Marie Maher

  • Klaus Klaus

    Marie Maher

    • Alma editeur
    • 4 Février 2022

    Klaus vit seul. À l'angle d'une rue. En face d'un panneau publicitaire. Sort rarement de chez lui. Pour aller nager, acheter des cigarettes ou faire des courses. S'assoit sur une pile de livres. Achètera un fauteuil le jour où il aura une bibliothèque.Demain, il louera une voiture. Pour faire la route jusqu'au village et régler la succession. Il emmènera l'animal qu'il n'a pas encore adopté. Pour supporter le voyage. Et pensera à la fille aux millions de cheveux.

  • Pour la beauté du geste

    Marie Maher

    • Alma editeur
    • 5 Mars 2020

    Ça devrait être facile, elle ne l'a jamais aimée cette maison plantée au bord d'une voie ferrée.
    C'est la dernière chose à faire, les parents sont morts. L'un après l'autre. Se sont suivis de peu, mais dans le désordre. C'est parti de là. Ou de la télé qui hurlait dans le salon.
    Elle n'y est jamais retournée depuis l'accident du père. L'accident qu'on avait classé sans suite, elle ne savait pas qu'on classait les accidents. Elle ne savait pas non plus qu'à dix ans, on ne redessine pas le monde avec du café sur une toile cirée.
    Ça devrait être facile, elle a une vie maintenant.
    Revenir, vendre, accueillir tout ce qui pourra la faire tenir debout.
    Et garder près d'elle le grand chien gris.

  • Légume, fruit, naturalité, saison, des mots du langage courant dont les définitions peuvent recouvrir des réalités bien différentes.
    Quand le fruit - botaniquement parlant - devient légume et réciproquement, quand il est de saison, « bio » mais en provenance de l'hémisphère Sud, quand la lecture des étiquettes dans les rayons d'un supermarché permet de faire le tour du monde, comment s'y retrouver ?
    En excluant ces plantes hors sol, forcées, gavées d'engrais et de pesticides, où en est la naturalité des végétaux de notre alimentation quotidienne ? Tous sont issus de plantes sauvages domestiquées durant des siècles au cours des millénaires et ont - malgré tout - gardé leurs cycles et rythmes biologiques, sensibles à la longueur du jour, à l'alternance des températures entre le jour et la nuit, à la nécessité du froid hivernal pour fleurir au printemps, à la qualité d'une bonne terre de jardin.
    Cet ouvrage, richement illustré, offre les éléments de réflexion et des propositions de réponses en militant pour que la naturalité ne soit pas qu'une utopie.

  • Gandalf le bleu

    ,

    • Travesias
    • 10 Mai 2015

    Sur commande

empty