L'harmattan

  • "Alain Fleitour, homme pudique et fougueux, s'imprègne de ses rencontres pour en devenir le témoin. Acuité, sincérité guident sa prose et ses strophes. Des images puissantes en évocations subtiles et gracieuses lui viennent de la nature. Une qualité d'écriture souvent étonnante dans la précision des sujets qu'elle convoque, des situations dont elle témoigne."

    Sur commande
  • Le recueil Outre-Mer de Julien de Cornière peut se lire comme un carnet de voyage, une suite de chroniques poétiques visant à faire partager plus de dix ans d'existence tropicale sur l'île de La Réunion. Toujours marqués par cette volonté d'exprimer une expérience concrète, de découvrir un territoire nouveau, ses textes restent nourris par le témoignage journalistique et la vitalité d'un corps omniprésent.

    Sur commande
  • Une femme juive, devenue réfugiée palestinienne en Syrie, s'était prise de sympathie et d'affection pour un enfant palestinien réfugié. Une autre femme juive, épouse d'un Palestinien vivant à Haïfa, se trouve réfugiée en Syrie, et ses enfants, vingt ans plus tard, se trouveront au front syrien durant la guerre de 1967. (...) L'auteur raconte la croisée des destins de Juifs israéliens et de Palestiniens ; il explique comment et pourquoi ils se sont croisés.

    Sur commande
  • "Avec ce recueil, j'ai voulu revenir sur mes pas jusqu'à l'origine de ce besoin de marcher qui n'a cessé de me mettre en mouvement. J'assume ainsi l'héritage que m'a transmis ma mère : cette impulsion et cette énergie me viennent d'elle mais il m'a fallu creuser l'empreinte de mes propres pas. C'est aussi une tentative de traverser le temps qui a été celui de ma génération : un long temps de paix ponctué de récits de guerre. Marchant, je déambule dans le confort de murs droits et intacts, archéologue en quête de ruines, de vestiges tombés en poussière dans un fracas dont l'écho nous est désormais à peine audible."

  • Des hommes vivent en creux, parmi les effondrements de ce qu'on nomme une caldeira. Les jours et les nuits éteignent et allument leurs crépuscules furtifs. Les bruits sourdent et s'estompent sans laisser de traces durables. Les échos s'ouatent. (...) L'île de La Réunion, perdue dans l'océan, gardienne de tectonique, amer et symptôme des perturbations de la croûte terrestre, forge la conscience : quand l'immense offre la plénitude, l'infime propose une écriture.

    Sur commande
  • L' oeuvre du poète grec Stavros Zaphiriou ne prétend rien de plus que l'évidence : une guerre n'a ni vainqueurs ni vaincus. Elle n'a que des victimes. Elle n'a que des morts, des sans-abris, des réfugiés, des hommes misérables. " Ce long poème en cinq chapitres est une méditation sur la guerre, sur l'histoire, sur l'homme, autour d'oeuvres phare de la pensée germanique, mais aussi en relation avec la crise actuelle de l'Europe et la montée du néonazisme, particulièrement en Grèce. " (Janine Kaminski)

    Sur commande
  • "L écriture poétique de François Coudray suit depuis son livre Une montagne, ""un chemin d exil qui interroge les lieux d une possible présence restaurée au monde"" ( Gérald Boucard)."

  • Recherche 9782296960718

    Sur commande
  • Commencé le 1er mai 2009 à Amiens, huit jours avant la disparition de sa compagne, et terminé le 28 décembre 2009 à Rome, date anniversaire de l'être aimé, ce texte fut écrit dans l'urgence et la torpeur. L'auteur a voulu chanter, mais seulement des larmes, suivant le vers de Hölderlin. Dans la douleur et dans la rage, il tente d'y déchirer ce voile d'acier bleui, presque rouge, qui masque une nuit annoncée, La Nuit Hodgkin. Comme la maladie éponyme !

