Qui Plus Est

  • Mappi

    Pascal Chuicchini

    La Méthode MAPPI a été élaborée empiriquement au cours d'un travail de plus de 25 ans, entre l'auteur et des accom­pagnateurs travaillant sur le retour vers l'emploi des publics en difficulté d'insertion sociale et professionnelle.

    Sur commande
  • Outre l'utilisation classique de la photo comme vecteur de communication, Parlimage propose d'aborder la réflexion sur soi, la projection dans l'avenir et l'insertion sociale et professionnelle par la médiation de l'image.
    Il est constitué de 100 nouvelles photographies, pelliculées pour résister aux manipulations, en couleur de format 13 x 19cm et d'un livret théorique et pédagogique. Les photographies ont été réalisées par la photographe professionnelle : Ariane Tirel.
    Les photographies sont réparties en trois lots, repérables par des pastilles de couleur ; sachant en effet que certaines situations professionnelles ne nécessitent qu'une vingtaine de photos (entretien individuel par exemple) quand d'autres en demandent une cinquantaine.
    Le premier lot propose 12 photos abstraites, le deuxième 48 photos avec des êtres humains ou des animaux et le troisième lot 40 photos sur lesquelles apparaissent des paysages, des objets, etc).
    Vous avez toute liberté de mélanger l'ensemble des 100 photos et ainsi de composer vos propres jeux en fonction de votre public et/ou de votre objectif de travail.

    Sur commande
  • L'ADVP pour les personnes ne maîtrisant pas ou peu l'écrit.

    Les auteurs de Chemin Faisant se sont associés à une professionnelle des ateliers d'écriture, Dominique Barberet, pour concevoir cette nouvelle méthode.

    Le projet sans la plume permet de travailler les thèmes classiques de l'orientation éducative et de la recherche d'emploi sans avoir à adapter les supports classiques qui la plupart du temps reposent sur l'écriture et la lecture.

    L'originalité de cette méthode est d'amener les bénéficiaires à garder une trace de leur réflexion mais aussi de pouvoir argumenter leur projet vis-à-vis des tiers à travers la création de leur propre support : le dictionnaire de Compagnie.

    L'ouvrage se divise en deux chapitres.

    Le premier chapitre développe les postulats théoriques et philosophiques qui sous tendent la progression pédagogique.

    Le deuxième chapitre décline la progression pédagogique en trois parties :

    La première partie, composée de 6 fiches séquences, se présente un peu comme un sas et se termine par un entretien individuel au cours duquel chaque participant se positionnera librement par rapport au programme proposé.

    La première séquence se consacre à la présentation des personnes et des objectifs de la session. Les cinq séquences suivantes amènent les participants à faire un lien entre passé, présent et avenir et à questionner leur pouvoir personnel par rapports aux différents éléments constituant leur vie.


    La deuxième partie, composée de 8 fiches séquences, traite essentiellement les thèmes de la connaissance de soi (repérage de ses valeurs, de ses comportements, de ses centres d'intérêts), et de son territoire en apprenant à repérer les métiers qui s'y exercent.


    La troisième partie, composée de 12 fiches séquences, sollicite chez les personnes leur volonté d'aller vers un investissement professionnel.

    Les problématiques de l'emploi, de l'entreprise, des personnes ressources, de l'observation des métiers et des conditions de travail, du recrutement, de la formation sont proposées.

    Cette partie se conclu par la validation d'un projet professionnel et la construction d'un plan d'action.



    Après chaque séquence, les participants alimentent leur dictionnaire de compagnie, outil indispensable à la mémorisation des séances.

    Le dictionnaire de compagnie remplit plusieurs fonctions :

    - une fonction de collecte et de stockage : A l'issue de chaque activité, les participants déposent les éléments recueillis ou produits afin d'éviter la dispersion, la perte de documents.

    - une fonction d'organisation : Pour être utilisable, une masse d'information doit être organisée et pourvue d'outils de repérage. C'est pour cela que chaque séquence correspond à un proverbe qui va sert d'index au dictionnaire. Pourquoi un proverbe ? Parce que cette forme, qui nous vient des civilisations où on écrit peu, servait à transmettre des valeurs, des savoirs et des savoir- faire entre les générations. Par ailleurs le proverbe se mémorise facilement, et étant en lien avec les objectifs de la séquence, son rappel facilite la mémorisation du travail réalisé.

    - une fonction de mémoire : Ce dictionnaire, qui contient des productions, des images, des symboles et des mots, permet aux participants d'oublier provisoirement certaines choses, tout en ayant la possibilité de les retrouver quand ils en auront besoin.

    - une fonction d'intégration : Il s'agit de permettre un temps de recul, de réflexion personnelle et d'intégration des apports de la journée.

    - une fonction « répertoire » : Il s'agit là de repérer et de pouvoir reconnaître les « mots de l'emploi », d'élargir son dictionnaire personnel.

    Chaque séquence pédagogique allie apport théorique et consignes pédagogiques.

    Une introduction précise deux choses :

    - Pourquoi, quand on a pour objectif d'accompagner une personne dans l'élaboration de projet, dans une réflexion sur son devenir, est-il nécessaire de travailler ce thème, de faire cet exercice ?

