Sciences humaines & sociales

  • Muriel Gilbert dévoile avec une drôlerie rafraîchissante et enlevée le quotidien de son métier de correctrice.

    « Avec ce livre, j'ai voulu vous ouvrir la porte du bureau des correcteurs, lieu mystérieux où l'on tutoie les dictionnaires et où l'on s'interroge sur la couleur des vaches, la différence entre une mitraillette et une mitrailleuse, les noms des fromages et les accords du participe passé. Mais je partage aussi mes trucs et astuces pour déceler les fautes en un clin d'oeil et vous verrez qu'à l'heure des logiciels de correction rien ne remplace un bon vieux stylo rouge... »

  • 10 règles de français pour faire 99% de fautes en moins À travers dix règles à connaître scrupuleusement pour en finir avec les fautes d'orthographe et les constructions chaotiques de grammaire, Jean-Joseph Julaud propose une méthode décomplexée qui met le plaisir au coeur du savoir :

    . La règle de l'accord des nombres.
    . La règle de l'accord du participe passé.
    . La règle de l'accord du participe passé avec les verbes pronominaux.
    . La règle de l'accord des adjectifs de couleur.
    . La règle de l'accord des noms communs.
    . La règle de l'accord de l'adjectif qualificatif.
    . La règle pour reconnaître les homonymes.
    . La règle pour bien conjuguer.
    . Les règles d'emploi des majuscules.
    . La règle pour connaître la nature et la fonction des mots.

  • Qui connaît l'origine du mot bureau ? La bure, étoffe grossière protégeant un meuble, a vécu bien des aventures avant de devenir un espace de travail.

    La langue française, réputée si formelle, recèle d'innombrables histoires méconnues, parfois rocambolesques, souvent inattendues, toujours riches d'enseignement.

    Du français des Canadiens à celui des Belges, sans oublier le passage à la postérité du comte de Sandwich, Henriette Walter, professeur émérite de linguistique, décortique amoureusement les subtilités de notre langue bien-aimée.

    Sur commande
  • Imaginez une première phrase.

    D'apparence soignée et appliquée, elle donne le la, les premiers mots, le ton, la mesure. Ici, on la reconnaît car elle est célèbre. Là, elle peint ses doutes ou fait un point sur la météo. Ailleurs, elle raconte ce qui la précède. Plus loin, elle s'élance à grande vitesse, elle déclame, elle chante. Là-bas, elle donne le ton, elle entre en fanfare et grandes pompes.

    Dans son dos, lisant par-dessus son épaule, c'est bien le lecteur qui trouve sa place. Et avec elle, traverse les siècles de littérature à dos de géant.

  • « Il n'y a rien de plus sauvage, de plus libre, de plus irresponsable, de plus indomptable, que les mots, disait Virginia Woolf. Elle attribuait à cette sauvagerie leur pouvoir le plus essentiel et le plus mystérieux : le pouvoir de suggestion. C'est ce dont il est question ici : ce mystère ».

    Geneviève Brisac nous offre ainsi les mots de son choix, ses « mots sauvages » : de hop à vertu, en passant par barbarie, espoir, secrétaire ou bien - « qui ressemble à un petit fauteuil » -, ils sont tour à tour pleins d'esprit et d'érudition, singuliers, malicieux et drôles, intimes et personnels, empreints de culture juive et de références littéraires, et sont l'expression de son féminisme, de ses révoltes et de ses engagements.

  • Saviez-vous que plusieurs albums d'Astérix ont été traduits en latin ? Et que les distributeurs de billets de la banque du Vatican se lisent aussi en latin ? Henriette Walter nous embarque dans une passionnante odyssée étymologique. En passant allègrement du latin de l'Église à celui des tribunaux, du latin des naturalistes à celui d'Astérix, elle propose un nouveau regard sur cette langue encore bien vivante et pleine de surprises.Un ouvrage ludique et passionnant, ponctué d'anecdotes, de devinettes et de récréations, pour conjuguer humour et érudition.

    Sur commande
  • Les premières moules, le discours royal du 20 juillet, les chapeaux d'Amélie Nothomb, se moquer du Luxembourg. Autant de petits plaisirs typiquement belges que Philippe Genion nous fait partager avec bonheur ! Pour les amoureux de la Belgique, les curieux et pour tous les amateurs de lectures légères et truculentes.

    Sur commande
  • Cette édition réunit en un seul volume les ouvrages Les Expressions de nos grands-mères, L'Habit ne fait pas le moine et Les plus belles expressions de nos régions.

