Régine Scelles

  • Qu'un enfant de la famille soit atteint d'un handicap a des conséquences variables sur le père, la mère, les enfants, le couple et la fratrie. Tout au long de sa vie, chacun des enfants, seul et en groupe, travaille psychiquement cette réalité. Chaque membre de la famille suit un cheminement singulier avec ses temporalités et ses modalités propres qu'aucune norme ne peut définir à l'avance. Les frères et soeurs d'un enfant handicapé ne développent pas de psychopathologies plus lourdes que la population tout-venant ; toutefois, prendre soin du lien fraternel a des effets positifs sur toute la famille. Cet ouvrage aidera familles, institutions et professionnels à mieux saisir ce qu1 se passe dans la fratrie pour chacun des enfants afin que tous les membres, y compris celui qui est handicapé, puissent bénéficier des fonctions positives de ce lien et que le handicap n'entrave pas le déploiement de la richesse de ce qui s'y joue et évolue avec le temps. Régine Scelles est professeur à l'université de Rouen, psychologue clinicienne dans un service de soins et d'éducation spécialisée à domicile pour enfants atteints de pathologies diverses motrices, sensorielles, métaboliques, psychiques. Elle a publié trois ouvrages sur la question : Frères et soeurs, complices et rivaux... (Fleurus, 2003) ; Fratrie et handicap, l'influence du handicap d'une personne sur ses frères et soeurs (L'Harmattan, 2000) ; et sous sa direction Fratries confrontées au handicap (PUR, 2009).

    Sur commande
  • Ce livre propose des cadres pour penser le lien fraternel, quand les enfants sont confrontés à un traumatisme (handicap, décès, maladie grave d'un parent d'un frère), et une présentation critique des dispositifs qui peuvent être envisagés pour soigner, prévenir leurs souffrances ou soulager celles qui apparaissent. Se penchant sur la spécificité de ce qui se passe entre enfants, sur le plan de la réalité, de l'imaginaire et du fantasme, les auteurs montrent que le groupe fraternel est le lieu de l'identification primordiale proposée par la conceptualisation « wallono-lacaniennne ». Ils montrent aussi l'extrême pouvoir transformatif de ce qui se joue entre enfants, ainsi que la place centrale qu'y occupe l'agressivité, ses modes d'expression et de résolution.
    Les difficultés que rencontrent les frères et soeurs confrontés à un traumatisme et la manière dont ils y réagissent, révèlent une partie du fonctionnement « normal » et aident à le décrypter. Ainsi, analyser ces situations particulières à la lueur de fraternel permet-il de revisiter, de manière heuristique, les liens entre les parents et le groupe fratrie, et entre les parents et les enfants et de révéler ce que les liens entre enfants ont de spécifique. Cet ouvrage s'adresse à des chercheurs qui y découvriront les résultats des travaux les plus récents sur la question et des pistes à explorer, mais il intéresse également les praticiens qui sont confrontés à des sujets pour lesquels ce qui se passe au sein du groupe fratrie est une ressource ou a contrario l'origine d'une grande souffrance. Pour ces derniers évidemment, il convient d'imaginer des dispositifs qui leur soient adaptés et qui respectent la singularité de la vie de leur famille et de sa temporalité.

    Sur commande
  • Que de complicités et de partages, mais aussi que de disputes et de rivalités entre frères et soeurs ! c'est dire toute la richesse et l'ambivalence d'un lien qui aide l'enfant à grandir, souvent, à l'ombre du regard des parents.
    Il n'est pas toujours aisé pour ces derniers de se positionner avec justesse sans empiéter sur " le territoire des enfants ". les parents vivent mal des situations d'indifférence ou de conflits entre leurs enfants. ils éprouvent alors un sentiment d'échec et ont des difficultés à prendre de la distance avec leur propre histoire fraternelle. pourtant, comme le montre bien l'auteur, le lien fraternel relève d'une élection susceptible d'évoluer au fil du temps.
    Il est ainsi naturel de préférer un membre de sa fratrie et de se sentir plus ou moins proche de lui à certaines périodes de la vie. l'ouvrage aborde également les situations particulières, comme le handicap ou bien la mort d'un enfant de la fratrie, les séparations et les recompositions familiales, qui contribuent à compliquer, mais également à renforcer le lien fraternel, voire à pallier les défaillances des parents.

