Gilles Baum

  • La nuit des géographes

    Gilles Baum

    • Amaterra
    • 19 Septembre 2019

    Trois jeunes très différents, réunis par la passion de la géographie, rêvent de voyager dans le blanc des cartes à une époque où tous les recoins de notre terre sont déjà connus. Aussi décident-ils d'explorer le dernier territoire dont ils ignorent presque tout : la nuit. Ils préparent leur périple dans leur repère, une vieille caravane. Mais une rencontre impromptue va chambouler leur plan... au point de modifier la carte intime de leurs sentiments.

  • La première fois que j'ai vu le livre, j'avais 7 ans.Je l'ai aperçu quelques secondes, par erreur.La veille, mon père était enfin rentré d'un long voyage. Avec maman nous l'avons accueilli sur le port en nous jetant dans ses bras. Chaque soir pendant huit longs mois nous l'avions attendu. Plusieurs fois, je l'avais cru perdu.La première fois que j'ai lu le livre, j'avais 10 ans.«  Regarde Lia-li. C'est l'oeuvre de ton arrière-arrière-arrière-grand-père, il s'appelait Almund.C'est lui le premier. Il a ouvert la voie.»« A chaque escale, Almund confiait le bateau à l'équipage quelques heures, le temps de visiter l'arrière-pays en solitaire. Il aimait arpenter de nouveaux paysages et les dessiner, c'était sa façon de mieux comprendre le monde qui l'entourait. En l'admirant.  Et par-dessus tout, les licornes le fascinaient.  »

  • La correspondance singulière entre un lapin et un renard, bien décidés à exhumer leurs souvenirs les plus noirs.

    Au fil des nombreuses lettres échangées entre un lapin et un renard - ennemis souvent mis en scène dans la littérature jeunesse - le lecteur va découvrir ce qu'il s'est passé ce fameux 14 février, il y a bien des années de cela. Un événement si terrible que les deux personnages ont préféré enfouir dans leurs mémoires ces jours funestes.
    Cet échange épistolaire sera l'occasion d'une joute de haute volée, de bons mots, d'injures acerbes et d'un suspense savamment orchestré.

    Ce livre original est une ode à l'amitié, même improbable, à la solidarité et à la rédemption.

  • Ce soir, on ferme, « fechámos ». Le musée n'a plus d'argent, ses collections poussiéreuses n'attirent plus personne. Aussi, le gardien Edson Arantes a le coeur gros, en poussant pour la dernière fois la lourde porte du palais. Mais en cette dernière nuit, quelques habitués ont répondu à son appel et le suivent dans une déambulation nocturne, au cours de laquelle chacun va emporter avec lui qui la formidable collection de papillons, qui la grande météorite, qui le crâne du premier homme... Le musée va brûler, mais les oeuvres vont vivre, de nouveau, à ciel ouvert...

  • Comme chaque été, un vieux pêcheur accueille sa petite fille dans son village sur une île. Les jours s'écoulent paisiblement ! Mais cette fois, elle remarque que plusieurs amis de Grand- père portent le même tatouage que lui au poignet. Un crabe ! Ce soir, c'est la fête des âmes. Une lanterne s'en va sur l'eau pour Grand-mère. Tout doucement, la petite fille pose le doigt sur le tatouage de Grand-père, les yeux plein d'interrogation. Grand-père sourit sans dire un mot. Mais dans la nuit qui suit, il réveille la petite fille. Il veut lui montrer quelque-chose...

  • Le grand-père du héros a bientôt cent ans, presque un siècle ! Il a tellement vécu qu'il ne sait plus trop où il en est. Alors quand son petit-fils vient lui rendre visite... il le prend pour son frère, et l'appelle Prosper ! Le garçon envisage de le détromper, mais décide finalement de jouer le jeu. Il suivra son grand-père dans le jardin de sa résidence, devenu pour l'occasion un véritable Far West, avec des canyons à traverser et des Sioux à attaquer.
    Car, malgré la maladie, c'est un grand-père qui a encore plein d'aventures en lui.

  • Palmir

    ,

    Cet album raconte avec une grande sensibilité le parcours d'un petit dragon qui fuit son pays en guerre. Un sujet d'actualité, à hauteur d'enfant.
    Le petit dragon laisse tout derrière lui : sa valise est vide. Tout au long de son voyage, elle lui servira à franchir les obstacles, à s'abriter, et changera d'usage à la fin de l'histoire.

  • Allez, même !