    Entendues dans la bouche de nos grands-mères ou découvertes au détour d'un village de France, ces expressions imagées et délicieusement drôles nous rappellent combien le français est une langue vivante et inventive. Retrouvez leur histoire dans cette facétieuse édition compilée, nourrie de références étymologiques, de citations étonnantes et d'anecdotes savoureuses. Une invitation au voyage parmi les trésors de la langue française...

    Sur commande
  • Certains, et non des moindres, pensent à juste titre qu'il faut voler au secours des mots et expressions frappés par la limite d'âge, avant qu'ils ne sombrent dans l'oubli le plus total. Riche idée ! D'autres comme Jean-Loup Chiflet, suggèrent à leur tour d'ouvrir la chasse aux mots flous et vagues, creux et inutiles, qui polluent, qui irritent, bref, qui agacent notre langue au quotidien !
    Il s'inscrit donc en faux contre ce n'importe quoi qui le gave grave, si vous voyez ce qu'il veut dire, mais il juge personnellement qu'il existe au jour d'aujourd'hui un consensus franco-français au niveau de cette dangerosité. Voilà. C'est clair ? Y a pas de soucis ? Alors, bon courage ! A plus ! Et bonne fin de journée !

    Sur commande
  • Univers impitoyable où l'exception confirme souvent la règle et où les dictionnaires se contredisent, l'orthographe devient pittoresque quand on s'y aventure avec un maître en la matière. Il est vrai que la langue joue souvent avec nos nerfs, voire nous fait écrire n'importe quoi : ainsi, les fils prodigues devenus prodiges, les incendies circoncis ou les aborigènes appelés arborigènes.

    Jonglant avec l'étymologie, les procédés mnémotechniques, les cultures académique et footballistique, Bruno Dewaele propose à chacun de devenir un as de l'orthographe... en attendant la prochaine réforme !

    Sur commande
  • - Nous autres, " usagers " quotidiens de la grammaire, nous heurtons régulièrement aux mêmes problèmes et fouillons en vain nos souvenirs d'écoliers pour les résoudre. Ce sont ces questions, celles qui nous font le plus peiner, sur lesquelles les auteurs mettent ici l'accent : le vocabulaire grammatical le plus courant, les origines du français, mais aussi l'orthographe, sa complexité et ses possibilités de réforme. Facile à comprendre, utile à retenir, un livre à mettre entre toutes les mains.

    - Olivier Houdart est correcteur au Monde.fr et rédacteur du blog " Langue sauce piquante ".Sylvie Prioul est journaliste au Nouvel Observateur et responsable du site littéraire BibliObs.Ils sont les auteurs de L'Art de la ponctuation, disponible en Points.

    Indisponible
  • La langue est-elle machiste ? Faut-il modifier le genre des mots par attachement à l'égalité des sexes ? Le débat est ancien mais toujours d'actualité. Pourquoi certains noms d'agent sont-ils privés de féminin (orateur, syndic, écrivain)? Pourquoi les termes " génériques " désignant des humains sont-ils masculins ? C'est à toutes ces questions et bien d'autres que Marina Yaguello répond dans ce livre, de façon érudite mais jamais pédante, fidèle à son credo selon lequel la linguistique n'est pas qu'une affaire de spécialistes.

    Sur commande
  • Tel un journal de bord, Mathilde Levesque a compilé tous les traits d'esprit les plus drôles de ses élèves. Avec tendresse et réalisme, elle rend compte des relations qui s'établissent entre un enseignant et sa classe à travers ces dialogues authentiques, truffés de punchlines.

    Un sens de la repartie décapant !

  • À l'école, Pascal Bouchard avait zéro à toutes ses dictées. Aujourd'hui, il est agrégé de lettres modernes. Invraisemblable ? Pas si vous lisez cet anti-manuel qui vous livre ses trucs et astuces pour surmonter les difficultés de la langue française. Oubliez les manuels classiques qui vous compliquent la vie et faites simplement appel à votre bon sens. Avec un peu de logique, tout est possible, même éviter 99 % des fautes d'orthographe !

    Sur commande
  • Alain Rey a enchanté les ondes de France Inter avec " son mot du jour " : chaque matin, se référant à l'actualité, il fait la chronique d'un terme, avec l'espièglerie et l'érudition qu'on lui connaît. Jouant avec les étymologies, les glissements sémantiques des mots qui voyagent au gré des cultures et du temps, il livre leur histoire et combat ainsi les à-peu-près et les préjugés de notre époque. Un regard d'humaniste savoureux.

