de l'amiral Filareta approche du système de Manticore, et son arrivée imminente n'est plus qu'un secret de Polichinelle.
    Mais la Ligue se trompe d'ennemi et creuse sa propre tombe. Peu à peu, c'est tout l'équilibre politique de la Galaxie qui va basculer ; sous l'impulsion de manipulateurs qui nourrissent pour l'humanité tout entière de sombres projets.
    Est-il encore possible d'éviter la guerre ?

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Si tu veux la paix, prépare la guerre. La nou- velle République de Havre l'a compris : pen- dant les négociations, elle continue secrètement d'étoffer sa flotte en construisant des unités modernes. Sur Manticore, en revanche, l'heure est aux coupes sombres dans le budget de la Spatiale. On met les héros de la guerre au pla- card et l'on fait courir des rumeurs scandaleuses sur Honor et l'amiral de Havre-Blanc.

    L'aveuglement et l'arrogance de la coalition au pouvoir risquent de faire éclater l'Alliance et mettent en péril le Royaume face à la République de Havre et à l'Empire andermien. Seuls les Graysoniens restent lucides. Alors qu'on court à la catastrophe, Honor et l'escadre du Protecteur formeront le dernier rempart.

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Honor est de nouveau dans la tourmente :
    Les chroniqueurs mondains s'en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d'assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore - si c'était possible ! Pour couronner le tout, Manticore est en très mau- vaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d'effectifs, ce n'est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l'ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l'ef- froyable bataille qui s'annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Si tu veux la paix, prépare la guerre. La nou- velle République de Havre l'a compris : pen- dant les négociations, elle continue secrètement d'étoffer sa flotte en construisant des unités modernes. Sur Manticore, en revanche, l'heure est aux coupes sombres dans le budget de la Spatiale. On met les héros de la guerre au pla- card et l'on fait courir des rumeurs scandaleuses sur Honor et l'amiral de Havre-Blanc.

    L'aveuglement et l'arrogance de la coalition au pouvoir risquent de faire éclater l'Alliance et mettent en péril le Royaume face à la République de Havre et à l'Empire andermien. Seuls les Graysoniens restent lucides. Alors qu'on court à la catastrophe, Honor et l'escadre du Protecteur formeront le dernier rempart.

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Honor est de nouveau dans la tourmente :
    Les chroniqueurs mondains s'en donnent à coeur joie quand elle est aperçue dans une clinique d'assistance à la reproduction, et sa vie privée se complique encore - si c'était possible ! Pour couronner le tout, Manticore est en très mau- vaise posture face à la République de Havre et, à en croire les projections d'effectifs, ce n'est pas près de changer. Honor est donc appelée à prendre la tête de la Huitième Force pour une série de petits raids offensifs destinés à pousser l'ennemi à redéployer ses unités. Mais le remède pourrait bien être pire que le mal et, dans l'ef- froyable bataille qui s'annonce, quel que soit le vainqueur, la victoire aura un goût amer.

  • Depuis Mission Basilic, le capitaine Honor Harrington a pris du galon. A bord du croiseur l'Intrépide, elle commande l'escadre qui accompagne l'amiral Courvosier en mission diplomatique auprès du gouvernement de Grayson, dans le système de l'Etoile de Yeltsin. L'enjeu est de taille : devant les visées expansionnistes de Havre, il s'agit de s'allier un système encore indépendant. Mais peut-être la Flotte royale manticorienne a-t-elle commis une erreur en la nommant à la tête de l'escorte militaire : les Graysoniens, qui n'accordent aucun droit aux femmes, semblent le prendre comme un affront personnel.
    Et Honor a le sang chaud... Marine de l'espace, combat dans les étoiles... la saga d'Honor Harrington est l'équivalent moderne des romans d'aventures maritimes, cycle de space operas d'une haute cohérence technologique.

    Sur commande
  • Un vent de révolte souffle sur la Répu- blique populaire de Havre. Mais la caste dirigeante connaît le remède : rien de tel qu'une guerre de conquête pour remplir les caisses et refaire l'union sacrée. Une guerre victorieuse et brève. Or l'ennemi est là : le Royaume de Manticore à la prospérité in- solente. Alors les incidents de frontière se multiplient...

