Ralph Waldo Emerson

  • Autres climats, autre atmosphère : après Steppes et déserts , la suite des Tableaux de la nature nous conduit de l'embouchure de l'Orénoque jusque sur les hauteurs du plateau de Caxamarca (aujourd'hui Cajamarca, au Pérou). Et s'ouvre sur un mystère, resté non élucidé jusqu'en... 1951 : où l'Orénoque prend-il sa source ? À défaut de le découvrir, au moins Humboldt parviendra-t-il, accompagné du fidèle Bonpland, à établir qu'il existe un passage navigable entre ce fleuve et l'Amazone.
    Dans ce récit de voyage qui est en même temps un relevé scientifique et topographique unique en son temps, Humboldt croise des animaux de nuit, se pique de volcanologie, fait un peu d'archéologie des civilisations précolombiennes, met en évidence l'étagement de la végétation et s'emploie à observer les plantes non comme des espèces isolées, mais dans leur environnement, pressentant par-là l'approche actuelle par écosystèmes.
    Humboldt ? Un génie trop oublié, et dont la redécouverte n'en est que plus indispensable.

  • Dans La Nature , sa première oeuvre, Emerson expose avec lyrisme les principes philosophiques qui dirigeront toute son oeuvre : la cohérence intime de l'univers, la plénitude et l'harmonie de l'esprit individuel, la correspondance symbolique entre lois naturelles et lois morales.

  • « Emerson a cette gaieté bienveillante et pleine d'esprit qui désarme le sérieux. Il ne se rend pas compte à quel point il est déjà vieux, à quel point il sera encore jeune à l'avenir... » (Nietzsche). Ralph Waldo Emerson (1803-1882), n'est pas seulement le « philosophe de l'optimisme » du XIXe siècle. Il est aussi le défenseur inspiré du sentiment de la nature. La «confiance en soi» emersonienne donna à l'Amérique une nouvelle identité culturelle. Sa vision de l'homme et de la nature est encore aujourd'hui d'une étonnante modernité. C'est la raison pour laquelle «La Nature» occupe la première place dans cette anthologie des «Essais» les plus célèbres d'Emerson.

  • Aussi importante et symbolique aux États-Unis que les notions de liberté et d'égalité en France, la self-reliance renvoie non seulement à la confiance en soi mais aussi à l'autonomie de l'individu. L'âme est active : elle recourt à son propre jugement et dévoile un non-conformisme, aussi farouche que vital. Emerson invite à se fier au présent, «de toujours vivre dans un jour neuf». Cette confiance active en soi opère aussi bien sur le plan affectif que sur le plan pratique. Pétri de formules vivifiantes, cet ouvrage inclassable est une invitation salutaire à compter sur soi. Non par pur individualisme, bien au contraire. Et c'est là que la philosophie peut encore agir.

  • Quand il publie «La Conduite de la vie», en 1860, Ralph Waldo Emerson est déjà l'un des intellectuels les plus importants de la jeune République américaine. Ce recueil compte deux de ses essais les plus célèbres : « Le destin » et « Les illusions ». Tous deux témoignent d'une tension entre la volonté et la réalité : comment changer le monde avec la force des idéaux face à la résistance, l'inertie et les limites opposées par les forces naturelles et sociales, ainsi que par le corps ? Ces textes auront une profonde influence chez un jeune philosophe de l'époque : Nietzsche. Comme si les écrits d'Emerson avaient le pouvoir de mettre en action la pensée de tout un chacun, de lui faire découvrir sa propre manière de ressentir le destin et les illusions, et de lui faire trouver, pas à pas, une manière de conduire sa vie.

  • Paru en 1870, ce recueil du grand philosophe américain Ralph Waldo Emerson, père du transcendantalisme, aborde d'une plume égale et inspirée des sujets aussi variés que l'éloquence, les livres, la vie domestique ou la vieillesse. Dix ans après son autre célèbre recueil d'essais, La Conduite de la vie, on découvre ici un Emerson dans toute la force de sa sagesse pleinement épanouie.
    Conçu initialement comme des conférences qu'il donna à plusieurs reprises (il était aux Etats-Unis et en Europe l'un des plus célèbres conférenciers de son temps), chacun des chapitres montre, dans un style simple et pénétré, les qualités didactiques de son auteur, la richesse de sa pédagogie, et donnent à voir un esprit qui a su trouver son équilibre dans un monde discordant dont il voit la laideur, pour paraphraser son ami Thomas Carlyle. Véritable figure de classique moderne dans son pays, Emerson reste encore trop peu connu en France. Pourtant, il est tentant de voir en lui un cousin américain de Montaigne : l'un de ces auteurs dont la lecture est d'une utilité immédiate et revigorante.

