Desinge Hugo Cie

  • Un culte est un ensemble de pratiques d'hommage ou de vénération rendu par un groupe à une divinité, un être vivant mythique ou réel, un inanimé ou un phénomène à qui ce groupe reconnaît une dimension « de supériorité, d'excellence ou de sacré » et attribue des qualités remarquables ou exceptionnelles qui peuvent être considérées comme exemplaires.

    Pour Philippe Manoeuvre, c'est d'établir une nouvelle classification des géants connus et méconnus du rock, les 100 disques inoubliables que l'on emporterait sur une île déserte.
    Tout ceux dont l'oeuvre reste aujourd'hui, et toujours remarquable en cette période de vaches maigres rock.
    L'histoire racontée par ces 100 artistes rock est peut être la plus belle de toute. Elle va de Syd Barrett au Gun Club à Rodriguez et elle devient un monument à tous ces poètes maudits, génies azimutés, stratèges inconscients, guitar héros névrosés et autres bateleurs du binaire.

    Les disques cultes invitent à un éblouissant coup de projecteur sur l'histoire méconnue du rock.

    « Depuis plus d'un an, avec l'aide d'amis disquaires ou collectionneurs, j'ai établi une liste de cent disques essentiels. Je pratique certains de ces albums depuis les années 70. Je me suis permis de rassembler ces histoires dans un ouvrage qui me semble éclairer la saga des rockers d'une incandescence noire, fluorescente, parfois somptueuse, exceptionnellement réaliste.
    Bonne lecture, meilleure écoute ! » Philippe Manoeuvre.

  • De 1984 à 1989, Jean-Christophe Florentin enregistra Georges Bernier, plus connu sous le nom de Professeur Choron, pour une diffusion quotidienne sur la ligne « Bête et Méchante », le 36 69 69 69 69. Le Prof rebondissait sur l'actualité et répondait alors, pour conclure, à des questions aussi bêtes que pertinentes sur le sexe. Plus tard, le succès dictant sa loi, l'actualité fut abandonnée et la ligne devint « Professeur Choron sexologue », pulvérisant ainsi les records de consultation.
    Ce livre est le best of de ces séquences audio, la crème de l'anti politiquement correct, et qui se moque frontalement de ces émissions de sexologie très en vogue dans les années 80, où l'on prodiguait tous les conseils pour vivre l'amour sans tabous.
    Car soyons clair, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Georges Bernier fut le précurseur et l'apôtre de la provoc et du fouteur de bordel tous médias confondus.

    Il créa Hara Kiri, Charlie Hebdo, Charlie mensuel, La Gueule Ouverte, Zéro, Grodada, et bien d'autres, écrivit et interpréta des dizaines de chansons et plusieurs comédies musicales comme Ivre mort pour la patrie, il était aussi un habitué des plateaux télé, comme Polac ou Ardisson, : on l'appelait pour mettre du peps dans les émissions, il servait de « harissa dans le couscous »... Le fameux esprit Canal lui doit tout, des Nuls à Groland, en passant par le grand Coluche, un autre fils spirituel du professeur. Un humour extrême, sans concession.
    Ici, vous trouverez un Choron au mieux de sa forme et en totale liberté : grossier et vulgaire, c'est certain, mais avec une grande élégance et aux traits d'esprit de haute volée.

  • « Fuck », c'est le premier mot que j'ai écrit sur mon ardoise quelques jours après l'accident. Je sentais que je n'étais pas en bon état, mon gosier me torturait, ma tête était couverte de bandages qui faisaient des tours et des tours. Fuck, j'ai perdu mon côté gauche, me voici plongée dans le demi- monde, celui de l'hémiplégie.
    Et puisqu'un malheur n'arrive jamais seul, dans l'urgence les pompiers qui m'ont sauvé, m'ont introduit un tuyau dans la gorge pour éviter que je n'étouffe. Leur engin est parti de travers, il a déchiré ma trachée. » Ce livre, qui est le journal de bord d'une résurrection, est un véritable remède à la détresse. Comment une jeune femme si durement atteinte peut donc parler de sa situation tragique avec tant d'humour ? C'est une magnifique leçon de vie et d'espoir que Caroline donne à tous ceux qui souffrent. Florence Cestac a spécialement réalisé une trentaine de dessins qui finit de donner le ton à cet album : plutôt que d'en pleurer, apprenons à sourire et même à rire de nos malheurs.

