Pascal Moliner

  • Depuis longtemps, les sciences humaines et sociales se sont posé la question des images. Dans nombre de disciplines, on rencontre le postulat implicite d'un lien entre croyances et iconographie. Cet ouvrage apporte des éléments conceptuels, méthodologiques et empiriques permettant d'expliciter ce lien. Il explique comment nos systèmes de croyances et nos processus d'interprétation de l'environnement social orientent la production, la diffusion et l'interprétation des images de cet environnement ou de certains de ses éléments.
    Il répond en particulier à trois questions : Des individus partageant des croyances différentes à propos d'un objet donné produisent-ils les mêmes images de cet objet ? Des individus partageant des croyances différentes à propos d'un objet donné interprètent-ils de la même manière une même image de cet objet ? Lorsqu'une source et un récepteur ne partagent pas un même ensemble de croyances à l'égard d'un objet, la représentation iconographique de cet objet par la source sera-t-elle comprise par le récepteur ? Les réponses à ces questions, qui s'appuient souvent sur les acquis de la psychologie sociale, corroborent la thèse du lien entre croyances et iconographie.
    Nous voyons et nous montrons notre environnement social, non pas tel qu'il est, mais tel que nous croyons qu'il est.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Cet ouvrage est centré sur la théorie des représentations sociales, depuis ses premières formulations jusqu'à ses développements conceptuels, méthodologiques et appliqués les plus récents. Constituant à la fois une synthèse et une ouverture, il permettra aux étudiants de psychologie de tous niveaux d'explorer avec profit les ramifications de ce thème majeur de la psychologie sociale, de la théorie à ses applications concrètes.

    Sur commande
  • - Cet ouvrage présente les techniques d'associations verbales (ou associations d'idées) et les applications qui peuvent en être faites dans le champ des sciences sociales.
    - Construit comme une boîte à outils, il a pour but de donner accès à l'ensemble de ces techniques afin que les ensei- gnants-chercheurs en sciences humaines et sociales puissent les utiliser dans le cadre de leur discipline.
    - Dans cet objectif il s'appui sur de nombreux exemples : les questions de mémoire collective (anthropologie), de mentalité (histoire) ou encore d'imaginaire (sociologie).
    - Le livre intéressera aussi bien le psychologue, le sociologue, l'historien, le géographe que le spécialiste en sciences de l'édu- cation.

    Sur commande
  • Cet ouvrage se présente comme un manuel pratique, qui décrit les différentes étapes d'une étude de représentation sur le terrain et qui expose les méthodes pouvant être mises en oeuvre à chaque étape.
    Il s'adresse bien sûr aux étudiants, mais aussi aux praticiens intéressés par les études de représentations sociales. Le lecteur ignorant de la théorie des représentations y trouvera les éléments théoriques minimaux nécessaires à la compréhension des démarches de recherche.
    L'ouvrage peut être utilisé comme un guide, puisqu'il décrit un enchaînement logique de procédures. Il peut aussi jouer le rôle d'un catalogue puisqu'il expose la plupart des méthodes utiles à l'étude des représentations sociales sur le terrain.

    Précisons enfin que les démarches et les méthodes présentées concernent aussi bien la réalisation d'études qualitatives (reposant sur un travail d'interprétation du chercheur) que quantitatives (reposant sur l'analyse statistique de données).

  • Dès le début de la pensée psychosociologique moderne, la réflexion sur l'identité est marquée par ce constat paradoxal : chacun peut se sentir à la fois semblable et différent d'autrui. Le sentiment d'identité est alors la résultante d'un ensemble de caractéristiques, autant personnelles que sociales, qui se combinent en une configuration particulière pour chacun. Ces caractéristiques sont le fruit de différents processus grâce auxquels nous construisons et gérons des connaissances sur nous-mêmes et sur les autres. Ces processus, abordés dans la première partie de l'ouvrage, ont un caractère très général et aboutissent à la formation de représentations identitaires, que nous partageons pour partie avec autrui. Les représentations collectives, les représentations du social et les représentations sociales sont des exemples de ces significations partagées. La seconde partie de l'ouvrage leur est consacrée, car elles jouent un rôle fondamental dans la problématique de l'identité. A travers la question de l'identité, cet ouvrage donne une vue d'ensemble de plusieurs grands thèmes de la psychologie sociale. Il s'adresse en priorité aux étudiants des 1er et 2e cycles en psychologie et sociologie, mais aussi, plus largement, à un public intéressé par cette problématique.

  • Ce manuel présente un panorama des travaux les plus récents sur les liens entre représentations sociales et processus sociocognitifs, deux approches restées longtemps disjointes. Il s'adresse aux enseignants, aux chercheurs et aux étudiants (master et doctorat) en psychologie sociale, désireux d'approfondir leurs connaissances sur les liens qui unissent nos croyances collectives et nos modes de pensée au quotidien.

    Sur commande
  • Dès le début de la pensée psychosociologique moderne, la réflexion sur l'identité est marquée par ce constat paradoxal : chacun peut se sentir à la fois semblable et différent d'autrui. Le sentiment d'identité est alors la résultante d'un ensemble de caractéristiques, autant personnelles que sociales, qui se combinent en une configuration particulière pour chacun. Ces caractéristiques sont le fruit de différents processus grâce auxquels nous construisons et gérons des connaissances sur nous-mêmes et sur les autres. Ces processus, abordés dans la première partie de l´ouvrage, ont un caractère très général et aboutissent à la formation de représentations identitaires, que nous partageons pour partie avec autrui. Les représentations collectives, les représentations du social et les représentations sociales sont des exemples de ces significations partagées. La seconde partie de l´ouvrage leur est consacrée, car elles jouent un rôle fondamental dans la problématique de l'identité. À travers la question de l´identité, cet ouvrage donne une vue d´ensemble de plusieurs grands thèmes de la psychologie sociale. Il s´adresse en priorité aux étudiants des 1er et 2e cycles en psychologie et sociologie, mais aussi, plus largement, à un public intéressé par cette problématique.  Jean-Claude DESCHAMPS est professeur de psychologie sociale à la Faculté des sciences sociales et politiques de l´Université de Lausanne.  Pascal MOLINER est professeur de psychologie sociale à l´Université Paul Valéry de Montpellier, où il co-dirige le laboratoire de Psychologie.

    Sur commande
empty