    Indisponible
  • Arabesques

    Walter Barake

    Saviez-vous qu'il existe des centaines de mots arabes d'origine française, des centaines de mots français venus de l'arabe ? Lointaines par leurs origines, ces deux langues s'enrichissent depuis plus d'un millénaire. Influences culturelles, références historiques et anecdotes ludiques : voici la belle histoire des rencontres de l'Orient et de l'Occident.

    Sur commande
  • Voici un petit bréviaire pour les amateurs de jeux littéraires. Dans ces pages, les anagrammes côtoient les acrostiches, les contrepèteries, les homophonies et autres rébus typographiques. Des secrets brûlants se cachent dans de candides missives, chaque texte comporte un double sens. Un plaisir pour qui aime chercher le joli sens caché derrière les mots

  • " Le temps guérit de tout ", " il n'y a pas de fumée sans feu ", " c'est que du bonheur ! ", " L'erreur est humaine "... Ces lieux communs qu'on entend à longueur de temps, au bistro, dans la rue ou dans le salon de Tante Yvette, sont-ils frappés au coin du bon sens, ou de vraies inepties ? Laurence Devillairs dissèque pour nous les formules toutes faites du langage courant et éclaire leur véritable sens à l'aide des grands penseurs (Platon, Descartes, Pascal, Sartre...). Avec humour et pédagogie, elle démontre que derrière chaque cliché de véritables concepts philosophiques sont en jeu. La " philosophie de comptoir " serait-elle à prendre au sérieux ? Extrait : " L'invention marketing du "Parce que je le vaux bien" relève du génie, et pas seulement du génie cosmétique. A travers ce slogan publicitaire, c'est toute une morale qui est proposée. Elle se fonde sur le mérite qu'il y a non pas à faire le bien mais à se faire du bien. En achetant pots, tubes, gels et crèmes, on ne succombe pas à la tentation du futile, au culte de l'apparence : on fait son devoir. (...) S'inquiéter de son image est un commandement moral ; le narcissisme est devenu une forme de puritanisme marqué par la stricte observance de préceptes non pas religieux mais esthétiques. "

    Sur commande
  • Quand on demande à dix écrivains et artistes de choisir leurs dix mots préférés, c'est une porte dérobée qui s'ouvre sur l'imaginaire et l'intimité de chacun. Qu'ils soient drôles, mélancoliques, improbables ou tendres, ces mots révèlent beaucoup du rapport singulier que tous entretiennent avec la langue, sa saveur, ses résonances ou ses fantaisies.

    Dix auteurs, dix fois dix mots, cent belles déclarations d'amour à la langue française.

  • « J'aime les citations. Quand elles sont réussies, elles peuvent en dire bien plus qu'un livre : chacune devient une philosophie ou un monde en soi. Souvent, elles en disent très long sur la vanité des choses et des gens. » Les meilleurs proverbes et citations signés Franz-Olivier Giesbert sont rassemblées dans cet anti-dictionnaire amusant, cynique et déjanté.

    Sur commande
  • Qui connaît l'origine du mot bureau ? La bure, étoffe grossière protégeant un meuble, a vécu bien des aventures avant de devenir un espace de travail.
    La langue française, réputée si formelle, recèle d'innombrables histoires méconnues, parfois rocambolesques, souvent inattendues, toujours riches d'enseignement.
    Du français des Canadiens à celui des Belges, sans oublier le passage à la postérité du comte de Sandwich, Henriette Walter, décortique amoureusement les subtilités de notre langue bien-aimée. Le Français dans tous les sens a reçu le Grand Prix de l'Académie française en 1988.

    Professeur émérite de linguistique, Henriette Walter est notamment l'auteur de L'Aventure des langues en Occident (1994). Disponibles en Points : Chihuahua, zébu et Cie, Arabesque et Le Français dans tous les sens (2008).

  • "lettre au pape pour exprimer des doutes sérieux quant à l'existence de dieu : "dites donc, monsieur le pape, je ne suis pas aussi balèze que vous pour écrire des lettres habilement tournées et autres encycliques bien senties.
    Mais avec un peu de jugeote, vous ne voyez pas que tous les trucs que vous défendez sont autant de fariboles?"".

  • Exactitude étymologique d'une part, réalité linguistique de l'autre: la langue vit, se tord, oublie ses nuances, se les réapproprie quelquefois au détour d'un usage.
    La leçon de renaud camus? s'immiscer dans le secret des mots, dans les rouages les plus délicats de notre grammaire, donner accès à la véritable jouissance du parler et de l'écrit.

empty