Olivier Bordacarré

  • Appartement 816

    Olivier Bordacarré

    • L'atalante
    • 21 Octobre 2021

    Avec sa femme, son fils et son chien, Didier Martin, comptable, vit une période particulière. Depuis trois ans le pays a assigné ses citoyens à résidence. Les livraisons se font par drone. L'heure d'ouverture des fenêtres est programmée.
    Le protagoniste raconte son histoire à la première personne. Petit à petit le lecteur comprend que son état mental est incertain. Il semble se plaire dans la seule compagnie de ses poissons exotiques.
    L'homme écrit partout autour de lui, sur les murs, les meubles et les objets. Le monde extérieur est devenu infréquentable et Didier Martin s'en satisfait, lui qui aime l'ordre et le respect.
    Dans le huis clos de cet appartement, un suspense psychologique se noue. Le quotidien routinier a mené à la folie. À moins qu'elle n'ait déjà été là, latente ?

  • Séquelles

    Olivier Bordacarré

    • Moissons noires
    • 17 Août 2021

    Le retour d'Olivier Bordaçarrre ! Non pour un roman mais pour un thriller acéré et diabolique. Le cadre ?
    Un hôtel où tout n'est que luxe, calme et volupté.
    Le mal ? Il se répand insidieusement, en silence, et va ronger Alyson, la propriétaire du lieu jusqu'à la névrose et la démence.
    Après des études en hôtellerie internationale à New-York, Antoine Deurrieu décide de revenir vivre en France, en compagnie de sa jeune épouse américaine, Alyson Deurrieu.
    Ils n'ont pas trente ans, ils s'aiment, ils débordent d'énergie.
    Dans le cadre paradisiaque des Gorges du Verdon, ils créent le complexe hôtelier de l'Orangeraie, lieu de villégiature pour clientèle aisée, aux prestations de luxe.
    Julie Leroy, une ancienne camarade de lycée d'Antoine, apprend qu'il revient en France... Folle amoureuse de lui mais psychiquement fragile et jalouse, elle mettra tout en oeuvre pour se débarrasser d'Alyson, sa femme. Seule et déracinée, suspectée de paranoïa, Alyson aura toutes les peines du monde à convaincre son époux que Julie cherche à l'éliminer.

  • Dernier désir

    Olivier Bordacarré

    • Librairie generale francaise
    • 7 Octobre 2015

    Jonathan Martin, sa femme, Mina, et leurs enfants, ayant choisi de vivre au calme près du canal du Berry, voient leur riche et nouveau voisin, Vladimir Martin, peu à peu s'immiscer dans leur vie. Vladimir semble même vouloir ressembler en tout point à Jonathan.

    Sur commande

  • Accidents

    Olivier Bordacarré

    • Phebus
    • 3 Octobre 2016

    On peut être artiste et prisonnier des apparences, quand elles concernent les femmes. Ainsi, le peintre Sergi Vélazquez s'amourache d'une rousse flamboyante qu'il croise dans l'ascenseur. Il est dingue de son corps ; elle, est hystérique et névrosée. C'est du moins ce que pense Julia, psychiatre et soeur de l'artiste.
    Mais faut-il s'en inquiéter ?
    Roxanne est photographe. Il y a quelques années, la moitié de son visage a brûlé dans un accident de voiture.
    Aujourd'hui, elle trouve du réconfort dans une nature sans voisinage. Jusqu'à ce qu'elle prenne des clichés de son nouveau corps, pour mieux l'apprivoiser.
    Et que des tirages, exposés dans une galerie parisienne, séduisent Sergi...

    Sur commande

  • Protégeons les hérissons

    Olivier Bordacarré

    • Antidata
    • 15 Mai 2014

    Par une longue nuit sans étoiles, onze personnages confient à la postérité, et bien malgré eux, le récit de leurs derniers instants.
    Une flic et son supérieur. Un pompiste et son chien. Deux motards. Un hérisson. Puis les parents de deux adolescentes...Pourtant, tout allait si bien. Les filles étaient si mignonnes.