  • En définissant le handicap comme une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, la loi française du 11 février 2005 rapproche les secteurs de la pédopsychiatrie et du médico-social : un bilan des connaissances, des tensions et des enjeux qui mobilisent actuellement professionnels et chercheurs de ces secteurs.

    Les auteurs conceptualisent les liens qui existent entre les champs du handicap et de la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, en fonction de l'état des connaissances sur le sujet et en les mettant en perspective avec les nouvelles considérations sociales et législatives, y compris dans leurs dimensions économiques. Ce livre situe dans leur contexte les questions actuelles et les discute au regard des apports de la psychologie, de la psychopathologie, des neurosciences, de la sociologie, de l'anthropologie et plus généralement des sciences de l'éducation et des sciences humaines et sociales.

    Sur commande
  • Tout deuil sollicite le sujet et ses liens aux autres et lui rappelle douloureusement son ontologique dépendance à l'autre. La perte d'un être cher est transformée par la pensée afin que l'espace qu'a occupé l'absent soit modifié ; faute de pouvoir remplacer l'autre, on le recrée. La création, le travail de pensée que suscite la confrontation à la mort sont évoqués dans ce livre comme ce qui permet au sujet de ne pas mettre en jeu le travail impossible qui viserait à recréer " comme avant ", comme si la perte n'avait pas eu lieu, mais permet de devenir " comme après " : reconstruire plutôt que reconstituer. Les auteurs proposent à la réflexion des dispositifs d'aide qui peuvent être mis en place lors de la perte réelle d'un être cher mais également lorsque les deuils non faits, non terminés resurgissent sur une autre scène, dans une temporalité décalée.

    Sur commande
  • Des psychologues, sociologues et chercheurs en sciences de l'éducation abordent les questions éthiques, techniques et méthodologiques de l'entretien avec des personnes en situation de handicap : quelles sont les conditions optimales pour comprendre, s'exprimer, se faire comprendre ?
    Les professionnels, les proches, les acteurs sociaux et politiques ont le désir que les personnes qui, en raison de leurs déficiences, sont entravées dans leur communication puissent dire ce qu'elles veulent, vivent, désirent. Or, cette volonté se heurte à des problèmes méthodologiques et techniques importants à tous les stades de la réalisation des entretiens - conditions de la rencontre, déroulement et analyse de ce qui y aura été dit - qu'il convient de connaître pour les dépasser. C'est l'objectif de ce livre.
    Régine Scelles est psychologue et professeur de psychopathologie à l'université Nanterre La Défense Paris Ouest, laboratoire CLIPSYD.
    Elle est aussi directrice de publication de la revue Dialogue, aux éditions érès.

    Sur commande
  • Pour comprendre les modes de fonctionnement et les compétences cognitives des enfants et des adolescents polyhandicapés, il est indispensable de suivre une démarche systématisée, et d'utiliser des outils validés, et adaptés à cette population présentant de multiples déficits physiques et psychiques. L'ouvrage apporte des éléments de réponses :Il fait le point sur les modalités d'évaluation cognitive validée et expérimentée, à partir d'une réflexion sur les principes d'évaluation, de même qu'à travers une présentation d'étude de cas et d'exemples concrets ;Il montre l'intérêt pour l'enfant, l'adolescent, mais aussi pour les professionnels, de mener des évaluations les plus rigoureuses possibles qui tiennent compte de la temporalité de ces sujets, de leur dépendance à leurs proches, de leurs modalités d'expression qui ne passent pas prioritairement par les codes ordinaires de communication

  • Parentalités en mouvement : des pratiques à inventer Nouv.

