Jacques Hochmann

  • Pour soigner l'enfant autiste

    Jacques Hochmann

    • Odile jacob
    • 13 Avril 2022

    Aujourd'hui en France, l'autisme concernerait plus de 100 000 personnes. Les premiers symptômes se manifestent en général au cours des trois premières années de la vie. S'il n'existe pas de traitement curatif, on peut néanmoins aider l'enfant autiste à améliorer nettement sa qualité de vie. Pour cela, il faut apprendre à mieux le comprendre.

    Comment vit l'enfant autiste ? Quels échanges tente-t-il d'avoir avec autrui ? Que signifie pour lui le désir de connaître ? Comment s'inscrivent les tentatives d'apprentissage auxquelles il est confronté ?

    En proposant des exemples concrets, ce livre de référence s'adresse à tous ceux, parents et professionnels, qui sont confrontés au défi lancé par les psychoses de l'enfant et à la nécessité d'inventer continuellement des modalités de réponse originales.

  • Jacques Hochmann croit à «?l'importance du récit intérieur dans la constitution de l'identité?». Il défend une psychiatrie humaniste, nourrie de psychanalyse, refusant de réduire la souffrance psychique à des facteurs neurobiologiques et comportementaux. Selon lui, la tâche du psychiatre est de comprendre la déraison apparente de ceux qu'on appelait autrefois les fous en lui donnant un sens et des raisons. Chaque histoire est singulière?: pour soigner, il faut du sur-mesure.
    L'ouvrage illustre ce parti pris?: plutôt qu'un traité abstrait, il propose un récit biographique, reliant les expériences de l'homme aux pratiques et aux choix du psychiatre, et retraçant l'évolution de sa discipline. C'est à la fois le roman d'une vie et une traversée de la psychiatrie, marquée par les années de formation dans les institutions quasi carcérales des années 1950-1960, puis par la découverte de Palo Alto et des idées libertaires d'une Amérique alors ouverte à toutes les expériences.
    Au fil des pages, avec des portraits très personnels - de théoriciens comme Carl Rogers ou de patients -, et au gré des tentatives pour faire évoluer les pratiques, on voit à l'oeuvre cette psychiatrie respectueuse des gens, soucieuse de réintégrer la folie dans le cadre d'une humanité pleine et entière plutôt que de la rejeter vers l'aliénation ou la dégénérescence.
    Une (auto)biographie magnifiquement écrite. Un grand manifeste humaniste.

  • Histoire de la psychiatrie

    Jacques Hochmann

    • Que sais-je ?
    • 11 Octobre 2017

    S'il y a toujours eu des réponses sociales à la folie, la psychiatrie ne se constitue véritablement comme « médecine spéciale » qu'au début du XIXe siècle.
    En retraçant l'histoire de la psychiatrie en France depuis Philippe Pinel jusqu'à nos jours, cet ouvrage explore les changements de la pratique et les différentes théories de cette discipline. Il montre comment celle-ci n'a cessé d'évoluer, prise entre la volonté d'isoler les causes de la folie et la réalité de la prise en charge des patients, entre les apports psychanalytiques et l'apparition de médicaments, entre une clinique quotidienne et les critiques de la société sur son fonctionnement.

  • La psychiatrie pour les nuls

    Jacques Hochmann

    • First
    • 19 Février 2015

    La psychiatrie n'est pas toujours très appréciée. On lui reproche beaucoup de choses : de ne pas assez protéger la société d'individus supposés dangereux, de justifier un crime en voulant trop comprendre le criminel ou, au contraire, de se montrer exagérément répressive et d'interner arbitrairement des gens « normaux ». Souvent, le psychiatre fait peur. On lui attribue un regard en rayons X., capable de détecter derrière un comportement apparemment normal une tare cachée. On a honte de le consulter. Et s'il allait nous considérer comme dérangé ? Pourtant, on attend beaucoup de la psychiatrie. À la radio, à la télé, dans les journaux, le psychiatre est appelé pour donner son point de vue, pas toujours autorisé, sur des phénomènes de société (comment élever ses enfants, comment vivre en couple, comment surmonter un traumatisme, comment expliquer un crime atroce).
    Avec La Psychiatrie pour les Nuls, plongez dans l'histoire de cette pratique médicale, découvrez son évolution (diagnostic, thérapies, médicaments, neurosciences, psychiatrie de l'enfant, du vieillard, du stress, etc.) mais aussi la place de l'usager dans celle-ci et le concept de rétablissement, le tout sous la plume passionnante de Jacques Hochmann.

    Sur commande

  • Alors même que la France est stigmatisée pour son manque de moyens et d'attention dans la prise en charge des enfants autistes et qu'on annonce plans et réformes, l'un de nos meilleurs spécialistes propose une extraordinaire relecture des théories et des modes de thérapie qui ont entouré cette étrange affection. On ne cesse de parler des autistes. Et, pourtant, la question demeure : pourquoi persistent-ils à se détourner de l'échange, à mettre en échec toutes les tentatives pour entrer en relation avec eux ? Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Les enfants autistes restent l'un des plus grands défis de la psychiatrie. Depuis plus d'un siècle, les batailles font rage autour de ce qu'on a enfin reconnu comme une maladie. Selon Jacques Hochmann, pour favoriser une meilleure prise en charge, le moment est venu non pas d'oublier ces querelles, mais de passer à l'ère du dialogue. Un document psychiatrique exceptionnel : un grand spécialiste relit toute l'histoire de son domaine, alliant l'érudition du savant à l'empathie du thérapeute.