    - Comment fait-on pour y parvenir avec des personnes qui ont des difficultés dans leur rapport à l'écrit ?

    Une fiche pédagogique qui présente les objectifs de la séquence, explique les consignes de mise en oeuvre, et une indique une durée.


    La totalité des séquence a été expérimentée auprès d'un public large dans des dispositifs classiques (mesures ANPE, PLIE, ASI, etc.).

    Sur commande
  • Chemin faisant est un outil d'orientation qui rend le sujet acteur et responsable de ses choix, conscient de ses intentions, qui lui permet d'organiser son avenir en restant attentif aux opportunités.
    Cet ouvrage traite le processus d'orientation dans sa totalité, de l'identification du problème au plan d'action pour réaliser le projet.
    Il se compose d'une partie théorique et d'un livret pédagogique. Cet outil de travail est utilisable aussi bien en situation de groupe qu'en entretien individuel.
    L'apport théorique expose les différents courants en matière d'orientation.
    Il traite des domaines de perceptions, des représentations, des mécanismes de défense, du modèle de Holland...
    Il expose et explicite une démarche éducative : l'ADVP (Activation du Développement Vocationnel et Personnel).
    Il définit le rôle du conseiller dans cette approche.
    Le livret pédagogique comprend trente-trois fiches séquences structurées en six chapitres.
    En fonction des publics, du temps disponible, de l'objectif visé, l'animateur utilisera un programme préétabli de seize séquences ou l'élaborera lui-même.

    Présentation (3 séquences).
    Ce chapitre permet de préparer et de débuter la session dans de bonnes conditions.
    Se donner un but et les moyens de l'atteindre (4 séquences) : le stagiaire clarifie sa situation, s'approprie la méthode, se donne un pouvoir d'action.

    Bilan personnel et professionnel (11 séquences) Par une réflexion sur lui-même, le stagiaire identifie ses valeurs, ses goûts, ses centres d'intérêts, ses traits de personnalité, ses savoirs.
    Il s'interroge sur les conditions de travail et découvre des métiers.

    Traduction en cibles de métiers (4 séquences) A partir de leur bilan, les participants recherchent les métiers dans lesquels ils aimeraient se réaliser.
    Validation-décision (6 séquences) : chacun confronte ses désirs et ses représentations à la réalité des métiers et au monde du travail, puis fait un choix.

    Plan d'action et obstacles à lever (3 séquences) Le stagiaire planifie les opérations nécessaires à la réalisation de son projet. Il apprend à anticiper les difficultés, à argumenter, à définir ses stratégies.
    Le stagiaire dispose d'une fiche de synthèse qui lui permet de suivre sa progression et de valider ses résultats.

    Sur commande
  • Cette méthode traite l'orientation en tenant compte des exigences du marché du travail.
    Face aux défis et aux fluctuations, l'entreprise a besoin de travailler avec des individus sachant gérer leur parcours professionnel.
    Les professionnels de l'orientation, des bilans, de l'insertion, des ressources humaines doivent concilier projets individuels et projets d'entreprise et prendre en compte l'individu devenu responsable de sa gestion de carrière.
    Son objectif est de doter chacun d'une méthodologie de résolution de problème permettant de faire des choix et de prendre des décisions. Chemin faisant 2 se compose d'un ouvrage et d'un livret d'annexes.

    La partie théorique de l'ouvrage aborde les concepts suivants : rappel et complément des fondements théoriques de l'ADVP - les effets de la modernité sur les organisations, la nature des compétences recherchées, les pratiques des professionnels de l'emploi - la compétence, la mobilisation des compétences en lien avec le rapport au travail, plaisir et souffrance au travail - rôle de la parole et de l'écrit dans l'élaboration de projet, les attitudes du conseiller, les effets produits par l'ADVP.


    La partie pratique (31 fiches séquences) développe les objectifs poursuivis, le contenu pédagogique de l'animation, sa durée, l'utilisation individuelle ou collective.
    Les annexes sont à photocopier pour les stagiaires : supports d'animation, documents de réflexion théorique, photos.

    Ouverture de la session (3 séquences) Démarrer la session, situer le cadre de travail, identifier la problématique, appréhender la méthode ADVP.

    Se connaître (9 séquences) Identifier ses désirs, valeurs, centres d'intérêts et savoirs, repérer les composantes de l'environnement personnel, et en mesurer son pouvoir, s'interroger sur sa façon de fonctionner et d'interagir.

    Connaître l'entreprise, l'environnement professionnel (9 séquences) Repérer ses représentations de l'entreprise et des métiers, comprendre leurs incidences sur ses propres conduites, diversifier ses représentations, identifier les modes d'organisation du travail, les conditions, les aires de mobilité.

    Vivre en entreprise, comprendre son environnement, interagir, décider (10 séquences) Formaliser son vécu en entreprise, identifier ses comportements, les contraintes des situations de travail, prendre position, retravailler les notions de locus, développer son pouvoir personnel, prendre des décisions, construire un plan d'action, argumenter et communiquer sur son projet.