    C'est dans ce climat tendu qu'Honor Harrington reprend du service après une convalescence difficile. Elle est aussitôt confrontée à l'hostilité de l'amiral Parks, son supérieur hiérarchique. Et voici que son plus vieil ennemi revient la tourmenter...

    Marine de l'espace, affrontements dans les étoiles, le cycle d'Honor Harring- ton adapte la grande tradition du roman d'aventures de mer à la science-fiction. Par la cohérence technologique de son univers et la précision du récit, David Weber y re- nouvelle le space opera classique avec une rare virtuosité.

    Sur commande
  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Honor Harrington est revenue d'entre les morts mais son état de santé lui interdit de reprendre tout de suite le service actif. Désormais amiral, elle enseigne la tactique aux nouvelles générations d'officiers.
    Sur le front, le gouvernement havrien, profon- dément embarrassé par l'évasion spectaculaire de la désormais légendaire « Salamandre », veut accentuer la pression, mais c'est compter sans le nouvel arsenal de Manticore. La République serait-elle au bord de l'implosion ? Tandis que les intrigues et les complots se succèdent à La Nouvelle-Paris, la guerre entre dans une phase décisive.
    Honor Harrington est au space opera militaire ce que la saga Hornblower de C. S. Forester était au roman d'aventures maritimes : le sommet.

    Sur commande
  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    Honor Harrington est revenue d'entre les morts mais son état de santé lui interdit de reprendre tout de suite le service actif. Désormais amiral, elle enseigne la tactique aux nouvelles générations d'officiers.
    Sur le front, le gouvernement havrien, profon- dément embarrassé par l'évasion spectaculaire de la désormais légendaire « Salamandre », veut accentuer la pression, mais c'est compter sans le nouvel arsenal de Manticore. La République serait-elle au bord de l'implosion ? Tandis que les intrigues et les complots se succèdent à La Nouvelle-Paris, la guerre entre dans une phase décisive.
    Honor Harrington est au space opera militaire ce que la saga Hornblower de C. S. Forester était au roman d'aventures maritimes : le sommet.

    Sur commande
  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnels.

    Entièrement mobilisée dans la guerre contre Havre, la Flotte royale manticorienne manque d'unités pour protéger les bâtiments marchands du Royaume dans une nation stellaire infestée de pirates comme la Confédération silésienne ;
    Or les excédents commerciaux contribuent largement à l'effort de guerre. Une idée machiavélique germe alors dans l'esprit des pires ennemis d'Honor Harrington : pourquoi ne pas la rappeler en service actif et l'envoyer en Silésie sous couverture d'une petite escadre de vaisseaux marchands armés, avec des équipages de bric et de broc ? Si elle réussit, les cargos manticoriens voyageront en sécurité ; si elle échoue, qu'elle meure sous les coups des pirates. Pile, je gagne ;
    Face, tu perds.

    Sur commande
  • La guerre est ouverte entre la Grande Alliance, qui s'est constituée au fil des romans précédents (Manticore, Havre, Grayson et désormais Beowulf), et la gigantesque Ligue solarienne. La première se contente de se battre sur le plan économique, en saisissant les terminus de trou de ver afin de paralyser le commerce de la seconde et de la priver des revenus que lui rapportent ses protectorats. Afin de contre-attaquer, les mandarins de la Ligue mettent au point l'opération Boucanier, laquelle consiste à détruire l'in- frastructure industrielle de tous les systèmes stellaires neutres collaborant avec la Grande Alliance, afin qu'ils servent d'exemple à ceux qui seraient tentés de les imiter.
    Honor Harrington n'est plus au premier plan des forces de commandement, mais la tournure des événements et la mort supposée de son époux la poussent à prendre la tête de la Grande Flotte (avec l'assentiment bien sûr de l'Impératrice)...

  • L'Option Excalibur est un roman complet isolé dans l'oeuvre de David Weber, mais qui combine deux passions de l'auteur. Il y marie son goût pour l'histoire, militaire notamment, et son engagement dans la science-fiction.