  • En jouin 2019, les héritiers de Papi Trompette découvrent dans sa cave, caché sous un amoncellement de bouteilles vides d'alcool de pneu, un album souvenir plein de poésie. Celui qui conclut toutes les émissions de Groland depuis des lustres s'y révèle un vrai passionné de son pays, de sa culture, de ses héros.
    Avant de partir saoûl et serein, il avait collectionné toutes les photos, articles de presse et prospectus venus de sa chère Présipauté. Ses enfants, très touchés, ont préféré tout léguer à leur tour et vite fait aux Archives Nationales Grolandaises.
    C'est cet album, intact, que vous allez découvrir (attention, il tâche un peu).
    Au menu de cette dégustation toute grolandaise :
    - Les portraits de 1993 à 2018 des principaux journalistes grolandais : Michael Kael, Jules-Édouard Moustic, Gustave Kervern, Francis Kuntz.
    - Les cartes du Groland, avec monuments, points de vue, aéroports, hôtels, restaurants, parkings, stations essences, gendarmeries, zones dangereuses....
    - Les personnages illustres de la Présipauté : Jacky Blangier, le Chevalier du Groland, Nono, Super Soupe au lait, le docteur Pi...
    - La science grolandaise : la mémé de l'an 3000, la voiture au sperme, le radar le plus perfectionné du monde...
    - Le convertisseur Eugro / Euro / Dollar, Yen.
    - Le kit de survie au Groland : l'autocollant grolandais, le passeport grolandais, le permis de marcher, le billet de zéro Eugro, la carte postale préremplie et le carnet de timbres grolandais.

  • Dans le calendrier du Carnet noir, vous retrouverez semaine après semaine, pour chaque période, les démons regroupés par ordres diaboliques avec leurs noms, sceaux, utilités et influences, ainsi que les anges qui les combattent. Ce qui signifie aussi que, selon votre date de naissance, il vous est attribué un démon personnel, qui se dispute la place avec votre ange gardien.

    Vous pouvez faire appel à ces démons au même titre que les anges, mais à vos risques et périls. Vous pouvez aussi affronter ces forces diaboliques pour déjouer leurs actions. Pour chaque démon, vous trouverez également la formule de protection qui les mettra en déroute, à chaque fois que vous voudrez les éloigner. Mais vous pouvez aussi profiter de leur présence, tout comme celle de leurs homologues angéliques, pour mettre en oeuvre certaines opérations magiques particulièrement efficaces à certaines dates. Enfin, il est permis d'invoquer ces démons au cours d'une cérémonie complexe et dangereuse qui nécessite une longue préparation. Nous vous en donnerons ici les grandes lignes, afin de poursuivre plus avant vos recherches si vous en avez le goût, le courage et l'audace.

  • 1000 pages pour ne plus vous ennuyer aux WC a été un succès, nous avons vendu l'ensemble du tirage. Et plutôt que de simplement le réimprimer, nous avons choisi une voie plus noble : un nouvel opus, toujours de 1000 pages, et TOTALEMENT INEDIT. Le crédo reste le même : cultivez-vous en lisant ce fabuleux ouvrage au petit coin, tout en devenant intelligent grâce à la somme de culture qu'il contient !

    Ce nouvel ouvrage reprend tous les ingrédients qui ont fait le succès de la première : de la culture amusante, des faits surprenants, des anecdotes bizarres, des aventures insolites, des drôles d'histoires. En une, deux , trois ou quatre pages maximum, le temps de votre séjour sur le trône...
    Vous y retrouverez tout ce qui est nécessaire et indispensable pour ne plus s'ennuyer aux toilettes, et même plus, apprendre une foultitude de choses aussi essentielles que futiles et donc, indispensables !