    Sur commande
  • Les modalités de recrutement n'ont jamais été aussi diversifiées, évolutives, surprenantes, innovantes, improbables... Chaque jour, au rythme où évoluent les moyens de communication, de nouvelles pratiques apparaissent. Dans ce contexte, et sur des territoires eux aussi en constante mutation, chercher un emploi ou un stage est devenu tout un art ! Comment percer ? Avec quel(s) projet(s) ? Comment observer son territoire ? Où trouver des offres ? Quoi dire ? A qui ? Comment le dire ? Comment faire pour attirer l'attention, pour être entendu, accepté, pour se différencier des autres ?

    Au fil des séquences et de l'accompagnement, la personne en recherche d'emploi ou de stage va rassembler un matériau solide et stable sur lequel s'appuyer. Puis, à partir de cela, elle va créer ses propres supports de communication pour exprimer au mieux ses compétences et son projet ; elle va s'entraîner à les présenter, tester ses idées, utiliser ses réseaux, rencontrer sa cible, prendre des risques, supporter des jugements, traverser des périodes de doute. C'est dans l'action, au service de sa propre recherche, qu'elle sera invitée à se montrer tour à tour déterminée, curieuse, créative, organisée, persévérante. Elle mobilisera ses capacités d'adaptation, son écoute et son discernement ; elle se remettra en question ; autant de compétences qu'elle va développer au fil des séquences pédagogiques.

    FAIRE, pour devenir autonome, est dans cet ouvrage le maître mot. L'activité de recherche d'emploi/de stage n'est pas ici une question de conseils à suivre ou une question de « techniques » ou de « vente », parfois rébarbative et décourageante ; elle est une activité personnelle, féconde, qui allie enrichissement, plaisir de faire, de créer, de partager, pendant les sessions, mais aussi chez soi, entre deux rendez-vous ou regroupements.

    Après une partie théorique qui situe les postulats et les concepts théoriques des auteurs, 37 séquences pédagogiques utilisables en individuel et en collectif sont proposées.

    3 séquences d'ouverture permettent à la personne de faire le point sur sa situation actuelle, ses besoins et de comprendre ce qui est attendu d'elle.
    Elles permettent également au conseiller de construire son programme d'intervention et de poser les bases de la relation.

    34 séquences pédagogiques réparties en 2 chapitres.
    Le premier permet à la personne accompagnée d'acquérir les connaissances utiles sur lesquelles elle va s'appuyer pour engager sa recherche.
    Le second la conduit par l'action, à acquérir les savoir-faire et savoir-être lui permettant de mener à bien sa recherche, tout en menant cette même recherche.

    Sur commande
  • ADVP et prestations

    Collectif

    Ce guide a été conçu pour :

    - varier vos exercices, vos outils, et ainsi éviter de vous lasser.
    - s'assurer de la pertinence de certains de vos outils au regard des objectifs fixés et sur votre marge de manoeuvre.
    - découvrir de nouveaux outils plus adaptés.
    - d'agencer les différents outils, exercices, activités entre eux sans perdre de cohérence.

    Dans une première partie, nous vous proposons une réflexion sur la construction d'une progression pédagogique.

    La seconde partie vous suggère une méthode de travail qui est déclinée par la construction de cinq programmes différents qui correspondent à quatre types de prestations existants aujourd'hui.

    Vous trouverez un exemple pour les quatre prestations suivantes :

    Elaboration de projet, bilan de compétence, accompagnement vers l'emploi, accompagnement avec une visée d'insertion sociale et professionnelle.

    Pour chaque prestation, l'objectif final est décliné en sous objectifs de travail, face auxquels un inventaire des outils existants est proposé.

    Puis ces différents sous objectifs et leurs outils sont combinés en une progression pédagogique adaptée au temps imparti par le cahier des charges.

    Ce guide permet de construire des accompagnements :
    - d'une ou plusieurs personnes.
    - en individuel ou en groupe ou alternant les deux modalités.
    - nécessitant ou non des temps de travail personnel.
    - de durées variables.
    - dans un objectif d'insertion (élaboration de projet, recherche d'emploi, bilan, ...).

    La méthode de travail proposée dans ce guide Premier temps :
    La première question posée et qui reste valable quelque soit la prestation est la suivante :
    Pour atteindre l'objectif fixé par la prestation, quels sont tous les thèmes de travail que nous devons traiter avec la personne ? Par exemple, dans le cas d'une prestation d'orientation, sur quoi devons-nous travailler ? Exemples de réponses : nous devons travailler sur les compétences, mais aussi sur les centres d'intérêts, sur la connaissance du marché, etc.
    N'ayons pas peur de chercher à être exhaustif sur cet inventaire. Ce qui ne signifie pas qu'avec chaque personne nous traiterons l'ensemble des thèmes. Mais, l'avoir préparé nous permettra de nous montrer plus souple et de nous adapter à chaque cas. On peut en effet imaginer que toutes les personnes n'ont pas besoin de tout faire ; certaines ont parfois déjà réfléchi ou participé à d'autres prestations et sont très au clair avec des parties du travail à réaliser.

