Reza

  • Derrière l'objectif de Reza

    Reza

    • Hoebeke
    • 9 Novembre 2010

    Iranien en exil basé à Paris, Reza parcourt le monde depuis plus de trente ans. Reconnu par ses pairs et connu du grand public, Reza est un photographe engagé, dont le parcours est aussi remarquable qu'atypique. Du Maghreb à l'Asie, de l'Afrique aux Balkans, les images de Reza savent capter les regards, la lumière et la mémoire des pays traversés. Adepte de la sobriété dans les cadrages, Reza appartient à la grande tradition des photographes humanistes. Ses images, largement diffusées dans la presse internationale (Time Magazine, Stern, Newsweek.), témoignent de sa foi en l'homme et en son courage. Dans cet ouvrage, le photographe nous fait entrer dans son univers, derrière son objectif, commentant une centaine de photographies emblématiques de son parcours. Reza retrace les étapes de la création en révélant le contexte d'une prise de vue, son intention, le choix d'une technique ou d'un cadrage, et éclaire ainsi son travail d'un jour nouveau.

    Sur commande
  • Ainsi sont les instants que REZA photographie.
    Témoin du chaos de la guerre et de ses ravages, il saisit la résilience de ceux qui endurent l'inconcevable. REZA révèle avec une rare sensibilité la limite invisible où la joie côtoie le désespoir, où l'indulgence se heurte au conflit ; mais où la vie triomphe toujours. Depuis 30 ans, il consacre sa vie au témoignage et nous offre aujourd'hui Entre guerres et paix, un recueil d'images et de récits poignants.
    Nous voyageons avec REZA du Kurdistan à l'Afghanistan, du Liban à la Turquie, du Pakistan à la Chine, de Sarajevo au Caire, du Rwanda à l'Arabie saoudite, de l'Afrique du Sud à la France. Alors, toujours plus au coeur de la condition humaine, nous devinons la grandeur de l'humanité, comme ses plus grandes défaites. Puis, les images fascinantes de REZA, comme les histoires qu'il partage, prennent le pouvoir.
    Dans cet ouvrage de référence REZA raconte le désarroi des humains pris dans la tourmente, mais aussi les cultures du monde auxquelles ils appartiennent, les traditions, l'Histoire et, plus que tout, son espoir infaillible en un monde meilleur. Les photos de REZA ont fait le tour du monde et la une des plus grands journaux et magazines : Newsweek, Time Magazine, GEO et bien entendu National Geographic, dont il est l'un des plus brillants photographes.

  • Ainsi sont les instants que Reza photographie. Témoin du chaos de la guerre et de ses ravages, il saisit la résilience de ceux qui endurent l'inconcevable. Reza révèle avec une rare sensibilité la limite invisible où la joie côtoie le désespoir, où l'indulgence se heurte au conflit, mais où la vie triomphe toujours. Depuis 30 ans, il consacre sa vie au témoignage et nous offre aujourd'hui Entre guerres et paix, un recueil d'images et de récits poignants. Nous voyageons avec Reza du Kurdistan à l'Afghanistan, du Liban à la Turquie, du Pakistan à la Chine, de Sarajevo au Caire, du Rwanda à l'Arabie Saoudite, de l'Afrique du Sud à la France. Alors, toujours plus au coeur de la condition humaine, nous devinons la grandeur de l'humanité, comme ses plus grandes défaites. Puis, les images fascinantes de Reza, comme les histoires qu'il partage, prennent le pouvoir. Dans cet ouvrage de référence, Reza raconte le désarroi des humains pris dans la tourmente, mais aussi les cultures du monde auxquelles ils appartiennent, les traditions, l'Histoire et, plus que tout, son espoir infaillible en un monde meilleur. Les photos de Reza ont fait le tour du monde et la une des plus grands journaux et magazines : Newsweek, Time Magazine, GEO, et bien entendu National Geographic, dont il est l'un des plus brillants photographes.