  • Ralph Waldo Emerson (1803-1882), car il s'agit de lui, marche dans son temps et remarque tout. Son temps est celui du siècle américain. Celui de la conquête de l'Ouest et de l'extermination des Indiens, de la mécanisation du travail agricole, de l'extension du réseau de chemin de fer, de l'urbanisation, du matérialisme et de l'individualisme, des sectes et des clubs, de la naissance du travail social et de la multiplication du self-made man, de la remise en cause de l'esclavage et des débuts du féminisme... » (Thierry Paquot. Extrait de la présentation). Ce texte d'Emerson est inédit en français

  • " L'auteur le plus riche d'idées de ce siècle a été jusqu'alors un Américain.
    " (Nietzsche) Ralph Waldo Emerson (1803-1882), chef de file du mouvement transcendantaliste, a joué un rôle déterminant dans l'affirmation de l'indépendance intellectuelle des Etats-Unis. Homme de conviction, adversaire de toutes les formes d'arbitraires, il s'est également impliqué dans le combat abolitionniste. Héritier de Platon, de Plotin, de Coleridge, influencé par la pensée de Swedenborg, Ralph Waldo Emerson fut le premier américain à élaborer une théorie de l'art et de la culture, exprimant à partir d'un regard neuf posé sur les choses, une vision cohérente de l'homme et du monde.
    Ainsi contribua-t-il de façon déterminante à l'éveil de l'intellectuel et de l'artiste américains, à la prise de conscience de leur intégrité et de la tâche qui leur est confiée de préparer demain et après-demain.

    Sur commande
  • Le philosophe Ralph Waldo Emerson (1803-1882) fut l'un des pères du transcendantalisme américain, fondé sur le culte de la nature et une essence de l'être indépendante de l'expérience. Cette exaltation de l'individu se retrouve dans ses English Traits (1856), rédigés après un long séjour en Grande-Bretagne où il avait été invité pour une tournée de conférences à l'automne 1847. Il y fréquenta bien sûr l'élite intellectuelle et mondaine, mais la bourgeoisie excita tout particulièrement sa curiosité ? cette bourgeoisie qui faisait alors la force de l'Angleterre industrielle et qui était de plus en plus active dans le gouvernement du royaume.

    Énergie physique des descendants de défricheurs de forêts, sagesse pratique et rude bon sens : telles sont les grandes qualités des Anglais qui, " comme tous les hommes chez qui la nature animale est puissante, se fient de préférence à leur instinct ". Mais l'hommage d'Emerson à la terre prospère de ses ancêtres est clairvoyant, car " cette prospérité et ces vertus mêmes donnent une sorte de justification au matérialisme et fortifient partout le pouvoir de la basse richesse " ; et puis, si les Anglais sont originaux, ils n'aiment l'originalité que chez eux, ce qui les rend orgueilleux et intolérants.