  • Histoire de la psychiatrie (4e édition)

    Jacques Hochmann

    • Que sais-je ?
    • 18 Août 2015

    S'il y a toujours eu des réponses sociales à la folie, la psychiatrie ne se constitue véritablement comme « médecine spéciale » qu'au début du XIXe siècle.
    En retraçant l'histoire de la psychiatrie en France depuis Philippe Pinel jusqu'à nos jours, cet ouvrage explore les changements de la pratique et les différentes théories de cette discipline. Il montre comment celle-ci n'a cessé d'évoluer, prise entre la volonté d'isoler les causes de la folie et la réalité de la prise en charge des patients, entre les apports psychanalytiques et l'apparition de médicaments, entre une clinique quotidienne et les critiques de la société sur son fonctionnement.

  • Une petite histoire de l'empathie

    Jacques Hochmann

    • Odile jacob
    • 15 Mai 2012

    Neurosciences essaient d'en déterminer les fondements biologiques, l'empathie devient presque la bonne à tout faire du management, du marketing, de la médecine, du travail social, de l'éducation, voire de la politique. Pourquoi un vocable aujourd'hui encore absent de certains dictionnaires connaît-il un tel succès ? D'où vient-il et, malgré les confusions qui l'entourent, que signifie-t-il ?
    Jacques Hochmann propose un étonnant parcours dans l'histoire de la philosophie et de la psychologie, jusqu'aux recherches les plus fines d'aujourd'hui.
    Qu'était-ce que l'empathie "avant l'empathie", à l'époque où seule régnait la "sympathie" ? Tantôt moyen de se mettre à la place d'autrui, pour Freud et Husserl, tantôt tonalité affective, chez Scheler, Ferenczi ou encore Rogers et Kohut, quel a été son destin, en philosophie d'abord, puis en psychologie, en psychanalyse et dans les neurosciences ? Pourquoi est-elle centrale pour considérer de manière nouvelle des pathologies lourdes comme l'autisme infantile ou la schizophrénie ?

  • Les antipsychiatries

    Jacques Hochmann

    • Odile jacob
    • 28 Janvier 2015

    L'histoire de la psychiatrie est indissociable de celle d'une antipsychiatrie.

    Jacques Hochmann met ici au jour le constant balancement entre critiques et réactions, entre démarches « alternatives » et reprises en main qui a habité la psychiatrie depuis ses origines.

    Analysant en particulier l'antipsychiatrie anglaise ainsi que la psychiatrie démocratique italienne des années 1970, il retrace aussi tous les mouvements qui, dès le XIXe siècle, se sont opposés à la médecine officielle, aux pratiques thérapeutiques attentatoires aux libertés, à l'asile d'aliénés rebaptisé hôpital psychiatrique, etc. Il propose enfin les bases scientifiques qui pourraient permettre de sortir de ce combat permanent.

    Une relecture complète de l'histoire de la psychiatrie qui permet d'éclairer les débats actuels.

  • Histoire de la psychiatrie (2e édition)

    Jacques Hochmann

    • Que sais-je ?
    • 5 Février 2011

    En retraçant l'histoire de la psychiatrie en France depuis Philippe Pinel jusqu'à nos jours, cet ouvrage explore les changements de la pratique et les différentes théories de cette discipline. Il montre comment celle-ci évolue, entre une clinique quotidienne et les critiques de la société sur son fonctionnement.
    Jacques Hochmann est psychiatre et psychanalyste.

  • Histoire de la psychiatrie qsj 1428

    Jacques Hochmann

    • Que sais-je ?
    • 2 Octobre 2004

    Si il y a toujours eu des réponses sociales à la folie, la psychiatrie ne se constitue véritablement comme « médecine spéciale » qu'au début du XIXe siècle.
    En retraçant l'histoire de la psychiatrie en France depuis Alfred Pinel jusqu'à nos jours, cet ouvrage explore les changements de la pratique et les différentes théories de cette discipline. Il montre comment celle-ci n'a cessé d'évoluer, prise entre la volonté d'isoler les causes de la folie et la réalité de la prise en charge des patients, entre les apports psychanalytiques, et l'apparition de médicaments, entre une clinique quotidienne et les critiques de la société sur son fonctionnement.

  • Histoire de la psychiatrie (3e édition)

    Jacques Hochmann

    • Que sais-je ?
    • 24 Août 2013

    S'il y a toujours eu des réponses sociales à la folie, la psychiatrie ne se constitue véritablement comme " médecine spéciale " qu'au début du XIXe siècle.
    En retraçant l'histoire de la psychiatrie en France depuis Philippe Pinel jusqu'à nos jours, cet ouvrage explore les changements de la pratique et les différentes théories de cette discipline. Il montre comment celle-ci n'a cessé d'évoluer, prise entre la volonté d'isoler les causes de la folie et la réalité de la prise en charge des patients, entre les apports psychanalytiques et l'apparition de médicaments, entre une clinique quotidienne et les critiques de la société sur son fonctionnement.

  • Pour la première fois, un psychanalyste et un neurophysiologiste ont choisi de mêler leurs voix pour faire progresser le savoir. Chacun brille plus par ses qualités d'écoute, son absence de concessions que par sa volonté polémique. De précieuses passerelles sont jetées, qui annoncent peut-être l'avènement d'une autre psychologie. Jacques Hochmann est professeur de psychiatrie et psychanalyste. Marc Jeannerod est neurophysiologiste et professeur de physiologie.

empty