    Deuxième temps :
    Une fois listés tous ces thèmes, nous allons les traduire en sous objectifs de travail. Notre exemple ci-dessus sera traduit par les sous objectif suivants : à l'issue de la séance de travail, la personne aura identifié ses compétences. A l'issue d'une autre, elle sera en capacité de citer ses centres d'intérêts. Ou elle aura repéré les entreprises présentes sur son territoire. Ou encore, elle aura identifié les lieux ressources, etc....

    Troisième temps :
    Nous allons rechercher l'outil le plus adapté à l'atteinte de chacun de ces sous objectifs. Il s'agit pour cela de constituer un inventaire des outils, activités, exercices dont nous disposons pour permettre à la personne d'atteindre chaque sous objectif fixé. Nous vous proposerons celui-ci à partir de nos pratiques et à partir des principaux ouvrages existants sur le marché et publiés par les Editions Qui Plus Est.

    Quatrième temps :
    Enfin, nous allons établir une progression pédagogique. Pour cela nous répondrons aux questions suivantes : Y a-t-il, a priori, un ordre logique, une cohérence dans la succession des thèmes? Y a-t-il des thèmes qui doivent être traités avant d'autres ? Quels sont les liens entre eux ? Comment respecter une progressivité dans les thèmes à traiter ?

    Y a- t-il des activités que la personne peut faire chez elle ou en dehors des temps de rencontre ? Le travail personnel sera ici pensé comme un temps réel de production d'information par la personne elle-même et pas seulement comme un temps de réflexion ou de maturation.

    Y a-t-il des thèmes qui gagneraient à être traités collectivement ? Comment articuler les temps d'entretien individuel, les temps de regroupement et le travail personnel ?

    Nous intégrerons la question du temps en construisant cette progression sur un calendrier prenant en compte le délai imparti ? Si le cahier des charges n'en fixe pas, nous nous donnerons une première échéance.

    Collectif d'auteurs.

    Sur commande
  • Un jeu et des activités pédagogiques pour découvrir et approfondir la connaissance des métiers.
    Faire un choix d'orientation aujourd'hui à partir d'un seul nom de métier apparait bien réducteur.
    Toutefois, pour explorer le monde du travail, s'interroger sur ses valeurs professionnelles, sur son utilité sociale, « l'entrée » métier reste incontournable.

    Sur commande
  • Sabine Sené, conseillère bilan depuis plus de 20 ans, propose de partager sa conception et sa pratique du bilan de compétences.

    Vous trouverez dans cet ouvrage les postulats théoriques sur lesquels l'auteur s'appuie, les différentes phases du bilan telles que définies dans la loi et plus de 18 mises en situations chacune faisant l'objet d'une fiche méthodologique détaillée (objectifs à atteindre, méthode, timing).

    La première partie, théorique, développe :
    Quelques données historiques et législatives pour resituer le bilan et son modèle organisationnel, L'approche de l'auteur (les méthodes éducatives sont retracées dans leurs grandes lignes l'ADVP, les histoires de vie).

    La seconde partie, pédagogique, permet au lecteur de réaliser un bilan en suivant les 4 phases imposées par la loi en utilisant les exercices préconisés par l'auteur.
    Cette partie vous propose une méthodologie, des outils et des conseils pour vous accompagner au mieux dans son application en bilan de compétences.
    Le choix n'est pas ici de présenter exclusivement des exercices originaux et inédits.
    Il s'agit plutôt de montrer, à partir de l'expérience de l'auteur, comment on peut réaliser un bilan de compétences, en recourant à des mises en situation éducatives, adaptées pour certaines dans leur utilisation.

    Sur commande
  • Pour des raisons d'ordre idéologique, d'évolution rapide des emplois et des fonctions professionnelles, de la scolarisation de masse et de l'émergence du modèle de la compétence au sein des entreprises, les pratiques en orientation se sont beaucoup développées depuis les années 90, qu'il s'agisse de l'orientation des publics scolarisés ou non scolarisés.

    De quelque nature que soient ces pratiques en orientation, le travail et la possibilité de le choisir y sont considérés le plus souvent comme occupant une place centrale pour le sujet et son inscription parmi les autres dans la société.

    S'il apparaît que l'orientation doive répondre à la fois aux besoins des individus et à ceux de la société et de l'économie, il semble toutefois qu'actuellement ceux de la société et de l'économie occupent majoritairement le devant la scène.

    Au niveau international, le rôle clef de l'orientation est affirmé : les objectifs nationaux en termes d'apprentissage tout au long de la vie, d'insertion sociale, de régulation du marché du travail et de développement économique ont tous à voir avec l'orientation.

    En France, du côté des publics post-scolarité, cette tendance s'observe également par les objectifs de placement en emploi contenus dans les cahiers des charges des prestations proposées aux jeunes âgés de 16 à 25 ans sans qualification, aux demandeurs d'emplois inscrits au Pôle emploi, et aux bénéficiaires des minimas sociaux notamment.