  • " De nombreux faits concourent à montrer que nous devons chercher notre salut au-delà de la vapeur, la photographie, les ballons ou l'astronomie. Ces outils ont des propriétés contestables. Ce sont des réactifs. Les machines sont agressives. Le tisserand devient une toile, le machiniste une machine. Si vous n'utilisez pas les outils, ce sont eux qui vous utilisent. Tous les outils sont, en un sens, tranchants et dangereux. Un homme construit une belle maison, il a désormais un maître et du travail pour la vie : il lui faut la meubler, veiller sur elle, la montrer et la maintenir en bon état, pour le restant de ses jours. Un homme jouit d'une certaine réputation, dès lors il n'est plus libre, mais doit s'en accommoder. Tel autre peint un tableau ou écrit un livre, et le succès est la pire chose qui puisse lui arriver. J'ai vu l'autre jour un brave homme, jusque-là aussi libre que le faucon ou le renard du désert, qui fabriquait un cabinet pour y ranger des coquillages, des oeufs, des minéraux, et des oiseaux empaillés. Il était facile de voir qu'il prenait plaisir à se forger de jolies chaînes. " Ralph W. Emerson " Les essais de Ralph Waldo Emerson (1803-1882) réunis ici datent presque tous du milieu du XIXe siècle, c'est-à-dire de ce "golden day", dont ils illustrent l'esprit et les projets, ainsi que les inquiétudes dans une société lancée à marche forcée vers les moyens et les instruments au détriment de l'être. Un espace et un temps où Emerson disait : "Nous n'avons pas besoin d'hommes artificiels, qui pour de l'argent peuvent accomplir n'importe quelle prouesse littéraire ou professionnelle. [.] Ce qui a été fait de mieux dans le monde - les oeuvres de génie - n'a rien coûté".
    [.] Il me semble que le lecteur peut quasiment tout ignorer de l'histoire de la société et du sentiment de la nature aux États-Unis, ainsi que du moment où celui-ci se sépare de l'idée européenne de nature, et ne s'en laisser pas moins directement toucher par une voix qui évoque quelques-unes des questions brûlantes de la vie, et qui traversent le temps. "

    Sur commande
  • À une époque où les modes et les recettes de bien-être font fureur, où les voyages et l'exotisme suscitent la frénésie, Ralph Waldo Emerson nous renvoie à l'intérieur de nous-mêmes pour goûter la sérénité. Selon lui, si l'expérience des autres et les distractions peuvent nous inspirer et nous distraire sainement, elles ne nous mènent nulle part si nous n'acceptons pas cette réalité de la condition humaine : la solitude de l'âme. Si le progrès des arts et des sciences nous rassure et nous facilite la vie au quotidien, la connaissance n'est toutefois d'aucun secours pour qui refuse de se regarder autrement que dans un selfie démultiplié.

    La voie qu'il nous propose est exigeante, car elle suppose une grande honnêteté sans compromis envers nous-mêmes et envers les autres, y compris nos proches. Elle nous libère cependant de la tyrannie des apparences, des modes d'emploi et de la parole des guides et des maîtres à penser de toute catégorie.

  • Philosophe et poète, Emerson (1803-1882) fut le chef de file du mouvement transcendantaliste.
    Il fut le maître de Thoreau et, plus largement, le plus éminent représentant d'une tradition américaine de recherche de l'harmonie entre l'homme et la nature. Amitié, amour, art, méditations philosophiques sur ce qui fait le sel de la vie, constitue une parfaite introduction à son oeuvre.

    Sur commande
  • Emerson reconnaît à chaque individu le besoin de richesse et sa légitimée lorsqu'elle provient d'un travail honnête dont les retombées profitent à l'ensemble de la société.

    Pour lui, la richesse s'acquiert par l'utilisation intelligente des moyens offerts par la nature. Elle commence avec un toit étanche au-dessus de sa tête et la satisfaction des besoins de première nécessité. Pour ce faire, peu importe le domaine d'activité où l'on exerce, manuel, intellectuel, artistique ou autre, il s'agit de tirer parti de ses talents et de ses habiletés en exploitant au mieux les outils et les moyens à notre disposition dans notre sphère de compétence.

    Selon Emerson, si l'individu souhaite avoir le choix de sa destinée, il doit accorder ses désirs aux moyens dont il dispose. Cela dit, il ne rend pas justice à son intelligence s'il n'exige pas davantage qu'une simple subsistance. D'autre part, la société est inhumaine si elle ne permet pas à un individu besogneux de trouver un gagnepain honnête. Et si la richesse n'est qu'un jouet entre les mains de quelques héritiers qui, ignorants de la valeur du travail, l'accumulent ou la dilapident à leur unique profit, on peut s'attendre tôt

    Sur commande
  • Paru il y a 175 ans, en 1837, " The American Scholar " de Ralph Waldo Emerson (1803-1882) est le texte fondateur de l'identité culturelle états-unienne. Les États-Unis en avaient alors assez de se " nourrir des restes flétris de moissons étrangères ", ainsi que l'écrivait Emerson. Or, nous aussi " avons trop longtemps prêté l'oreille aux gracieuses muses de l'Europe ". Accompagnée d'une présentation et de notes abondantes, la présente traduction permet de retracer les voies qu'ont prises les hommes de lettres des États-Unis du XIXe siècle pour définir l'identité culturelle de leur nation - et peut-être de déterminer ce que pourraient être, aujourd'hui, les voies d'une ouverture de la culture québécoise à ce qui la lie à l'expérience continentale américaine.

