Florence At

  • Des ateliers pratiques et stimulants pour obtenir des images de nuit originales et créatives !

    La photographie de nuit est un véritable défi pour le photographe. Si elle nécessite une grande exigence technique, les résultats spectaculaires récompensent pleinement ses efforts. Florence At vous entraîne dans cet ouvrage à la découverte d'une douzaine d'ateliers qui vous permettront d'améliorer votre pratique et vous ouvriront de nouvelles voies créatives.

    Les photographes de tous niveaux trouveront, grâce aux ateliers de cette collection, de précieux outils pour :
    - aiguiser leur regard au travers d'analyses qui sensibilisent aux enjeux techniques et esthétiques d'une situation.
    - parfaire leur technique grâce à des pas-à-pas concrets.
    - développer leur créativité grâce à la mise en pratique du thème de l'atelier à travers différentes variantes.

  • Les compacts numériques sont des appareils pratiques et efficaces qui permettent de réaliser de superbes photographies ! Pourtant, bien souvent, le photographe pourrait en avoir une bien meilleure utilisation.
    Cet ouvrage unique regorge de conseils techniques et artistiques adaptés à tous types d'appareils photo compacts. Organisé au travers de fiches claires et visuelles, il propose une approche facile, ludique, permettant d'exploiter au mieux la technologie numérique. Le photographe, en particulier débutant, pourra ainsi réussir «à tous les coups» ses photos et obtenir des images nettes, bien exposées, bien cadrées, également créatives et artistiques.
    Y sont expliqués : Les fonctions de l'appareil, sans jargon, afin de se familiariser rapidement avec de nouveaux termes (balance des blancs, format des images, autofocus, etc.). Les modes avancés de priorité diaphragme ou vitesse de boîtiers compacts plus performants. Les situations courantes auxquelles est confronté le photographe amateur pendant les prises de vues et les moyens simples à mettre en oeuvre dans chaque situation.
    La photographie de mouvement, de portrait, de nuit, d'architecture, de paysage, d'animaux, ainsi que des aspects moins classiques tels que la macrophotographie, la photo sous-marine, de studio ou panoramique. La partie informatique : classement et retouche des images. L'approche est élémentaire pour s'adapter au plus grand nombre, et permet d'aller jusqu'à la finalisation par l'impression de tirages, de livres photographiques, ou de diffusion sur les réseaux sociaux.
    En annexe, des informations plus administratives, telles que les autorisations de prise de vue ou les droits d'auteurs. Plus un mot, osez sortir votre compact !

  • Que l'on soit amateur ou professionnel, photographier un mariage est une responsabilité qui ne peut être prise à la légère. C'est même un véritable challenge, d'autant que les mariés s'attendent à un résultat à la hauteur de leur engagement. Or ce genre photographique, délicat à maîtriser et exigeant aussi bien techniquement que physiquement, n'offre pas de seconde chance et le photographe se doit de capturer chaque moment clé sans faillir.

    Ce guide vous aidera à réussir vos photos le jour J. Il évoque le matériel à emporter et rappelle les réglages de base et avancés de l'appareil. Plusieurs chapitres sont ensuite consacrés au déroulement de la journée et aux différents moments à photographier : les coulisses de la préparation des mariés, les photographies de groupe, posées ou sur le vif, la cérémonie.

    L'auteur, Florence At, accompagnée de photographes spécialistes du mariage, vous délivre des conseils judicieux et partage les pistes créatives à explorer afin de réaliser des clichés originaux et modernes. Enfin, une dernière partie traite de la postproduction - classement des images, retouches et réalisation d'un album photo - étape incontournable pour sublimer vos photos et offrir aux mariés un souvenir parfait de ce beau jour.

  • Apprenez à faire des photos de qualité avec votre compact !

    Pratique et efficace, l'appareil numérique est toujours à portée de clic. Bien souvent pourtant nous n'en exploitons pas le potentiel alors qu'il suffit de quelques connaissances pour obtenir des résultats remarquables.

    Grâce à des fiches claires et magnifiquement illustrées, ce guide propose une approche ludique et pratique pour vous permettre d'exploiter votre compact, quel qu'il soit. Sans jargon technique, Florence At détaillera les connaissances nécessaires à la maîtrise des différentes fonctions de votre appareil, comme la balance des blancs ou le format des images.

    Vous apprendrez ensuite à composer une image, placer les éléments au bon endroit ou encore choisir les cadrages les plus judicieux pour votre sujet, et ce en fonction du type de situations auxquelles vous serez confronté : le portrait, la photo de nuit, de voyage ou d'architecture. Une dernière partie, axée sur l'outil informatique, vous aidera à aborder facilement le classement ou encore la retouche de vos images.


