Martine Rousseau

  • Vingt chapitres pour comprendre toutes les subtilités de la langue française : pléonasmes, langue de bois médiatique, expressions incomprises, anglicismes, féminisation des mots, accord du participé passé, etc.

  • Mort d'un père

    Martine Rousseau

    Ce serait comme un envers du deuil.
    Le deuil est pour chacun l'ouverture violente d'une enquête.
    Notre liberté d'aller vers la part inconnue du visage disparu. Nulle déploration ici : ce qu'on apprend de soi-même dans une telle traversée, et ce qu'il faut matériellement faire, de la toilette mortuaire aux formulaires administratifs, crudité des appartements vidés. Mais l'enquête concerne soudain le plus proche, reçu comme un étranger : celui qui vient de partir, une vie tout entière se dessine, dont nous étions absents.
    On connaît Martine Rousseau comme fondatrice avec Olivier Houdart du blogLangue Sauce Piquante, dans lequel les correcteurs du journal Le Monde nous initient à tant de secrets de la langue. Ici, elle l'affronte pour elle-même. Texte semé ou troué de photographies d'archives familiales qui multiplient le chemin, et déplient le texte via enquête, scansion, et quelques troublantes photographies d'archives.
    L'expérience commune, au prix de la traversée funambule qu'on accomplit soi-même, pour laquelle on est seul, et que l'écriture vient rejoindre. Alors, l'expérience commune au sens strict : portrait d'époque, portrait de ville, partage pour qui vient ici lire - le mort dont il est question, en tournant le dos à la narratrice, nous tourne aussi le dos, on peut dialoguer avec les nôtres.

    Sur commande
  • Trois correcteurs (dont une correctrice) décortiquent plaisamment règles casse-tête et étrangetés de notre langue, puisant leurs exemples en grande partie dans la presse. L'orthographe et ses peaux de banane, le mystère des termes grammaticaux, la langue de bois des médias, des questions de lecteurs, l'évolution du français, la typographie, des expressions incomprises, les anglicismes, voilà quelques-uns des chemins sur lesquels ils vous invitent à les suivre.

    Loin du cliché du correcteur taciturne et rigide, et sans verser dans le jargon linguistique, les auteurs font preuve d'humour autant que d'érudition.

empty