    Sur commande
  • À la suite de Carlyle, Emerson étudie dans son introduction l'utilité des grands hommes pour la société. Il s'attache ensuite à dresser le portrait de quelques archétypes de grands personnages de l'Histoire : Platon ou le philosophe, Swedenborg ou le mystique, Montaigne ou le sceptique, Shakespeare ou le poète, Napoléon ou l'homme de l'univers, Goethe ou l'écrivain. À l'origine, il s'agit d'une série de conférences qui ont obtenu de grands succès. Le livre paraît pour la première en 1850. Il s'agit de portraits dans l'esprit des Vies des hommes illustres de Plutarque.
    L'idée centrale est que les grands hommes peuvent nous servir et nous aider, en ceci que leur grandeur est contagieuse. Le génie nous aide parce qu'il est une émanation de l'âme qui participe à notre réalisation.
    De tous les livres d'Emerson, celui-ci est sans doute le plus « représentatif ».

    Sur commande
  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Essais choisis

    Ralph Waldo Emerson

    Essais choisis / Emerson ; trad. de l'anglais par Henriette Mirabaud-Thorens ; préf. de M. Henri Lichtenberger,...
    Date de l'édition originale : 1912 Collection : Bibliothèque de philosophie contemporaine Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Théories sur l'histoire de l'Amérique.

    Sur commande
  • Amitié, amour, art : trois essais d'Emerson / traduits de l'anglais par E. D.
    Date de l'édition originale : 1897 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Essais de philosophie américaine / par Ralph Emerson,... ; traduits en français et précédés d'une introduction par Émile Montégut Date de l'édition originale : 1851 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Le volume réunit cinq conférences, « L'éthique littéraire », « La méthode de la nature », « L'homme réformateur », « Le conservateur », et « Le jeune américain » prononcées par Emerson dans les années 1838-1844, au cours de cette première période sur laquelle, selon Henry James, repose sa renommée. Et c'est à la lueur de James, des liens que le grand romancier américain a pu avoir avec le père du Transcendantalisme, de quarante ans son aîné, mais surtout de tout ce qui les oppose, qu'elles ont été réunies par leur traducteur, Jean Pavans. James, en effet, avait choisi de quitter un pays encore vierge de culture alors qu'Emerson incitait au contraire le jeune Américain à chanter ce monde neuf : « La nature ne cesse de nous exhorter ainsi : «Ne crois pas au passé, je te donne l'univers comme un matin vierge.» » Les conférences sont d'ailleurs précédées du portrait d'Emerson que James écrivit comme compte rendu critique d'une biographie du philosophe américain. James décrit très bien l'attrait de ces conférences dans cette Nouvelle Angleterre encore très puritaine où les distractions étaient rares :
    « Dans quel autre pays des populations provinciales et bucoliques seraient-elles sorties par centaine dans la neige boueuse pour le froid réconfort d'une conférence littéraire ? » Mais ce qui frappe aujourd'hui, à leur lecture, c'est à quel point elles viennent à l'appui de ce qu'elles prônent. À quel point leur manière « spontanée » de s'emparer d'un sujet leur a conservé leur fraîcheur et leur pouvoir, alors même que la foi dont elles sont le reflet a totalement disparu. Et combien les questions qu'elles posent, sur l'éducation, sur la place de l'intellectuel et de l'exercice de la pensée dans une société capitaliste, sur l'opposition entre le réformateur et le conservateur, restent au coeur des débats politiques actuels. Leur plus belle leçon, cependant, est sans doute de croire à la possibilité, pour l'apprenti écrivain, d'un regard neuf, en dépit du poids de toutes les traditions et systèmes existant : « la première observation que vous faites, selon un élan sincère de votre caractère, au sujet du moindre détail authentique, peut ouvrir un nouvel aperçu qui, tel un dissolvant, y fera fondre toutes les théories ».

    À paraître
  • Amitié, amour, art : trois essais d'Emerson / traduits de l'anglais par E. D. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5518181r

    Sur commande
empty