Valérie Cohen-Scali

  • Aujourd'hui, près de 4 millions de jeunes travaillent en suivant des études.
    Les bénéfices de ces activités pour les jeunes sont variés (pouvoir étudier, tout d'abord, mais aussi développer son indépendance, accéder à des loisirs nouveaux parfois onéreux, enrichir son CV de façon à augmenter son employabilité). L'ouvrage, toutefois, présente un point de vue différent car il traite du rôle des expériences de travail sur la construction identitaire et sur les intentions d'orientation professionnelle de jeunes majoritairement issus de milieux populaires. À partir d'enquêtes de terrain réalisées sur l'apprentissage, les stages en entreprise, les petits boulots d'étudiants, l'auteur met en évidence l'importance de ces expériences sur les représentations de soi, du futur, et celui de la qualité des situations de travail proposées par les entreprises qui les emploient. Valérie Cohen-Scali est professeur de psychologie au Département des Sciences de l'éducation de l'Université de Caen et membre du Centre de Recherche sur le Travail et le Développement - INETOP-CNAM. Elle a notamment publié Alternance et identité professionnelle (PUF, 2000), Les métiers de la psychologie sociale et du travail (In Press, 2004) et Les représentations sociales. Pratiques des études de terrain (2002, PUR, en collaboration).

    Sur commande
  • Cet ouvrage s'adresse aux étudiants et chercheurs intéressés par les questions d'identité et de formation ainsi qu'à tous les enseignants, formateurs, responsables de formation, tuteurs, chefs d'entreprise impliqués dans la conception et la conduite de dispositifs de formation en alternance.

    Sur commande
  • Que font les psychologues dans les entreprises ? Quelles sont leurs compétences spécifiques ? Quels emplois sont accessibles après un DESS dans les spécialités de psychologie sociale ou de psychologie du travail ? Telles sont les questions auxquelles cet ouvrage s'efforce de répondre.
    Alors que la plupart des publications en psychologie des organisations présentent souvent des théories et des méthodes, les lecteurs sont ici invités à découvrir ou approfondir les activités et les compétences des professionnels de la psychologie du travail et de la psychologie sociale. Théories et méthodologies sont toutefois abordées dans chacun des chapitres mais toujours dans leurs rapports avec les principales applications professionnelles qui composent les trois grandes parties du livre l'évaluation des individus et l'aide à leur orientation, l'optimisation des parcours professionnels et l'accompagnement des changements organisationnels.

    Sur commande
  • A la fois champ de pratiques et champ de recherches, la psychologie de l'orientation scolaire et professionnelle est sollicitée pour contribuer à la résolution de nombreux grands défis des sociétés contemporaines : digitalisation du travail et développement de l'intelligence artificielle, augmentation de la démographie mondiale, développement durable, globalisation de l'économie, accroissement du nombre de ruptures professionnelles chez les travailleurs les plus stables, précarisation professionnelle pour les autres, développement des conditions de travail non décentes, baisse du salariat, accroissement des écarts de richesse, etc.
    Cet ouvrage dessine des pistes pour l'avenir tant sur le plan épistémologique et théorique, que sur celui des pratiques d'aide à l'orientation et des compétences des professionnels et acteurs qui participent à l'orientation.

  • Cet ouvrage se présente comme un manuel pratique, qui décrit les différentes étapes d'une étude de représentation sur le terrain et qui expose les méthodes pouvant être mises en oeuvre à chaque étape.
    Il s'adresse bien sûr aux étudiants, mais aussi aux praticiens intéressés par les études de représentations sociales. Le lecteur ignorant de la théorie des représentations y trouvera les éléments théoriques minimaux nécessaires à la compréhension des démarches de recherche.
    L'ouvrage peut être utilisé comme un guide, puisqu'il décrit un enchaînement logique de procédures. Il peut aussi jouer le rôle d'un catalogue puisqu'il expose la plupart des méthodes utiles à l'étude des représentations sociales sur le terrain.

    Précisons enfin que les démarches et les méthodes présentées concernent aussi bien la réalisation d'études qualitatives (reposant sur un travail d'interprétation du chercheur) que quantitatives (reposant sur l'analyse statistique de données).