    Quel que soit votre niveau, vous saurez, grâce à ces conseils, obtenir des images nettes, bien exposées, bien cadrées et créatives. Mais vous apprendrez surtout à vous jouer de la technique pour pouvoir enfin véritablement vous amuser et réussir vos images à tous les coups.

  • L'inconnu de la poste Nouv.

    « La première fois que j'ai entendu parler de Thomassin, c'était par une directrice de casting avec qui il avait travaillé à ses débuts d'acteur. Elle m'avait montré quelques-unes des lettres qu'il lui avait envoyées de prison. Quand il a été libéré, je suis allée le voir. Routard immobile, Thomassin n'aime pas bouger hors de ses bases. Il faut se déplacer. Je lui ai précisé que je n'écrivais pas sa biographie, mais un livre sur l'assassinat d'une femme dans un village de montagne, affaire dans laquelle il était impliqué. Mon travail consistait à le rencontrer, lui comme tous ceux qui accepteraient de me voir. » F. A.

    Le village, c'est Montréal-la-Cluse. La victime, c'est Catherine Burgod, tuée de vingt-huit coups de couteau dans le bureau de poste où elle travaillait. Ce livre est donc l'histoire d'un crime. Il a fallu sept ans à Florence Aubenas pour en reconstituer tous les épisodes - tous, sauf un. Le résultat est saisissant. Au-delà du fait divers et de l'enquête policière, L'Inconnu de la poste est le portrait d'une France que l'on aurait tort de dire ordinaire. Car si le hasard semble gouverner la vie des protagonistes de ce récit, Florence Aubenas offre à chacun d'entre eux la dignité d'un destin.

  • Yannis, Stéphane, Jules, Koridwen ont entre 15 et 18 ans. Ils ont survécu au virus U4, qui a décimé 90 % de la population mondiale. Ils ne se connaissent pas, mais ils sont en route vers le même rendez-vous.

    « JE M'APPELLE YANNIS. Mes parents et ma soeur sont morts sous mes yeux. Depuis, leurs fantômes m'accompagnent partout. Il faut que je quitte Marseille avec mon chien, sinon je vais devenir fou. Je n'ai plus qu'un espoir : arriver à temps au rendez-vous, à Paris. »

    2 Autres éditions :

  • Depuis sa plus tendre enfance, Florence ignore tout ce qui se passe... en-dessous de la ceinture. Elle imagine que le papa met la petite graine dans le nombril de la maman, et puis de toute façon, il est tacitement interdit, dans la famille, de parler de « la chose qui ne doit pas être dite ».
    Alors... Florence imagine des scénarii terribles, parfois idiots ; Florence s'angoisse devant le poids de la tradition qui place inéluctablement la femme dans une position inférieure ; Florence, à sa façon, résiste pour ne pas sombrer.

  • Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne!) Nouv.

    « Si je me suis marié, c'est pour me faire servir ! » Ainsi commence avec fracas cette nouvelle bande dessinée de Florence Cestac. Avec sa faconde habituelle, elle y raconte son père, homme d'une époque (avant 68...), d'un milieu (la petite bourgeoisie de province), et leurs relations tumultueuses. Entre une fille déjà artiste et rebelle à toute forme d'autorité, et un père colérique, pour qui dire « je t'aime » est un signe de faiblesse, la vie n'a pas été un long fleuve tranquille.

  • Ne nous libérez pas, on s'en charge est né d'une rencontre, celle de trois historiennes qui, depuis 2013, ont animé un séminaire à l'EHESS sur la sociohistoire des féminismes. Trois regards, trois générations, trois parcours différents pour une volonté commune d'offrir un récit renouvelé de l'histoire des féminismes en France.
    Motivées par la demande des étudiantes et étudiants pour des éléments historiques accessibles, les autrices répondent à des interrogations qui donnent à réfléchir aux perspectives politiques d'aujourd'hui. Comment les féminismes ont-ils émergé ? Quels liens entretiennent-ils avec les mobilisations de femmes révolutionnaires et l'anti-esclavagisme ? Doit-on parler de « féminisme bourgeois » ? Y a-t-il eu des féminismes noirs ? Les féministes étaient-elles toutes colonialistes ? Existe-t-il des féminismes religieux ? Comment s'articulent le mouvement gay lesbien trans (LGBTQI +) et les mouvements féministes ? Le féminisme institutionnel est-il réactionnaire ? Qu'est-ce que le genre fait aux féminismes ? Que révèle #MeToo sur la construction des femmes comme sujets politiques ? Qu'il y a-t-il de nouveau dans le féminisme d'aujourd'hui ? Comment les féminismes s'articulent-ils avec l'histoire impériale de la France et s'insèrent-ils dans des circulations transnationales ?
    Le récit se divise en quatre parties qui correspondent aux principales scansions entre la Révolution française et les premières décennies du XXIe siècle. Ce livre entend fournir quelques clés indispensables pour penser les féminismes d'hier et d'aujourd'hui à la lumière des grands défis contemporains, des inégalités sociales, raciales et de genre. Réinterroger l'histoire des féminismes revient ainsi à s'inscrire dans une volonté de renouveau d'une histoire qui cesserait d'ignorer celles et ceux qui ont pensé et agi pour l'égalité et la liberté des rapports de genre.