    Dans cette configuration, les missions des praticiens de l'orientation apparaissent en effet comme devant être essentiellement centrées sur les composantes d'ordres économiques. S'il est incontestable que la fonction de l'orientation corresponde au rapprochement des souhaits des individus et des besoins de main-d'oeuvre, pour autant le rôle des praticiens de l'orientation n'est pas tant celui de répondre in extenso aux besoins des entreprises que de donner aux personnes toutes les bases nécessaires pour formuler des choix et évoluer dans une profession qui pourrait connaître des changements importants tout au long d'une carrière.

    Ce qui semble en fait affecter le plus les professionnels de l'orientation aujourd'hui tient - en raison de contraintes de rentabilité pour certains, ou de manque d'effectifs pour d'autres (si ce n'est les deux à la fois) - à un bouleversement dans l'organisation de leur activité, se matérialisant de façon progressive par une diminution du temps consacré aux personnes accueillies, une augmentation du nombre de dossiers à traiter, une obligation d'atteinte de résultats et avec elle son cortège de critères « objectifs » d'évaluation. La conséquence majeure de ces changements est une expansion des pratiques expertes, standardisées et valant pour tous, certes moins consommatrices de temps et donc d'argent, mais visant bien plus à orienter les sujets qu'à leur donner les moyens d'être en mesure de choisir plus librement leur parcours.

    Cet ouvrage se donne comme objectifs de contribuer à éclairer les différentes facettes de ce qu'est l'orientation, de faire une lecture des pratiques dispensées dans le champ de l'orientation aujourd'hui, et de formuler une proposition en réponse aux impasses rencontrées par ces derniers dans l'exercice de leur fonction.

    Sur commande
  • L'explorama

    ,

    Outil modulable destinés aux professionnels de l'accompagnement qui veulent travailler à partir de photos d'environnements professionnels et de gestes professionnels.

    Conçu en 2005, réactualisé en 2011, il a fait l'objet d'une nouvelle version en novembre 2016.

    - 48 nouvelles planches de photos d'environnements professionnels.
    - 64 vignettes gestes en couleur.
    - 22 nouvelles séquences pédagogiques.
    - des nouvelles correspondances environnement/métiers plus faciles à utiliser.
    - des correspondances avec les nouveaux codes ROME.

    L'Explorama invite la personne à imaginer, créer, élargir ses horizons tout en lui apportant des pistes très concrètes grâce aux correspondances avec le ROME.
    L'Explorama permet de prendre conscience de l'importance de l'environnement professionnel dans le choix d'un emploi et dans sa capacité à s'y maintenir.

    Les expérimentations de L'Explorama ont confirmé qu'un emploi pouvait être choisi par une personne non pas pour les tâches à effectuer ou les objectifs poursuivis mais du fait de l'environnement dans lequel il s'exerçait.

    L'originalité de L'Explorama est de traiter les thèmes classiques de l'orientation professionnelle en accordant une place prépondérante aux différents composants de l'environnement professionnel (les lieux, les techniques, les machines, les outils, les hommes, les bruits, les odeurs, les règles, etc.) à travers 192 photographies en couleur.

    En utilisant des photographies, la personne ne s'identifie pas à une typologie figée, à des listes de verbes et d'adjectifs mais au contraire explore les domaines et les activités professionnels de façon concrète et vivante.

    Sur commande
  • Ces dialogues ont pour objectif d'aider les personnes à répondre au problème fondamental d'orientation auquel elles doivent faire face :

    Quelle direction donner à ma vie ? Quelle vie active pourra donner du sens à mon existence ?

    Le livre s'organise en cinq chapitres :

    Le premier « Par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ? » montre que les dialogues de conseil en life design visent à aider les personnes à trouver leur réponse à la question fondamentale d'orientation par quelle vie active donner sens et perspective à mon existence ?

    Ce chapitre a pour objectif, d'une part, de montrer la pertinence de ce type d'accompagnement en orientation dans nos sociétés et, d'autre part, d'en spécifier les caractères propres par rapport à d'autres formes d'interventions (telles que la guidance avec ou sans tests ou la formation à la recherche d'informations).

    Le deuxième « fondements conceptuels des dialogues de conseil en life design » présente le fondement théorique des dialogues de conseil en life design. À savoir : le modèle « Se faire soi » et ses développements ultérieurs.

    Le troisième chapitre « conduire les dialogues de conseil en life design » constitue le coeur de l'ouvrage. Il détaille la méthodologie d'un dialogue de conseil en life design, en illustrant par des exemples concrets - provenant de dialogues effectifs - les processus qui entrent en jeu dans la progression de la réflexion des demandeurs.

    Ce chapitre est une sorte de « mode d'emploi » décrivant un fil directeur que les professionnels accompagnant de tels dialogues doivent avoir à l'esprit pour les mettre en oeuvre.