  • De 1974 à 2017, Philippe Manoeuvre en tant que membre de la Rock Critic International, a parcouru la planète pour rencontrer les grands (et souvent aussi les petits) du Rock. De Berlin à l'Australie, de Toulon au Japon, chacun de ces voyages a été le prétexte à des explorations dans des boutiques inconnues, à la recherche d'autres disques de rock. Des disques ignorés. Ces disques, il y a de grandes chances que vous n'en ayez jamais entendu parler. Car si le rock réside dans les sillons d'albums célèbrés de tous (Beatles, Stones, Velvet Underground, Doors, Pink Floyd, Led Zeppelin, Stooges, Nirvana, etc...) qui a dit qu'on ne le retrouvait pas également dans les disques des petits, des humbles, des obscurs, des losers ?
    Ces disques, pour justifier de notre soif inextinguible de rock, nous les avons étiqueté du qualificatif de Collector. On peut les classer en quatre catégories :
    - Les disques anciens de groupes improbables où des jeunes gens inconnus feraient carrière par la suite. Personne ne connaît par exemple l'album de The Go où un jeune Jack White faisait là ses premières armes.
    - Seconde catégorie : les artistes qui ont déconné...
    Et effrayé leur maison de disques par une attitude trop rebelle. On mettait alors quelques exemplaires sur le marché avant de couper les subsides et de rendre son contrat au malheureux groupe. Ce sera souvent le cas dans ce livre (Flash Cadillac, Blue Ash, Terry Stamp...) - Troisième catégorie : victime des chaises musicales de l'industrie...
    Un jeune label manager signe des artistes qu'il a bien l'intention de mener au sommet. Les disques sont enregistrés et parfois juste sortis quand l'impensable se produit : le label manager change de compagnie. Il s'en va du jour au lendemain.Surgit un nouveau jeune loup qui n'a aucune envie de travailler les choix de son prédécesseur. Les groupes sont sacrifiés sur l'autel de la gloriole.
    Ceci est souvent arrivé, et pas qu'aux Lighning Raiders.- Ultime catégorie : ces artistes sont restés inconnus car ils étaient (cocher la case) Grecs, Japonais, Hollandais, Norvégiens, Suédois, Italiens, Allemands, Français de France.
    Enfin, n'oublions pas les artistes qui ont sacrifié leur carrière sur un coup de dé, prenant la mauvaise décision dont les retombées se feront encore ressentir cinquante ans plus tard. C'est Jeff Beck refusant de jouer à Woodstock parce que sa copine l'attend à Londres, c'est Joel Scott Hill rejoignant Canned Heat à la veille de la sortie de son album solo. Tant d'autres... Et puis rappelons-le, certains disques sont passés à travers les mailles du filet parce qu'ils étaient too much. Trop toxiques, trop gonflés, trop fous, trop stoned, trop rebelles.
    Colector ! invite à un éblouissant coup de projecteur sur l'histoire secrète du rock.

  • Hélène Bruller parle avec grand talent du monde dans lequel elle vit, comme l'avait fait avant elle Claire Brétécher.

    Avec Je veux le Prince Charmant, Hélène cherchait l'homme parfait, évidemment introuvable. Avec Hélène Bruller est une vraie salope, elle se posait de sérieuse questions sur la sexualité et la fidélité des filles. Et avec Larguées, elle ricanait avec deux autres copines des affres de la séparation, du divorce et de la lâcheté des mecs.

    Aujourd'hui, c'est J'veux pas vieillir.
    Hélène a 47 ans, c'est la fin des illusions, de la jeunesse qu'on croit éternelle, le début d'un autre monde qu'on soupçonne terrible à vivre.
    Comment vivre ce passage vers l'inconnu, l'âge mur ?
    En petites séquences de 1 à 4 pages, Hélène nous donne le meilleur de son humour et nous fait rire des petits et des gros tracas du quotidien quand on sent le poids du temps nous grignoter inéluctablement...

  • Chaque jour nous offre une chance...
    Mais laquelle ?

    Grâce à l'Almanach de la Sorcière, apprenez quels sont les moments propices à l'amour, au travail, à la création, à la santé, et mille autre sujets. Et comme une petite aide magique ne se refuse jamais, une recette de sorcellerie nous est proposée à chaque étape.
    Jour après jour, l'Almanach de la Sorcière nous accompagne au fil des saisons, en nous rappelant que la nature est à notre disposition.

    Une somme impressionnante : plus de 400 pages pour devenir une parfaite Sorcière...

  • Incroyable mais vrai ! Depuis plus d'un siècle, avec l'aide de réclames affriolantes, la presse populaire vous a vendu des inventions aussi incroyables que totalement bidons.
    Les lunettes à rayon X qui vous font voir à travers les vêtements, la crème miracle qui fait repousser les cheveux en quelques mois, les pilules qui font maigrir de dizaines de kilos en quinze jours, le sous marin en carton sans danger pour les enfants, les poissons lyophilisés qui revivent dans votre bocal d'eau, les haricots magiques qui bougent tout seuls, enfin, tout ce dont vous aviez rêvé et même au-delà... Mais le plus beau, c'est COMMENT on vous les a vendu. La forme est encore plus forte que le fond, qui apparaît aujourd'hui aussi rétro que surréaliste, comme une forme d'art brut et primitif qui fait de cet album un plaisir des yeux et un régal de l'esprit du plus haut niveau !