  • Serge

    Yasmina Reza

    « Chez ma mère, sur sa table de chevet, il y avait une photo de nous trois rigolant enchevêtrés l'un sur l'autre dans une brouette. C'est comme si on nous avait poussés dedans à une vitesse vertigineuse et qu'on nous avait versés dans le temps. »

  • Art

    Yasmina Reza

    « Mon ami Serge a acheté un tableau.
    C'est une toile d'environ un mètre vingt, peinte en blanc. Le fond est blanc et si on cligne des yeux, on peut apercevoir de fins lisérés blancs transversaux.
    Mon ami Serge est un ami depuis longtemps. » Serge vient d'acheter une oeuvre contemporaine d'un certain Antrios, peintre très côté. Marc, son ami, trouve que se ruiner pour un tel tableau acheté "20 briques" est aussi grotesque qu'absurde. Yvan, lui, va bientôt se marier avec une certaine Catherine, choix que ses deux amis n'approuvent pas. Serge, Marc et Yvan (bouc-émissaire des deux autres), vont réussir à s'humilier, se déchirer et se mépriser, au nom d'une oeuvre d'Art.
    Un texte drôle et subtil sur l'amitié et ce qu'elle peut comporter comme part de passion et d'incompréhension.

    2 Autres éditions :

  • Bienvenue, mon trésor Nouv.

    Une pépite d'album qui évoque l'adoption et la joie d'accueillir un enfant Nous avons attendu ta venue très longtemps. Nous ne savions pas quand tu arriverais... Mais nous avons préparé ta chambre car nous savions qu'un jour, tu serais avec nous. Et puis un jour, tu étais là. C'était fabuleux d'apprendre à se connaître ! Peu à peu, tu as rencontré tes cousins et tes cousines, tes oncles et tes tantes, et nos amis. Tu aimais beaucoup rendre visite à tes grands-parents à la montagne. Depuis ton arrivée, nous sommes les plus heureux du monde. Nous t'avons attendu si longtemps. Nous sommes en?n ensemble, mon trésor.

  • Babylone

    Yasmina Reza

    Elisabeth, la soixantaine, vit avec son mari Pierre dans un petit appartement de Deuil-L'Alouette, ville fictive de la banlieue parisienne.
    Se sentant sur la pente descendante, Elisabeth décide de bousculer le quotidien en organisant une « fête de printemps », à laquelle sont conviés leurs amis, ainsi que les voisins, Lydie et Jean-Lino, qu'ils connaissent depuis peu. Après des préparatifs grandioses, la soirée se déroule joyeusement au rythme des bouteilles qui se vident, des conversations mondaines et creuses, des tentatives de séduction et de quelques moqueries dérisoires qui réveillent de vieilles rancoeurs (le tout donnant lieu à de savoureuses caricatures des convives). Il va suffire d'un banal malentendu pour que cette petite fête bourgeoise dérape et tourne au drame.

    /> Babylone est une comédie grinçante et mélancolique sur l'absurdité de la vie, l'amour et l'amitié, le temps qui passe sans effacer ni nos désirs, ni nos frustrations.

    2 Autres éditions :

  • " On a voulu être sympathiques, on a acheté des tulipes, ma femme m'a déguisé en type de gauche, mais la vérité est que je n'ai aucun self control, je suis un caractériel pur. " Suite à une banale dispute, les Houllié et les Reille font connaissance afin de remplir une déclaration qui viendra couvrir les dommages corporels que Ferdinand Reille, 11 ans, a fait subir à Bruno Houllié. Mais le règlement du conflit ne tarde pas à atteindre des proportions qui dépassent toutes les forces en présence.
    Une comédie grinçante et une critique follement caustique des rapports humains.

    2 Autres éditions :

  • Heureux les heureux

    Yasmina Reza

    «J'ai commencé à éprouver un sentiment, je veux dire un vrai, à ce moment-là. En sortant de la voiture, à Wandermines, sous la pluie. On ne parle pas assez de l'influence des lieux sur l'affect. Certaines nostalgies remontent à la surface sans prévenir. Les êtres changent de nature, comme dans les contes. Au milieu de cette confrérie en habits du dimanche, se pressant vers la mairie pour échapper aux gouttes, tenant le bras d'Odile pour l'aider sur le parvis glissant, j'ai éprouvé la catastrophe du sentiment.» Glissant de la mélancolie à l'humour, Yasmina Reza dessine avec Heureux les heureux une constellation moderne de personnages confrontés à l'impasse sentimentale.