    Ces dialogues de conseil se déroulent en quatre temps. Chaque temps peut comprendre un ou plusieurs entretiens. Le premier temps correspond à la construction de l'alliance de travail. Il s'agit d'établir un contrat de communication précis définissant les attentes réciproques des interlocuteurs. Le deuxième temps renvoie à une première formulation par le demandeur des grands domaines constitutifs de sa vie actuelle, des périodes importantes de son passé et de ses projets ou intentions d'avenir. Le troisième temps correspond au coeur du dialogue. En effet, il s'agit de l'engagement et du développement d'une réflexion approfondie basée sur une analyse précise des principales sphères d'activités et des expériences de vie du demandeur. Au cours de ce temps, des projets d'avenir peuvent être évoqués. Ils sont discutés, peuvent être validés ou modifiés. Enfin, avec le quatrième temps, le conseiller s'attache à aider le demandeur à définir des modalités pratiques et les activités dans lesquelles ce dernier doit s'engager pour atteindre son objectif.

    Ces quatre temps des dialogues sont présentés de manière très détaillée. La description est conçue comme un déroulé-type, qui doit être adapté aux spécificités de la personne. La démarche définit un cadre souple qu'il est possible d'adapter pour installer une interaction avec la personne.

    Tout au long de la présentation de la démarche, des exemples de dialogues réels sont proposés à titre illustratif.

    Le quatrième chapitre « techniques d'entretiens non directifs ou semi-directifs mises en oeuvre dans ces dialogues » s'adresse aux professionnels qui seraient peu familiarisés avec les techniques des entretiens de conseil non-directifs ou semi-directifs.

    La première partie du chapitre présente le lien fondamental qui existe entre les principes de la non-directivité et l'épistémologie constructiviste sur laquelle reposent les dialogues de conseil en life design. La deuxième partie explicite l'importance de l'attitude d'écoute de compréhension dans une telle démarche. La troisième partie décrit le rôle qu'une utilisation adéquate de certaines techniques d'entretien non-directif ou semi-directif, telles que la question, le reflet ou la reformulation, le résumé, le silence, la confrontation, la focalisation jouent dans ce processus d'accompagnement.

    Le cinquième chapitre « Former et se former à la pratique des dialogues de conseil en life design » s'adresse à des animateurs de formations destinées à préparer des conseillers à la pratique des dialogues de conseil en life design. Il propose des pistes, des schémas pédagogiques et des exercices visant à permettre à ces conseillers d'être à l'aise dans la mise en oeuvre de tels dialogues.

    Sur commande
  • Anim'mots

    Paul Flasse

    ANIM'MOTS et ses 110 photos d'animaux permet l'ouverture d'un champ de communication instinctif, spontané et varié. Cet outil peut être utilisé comme média projectif afin d'entamer et faciliter la réflexion sur soi, la prise de conscience, le dialogue, la rétroaction individuelle ou de groupe.

    Sur commande
  • La boite à outils pour mener à bien des ateliers ou des entretiens sur les réseaux sociaux.

    À paraître
  • L'ACP-PA combine différents fondamentaux théoriques et philosophiques, tels que : La psychologie humaniste, avec l'Approche Centrée sur la Personne (Carl Rogers), le Développement du Pouvoir d'Agir des personnes et des collectivités (Yann Le Bossé), et la philosophie existentialiste (Jean Paul Sartre).

    À paraître
  • Ce qui est visé dans cet accompagnement ce n'est pas de faire un récit biographique mais bien un récit de vie au travail afin d'amener les personnes à mieux comprendre leur « soi en activité ». En centrant la méthodologie sur leur vie au travail, les personnes sont davantage disposées à donner à voir de leur histoire, de leur parcours au travail, et ce dans un cadre déontologique posé et accepté développés dans cet ouvrage.

    Le fil conducteur consiste à travailler sur une forme d'écosystème constitué de trois grands pôles, qui forment une boucle itérative : - L'individu - Le projet - Le parcours.

    L'individu en projet vit des expériences qui constituent son parcours personnel et professionnel. Et l'analyse réflexive, de ces expériences, engagée par les récits de vie au travail, lui permet de dégager un savoir sur soi et un savoir expérientiel qui lui permettent d'être dans une dynamique de développement, tout au long de la vie. Dans un contexte du monde du travail où prédominent les logiques managériales, le rendement financier, la performance, la compétitivité, la réussite professionnelle et qui bousculent les équilibres vie privée-vie professionnelle, les identités, les postures professionnelles, les ateliers récit de vie permettent de créer un nouvel espace-temps de la recherche de sens, un temps de pause pour le sujet afin qu'il se remette en selle.

    A partir de différentes situations d'orientation professionnelle (bilans, transitions, élaboration de projet) l'auteure illustre comment l'articulation de l'histoire professionnelle et de l'histoire de vie personnelle (re)donne du sens à la trajectoire de vie au travail de la personne et la remette en mouvement.

    À paraître
  • La partie théorique.
    Elle présente la démarche utilisée et les postulats pédagogiques qui sous-tendent l'ouvrage (L'approche utilisée est centrée sur la personne ; sur la personne capable d'apprendre et dont le développement est constant quelles que soient ses origines, sa situation sociale, familiale, etc.

    Avec cette approche, le conseiller accompagne le processus d'explicitation ; il propose des activités permettant la construction de connaissances et l'élaboration d'une solution par la personne elle-même.

    Elle définit la validation de projet comme une étape dans un processus dynamique. Les auteurs se réfèrent à l'ADVP pour laquelle la validation de projet correspond à la phase de spécification.