  • La croyance en son existence a perduré du Moyen Age jusqu'à la fin de la Renaissance. On dotait sa corne de pouvoirs magiques et de vertus de contrepoison qui en faisaient l'un des remèdes les plus chers et les plus réputés durant la Renaissance. On trouvait encore de la poudre de licorne chez les apothicaires de la fin du XVIIIème.

    Des ouvrages savants consacrés à la licorne parurent de la fin du XVIe siècle jusqu'au XIXe siècle. Elle était mentionnée dans les récits de voyageurs qui l'avaient rencontrée dans des pays lointains, difficiles d'accès, du côté de cet Orient mythique. Certaines de ces « unicornes » étaient des phénomènes de la nature (il arrive qu'une seule des deux cornes d'un mammifère se développe), d'autres des créations des chamans de l'Himalaya ou de la Mongolie qui torsadaient et soudaient les cornes encore tendres d'une jeune antilope ou d'un bouc angora.

    Si personne ne croit plus en l'existence physique de la licorne, une croyance en des licornes « spirituelles » perdure de nos jours dans le courant New Age. La licorne est fréquemment associée, dans l'imaginaire collectif, à Merlin, à la forêt de Brocéliande, et aux légendes celtes.
    Elle reste une source d'inspiration pour les auteurs et créateurs de culture populaire, notamment d'oeuvres relevant des littératures de l'imaginaire, du cinéma de fantasy, du merveilleux, du fantastique et du jeu de rôle.

    Cet album, richement illustré de gravures d'époque, retrace l'histoire de cet animal mythique en Occident et dans le monde entier qui en parlait comme un animal réel et non comme un être de légende...

  • L'infox, la fake news, c'est la fausse nouvelle, la rumeur, fabriquée de manière intentionnelle et bien souvent malveillante pour être largement diffusée. A l'heure d'Internet et des réseaux sociaux, le phénomène est massif et peut légitimement susciter l'inquiétude. Si la rumeur a toujours existé, elle est aujourd'hui massive, plus fulgurante, plus destructrice. Voici donc un tour d'horizon des pires infox relevées ces dernières années depuis l'avènement d'Internet. Toutes ont été relayées et propagées sur les réseaux sociaux, quelquefois avec le concours des médias classiques qui les ont crues. Dans ce périple au royaume des hoax et des infox, vous croiserez sur votre chemin théories complotistes, idéologies extrêmes, intégrismes religieux, racisme, antisémitisme, sexisme et homophobie. Le voyage risque d'être éprouvant...
    D'où ce dernier conseil avant le départ : profitez de cette expédition en eaux troubles pour renforcer votre esprit critique et ne vous fiez jamais à votre premier clic.
    Gardez-vous toujours de sombrer du côté obscur de l'infox !

  • Depuis quelques années, Vuillemin réalise l'éditorial en dessin de DBD, les dossiers de la bande des sinée, le magazine le plus vendu des spécialisés BD.

    Chaque mois, en fonction de l'actualité, Vuillemin massacre gentiment une star du 9e art. Tout le monde y passe, Astérix, Titeuf, Ric Hochet, Blake et Mortimer, Spirou, Tintin, et tous les autres c'est une démonstration infaillible du pinceau trempé dans l'acide d'un des plus grands talents du dessin d'humour.

    En plus de 100 portraits, Vuillemin se paye le monde magique de la bande dessinée.
    Indispensable à tout amateur digne de ce nom.

  • Scandale à la une

    Collectif

    Si c'est marqué dans le journal, c'est que c'est vrai ! « Je suis le fils du Pape », « Je n'ai pas dormi depuis 32 ans » et tant d'autres... Vendre du papier, ce n'est pas si facile. Il faut savoir faire saliver le lecteur pour qu'il devienne avant tout « un acheteur ». La recette, c'est un cocktail frappeur dont les ingrédients peuvent se doser différemment suivant la nature du support : du scoop (même faux), du sexe, du glauque, de l'exotisme, du témoignage (même faux aussi), du jamais vu, et même de l'extraordinaire. Quelquefois si incroyable qu'on se demande qui peut être assez crédule pour croire à de telles fadaises, et pourtant « Je vous jure que c'est vrai, je l'ai dans le journal... », qui n'a jamais entendu cette réplique ? Évidemment, il y a les photos pour prouver tout ça.