    Déracinement, nouvelles configurations familiales, implication plus grande des pères, omniprésence des écrans... Les familles changent et, avec elles, leur manière d'élever leurs enfants et les demandes qu'elles adressent aux professionnels. Ces évolutions se nourrissent de l'histoire culturelle et politique de leur pays, mais aussi de leur propre histoire personnelle. Ce que les parents transmettent aux enfants se transforme et crée du nouveau. Le livre évoque également la créativité dont les professionnels font preuve dans leurs pratiques pour accompagner au mieux ces familles dans leur diversité.

  • Le travail clinique à domicile existe depuis de longues années. Toutefois, on observe aujourd'hui son développement dans des champs fort divers : handicap, petite enfance, fin de vie, protection de l'enfance, soutien aux familles en grande précarité... Cette pratique, qui suppose un étroit contact avec l'intime de l'espace familial et les membres de la famille qui entourent le patient, nécessite un investissement complexe de la part du soignant, parfois sur une longue durée. Elle oblige à la créativité tout en maintenant des références et des cadres théoriques explicités et fondés. Ce numéro donne la parole à des sociologues et des philosophes qui ont travaillé sur la question du domicile. Des psychologues, des psychothérapeutes et des psychiatres, qui exercent leur mission uniquement ou occasionnellement au domicile des patients, apportent leurs expériences pour dresser un bilan des intérêts, des limites, des enjeux et des risques de cette pratique. Ils interrogent les cadres théoriques et techniques qui font de ce travail à domicile un espace possible, potentiel de soin psychique.

    2/2011

    Indisponible
  • Dans ce pays imaginaire, où les rois commandent aux nuages, le riz pousse en abondance et les paysans sont heureux. Mais un jour funeste, le monarque meurt en emportant le secret de la pluie et du vent. Les hommes alors se lancent dans la course au pouvoir. Car selon les mots d'un vieux sage : « Quiconque fera danser le vent sur le dos de son cerf-volant, sera couronné roi, une année durant... ». Ambition, cruauté et trahison mèneront Saburo le porteur d'eau à s'asseoir sur le trône. Shon, le petit paysan, découvrira son secret et libérera son pays après avoir choisi pour lui-même, son propre destin.

  • Des psychologues, anthropologues, psychanalystes, philosophes, des personnes concernées par le handicap développent une réflexion sur les passages de l'enfance à la vieillesse. Ils évoquent ce qui favorise, entrave ces passages et analysent les processus à l'oeuvre.

    Tout humain traverse les étapes de l'existence : foetus, bébé, enfant, adolescent, adulte, personne vieillissante. Les situations de handicap, de maladie peuvent influencer le déroulement existentiel de ces seuils de la vie et leurs effets identitaires. Des spécialistes des différents âges de la vie évoquent les résonances entre les processus propres au bébé et à l'adolescent, à l'entrée dans l'âge adulte et au vieillissement. Ils donnent à penser le devenir de la personne en situation de handicap, les aides, les soins qui lui sont proposés aux différents moments du cycle de la vie pour accompagner les remaniements psychiques nécessaires.

    Sur commande
  • Les tablettes, ordinateurs et autres objets connectés occupent désormais une place centrale dans la vie des couples et des familles. La presse s'en fait souvent l'écho dans des registres bien différents : un SMS découvert par un conjoint, trace d'une liaison extraconjugale ; l'utilisation par des adolescents, et des enfants de plus en plus jeunes, de leur portable durant le repas, parfois même en présence de leurs parents ; la possibilité donnée à des personnes âgées, grâce à leur tablette, de rester en contact avec leurs soignants, mais aussi leurs enfants et petits-enfants... Dans les consultations familiales, il n'est pas rare que le ou les thérapeutes aient affaire avec l'irruption d'une sonnerie. Dans ce numéro, des chercheurs et des praticiens de différentes disciplines font le point sur les connaissances en ce domaine, cernent les changements produits au niveau de la vie conjugale et familiale, évoquent les réponses qu'ils ont apportées, apportent ou imagineraient apporter quant à la place à donner au numérique dans la vie quotidienne.

    Sur commande
empty