    Après un travail exploratoire pour développer la connaissance de soi, des métiers et du monde professionnel, la personne va faire émerger des pistes d'orientation.

    La validation va consister pour la personne à préciser ses choix, vérifier si ses idées sont réalistes et réalisables avant de prendre sa décision et de passer à la réalisation de son projet.

    Il ne s'agit pas pour le professionnel de valider à la place de la personne mais d'aider la personne à passer d'une intention, d'une idée à un projet prêt à être mis en oeuvre. L'intention des auteurs est que la personne reste auteur et acteur de son projet.

    La partie pédagogique est constituée de 36 séquences réparties en trois chapitres.
    Les auteurs après avoir défini le processus de la validation de projet l'ont découpé en actions présentées sous forme d'objectifs à atteindre. Ces actions proposées à la personne lui permettent de vérifier si les conditions nécessaires à la conduite de son projet sont réunies et de s'adapter aux contraintes identifiées. Chacune de ces actions donne lieu à une séquence pédagogique.

    Les 3 chapitres ou étapes du processus de validation de projet :


    Chapitre 1 : Le choix en questions.

    11 séquences au choix pour définir les notions de choix, de décision et d'action/ se situer dans le processus d'orientation/ repérer l'impact de sa décision sur l'environnement/traiter les enjeux et conséquences de sa décision, identifier la subjectivité des sources d'information, se préparer à la recherche d'information (subjectivité, comportements et attitudes, traitement de l'information....), se questionner sur son rapport au temps, différencier l'urgence de l'importance, gérer son temps.

    Ce chapitre se présente comme une boite à outils non comme un programme à respecter dans sa chronologie.

    Chacun des thèmes traités peut ne pas être abordé du tout, ou être abordé à un moment quelconque de l'accompagnement en fonction des difficultés que présente la personne ou le groupe.

    Chapitre 2 : Préciser son choix.

    C'est un chapitre technique qui présente 17 séquences essentielles au processus de validation de projet.

    Il est question d'identifier toutes les actions à mener pour valider son projet, se projeter dans le temps, planifier les activités à mener, s'entraîner à rechercher de l'information, construire un support de recueil et de traitement de l'information, utiliser les réseaux sociaux, préparer et réaliser des enquêtes métiers, rencontrer des professionnels par différentes manières, traiter et donner du sens aux informations qui préparent à la décision, construire un plan d'action,...

    Ce chapitre est également une boite à outil mais propose également un programme spécifique chronologique avec les séquences incontournables.

    Ces séquences essentielles sont complétées par des séquences optionnelles sur les aspects relationnels, sur la préparation à l'enquête terrain et sur la communication.

    Chapitre 3 : Choisir, décider.

    8 séquences au choix pour formaliser son projet, se confronter à l'évaluation, ajuster son projet au contexte, élaborer et présenter les arguments de son projet.

    Les séquences ne sont pas conçues comme un programme linéaire à suivre de A à Z mais comme une boite à outil dans laquelle le professionnel ira « piocher ».

    Toutefois pour faciliter l'utilisation de ce guide les auteurs ont établi un programme spécifique regroupant les séquences indispensables à la validation d'un projet.

    Toutes les séquences sont construites sur le même format :

    - les objectifs visés par la séquence, - les repères pour l'intervenant : il s'agit de repères théoriques à transmettre aux personnes accompagnées mais aussi d'informations sur ce qui va se passer pour les personnes accompagnées, - le matériel nécessaire à cette séquence, - les consignes données à l'intervenant pour mener sa séance de travail, - un moment d'intégration Les compétences en action.
    Pour répondre aux demandes des prescripteurs visant à faire acquérir des compétences à s'orienter, les auteurs décrivent précisément les compétences en jeu dans chaque séquence.

    Les séquences sont conçues pour travailler en groupe ou entretien individuel, elles proposent toutes des mises en situation à vivre propre à la pédagogie de l'expérience utilisée dans ce guide.

    Sur commande
  • L'ado en mode décision

    Collectif

    La fin de l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte correspodent à une période intense de transformation sur le plan personnel, scolaire et social.
    C'est aussi un moment où de nombreuses décisions d'études et de carrière doivent être prises dans des délais rapprochés.
    Les parents et les professionnels de l'orientation jouent un rôle distinct, mais aussi complémentaire dans l'aide à la prose de décision des jeunes.
    Encore faut il savoir identifier leurs besoins en tenant compte de leurs caractéristiques et de leur façon d'envisager leur processus de prise de décision de carrière !
    Ce livre vous propose de découvrir 7 profils de prise de décision chez les jeunes ainsi que leurs besoin d'aide en orientation.
    Pour chaque profil différentes interventions sont proposées.

    Sur commande
  • Du portefeuille de compétences au ePortfolio - de l'insertion professionnelle à l'employabilité durable Une méthode pédagogique innovante pour accompagner les personnes dans l'élaboration de leur portfolio papier ou numérique.
    Préface de Jean Pierre Boutinet, postface de Jacques Aubret.