  • Après le succès de «La Noisette», ANNE-FLORENCE LEMASSON et DOMINIQUE ERHARD ont conçu un très joli livre animé qui raconte l'histoire du cerisier de Grand-Père au fil des saisons. Grâce à un système de tirettes, on fait voler les oiseaux, éclore les oeufs, cheminer les fourmis... Un pop-up très coloré, plein de poésie qui ravira les petits lecteurs.

  • Un été à miradour Nouv.

    «On arrivait à Miradour par une mauvaise route à peine goudronnée qui montait en tournant. La pente était si raide que la vieille voiture de Madeleine tombait fréquemment en panne au milieu de la côte. Il n'y avait alors d'autre solution que d'aller chercher une paire de boeufs à la ferme la plus proche.» Dans ce conte d'un été lointain, tout est vrai et tout est allègrement réinventé. D'êtres chéris, Florence Delay a fait des personnages et cousu ensemble des scènes éparses du passé pour ne pas les perdre.

  • Lorsqu'elle se retrouve seule, à l'abri des regards, Anna entend des voix, aperçoit des lumières derrière les rideaux, surprend des ombres dans le couloir. Elle sait qu'elle appartient à un autre monde, qui n'obéit pas aux mêmes lois que le monde ordinaire.

    Cela l'effraie, et la remplit de honte.

    Est-ce pour la protéger d'un danger que, depuis l'âge de douze ans, Anna doit avaler des comprimés prescrits par un certain Georg ? De quelle maladie souffre-t-elle ? Dans quel état se retrouverait-elle si elle abandonnait le traitement ?

    Une bête aux aguets est l'histoire d'une jeune fille qui découvre qu'elle est habitée par la peur : celle de se métamorphoser en une créature dont elle n'ose prononcer le nom. Mais ce phénomène qu'elle ne peut expliquer est peut-être la promesse d'un autre changement. Dans ce roman voué à l'inquiétante étrangeté, Florence Seyvos nous conduit au coeur du mystère qu'elle ne cesse d'explorer, de livre en livre, avec obstination.

  • En 2009, Florence Aubenas part pour Caen et s'inscrit au chômage, avec un bac pour tout bagage et sans révéler qu'elle est journaliste. À Pôle Emploi, on lui propose de saisir sa chance : devenir agent de propreté dans des entreprises. Le Quai de Ouistreham est le récit saisissant de cette plongée dans le monde de la précarité. Un monde où on ne trouve plus d'emploi, mais des « heures ».

    2 Autres éditions :

  • L'Oiseau de Jérôme Bosch, le Rhinocéros d'Albrecht Dürer, l'Ours de Pompon, la Chèvre de Robert Rauschenberg, l'Araignée de Louise Bourgeois, autant d'oeuvres singulières qui dépassent la simple représentation animalière pour devenir des créations originales douées de leur existence propre.

    Pour notre plus grand bonheur, DOMINIQUE EHRHARD s'empare de ces animaux d'artistes qui nous sont devenus familiers et leur donne merveilleusement une nouvelle vie à travers ses sculptures de papier. Un court texte documentaire accompagne chaque oeuvre.

  • Renaissances ; 6 histoires qui réinventent le monde Nouv.

    « Le Monde d'Avant est en train de s'effondrer, ou n'existe déjà plus. Il faut construire le Monde d'Après. Le réinventer. Changer les mentalités, les modes de fonctionnement. Six grands noms de la science-fiction échafaudent des univers possibles, à portée de main, qui sont autant de raisons de croire en l'avenir, en un avenir désirable. Vous ferez la connaissance de Violette, Agnès, Yüna, Karl, Gwen, Sofia et des habitants de la Douceur... Que ces personnages de fiction vous accompagnent dans vos rêves d'une société solidaire plus juste et plus humaine. » Denis Guiot, directeur de l'anthologie.