  • Que savons-nous des deux types de placement que sont les familles d'accueil et les institutions ? L'un est-il plus efficace que l'autre ? Quel est le plus favorable à l'insertion sociale et professionnelle ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre, en confrontant des recherches et des expériences de professionnels d'horizons divers.

    Sur commande
  • Ces dialogues ont pour objectif d'aider les personnes à répondre au problème fondamental d'orientation auquel elles doivent faire face :

    Quelle direction donner à ma vie ? Quelle vie active pourra donner du sens à mon existence ?

    Le livre s'organise en cinq chapitres :

    Le premier « Par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ? » montre que les dialogues de conseil en life design visent à aider les personnes à trouver leur réponse à la question fondamentale d'orientation par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ?

    Ce chapitre a pour objectif, d'une part, de montrer la pertinence de ce type d'accompagnement en orientation dans nos sociétés et, d'autre part, d'en spécifier les caractères propres par rapport à d'autres formes d'interventions (telles que la guidance avec ou sans tests ou la formation à la recherche d'informations).

    Le deuxième « fondements conceptuels des dialogues de conseil en life design » présente le fondement théorique des dialogues de conseil en life design. À savoir : le modèle « Se faire soi » et ses développements ultérieurs.

    Le troisième chapitre « conduire les dialogues de conseil en life design » constitue le coeur de l'ouvrage. Il détaille la méthodologie d'un dialogue de conseil en life design, en illustrant par des exemples concrets - provenant de dialogues effectifs - les processus qui entrent en jeu dans la progression de la réflexion des demandeurs.

    Ce chapitre est une sorte de « mode d'emploi » décrivant un fil directeur que les professionnels accompagnant de tels dialogues doivent avoir à l'esprit pour les mettre en oeuvre.

    Ces dialogues de conseil se déroulent en quatre temps. Chaque temps peut comprendre un ou plusieurs entretiens. Le premier temps correspond à la construction de l'alliance de travail. Il s'agit d'établir un contrat de communication précis définissant les attentes réciproques des interlocuteurs. Le deuxième temps renvoie à une première formulation par le demandeur des grands domaines constitutifs de sa vie actuelle, des périodes importantes de son passé et de ses projets ou intentions d'avenir. Le troisième temps correspond au coeur du dialogue. En effet, il s'agit de l'engagement et du développement d'une réflexion approfondie basée sur une analyse précise des principales sphères d'activités et des expériences de vie du demandeur. Au cours de ce temps, des projets d'avenir peuvent être évoqués. Ils sont discutés, peuvent être validés ou modifiés. Enfin, avec le quatrième temps, le conseiller s'attache à aider le demandeur à définir des modalités pratiques et les activités dans lesquelles ce dernier doit s'engager pour atteindre son objectif.

    Ces quatre temps des dialogues sont présentés de manière très détaillée. La description est conçue comme un déroulé-type, qui doit être adapté aux spécificités de la personne. La démarche définit un cadre souple qu'il est possible d'adapter pour installer une interaction avec la personne.

    Tout au long de la présentation de la démarche, des exemples de dialogues réels sont proposés à titre illustratif.

    Le quatrième chapitre « techniques d'entretiens non directifs ou semi-directifs mises en oeuvre dans ces dialogues » s'adresse aux professionnels qui seraient peu familiarisés avec les techniques des entretiens de conseil non-directifs ou semi-directifs.

    La première partie du chapitre présente le lien fondamental qui existe entre les principes de la non-directivité et l'épistémologie constructiviste sur laquelle reposent les dialogues de conseil en life design. La deuxième partie explicite l'importance de l'attitude d'écoute de compréhension dans une telle démarche. La troisième partie décrit le rôle qu'une utilisation adéquate de certaines techniques d'entretien non-directif ou semi-directif, telles que la question, le reflet ou la reformulation, le résumé, le silence, la confrontation, la focalisation jouent dans ce processus d'accompagnement.

    Le cinquième chapitre « Former et se former à la pratique des dialogues de conseil en life design » s'adresse à des animateurs de formations destinées à préparer des conseillers à la pratique des dialogues de conseil en life design. Il propose des pistes, des schémas pédagogiques et des exercices visant à permettre à ces conseillers d'être à l'aise dans la mise en oeuvre de tels dialogues.

    Sur commande
empty