    Nous vous proposons avec cette compilation un voyage au pays de la presse de l'après guerre, un pays qui n'est pas imaginaire mais qui ne manque pas d'imagination, celui du sensationnalisme.

    En France, Detective, Infos du Monde, Radar, Ici Paris, France Dimanche, Qui ? Police...
    Aux Etats-Unis, National Bulletin, Weekly World News, Police Gazette, National Examiner, The National Tattler, National Mirror, The National Insider...

    Lisez, et vous crierez pitié. Du sexe, de la violence et du grand n'importe quoi. Du bonheur à l'état brut... Jouissif, tout simplement. 

  • 60 longs eiz se sont écoulés depuis la guerre qui opposa les nains et les humains. La tour qui abritait le savoir et la technologie du temps de la grande splendeur a été oubliée. Aujourd'hui, les survivants sont éparpilles sur une planète dont ils ne se souviennent même plus du nom... Cet album est la compilation des trois titres des gardiens du maser : La tour de feu, Le bout du monde, Le village perdu.

  • Le mot « robot » vient du slave «rabota» qui signifie corvée. Très vite, au début du XXe siècle, s'est développée l'idée de machines qui feraient les corvées que les hommes rechignaient à faire. Et ces machines ont très vite pris un aspect humanoïde...

    Ce livre vous présente, de 1910 à 1970, comment les humains que nous sommes, ont rêvé les robots, ceux qui devaient faire les tâches ingrates ou qui pouvaient aller là où l'homme ne pouvait survivre.
    Les années 50 ont été un formidable vivier d'illustrateurs et de créateurs qui ont imaginé des mondes aux créatures fantastiques et délirantes, qui font toujours rêver aujourd'hui. Il y a eu Robby de Forbidden Planet, jusqu'à R2D2 de Star Wars.
    />
    Isaac Asimov, le scientifique et le fameux écrivain de science-fiction, qui a inventé le terme de la robotique, s'est interrogé sur le pouvoir que l'on pouvait laisser aux robots pour qu'ils ne supplantent pas l'homme. Il a ainsi inventé les trois fameuses lois de la robotique, qu'il a corrigé quelques temps avant sa mort en quatre lois en introduisant « la loi zéro » que voici :

    LOI ZÉRO : Un robot ne peut pas porter atteinte à l'humanité, ni, par son inaction, permettre que l'humanité soit exposée au danger.

    PREMIÈRE LOI : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger, sauf contradiction avec la Loi Zéro.

    DEUXIÈME LOI : Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première Loi ou la Loi Zéro.

    TROISIÈME LOI : Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième Loi ou la Loi Zéro.

    Maintenant, nous avons des robots partout, beaucoup moins drôles que ceux imaginés il y a 50 ou 60 ans. Et si on s'amusait à revenir en arrière pour voir comment nos parents et grands parents imaginaient leur futur ?

    Sur commande
  • Street art

    Alessandra Mattanza

    Ce magnifique album est une véritable bible pour tout amateur d'Art Moderne en général et de Street Art en particulier. Pendant plusieurs mois, Alessandra Mattanza a pourchassé les 20 plus grandes signatures de l'art de rue pour les faire parler ! Qu'ils racontent leur histoire, d'où leur vient cette passion, comment ils ont débuté, qu'est-ce qui préside à leurs choix graphiques, leur démarche politique, quelle est leur vie d'artiste, comment vivent-ils leur célébrité, qu'est-ce qui les fait continuer cette aventure souvent à la frange de la loi ?

    Parallèlement à cette présentation détaillée qui éclaire des hommes souvent peu connus et qui s'expriment rarement, l'album présente une collection de leurs oeuvres les plus représentatives, photographiées avec un soin exceptionnel.
    />
    Avec Banksy, Blu, JR, OS Gemeos, Roa, Sam3, Invader, Phlegm, C215, Swoon, Stinkfish, Shepard Fairey, Escif, Vhils, Interesni Kazki, Boxi, Evol, Ericailcane, Claudio Ethp, Saakash Nihalani...

  • Annie Pastor est l'ancienne re´dactrice en chef adjointe de l'Echo des Savanes. Elle est l'auteur de nombreux livres, dont chez Hugo, Les pubs que vous ne verrez plus jamais.