  • Résultat d'un travail collectif effectué par dix universitaires françaises et américaines pendant plusieurs années de recherches, cet ouvrage constitue le premier panorama à peu près complet des oeuvres de femmes en littérature, du moyen âge au XXIe siècle, en France et dans les pays francophones. Un tel panorama n'existait pas, les recherches dans ce domaine, aujourd'hui nombreuses en France comme à l'étranger, étant généralement ponctuelles et parcellaires, les quelques ouvrages sur le sujet anciens, et sensiblement moins ambitieux. Outil indispensable à la compréhension de la littérature pratiquée par les femmes et au rôle spécifique qu'elles y ont tenu au fil des siècles, les autrices se sont fixées pour objectifs de dresser l'inventaire des oeuvres publiées dans tous les genres existants (les découvertes dans ce domaine sont nombreuses : dès le moyen âge, c'est par dizaines qu'on compte les oeuvres de femmes en langue vernaculaire) ; accompagner les oeuvres de considérations d'ordre culturel (notamment sur l'histoire du livre et de l'édition) ; replacer ces productions non seulement dans l'histoire littéraire et l'histoire des femmes, mais aussi dans l'histoire des idées ; comprendre enfin la nature des difficultés spécifiques rencontrées par les autrices pendant des siècles et les raisons de leur oubli quasi général aujourd'hui, malgré les tentatives de redécouvertes opérées dans les années 1970. Pour la première fois, la présence continue de femmes en littérature pendant dix siècles, qui constitue l'une des singularités de la culture française, est illustrée par un nombre d'oeuvres aussi important que varié. L'ouvrage rend compte non seulement des productions dans les genres littéraires canoniques (poésie, théâtre, roman - et, compte tenu du nombre toujours croissant de publications, se limite à ce seul genre à partir de 1914) mais aussi l'essai, la correspondance, le journal et l'autobiographie, le journalisme (à partir de la fin du XVIIe siècle), la littérature populaire et la littérature pour enfants ; la participation active des femmes à la vie littéraire de leur temps, leur présence dans les cours et couvents, les salons, cercles, groupes, réseaux et académies, est dûment répertoriée et le fonctionnement de ces formes spécifiques de sociabilité littéraire analysé. Cette synthèse invite à une réévaluation générale des oeuvres littéraires des hommes et des femmes, et à une autre appréhension de la littérature française et francophone, offrant un portrait plus juste d'une réalité où, pendant des siècles et jusqu'à aujourd'hui, hommes et femmes, ensemble et séparément, semblablement et différemment, n'ont pas cessé de créer, d'imaginer et de publier.

  • Il était parti dès qu'il avait su, mû par un instinct animal. Juste se protéger du froid, juste saisir la carabine de chasse au passage, et juste une pensée en tête.
    Je vais le tuer.

    Au terme d'un voyage semé d'embûches, Ethan remontera le fil de son histoire personnelle et familiale.

    Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l'appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d'un ou d'une ado d'aujourd'hui.

  • « Après ne pourra pas être comme avant. » « Nous tirerons tous les enseignements de cette crise sans précédent. » Multiplication d'appels, surenchère de serments, abondance d'engagements. Mais pour combien de temps, avant le retour du « business as usual » ? Oui la sécurité sanitaire, mais l'économie, idiot ! Oui l'environnement, mais la croissance, mon grand ! Oui la justice sociale, mais le réalisme, braves gens !

    Alors, cette fois, ce sont peut-être des femmes qui oseront donner leurs chances à l'impossible. Si ces femmes, de tous les continents, qui ont su conquérir leur place à la force de leurs idées, ne sont pas entendues, qui le sera ?

    Pour cela, il fallait les convaincre de s'exprimer, de s'exprimer ensemble, non pas d'une seule voix, mais dans une polyphonie. Pour dessiner un autre avenir que l'attente de la crise prochaine. On entendra ici la parole de la franco-américaine Esther Duflo, prix Nobel d'économie, celle de la navigatrice Isabelle Autissier, première femme à avoir accompli un tour du monde en solitaire et présidente du WWF France, celle encore de Godeliève Mukasarasi qui, pour son engagement lors du génocide rwandais a été désignée « Femme de courage », celle de la romancière Fang Fang dont le Journal tenu à Wuhan a fait le tour du monde malgré l'hostilité des autorités chinoises, celle de la généticienne Mayana Zatz, dont les travaux sur la cartographie du génome a permis d'aider des milliers de familles malades au Brésil, ou enfin celle de la philanthrope Melinda Gates dont la fondation investit massivement dans la santé mondiale et le développement.