    Sir George Wincaster, troisième baron de Wickworth, ne se doute pas, en embarquant pour la Normandie avec une petite armada afin de conquérir la France du IVX e siècle pour le compte du roi Edouard III, au tout début de la guerre de Cent Ans, que sa flottille va devoir affronter la plus terrible des tempêtes.
    La plupart des vaisseaux sombrent et seuls celui du baron et quelques autres survivent miraculeusement à l'orage. Sir George, son épouse, son fils et les quelque mille chevaliers, marins, hommes d'armes et serviteurs rescapés ne doivent leur salut qu'à l'intervention pro- videntielle d'un astronef extraterrestre qui les arrache à la fureur des éléments déchaînés.
    Mais ils se rendent compte très vite que ce sauvetage est intéressé.
    La Confédération qui règne sur la Galaxie les a réduits à l'état de mercenaires « primitifs ». En échange de leur service obligatoire, ils reçoivent des soins et des traitements qui prolongent leur vie...

  • La guerre est ouverte entre la Grande Alliance, qui s'est constituée au fil des romans précédents (Manticore, Havre, Grayson et désormais Beowulf), et la gigantesque Ligue solarienne. La première se contente de se battre sur le plan économique, en saisissant les terminus de trou de ver afin de paralyser le commerce de la seconde et de la priver des revenus que lui rapportent ses protectorats. Afin de contre-attaquer, les mandarins de la Ligue mettent au point l'opération Boucanier, laquelle consiste à détruire l'in- frastructure industrielle de tous les systèmes stellaires neutres collaborant avec la Grande Alliance, afin qu'ils servent d'exemple à ceux qui seraient tentés de les imiter.
    Honor Harrington n'est plus au premier plan des forces de commandement, mais la tournure des événements et la mort supposée de son époux la poussent à prendre la tête de la Grande Flotte (avec l'assentiment bien sûr de l'Impératrice)...

  • La guerre éclair de Havre a échoué. Le Royaume de Manticore dispose d'un répit. Alors les dissen- sions internes remontent au grand jour, qui saisissent pour enjeu le procès en cour martiale de Lord Pavel Young, accusé de désertion en présence de l'ennemi.
    Le capitaine de vaisseau Honor Harrington se retrouve bien malgré elle au coeur d'une crise poli- tique. Et, seule devant une machination diabolique fomentée pour la détruire, elle devra marcher sur le champ de bataille d'une guerre privée qui n'a que deux issues possibles : la mort ou le déshonneur.
    Après Mission Basilic, Pour l'honneur de la reine et Une guerre victorieuse et brève, la saga d'Honor Harrington continue.

  • La guerre éclair de Havre a échoué. Le Royaume de Manticore dispose d'un répit. Alors les dissensions internes remontent au grand jour, qui saisissent pour enjeu le procès en cour martiale de Lord Pavel Young, accusé de désertion en présence de l'ennemi.
    Le capitaine de vaisseau Honor Harrington se retrouve bien malgré elle au coeur d'une crise politique. Et, seule devant une machination diabolique fomentée pour la détruire, elle devra marcher sur le champ de bataille d'une guerre privée qui n'a que deux issues possibles : la mort ou le déshonneur.

    Marine de l'espace, combats dans les étoiles... la saga d'Honor Harrington adapte la grande tradition des romans d'aventures maritimes à la science-fiction. David Weber y renouvelle le space opera classique avec une rare virtuosité.

  • Le commodore Honor Harrington a survécu aux affrontements dans l'espace, aux tentatives d'assassinat, aux vendettas politiques et aux duels. Mais cette fois la République populaire de Havre s'est trouvé un officier supérieur hors du commun. À la tête d'un convoi capital pour l'effort de guerre, Honor tombe dans une embuscade tendue par le contre-amiral Tourville. Les bâtiments sous sa responsabilité ne pourront en réchapper que si elle consent à sacrifier son propre vaisseau. Certes, des accords interstellaires régissent le traitement des prisonniers de guerre. Mais les services de sécurité havriens ne l'entendent pas de cette oreille, et il existe, dit-on, un monde prison surnommé l'Enfer...

  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    « Honor Stéphanie Harrington, vous avez été reconnue coupable de meurtre prémédité. La peine prononcée par le tribunal, exécutoire ce jour, est la mort. Souhaitez-vous faire une décla- ration ? » La prisonnière secoua la tête et le colonel acquiesça en silence. Il tendit le pied et appuya fermement sur la pédale. La trappe s'ouvrit dans un claquement retentissant et on entendit un bruit sinistre lorsque le poids de la condamnée tendit la corde. Il y eut un souffle bref et explosif, puis elle fut agitée d'un spasme violent quand la corde lui brisa le cou.
    Sa famille, ses amis, tous la croient morte. Or, tandis que l'ennemi prépare une vaste opération contre Manticore, sur la planète bagne qu'on nomme l'Enfer, Honor entreprend la plus ambi- tieuse des missions de sauvetage.