    Sur commande

  • Le sexe du ministre

    Olivier Bordacarré

    • Phebus
    • 5 Avril 2018

    Olivier Bordaçarre nous offre une fantaisie irrésistible sur un homme d'état libidineux, qui peu à peu se décompose. Une fable féministe jouissive sur les arcanes du pouvoir et de la masculinité.

    Sur commande

  • Le dernier désir

    Olivier Bordacarré

    • Fayard
    • 3 Janvier 2014

    « Bonjour. Excusez-moi de vous déranger, je viens juste me présenter. Je suis votre nouveau voisin. J'ai emménagé dans la maison, là-bas, au bout du chemin. Je m'appelle Martin.
    - Ah ? Martin, vous dites ? C'est drôle...
    - Oui, Vladimir Martin. Pourquoi ?
    - Eh bien... moi aussi, je m'appelle Martin ! » Alors qu'ils ont fui la ville, Mina et Jonathan Martin voient se rompre leur isolement. Élégant, riche, spirituel, Vladimir Martin est le voisin idéal. Un peu trop généreux peut-être...
    Jonathan se méfie mais Mina n'y voit que du feu. Le nouveau venu ne leur veut-il que du bien ?
    Avec un art maîtrisé du suspens, Dernier désir interroge nos aspirations secrètes dans une société de bonheurs factices.

    Olivier Bordaçarre est l'auteur chez Fayard de trois romans remarqués, Géométrie variable (2006), Régime sec (2008) et La France tranquille (2011).

    Sur commande

  • Régime sec

    Olivier Bordacarré

    • Fayard
    • 3 Janvier 2008

    La France, en 2012, flirte avec la fascination totalitaire. Un riche industriel rêve de pouvoir : sa fille va traverser l'océan à la rame, en direct sur tous les écrans du monde. Clodie, Jeff et Choupette, petits ouvriers sans espoirs, n'ont guère d'horizon : la violence les ronge. Mais Art et Alice se sont rencontrés à Séville, et l'amour fait mentir les présages les plus sombres. Vivre, c'est inventer son refrain, résister, alors ils ont fait le choix des armes. Olivier Bordaçarre met en scène, sur un air de valse et l'écran vierge de notre avenir, les destinées de trois familles que tout sépare : possédants, victimes et résistants. En rendant à chacun sa voix nue, il fait bouger les lignes, provoque des scandales. Une invite joyeuse, face à la sinistrose, à libérer son désir. En un mot : à se sentir vivant. Olivier Bordaçarre est écrivain, dramaturge et comédien. Travailleur de la langue, il aime la contrainte et les secrets, le jazz, la conscience politique et le choc des réalités. Régime sec est son deuxième roman.

    Sur commande

  • Geometrie variable

    Olivier Bordacarré

    • Fayard
    • 4 Janvier 2006

    Un soir de réveillon, Olivier Grange file à deux cents à l'heure sur une route de campagne. Destination : Périgueux, où vit son ex-père, Dominique Triangle, parti sans vraiment laisser d'adresse peu après la naissance de son fils. Les deux hommes se sont revus, pas souvent, et pour être sûr de faire le vide Triangle a changé de nom. Depuis, il se fait appeler Losange. Absurde géométrie.

    Grange n'en peut plus du mensonge. Trente ans qu'il boxe un fantôme. Pour mettre un point final à l'histoire, il a encore des « détails » à régler. Alors, les nerfs en boule, agrippé au volant, il fonce pour un ultime voyage.


    La route est longue, Grange a le temps de remâcher sa rage. Les épisodes de sa vie jaillissent comme des flashes. Des rêves étranges aussi, quand il se laisse aller au sommeil quelques microsecondes.


    Ce qu'il veut, maintenant, c'est être heureux.