    ,

    • Amaterra
    • 28 Février 2020

    Quand je vais chez elle, je traîne des pieds.
    Aujourd'hui, elle a décidé d'enlever les roulettes de mon vélo...

  • Le nombril

    ,

    C'est ainsi tous les mardis, ce sont les règles d'Ici.
    L'Empereur reçoit au palais un petit roi d'Ailleurs.
    Le protocole est invariable : discussion au salon puis banquet avec l'ensemble de la délégation.
    Mais tout commence sur le perron, avec le cadeau porté par l'invité.

    Ces cadeaux finissent bien souvent aux oubliettes !
    Mais ce matin, c'est le roi de Presque-Rien qui arrive avec un drôle de présent.
    Une étrange boite à trois pieds. Un éclair et ..."Rien ? s'étonne l'Empereur.
    "Alors c'est ridicule !". Le petit invité est congédié.

    Mais quand l'empereur reçoit le lendemain, une image le représentant, il court chercher la boite et celle-ci ne le quitte plus. Ce qu'il veut vraiment, c'est être SUR la photo.
    Il invente un ingénieux système et tout les moments de la journée deviennent prétexte à se prendre en photo.

    S'il est bien présent auprès de ses ministres, son attention est ailleurs. Il ne fait plus attention aux problèmes du pays. Les finances, la gronde...Il n'entend plus rien.

    La seule chose qui le turlupine, c'est le nombril qui manque à son oeuvre géante (un autoportait géant en pied .) Mais c'est finalement une autre partie de son anatomie qui restera dans l'histoire !

  • Au sommet d'une tour, un roi sert à son ennemi juré sa plus belle grimace. Offensé, celui-ci lui répond en baissant sa culotte royale. Outrage ! Cette fois, c'est sûr, la guerre est déclarée ! Ni une ni deux, chacun mobilise ses meilleurs combattants : soldats, écuyers, canonniers, pages et même cuisiniers et musiciens se lancent à l'assaut de la forteresse voisine sans jamais qu'aucune ne faiblisse... Lorsque le tisserand se pique le doigt et qu'une goutte de sang est versée, les deux rois sont estomaqués : ils sont allés trop loin !
    Cette fois, c'est sûr, c'est la paix ! Sûr de sûr ? À moins qu'une toute petite grimace vienne tout enrayer...
    Avec Furio, Gilles Baum joue d'un texte délicieux pour dénoncer l'absurdité de la guerre et l'escalade de la violence.

  • Maløk

    ,

    La grande Foire aux dragons du royaume d'Øya est ouverte ! Gulnar et Løna sont attirés par un oeuf de lycpus argenté: il sera parfait pour les aider à s'occuper de leur ferme. Mais quand l'oeuf éclot enfin, le dragon apparaît très différent de ce que Gulnar et Løna espéraient: il est chetif, a une aile atrophiée et une patte folle. Leur déception est grande et leurs espoirs anéantis. Maløk, le petit dragon, grandit mais peine à les aider aux travaux des champs ou la construction de la grange. Mais jour après jour, Løna et Gulnar remarquent les efforts de Maløk et apprennent peu à peu à lui faire confiance et aller à son rythme. Ensemble, ils sèment quelques graines... Une belle complicité commence à naître au moment où les premières poussent sortent de leurs terres.

  • Une histoire forte dont le personnage central est un clou ! À travers le destin de ce héros singulier, le lecteur découvre le plus célèbre des épisodes de la guerre de Troie. Il partage les espoirs et les affres de ce clou, pris dans les tourments de la bataille, et dernier des clous utilisés pour construire l'immense cheval de bois.

  • Le Baron avait peint son avion en bleu azur pour observer discrètement les oiseaux. Mais quand la guerre fut juste en dessous de lui, il repeint son avion aux couleurs militaires et pris quelques lourds projectiles ; encyclopédie, dictionnaire et romans historiques.
    Chaque assaut était immédiatement interrompu par le Baron sous une pluie de livres divers et variés.
    À chaque fois, les soldats plongeaient leur nez dedans. Le Baron découvrit alors que la force d'un livre est dans ses pages.
    La guerre cessa très rapidement et le baron fut décoré "des Armes et des Lettres".
    Un message fort, un texte percutant, des personnages attachants dans des images à l'humour grinçant.
    Un livre à bombarder sans modération... pour que cessent les guerres !

