Bijoux De Famille

  • Ils se sont rencontrés sur une plage d'Arcachon, au détour de la dune du Pyla. Ils se sont tout de suite plu, allez savoir pourquoi, ils étaient si différents et à la fois si semblables, quelque chose dans les yeux et surtout derrière la tête. Ils ont décidé qu'ils avaient peut-être quelque chose à faire ensemble, et ce quelque chose s'est appelé les Bijoux D'Hiver. Un drôle de nom pour un mariage de déraison des plus réussis entre l'Hôtel de la Ville d'Hiver et les Editions Bijoux de Famille, et du même coup le sous-titre d'un ouvrage collectif qui verra le jour en juillet 2014. Quatre histoires courtes de quatre auteurs réunis pour le meilleur et pour le pire, quatre auteurs à contre-emploi qui, chacun à leur tour, propose leur vision très personnelle de leur passage en Ville d'Hiver. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? C'est quoi, leur problème ?

  • Les Bijoux d'Hiver sont une collection de nouvelles au concept assez particulier mais qui peut se résumer en peu de mots... et de chiffres : un hôtel de charme à Arcachon, quatre auteurs invités, quatre nouvelles, et un recueil original au doux parfum iodé. A l'origine, une invitation lancée au hasard, un écrivain perdu dans les couloirs de l'Hôtel Ville d'Hiver, puis deux, trois et quatre qui font le compte. L'an dernier, la première édition des Bijoux d'Hiver entremêlaient avec succès des textes d'Hervé Le Corre, Nathalie Bernard, Jonathan Hénault et Arnaud Cathrine, dont les doux maux furent illustrés avec grâce par le talentueux Guillaume Trouillard. Un an plus tard, les couloirs de l'Hôtel Ville d'Hiver d'Arcachon se sont remplis de nouvelles (fortes) têtes venues d'horizons divers et au style diamétralement opposée : la romancière et journaliste Colombe Schneck (17 ans, L'Increvable Monsieur Schneck...) s'essaie avec succès au genre érotique, l'hilarant Jean-Claude Lalumière (Comme un karatéka belge qui fait du cinéma, Le Front Russe...) nous livre une nouvelle d'un cynisme désopilant, la scénariste Pauline Baer (Anthologie de la Plage, J'étais à Nuremberg...) construit patiemment l'aventure d'une cadre quadra en chute libre, tandis que la grande Simonetta Greggio (Dolce Vita, Les Nouveaux Monstres...) brosse avec le talent le portrait troublant de l'incroyable star italienne Loredana Berté.

empty