    Sur commande
  • Dédié au peuple haïtien et à ses écrivains qui sont nombreux (Marie-Célie Agnant, Jacques-Stephen Alexis, Louis-Philippe Dalembert, Georges Anglade, René Depestre, Frankétienne, Dany Laferrière, Jean Métellus, Émile Ollivier, Lyonel Trouillot, Gary Victor.), ce livre témoigne aussi de leur parole vivace, de l'île-fleur, de la parole-jardin, de l'oeuvre d'un peuple à hauteur d'homme. Avec les mots de Khal Torabully, Lélio Brun, André Robèr, Alain Mabanckou, José Le Moigne, Ernest Pepin, Jean-Luc Maxence, Colette Nys-Mazure, Nicole Barrière, Gaëlle Josse, Catherine Boudet, Philippe Tancelin, Eric Dubois, Patricia Laranco, Saint-John Kauss, et de nombreux autres poètes de par le monde, ce livre évoque les secondes de la tragédie, les heures et les jours de l'angoisse, les interstices de l'espoir...

    Sur commande
  • Mon île est une absente, recueil nourri par l'exil, a été écrit comme une suite d'errances et d'absences répétées. C'est aussi un témoignage vivant, la version lyrique d'une double souffrance face à l'éloignement douloureusement vécu et l'horreur d'un séisme qui renverse l'île du poète ; un chant murmuré dans une langue d'éclats, de brisures, d'abîme, mais aussi de rédemption et de salut ; un long ruban de solitude qui se déroule lentement, transpercé ici et là par le désespoir.

    Sur commande
  • L'écriture poétique de François Coudray nous invite à cheminer à travers des paysages ; « on peut songer à des marches . On va d'intérieur en extérieur sans passages perceptibles » (Odile Fix). Elle interroge ainsi ce vers quoi cette « montagne » fait signe : l'enfance, le temps du père, et cet autre enfant, « toujours un pas devant »... Les projets de l'auteur l'amènent à faire dialoguer poésie, musique, théâtre, et arts plastiques.

  • "Je n ai rien emporté, / Juste mes chaussures, / Je les ai prises / Je les ai mises / Et je suis partie. / J ai couru pour m échapper. / De tout mon bien, / Il n est resté qu une paire de chaussures. Cet ouvrage est un témoignage poétique sur la notion de patrie, porté par les yeux et la voix d une exilée iranienne."

    Sur commande
  • "L île dont parle ces poèmes est une terre lointaine : il faudrait remonter les années pour à nouveau y prendre ses quartiers. - L auteur y a séjournéà l âge où rien n est encore écrit, avec pour tout espoir celui d une place où s amarrer. Les poèmes arriveront plus tard, presque à l improviste."

    Sur commande
  • ""Quand la poésie allie écriture et témoignage, quand la sensibilité la plus pudique est traversée d émotions violentes et d images fortes, quand le regard est porté à hauteur d homme, sans frontière ni tabou, du Congo à la rue de la Goutte d or, des violences faites aux femmes à la tragédie des enfants soldats, des Gilets Jaunes aux détenus des prisons, des maisons de retraite aux migrants pourchassés, de la famine qui tue au racisme quotidien qui nie l être humain, alors la poésie devient douleur et colère. Le trait est vif, incisif, réaliste, impliqué, sans compassion, baigné à la fois d une immense humilité et d une rage contenue"". Daniel Barraud"

    Sur commande
  • "Vivre a toujours été une aventure. Le véritable défi , c'est de trouver en soi et dans les multiples merveilles du jour de multiples raisons de revenir en n à la lumière. Ce recueil n'est pas un manuel de «pouvoir-vivre» ; il ne s'agit pas de donner des recettes, mais de montrer un cheminement, une métamorphose dans la façon de regarder le monde, un changement radical de point de vue, changement nécessaire pour garder la main sur le réel, pour peut-être se sauver soi, mais aussi pour, en célébrant le monde, lui permettre de vivre. - "

    Sur commande
  • "Que voit-on à travers tout masque troublant le corps et le coeur dans ce qu'ils ont de plus enraciné dans leur histoire, dans ce qui les relie aux êtres chers ? Les poèmes de ce recueil seraient comme autant de cartes retournées par un moment inconnu souvent terrible, parfois serein. Le jour suivant ne reconnaît que la lumière en dépit d'empreintes vides. De la sève se demande alors comment dessiner, enflammer de nouveaux contours. Il faut pourtant bien qu'une autre saison permette à la fête la plus intime de revenir. La vie parle et montre des couleurs capables d'enchanter l'orage."