    Sur commande
  • Elles sont trois copines d'enfer, elles se disent tout, partagent leurs doutes, leurs joies et leurs peines. Et quand Stella, la jeune du trio, se fait larguer par son mec, les deux autres copinent vont se faire un plaisir de raconter leur expérience dans ce domaine. Car elles aussi se sont fait larguer dans leur temps.

    Confidences intimes, révélations sordides, vengeances terribles. Du « Friends » au vitriol !

    Non, la femme n'est pas le sexe faible ; non plus, la vengeance n'est pas un plat qui se mange froid. Et le grand mâle dominant ferait mieux de se méfier de la conséquence des histoires d'amour qui finissent mal en général.

    Sur commande
  • La place de la femme dans la société à travers le regard particulièrement cynique et misogyne d'une sélection de publicités d'époque.

    Sur commande
  • Cuisine abominable

    Collectif

    Le tour de l'Asie de la bouffe bizarre. Un pays et ses recettes que l'on ne mange nulle part ailleurs. Beignets de mygales, steak d'ours, pot au feu de baleine. Des plats authentiques, gustativement situés entre l'étonnement et l'écoeurement, qui raviront les adeptes de la différence et du non culinairement correct. Magnifiquement enluminé par Vuillemin, un futur collector.

  • Pour ce nouveau volume des Pubs, le thème choisi est La Femme, sous toutes ses coutures, vue par le prisme de la réclame ces 100 dernières années. Une belle occasion de regarder à travers le temps comment la femme a été perçue par notre société. Car entre les années 20, les années 50 ou 70, on ne parle pas du même sujet.

    En résumant, la femme des années 20 est séductrice, celle des années 50 est consommatrice, et celle des années 70 est sexuellement libérée.
    La publicité étant une éponge assez peu subtile de son époque, vous pouvez donc vous attendre à des images qui ont assez mal vieillies, ce qui fait d'ailleurs tout l'intérêt de cette compilation. On hésitera à sa lecture entre le sourire et le rejet, tellement cette image caricaturale du passé n'est plus en phase avec notre regard moderne.

    Les pubs que vous ne verrez plus jamais, tome 4 : une tranche d'histoire, 100 ans de vie quotidienne racontée par l'image.

  • Précurseur de la nouvelle vague de faux sites d'information français, le Bilboquet Magazine met sur papier l'humour créatif, sophistiqué et plein d'imagination qu'il parsème sur Internet depuis 2012.

    Dans un livre de 160 pages, les auteurs ont rassemblé avec amour des dizaines d'articles parodiques ciselés dans le moindre détail, mais aussi un fourmillement de contenu inédit presque aussi drôle : mots mêlés en araméen, planche à découper, album Panini des comptables de France.

    Gonflé par le talent, Attaqué par un requin se placera sans hésiter comme une référence de haut vol sous le pied trop court de votre table de chevet. Et répondra à la mission que se sont fixés Matthieu Barrère, William Charrier et Alban Mas Aparisi, les créateurs : perdre leur temps pour mieux occuper le vôtre.

    Quelques titres des articles au sommaire de l'oeuvre (les articles sont encore mieux) :

    - Une top-model oublie de faire demi-tour et tombe dans le public.
    - Il tente de se suicider et tue son frère jumeau par erreur.
    - C'est prouvé : pas de corrélation entre l'âge et les verres Duralex.
    - Découverte d'une nouvelle espèce de poisson pané.
    - Marc Lévy s'accuse lui-même de plagiat.
    - Affaire du bois joli : le furet court toujours.
    - Belgique : 417 morts par noyade aux championnats de pétanque sur lac gelé.
    - Un hipster s'étouffe à mort en boutonnant sa chemise jusqu'en haut.
    - Sport extrême : ces gens qui se jettent dans le métro à la dernière seconde.
    - Arnaque : l'éleveur vendait des labradors empaillés à des aveugles.
    - Le lapin rose du métro parisien porte plainte contre la RATP : « ils m'ont tout pris, même mes doigts ».
    - Des chercheurs démontrent que non, on n'a pas tous en nous quelque chose de Tennessee.
    - Le maire de Biarritz ordonne la destruction d'un château de sable construit sans autorisation .

  • Cent ans de réclames et de publicités délirantes trompeuses, farfelues, mensongères, voire mortelles sur l'alimentation, les médicaments et les traitements en tous genres.

empty