  • Un bébé est abandonné, dans un panier, au coeur de la forêt... Lorsque l'ogre s'approche, il sourit. Voilà 200 ans que lui et l'ogresse voulaient un enfant ! Alors cette petite fille, ils vont la choyer.Blanche va devenir le centre de leur vie, leur unique préoccupation. Elle se régalera des mets les plus fins, elle sera habillée de soie. Mais un jour, Blanche s'étonne. Pourquoi ses parents ne mangent-ils pas la même chose qu'elle ? Que font-ils la nuit lorsqu'elle dort ? Blanche pose des questions et s'énerve de ne pas avoir les réponses. Alors l'ogre et l'ogresse prennent une terrible décision, la seule possible : ils décident de ramener Blanche dans le village des Hommes. Y trouvera-t-elle sa place et sa "vraie" famille ?

    Sur commande
  • Du haut de son palais, le Sultan jubile. Les livres de son royaume brûlent à ses pieds. Bientôt, toutes les traces du passé auront disparu... "Quand les mots renversent les murs de la tyrannie. Un conte poétique qui souligne l'importance de s'unir pour résister et défendre des droits aussi essentiels que la liberté d'expression." Amnesty international

  • Mon pull panda

    ,

    "C'est mon pull préféré mais il commence à être trop petit. Maman m'a proposé de le donner. Les vêtements porte-bonheur il faut les partager. Et puis un matin, j'ai vu un panda et sous la capuche, j'ai vu une fille." Alors la petite fille regarde autour d'elle et devine des histoires incroyables. Un livre sensible pour raconter le partage et la place de l'individu dans la collectivité. Pour rappeler que la rencontre des individus vaut mieux que des idées préconçues.

    Sur commande
  • Tous les oiseaux du Royaume sont exterminés parce que le Maharadja a perdu son oiseau bien aimé.

    Rahi part avec ses deux oiseaux : il espère les amener à la frontière du royaume pour leur rendre leur liberté. Au bout de ce voyage, il découvre que le pays voisin est en train de se préparer à attaquer le sien. Aussitôt, il charge ses oiseaux de prévenir la fille du Maharadja. Grâce à Rahi et ses oiseaux, le Maharadja a réuni son armée juste à temps pour repousser l'envahisseur, et le Royaume est intact. Depuis, les oiseaux sont célébrés au Royaume des oiseaux.

    Sur commande
  • Aujourd'hui c'est un grand jour pour Camille : c'est la photo de classe ! La petite fille rêve que, pour une fois, ce soit elle qui soit au milieu de ses camarades, et elle qui tienne l'ardoise. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, bien au contraire, et le photographe va oublier Camille.
    Cet événement va être une révélation : la petite fille en a assez d'être celle qu'on oublie de regarder, celle qui ne compte pas. Elle décide de s'enfuir de l'école.
    Cette fugue sera le moment pour Camille de mieux se connaître et de découvrir à quel point elle existe pour les autres.

  • Que faire du boa d'Amérique livré avec la table en bois exotique ?
    Un ouvrage décapant pour sensibiliser les plus jeunes à la déforestation.

    Sur commande
  • Une poule sur un mur, ça va, mais mille poules entre quatre murs ? Un ouvrage amusant pour sensibiliser les plus jeunes au problème des élevages intensifs.

  • Le totem

    ,

    Une nuit, un violent orage éclate dans ce village indiens. Frappé par la foudre, le totem est réduit en cendres.
    Le chef demande à l'artiste d'en créer un nouveau pour le remplacer. Plusieurs essais sont proposés, mais le chef les refuse tour à tour avec véhémence. Une nuit, l'artiste a une illumination et comprend enfin ce que l'on attend de lui. Il sculpte alors un totem, peu impressionnant, mais qui représente le chef ; ce dernier est enfin satisfait.
    Cet ouvrage sans parole décrit la mégalomanie de certains chefs avec une ironie mordante.

    Sur commande
  • Quand on n'a pas de copain, pourquoi ne pas adopter un animal de compagnie ? Il faut juste l'attraper...

    Attraper un animal, ce n'est pas très compliqué : il suffit d'un bon piège. Dans cet album tout-carton, les pièges se succèdent en rimes et en couleur mais sans résultat : les animaux passent devant et s'enfuient bien vite. Le piège parfait existe-t-il ? Déçu d'avoir fait chou blanc, le petit héros finit alors par s'installer devant un livre. Et là, victoire ! Tous les animaux accourent pour écouter l'histoire. Une façon de rappeler à ceux qui l'auraient oublié que le livre reste un excellent moyen de se faire des amis.

    Sur commande
  • Manger des fraises toute l'année oui, mais à quel prix ? Un ouvrage amusant pour sensibiliser les plus jeunes à l'impact écologique de la consommation des fruits et légumes hors saison.

empty