    Sur commande
  • Le poète poursuit ici en poésie le récit de son itinéraire à travers un choix d'oeuvres et de cités du monde. Depuis plusieurs ouvrages, l'auteur s'est attaché aux images insolites et à l'élaboration d'un musée  fictif dans une langue lyrique et allusive. Sans omettre qu'en voyage, on touche à la mémoire et aux passions.

    Sur commande
  • "Nos poèmes sont des fleurs de sang écloses pour éclairer nos enfants. Nos poèmes sont les torches de feu volées à nos Aïeux et Aînés pour chauffer nos morts qui meurent de froid sous la terre catin du Congo. Nos poèmes sont des souvenirs que nous venons disséminer dans la conscience de chacun afin que Chloé, Merveille, leur bébé dans le ventre, ainsi que les autres morts tristes de nos matangas, ne soient jamais oubliés. Nos poèmes, enfin, sont des cailloux que nous venons jeter dans le fleuve de ta conscience endormie, afin que tu te réveilles."

    Sur commande
  • "Ce recueil raconte une histoire. Une histoire d'éclats de vie. Celle d'un homme au coeur d'un pays imaginé, le Nord'Ici. Des lieux, des évènements, des rencontres, se bousculent à même ses souvenirs, ses réflexions. On y scrute l'existence de ce pays accolé au pergélisol, immense d'espace, qui se conjugue au mouvement d'un fleuve et de ses saisons, de l'aube au crépuscule. - Sur le modèle d'un triptyque s'articulent trois volets dans lesquels sont adossés des séquences de vie, des instantanés de cette nature sauvage et envoutante, des échos de l'aujourd'hui de ce pays. - "

    Sur commande
  • "Chacun de ces poèmes est un petit univers où brille notre imaginaire lors d'une rencontre, d'une pensée, d'une présence humaine ou végétale, minérale ou historique... C'est le rôle que Michel Cosem assigne à la poésie pour qu'elle donne grâce à la magie de l'écriture couleurs à toutes choses et d'en partager la beauté."

    Sur commande
  • "Ce livre, c'est d'abord une histoire. Celle d'enfants courageux, peut-être inconscients, qui ont décidé de « s'échapper ». Une histoire si courte que la résumer serait la raconter. Elle s'est passée à Bergen-Belsen en 1945. Ceux qui l'ont vécue s'en souviennent encore. Ils en gardent un si bon souvenir. Ce livre, ce sont aussi des poèmes. Répartis en différents thèmes, ils témoignent d'une évolution personnelle et toute simple vécue avec plaisir par Francine Christophe."

    Sur commande
  • Émotions visuelles, sentiments, expressions de joie ou de tristesse sont autant « d'îles » mentales communes à l'humanité et propres à chacun. Dans L'archipel du lien, Lorraine Pobel propose son regard sur quelques-unes de ces « îles ». Le lecteur peut à son gré choisir celles qu'il souhaite découvrir. Certains poèmes évoquent également des faits de société et enfin les mots, liens essentiels, y compris sous leur forme poétique.

    Sur commande
  • Printemps 2020. Confinement, enfermement, c'est-à-dire rupture avec une certaine habitude du monde, éloignement, impossibilité d'aller, exil temporaire... Outre l'aspect purement juridique de ce retrait du droit qui n'est pas mon propos, reste le sentiment de profonde injustice, même si ces dispositions peuvent se justifier par des raisons évidentes de santé publique. Je me suis attaché cependant à l'aspect moral de cette privation de liberté. Et c'est ce sentiment d'arbitraire, cette rage que j'ai traités dans ce recueil ; je n'ai pas choisi, c'est tout naturellement que la douleur de l'exil a fait irruption dans ces pages parfois un tant soit peu coléreuses. Mais aussi, comment accuser le hasard, cette part d'impondérable que les Grecs appelaient le Destin ? Alors à qui dois-je cet exil ? Je dis « exil », car j'ai été tenu éloigné du pays merveilleux où j'ai tant d'amis et de souvenirs, où je connais ce sentiment de plénitude que donnent cette sensation profonde de liberté, cette promiscuité heureuse du coeur, l'aisance et la légèreté du geste, et même une certaine désinvolture à l'égard de l'Autorité. Cette « injustice » étant insupportable, je lui ai donné une forme acceptable que je dédie à la Grèce.

    Sur commande
empty