    2 Autres éditions :

  • Entre toi et moi

    ,

    • Arenes
    • 16 Septembre 2020

    Le docteur Catherine Gueguen nous donne les clés d'une relation apaisée et bienveillante entre un enfant et ses parents.
    Un livre magnifique pour comprendre son enfant.
    À lire ensemble, pour qu'il grandisse dans l'équilibre et la confiance.

  • Elle s'enduisait de la vieille crème de huit heures d'Elizabeth Arden. Tu pues le camphre Gigi, je disais. Elle répondait c'est un aphrodisiaque, la pauvre Au temps du Théâtre de Clichy, j'étais sa seule amie. Les autres étaient jalouses.
    Les hommes tournicotaient comme des mouches. Elle tombait amoureuse plusieurs fois par mois.
    À vingt-trois ans elle s'est trouvée enceinte. Pendant deux jours on s'est cassé la tête pour savoir quoi faire et puis elle a dit, allez hop je le garde. Ça ne l'intéressait pas de connaître le père : de toute façon il me fera chier.

  • La dramaturge a suivi N. Sarkozy pendant plusieurs mois et brosse le portrait d'un homme parti à la conquête du pouvoir.

    1 autre édition :

  • Ce volume contient : Trois versions de la vie - Une pièce espagnole - Le dieu du carnage - Comment vous racontez la partie.

  • Qui n'a pas rêvé d'une vie meilleure ?
    Nous voulons plus, nous voulons plus profond. Quoi ? Nous ne savons pas vraiment. C'est pourquoi cette soif s'exprime toujours de manière énigmatique : j'ai soif de vérité, d'authenticité, de profondeur. J'ai soif de Dieu, de la justice, du Bien...
      A côté de la soif physique, il y a une soif intérieure qui demande à être entretenue. Et un chemin est possible : une recherche de l'attitude juste. Il ne s'agit plus tant d'aller quelque part ou de faire plus que d'être plus.En s'appuyant sur certains penseurs et philosophes, d'Orient et d'Occident, ce livre éclairera les conditions de ce surplus d'être.

  • La photographie bâtit des ponts, nourrit les échanges, rapproche les êtres. C'est non pas l'image prise, mais l'image donnée qui a permis à Florence At et à Reza de se rencontrer.
    Deux photographes aux profils et aux visions complémentaires, animés d'une même passion pour l'image et du désir de la partager avec le plus grand nombre. De cette rencontre sont nés une solide complicité et l'investissement de Florence dans les Ateliers Reza organisés par Rachel Deghati dans différentes banlieues de France et à travers le monde. Avec cet ouvrage, véritable carnet de route humaniste, ils concrétisent un peu plus cet engagement. À la fois recueil de photos et livre didactique, il exprime en 10 leçons tout ce qui fait les spécificités, la beauté et la noblesse du photoreportage, une activité hors du commun exercée par des femmes et des hommes d'exception, précieux témoins de notre époque. Un ouvrage illustré par les oeuvres incomparables de Reza, riche des récits de Rachel Deghati et des considérations pratiques et esthétiques de Florence At. Une invitation au partage et aux rencontres, une plongée inédite et passionnante dans les coulisses du métier de photographe.

  • Nous bâtissons des murs autour de nous pour nous protéger. Ils forment une frontière entre l'intérieur et l'extérieur, entre soi et l'autre. Mais lorsqu'ils sont trop épais, ces murs gênent les échanges et nous éloignent les uns des autres. Qu'ils soient visibles comme des parois de pierre, ou invisibles comme des barrières mentales, ces murs nous emprisonnent dans nos convictions et nos croyances. Ils bouchent nos horizons et nous incitent au repli sur soi.

    Et si nous construisions des ponts au-dessus des murs, pour que notre ciel se dégage ? Et si nous prenions un peu de hauteur pour nous libérer des entraves que nous avons tendance à créer ?