    Sur commande
  • La saga d'Honor Harrington est sans conteste la plus grande entreprise de space opera militaire et galactopolitique jamais imaginée. Autour du personnage d'Honor Harrington, de son premier commandement de vaisseau vers les plus hautes fonctions du royaume et de la flotte de Manticore, c'est tout un univers de conflits stellaires qui se développe avec un soin du détail et de la nuance exceptionnel.

    « Honor Stéphanie Harrington, vous avez été reconnue coupable de meurtre prémédité. La peine prononcée par le tribunal, exécutoire ce jour, est la mort. Souhaitez-vous faire une décla- ration ? » La prisonnière secoua la tête et le colonel acquiesça en silence. Il tendit le pied et appuya fermement sur la pédale. La trappe s'ouvrit dans un claquement retentissant et on entendit un bruit sinistre lorsque le poids de la condamnée tendit la corde. Il y eut un souffle bref et explosif, puis elle fut agitée d'un spasme violent quand la corde lui brisa le cou.
    Sa famille, ses amis, tous la croient morte. Or, tandis que l'ennemi prépare une vaste opération contre Manticore, sur la planète bagne qu'on nomme l'Enfer, Honor entreprend la plus ambi- tieuse des missions de sauvetage.

    Sur commande
  • L'Alignement mesan a plus d'un fer au feu.
    À l'origine du long conflit entre Manticore et Havre, la puissante secte eugéniste dresse désormais la Ligue solarienne contre les ennemis réconciliés.
    C'est aussi l'objectif de l'opération Janus : noyauter les mouvements de résistance aux gouvernements corrompus et au pillage des transstellaires dans les mondes aux marges de la Ligue ; leur faire miroiter l'assistance d'une puissance bienveillante ; allumer la mèche, quoi. Manticore en sera accusée. La guerre éclatera.
    Mais les plans machiavéliques les mieux conçus se retournent parfois contre leurs auteurs...
    Après L'Ombre de la liberté et Les Bas-fonds de Mesa, L'Ombre de la victoire achève de relater l'évolution des forces en présence. Dans le grand concert géopolitique de la Galaxie connue, David Weber y fait donner toutes les voix de l'orchestre.

  • L'Alignement mesan a plus d'un fer au feu. A l'origine du long conflit entre Manticore et Havre, la puissante secte eugéniste dresse désormais la Ligue solarienne contre les ennemis réconciliés. C'est aussi l'objectif de l'opération Janus : noyauter les mouvements de résistance aux gouvernements corrompus et au pillage des transstellaires dans les mondes aux marges de la Ligue ; leur faire miroiter l'assistance d'une puissance bienveillante ; allumer la mèche, quoi.
    Manticore en sera accusée. La guerre éclatera. Mais les plans machiavéliques les mieux conçus se retournent parfois contre leurs auteurs... Après L'Ombre de la liberté et Les Bas-fonds de Mesa, L'Ombre de la victoire achève de relater l'évolution des forces en présence. Dans le grand concert géopolitique de la Galaxie connue, David Weber y fait donner toutes les voix de l'orchestre. Dernier mouvement avant le finale ?

    Sur commande
  • Le commodore Honor Harrington a survécu aux affrontements dans l'espace, aux tentatives d'assassinat, aux vendettas politiques et aux duels. Mais cette fois la République populaire de Havre s'est trouvé un officier supérieur hors du commun. À la tête d'un convoi capital pour l'effort de guerre, Honor tombe dans une embuscade tendue par le contre-amiral Tourville. Les bâtiments sous sa responsabilité ne pourront en réchapper que si elle consent à sacrifier son propre vaisseau. Certes, des accords interstellaires régissent le traitement des prisonniers de guerre. Mais les services de sécurité havriens ne l'entendent pas de cette oreille, et il existe, dit-on, un monde prison surnommé l'Enfer...

    Sur commande
empty