    De Paris à Kigali et de Sao Paulo à Seattle, chacune a puisé dans son expérience la plus intime, plus que dans une idéologie toute faite, pour contribuer à ce plaidoyer, comme s'il était possible que ce soit celui la dernière chance.

  • Il était une fois un petit tyrannosaure qui n'avait pas d'amis parce qu'il les avait tous mangés. Il avait essayé de se retenir très fort, mais il avait toujours si faim, si faim, qu'il se jetait sur chaque nouvel ami et n'en faisait qu'une bouchée. Ce jour-là, le petit tyrannosaure venait juste d'avaler son dernier nouvel ami. Il pensa qu'il était seul désormais, totalement seul dans la grande forêt. Il fut pris d'une immense tristesse et se mit à pleurer. Puis il sentit qu'il commençait déjà à avoir faim, et il se mit à pleurer encore plus fort. Heureusement, quelqu'un s'approchait. Quelqu'un qui savait comment faire pour ne pas être mangé. Quelqu'un qui allait changer la vie du petit tyrannosaure. Pour toujours.

  • Abeille et ver de terre, a-priori tout le monde connaît, mais peu de gens savent quel est leur rôle dans la nature et encore moins à quel point leur présence est nécessaire. Sans abeille, pas de pollinisation et donc plus de fruit, plus de légume. Sans ver de terre, pas d'aération des sols ni de nutriments et donc plus de terre fertile et plus rien ne pousse. Or chacun est menacé aujourd'hui par l'agriculture intensive, les pesticides, les engrais chimiques, les monocultures, le bétonage des villes, le labour par les grosses machines, etc. Ce superbe album présente à travers des illustrations proches de l'infographie l'environnement de ces deux animaux pour expliquer de façon détaillée comment ils se reproduisent, grandissent, se déplacent, se nourrissent, se défendent, contribuent à l'équilibre de la nature, etc. afin de pénétrer au coeur du quotidien de ces animaux et prendre conscience de leur utilité et apprendre à les protéger.

  • Le 23 mars 1944, alors que l'Amérique a les yeux tournés vers la fin du conflit en Europe, la Ségrégation bat son plein en Caroline du Sud. George Stinney, jeune Afro-Américain de 14 ans, est arrêté pour le meurtre de deux fillettes blanches. Le garçon, qui reconnaît les avoir croisées quelques heures avant leur disparition, est le coupable parfait aux yeux du shérif.
    Interrogé et poussé à signer des aveux dont il ne comprend pas le sens, il est transféré en prison sans revoir ses parents. Impuissante, la famille de George n'obtient même pas le droit d'assister à son procès. Il ne faudra que dix minutes au jury, composé de douze hommes blancs, pour condamner George, 83 jours après son arrestation.
    George Stinney est le plus jeune condamné du XXe siècle à mourir sur la chaise électrique

  • Repérez trois instants de joie par jour pour cultiver le bonheur. Un kif, c'est un événement, une rencontre, une sensation ou une image qui nous fait du bien et qui nous permet de cerner ce qui nous rend heureux. Florence Servan-Schreiber propose dans cet ouvrage des idées, des conseils et des exercices qui permettent de voir les choses avec optimisme, de développer ses qualités plutôt que de corriger ses défauts, de se rapprocher des autres et, surtout, de savourer sa vie.

  • Les mers et les océans ont toujours suscité un mélange d'inquiétude et de fascination. Beaucoup de légendes décrivent un monde aquatique capricieux, peuplé de monstres féroces qui font chavirer les navires et avalent les marins. Depuis des siècles, les aventuriers de la mer et les savants trouvent des astuces et inventent des engins pour explorer l'espace sous-marin. De l'Atlantide au «Grand Bleu», d'Archimède au commandant Cousteau, science et mythes s'entremêlent pour nous raconter les mystérieux fonds marins.

  • Pandorini

    Florence Porcel

    Pandorini, monstre sacré du cinéma français, vient de mourir. Le monde médiatique s'agite. Sur les plateaux télé, les commentateurs se succèdent, on raconte, on rend hommage. Une femme se souvient.

    L'acteur hante ses pensées depuis quatorze ans. Elle en avait dix-neuf, elle commençait sa vie d'adulte en douceur, portée par ses rêves. Pandorini lui en a vendu. Lui en a volé, aussi. Elle n'a jamais oublié. Bientôt, les langues vont se délier et la jeune femme va réaliser qu'elle n'a pas vécu une histoire d'amour. Elle était sous emprise.

    Avec une écriture sincère, vive, à fleur de peau, Florence Porcel plonge la plume dans la plaie. Elle s'inspire d'un épisode de sa vie pour raconter la destruction de l'innocence d'une jeune adulte par un homme de pouvoir.

empty