    Ce livre est une invitation, délicate et subtile, à réfléchir sur notre propre rapport à l'altérité, et sur la société, trop souvent déchirée, fracturée par ces murs qui s'érigent entre les Hommes. Il fait tomber les remparts qui empêchent les êtres humains de se rencontrer, de s'écouter et de se comprendre, ceux-là mêmes qui les empêchent aussi de grandir et de se réaliser dans le cheminement, toujours singulier, de leur vie.

  • Voici pour la première fois réunie en un seul volume l'oeuvre de dramaturge de Yasmina Reza. Conversations après un enterrement, La Traversée de l'hiver, Art, L'Homme du hasard, ont en quelques années imposé sur la scène française un auteur singulièrement actuel, dont les huis clos - train, hôtel ou living - sont autant de comédies subtiles et décapantes, d'un ton profondément moderne. Les oeuvres de Yasmina Reza sont à présent jouées et applaudies dans de nombreux pays.


    Yasmina Reza a décidé d'être elle-même : drôle, nerveuse, impertinente, impatiente... Le Monde (France).


    Art touche à l'universel. The Times (Grande-Bretagne).


    Un miracle. La plus haute école de la comédie. Die Welt (Allemagne).
    />

  • Si l'État, en tant que territoire délimité par des frontières, est ce qui fonde la dimension internationale des liens et des rapports entre les pays, l'étude de la diplomatie et des politiques étrangères ne suffit pas à rendre compte de l'ensemble des interactions qu'entretiennent les nations. Considérant l'intensification et la diversification des échanges, économiques, humains, culturels, cet ouvrage privilégie un large champ d'investigation, tel que l'exige toute étude pertinente des relations internationales contemporaines.
    Paradigmes d'analyse, acteurs, interdépendance des enjeux et des zones géopolitiques, processus de décision et de règlement des conflits : autant de questions traitées ici, à la lumière de l'histoire et du présent.

  • Hammerklavier

    Yasmina Reza

    « J'ai fait le rêve suivant. Mon père mort revenait me voir.
    - Alors, lui dis-je, comment est-ce ? As-tu rencontré Beethoven ?
    Il se renfrogne et secoue la tête avec dégoût et tristesse :
    - Ah, la, la ! Horrible rencontre !
    - Comment ça ?
    - Très antipathique. Très.
    - Mais comment, papa ?
    - Je m'approche de lui, poursuit mon père, prêt à le serrer, sais-tu ce qu'il me dit :
    "Comment avez-vous osé vous attaquer à l'Adagio d'Hammerklavier ! Comment avez-vous pu une seule seconde vous imaginer interpréter une mesure d'Hammerklavier ?" - Pardonnez-moi maître, lui répondit mon père, je vous imaginais au-dessus de ça à présent...
    - Mais enfin ! s'écrie Beethoven, être mort n'est pas être sage ! » Hammerklavier est un livre sur le passage du temps, la perte et l'absence. L'enchaînement des scénettes forme une sonate aux accents nostalgiques. Elle passe ainsi en revue les choix et les situations qui orientent nos vies, explore les relations familiales, amicales et professionnelles qui les façonnent.

    2 Autres éditions :

  • Une désolation

    Yasmina Reza

    "Je voudrais que tu m'expliques le mot heureux ". Un père s'adresse à son fils, parti sous les tropiques à la recherche du bonheur. L'occasion pour Samuel de revenir sur les événements qui ont jalonnés sa vie. Son mariage avec Nancy qui a mal fini, ses relations avec les femmes, avec son seul ami Lionel et ses problèmes d'érection, et Mme Dacimiento, la femme de ménage portugaise qui le terrorise.
    Un roman au souffle puissant et à l'humour aussi cruel que jouissif.

    1 autre édition :

  • Nulle part

    Yasmina Reza

    " Où est l'enfance ? Des jours écoulés et vécus, il devrait de temps en temps jaillir une image lumineuse, une fulgurante réminiscence. Mais rien ne surgit. Rien ne triomphe du désir d'oubli. " Un texte très personnel, empreint d'une nostalgie douce, où l'auteur interroge l'origine, l'enfance, le foyer et le temps qui passe, à travers des fragments liés à ses enfants, parents ou aïeux.

    1 autre édition :

empty