    Sur commande

  • Un festin nu - olivier bordacarre - trajet

    Olivier Bordacarré

    • Tarabuste
    • 30 Novembre 2011

    Sur commande

  • Carte muette Nouv.

    Carte muette

    Olivier Bordacarré

    • Editions libertaires
    • 21 Octobre 2022

    Vous êtes un homme plutôt sympathique, un citoyen respectable, un époux aimant, un père de famille attentif. Vous êtes pacifique, conciliant, honnête. Vous aimez les chats, les westerns, le piano-jazz, la vie à la campagne, le fromage de chèvre très sec, et vous avez un petit faible pour le bord de mer en septembre. Vous ne feriez pas de mal à une mouche. Toutefois, le jour où vous vous retrouvé coincé dans la station service d'un centre commercial, piégé comme un rat, une envie de meurtre vous effleure. Une tuerie, un carnage, une hécatombe. Mais vous n'iriez pas jusqu'à cette extrémité, n'est-ce pas ? Vous n'êtes pas Clyde Barrow !

  • Ariane ou naxos-elegie

    Olivier Bordacarré

    • Collodion
    • 14 Avril 2014

    Sur commande

  • La France tranquille

    Olivier Bordacarré

    • Fayard
    • 14 Septembre 2011

    Un tueur sévit à Nogent-les-Chartreux, une paisible bourgade de vingt mille habitants, au coeur de la Beauce. A quelques mois des élections, dans un terreau miné par la crise, ces meurtres enflamment les esprits. Médias, politiques, spécialistes, tous se pressent au chevet d'une France malade de peur.
    Pour rassurer la population, les autorités ont mis en place une politique sécuritaire renforcée: contrôles d'identité, barrages filtrants, patrouilles militaires, couvre-feu. Mais la psychose grandit et les Nogentais se replient sur eux-mêmes. On vit désormais la main sur le fusil, derrière son rideau de fer. Esprit de tolérance et d'accueil, zéro.
    Dans cette ambiance délétère de suspicion généralisée, le commandant de gendarmerie Paul Garand tente de rationaliser et d'éviter les débordements violents. Mais l'homme, en fin de carrière, peine à déplacer son demi-quintal désenchanté. A défaut d'indices et de pistes, il nourrit sa lenteur.
    Quand il est victime à son tour d'un étrange accident, son fils Grégory décèle la marque du tueur: ce type s'en prend à des individus jugés paresseux, voire "profiteurs". Le jeune homme, passionné, veut défendre coûte que coûte la mémoire de son père.
    La soudaine disparition de sa fiancée va le pousser à corps perdu dans l'enquête...

    Sur commande

  • Cet ouvrage propose de faire découvrir, de façon amusante, la poésie et ses multiples formes, à travers dix-sept courtes pièces de théâtre destinées aux élèves du CP au CM2. Ces saynètes pourront être montées en spectacle de fin d'année, être lues en classe sous forme de lecturespectacle, ou être travaillées dans les ateliers théâtre.


    De nombreux thèmes sont abordés et pourront être choisis en fonction du projet de la classe et des apprentissages que les enseignants souhaitent faire acquérir à leurs élèves :

    La poésie dans la nature (Amour, mon amour ; Les Mots tombent à l'eau).
    La poésie dans les oeuvres d'art (Les Sculptures ; Dans le jardin public).
    La poésie dans le quotidien (Si on jouait avec les mots ?).
    Le rythme dans la poésie (Écoute le train ; Cache-cache voyelles).
    La rime (La Ronde des fistons ; L'Arbre à bonbons).
    Les comptines (Baguettes et chapeaux pointus ; La Salle de bains).
    Les haïkus (Le Chasseur de haïkus).
    La poésie médiévale (La Peau de l'ours).
    Les vers et la prose (Draculotte et les charlottes ; Vers libre).
    Deux poètes et leur oeuvre : Eugène Guillevic et Raymond Queneau (Écho à l'écho ; Bonjour, Madame Quenelle).

    Sur commande

empty