    Dans un contexte économique changeant et souvent instable, les contours du travail et de l'emploi se trouvent profondément modifiés. Face à cette nouvelle organisation des parcours professionnels, il apparaît de moins en moins pertinent de raisonner en termes de carrière voir même en termes d'emploi ou de poste.
    Compte alors pour la personne, la capacité à prendre en main son propre parcours, à développer et entretenir son employabilité.

    Si réaliser son portfolio ou son ePortfolio devient un exercice courant, il n'existe que très peu de pratiques formalisées ou modélisées de cette démarche.
    Cet ouvrage s'attache à en faire une étude critique très documentée et propose une démarche structurée et facile à s'approprier.
    Une progression en huit phase est développée, mobilisable par "briques" en fonction des besoins de la personne accompagnée.

    Deux supports complémentaires Un manuel divisé en deux parties : la partie théorique développe les enjeux du portfolio, ses liens avec l'employabilité, et questionne ses processus et ses usages sous l'angle de la psychologie et de la sociologie. La partie pédagogique propose une trentaine de fiches destinées à conduire un entretien ou animer des ateliers d'élaboration de portfolio que ce soit sous forme papier ou numérique.
    Un site Internet accessible aux seuls lecteurs met à disposition plus de quarante outils et ressources complémentaires. Ces compléments sont soit pédagogiques soit théoriques.
    Outils et ressources sont téléchargeables gratuitement dans un format modifiable et pouvant intégrer un dispositif pédagogique existant (intégration du logo, etc.).

    Chaque support a été expérimenté par les auteurs et en situation d'accompagnement individuel ou collectif.

    Sur commande
  • Ce nouvel outil s'adresse aux personnes qui n'ont encore jamais vécu un entretien d'embauche ou ayant besoin d'améliorer leur aisance devant un jury ou un recruteur potentiel.

    Sur commande
  • Cet ouvrage s'adresse à l'ensemble des acteurs de l'orientation et de l'enseignement.

    Centrée sur le développement des personnes, l'orientation, qu'elle soit scolaire ou professionnelle, vise aujourd'hui tous les individus afin de les préparer à l'entrée dans le monde du travail et à leur assurer une profession décente et des transitions professionnelles optimales par le développement de capacités réflexives, personnelles et professionnelles.
    Les enjeux de l'orientation touchent donc à la fois la société dans son ensemble, mais aussi l'École puisque celle-ci est garante de la formation des jeunes durant leur cursus scolaire.
    Afin de faire le point sur ces enjeux internationaux, cet ouvrage est organisé en deux parties : la première partie inclut six chapitres qui abordent les questions d'orientation dans leur perspective sociétale, à travers, notamment le concept de Life Design. La deuxième partie propose quatre textes qui traitent de la place de l'orientation au sein de l'École. Ces dix chapitres sont additionnés d'une troisième partie qui est constituée par une conclusion générale composée de deux textes.

    Sur commande
  • L'isolement, la perte de la confiance en soi, le sentiment d'impuissance à agir sont autant de réalités avec lesquelles les professionnels doivent composer.
    Au-delà du travail de mobilisation et d'entraînement des opérations logico-mathématiques qui est l'objectif principal de ces ateliers, c'est bien aussi sur ces problématiques-là que les ARL proposent des clés, en nous donnant des grilles de lecture et d'action.
    Les ARL s'inscrivent dans le champ de l'éducabilité qui postule que tout individu peut, s'il bénéficie d'apprentissages et d'environnement adéquats, modifier et amplifier ses capacités à apprendre.

    Cette nouvelle édition d'avril 2013 est composée de deux supports complémentaires :
    - Un manuel, véritable outil du professionnel, qui se découpe en trois parties :
    Une première partie théorique développe et actualise l'approche socioconstructiviste du développement de l'intelligence/ la théorie opératoire de l'intelligence de PIAGET/Le fonctionnement intellectuel de l'adulte/le sentiment d'efficacité personnelle, le développement de l'empowerment....
    La deuxième décline les aspects méthodologiques :
    Les principes pédagogiques/La socialisation et le conflit sociocognitif/Le développement de la compétence et de l'efficience dans les ARL/La stimulation des intelligences multiples/ le fonctionnement de l'atelier/ Les étapes de mise en oeuvre des ARL/ Le diagnostic/L'animation des séances/L'évaluation en fin d'atelier.

    Et la troisième partie dresse un bilan des expérimentations et ouvre sur des perspectives.
    - Des fiches ressources à télécharger sur le site des Editions Qui plus est proposent une progression d'exercices de difficulté croissante sur un plan cognitif. Les exercices ont fait l'objet d'une mise en page en couleur attractive pour l'apprenant et sont à imprimer selon les besoins de l'animation.
    Les exercices s'articulent selon un organigramme précis :
    - Opérations de niveau concret - Opérations de niveau formel - Exercices de synthèse supposant une coordination de plusieurs opérations - Planches et vignettes « opérations vues d'ailleurs » : une articulation différente des opérations intellectuelles avec d'autres champs (linguistique, mathématique, technique, vie quotidienne et professionnelle) et un élargissement des contextes.

    Sur commande
empty