Franck Guyon

  • Rédigé au tournant du xve siècle, Les secrets de l'histoire naturelle contenant les merveilles et choses mémorables du monde appartient à ces créations animées d'un désir de totalité, qui se veulent consigner et rapporter tout ce que contient le monde, d'en donner la plus large et la plus éloquente des représentations et d'en constituer par là même un véritable savoir. En cela, cet ouvrage doit-il être également considéré comme une curiosité, une forme d'émerveillement et d'étonnement devant le spectacle de la prodigieuse profusion des formes du réel. À cet égard, s'agit-il là, aussi, d'une géographie : étymologiquement parlant d'une écriture de lieux, d'une écriture décrivant cinquante-six pays ou territoires plus ou moins lointains et présentés par ordre alphabétique, depuis la première entrée : Afrique, et jusqu'à la dernière : Ululande. Un texte à valeur encyclopédique qui se trouve relevé, de façon magistrale, par un autre discours, graphique cette fois, puisque chacun des chapitres présentant un pays est pourvue des illustrations réunies dans le présent volume, dont la fonction est de mettre en valeur les caractéristiques principales de chacun de ces territoires. Double discours, donc, fait de phrases et d'images, d'une vitalité sans pareille, au point de savoir encore et toujours toucher celles et ceux qui en tournent les pages.

  • Asanas

    Franck Guyon

    • Marguerite waknine
    • 15 Avril 2022

    En sanskrit, asana signifie s'asseoir, ou désigne une posture assise, un siège de méditation. Le terme s'inscrit dans une longue tradition du yoga comme système de techniques physiques, telles que les purifications, les manipulations de l'énergie vitale, les contrôles de la respiration, ou encore les postures du corps. Ainsi, un ouvrage rédigé en 1737, le Joga Pradipika, dont l'auteur est un dénommé Ramanandi Jayatarama, recense-t-il 84 asanas, en tant que techniques de poses ou de postures du corps, assis, debout, en torsion ou en équilibre. Ce texte ne sera illustré qu'un siècle plus tard, quand lui seront adjointes les vignettes peintes rassemblées sous cette couverture. Illustrations où l'on retrouve à chaque page un drôle de petit personnage, un yogi, court vêtu, d'un simple linge en guise de culotte, effectuant chaque asana dans un décor d'une étonnante sérénité. Une suite de dessins remarquablement effectués, qui ne doit pas cependant nous faire oublier que les asanas ne sont pas de simples postures de bien-être physique mais avant tout des postures ou des positions d'existence, où se jouent l'éveil de l'énergie fondamentale comme celui de la conscience, selon une méthode rigoureuse, d'une extrême précision, engageant des efforts peu communs. Mais il est vrai qu'aucune grande aventure spirituelle ne peut faire l'économie du corps, de notre incarnation, en sa matérialité même.

  • Et la poussiere aux vents a des allures de jouet

    Franck Guyon

    • Le realgar
    • 22 Février 2022

    Il faut que Franck Guyon ait, plus qu'un autre peut-être, éprouvé, vécu sans possible recours l'exclusion affective que rapporte l'adolescent de Charleville pour qu'il sache aujourd'hui, si précisément, si charnellement nous offrir l'espèce de prière païenne dont il a recueilli la poussière au sein même du vent. Lionel Bourg

  • Deux passagers sur le pont du monde ; Heinrich von Kleist et Rainer Maria Rilke

    Franck Guyon

    • Marguerite waknine
    • 19 Avril 2017

    Deux passagers sur le pont du monde ne relève en aucune manière de l'exercice d'admiration.
    Cet ouvrage est en son fond un livre de lectures. De lectures dont le jeu est très précisément de s'accomplir en écritures, en s'appuyant résolument sur l'oeuvre littéraire et la correspondance de deux grands personnages de la littérature : Heinrich von Kleist et Rainer Maria Rilke. Un livre de lectures, ponctuées d'illustrations, qui s'aventurent et qui s'écrivent a*n de découvrir des mouvements, des allures, des cadences d'existence, des odeurs, des goûts, des états, des airs, comme une manière de découper quelques silhouettes à ces deux passagers que furent, sur le pont du monde, parmi les autres ombres, Heinrich von Kleist et Rainer Maria Rilke, comme une façon de retrouver de l'intérieur, et de fort loin pourtant, à la fois l'oeuvre de ces vies et la vie de ces oeuvres.

    Sur commande

  • Stabat mater

    Franck Guyon

    • Marguerite waknine
    • 19 Octobre 2018

    Le Grand Siècle fut, dit-on, friand de ces cabinets de curiosités dans lesquels se trouvaient collectés pêle-mêle des objets exotiques, pittoresques et bizarres. Les cahiers de curiosités, collection littéraire des éditions Marguerite Waknine, se proposent de retrouver pareil esprit, en rassemblant des textes anciens, modernes et contemporains, présentant un tel caractère unique, insolite et rare. Autrement dit, s'écarter de l'actuel, des formats de l'actualité, de l'aplanissement des voix, de l'ablation du singulier, pour renouer, admirablement et délicieusement, avec le bon et beau désordre de la richesse du monde, avec la belle et bonne diversité des corps et des esprits.

    Sur commande

  • Chez

    Franck Guyon

    • Marguerite waknine
    • 15 Juin 2013

    Sur commande

  • Les amants de Bellini

    Franck Guyon

    • Marguerite waknine
    • 1 Avril 2008
  • Ailleurs

    ,

    • Marguerite waknine
    • 16 Avril 2021

    De ce Louis Nicolas (1634-vers 1700) nous ne ne connaissons que peu de choses. Retenons au moins qu'il fait son entrée à l'âge de vingt ans dans la Société de Jésus, et surtout que cette carrière dans l'Ordre des Jésuites le verra prendre part à cette mission qui consiste à convertir le monde au catholicisme. Ainsi gagnera-t-il à cette fin la Nouvelle-France, vaste ensemble colonial français d'Amérique du Nord.
    Cette mission première le conduira cependant à découvrir et à s'intéresser, de près, aux vastes territoires qui s'offrent à lui et à ce qu'ils peuvent contenir de richesses inimaginables comme autant d'altérités terriblement déconcertantes. Pour rendre compte de cette expérience d'exception, Louis Nicolas réalisera son fameux Codex canadensis, un album de 180 dessins répartis sur 79 pages, réalisés à la plume et à l'encre et parfois réhaussés de couleur ; un document de premier ordre relevant à la fois du naturaliste, du cartographe, de l'ethnologue, de l'historien et de l'artiste ; une véritable oeuvre d'art où se trouvent traités les peuples indiens et leurs us et coutumes, et le monde qui les environne, une nature foisonnante, à la faune et la flore d'une richesse infinie.

empty