Finitude

  • En attendant Bojangles

    Olivier Bourdeaut

    • Finitude
    • 7 Janvier 2016

    Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
    Celle qui mène le bal, c'est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
    Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

  • Florida

    Olivier Bourdeaut

    • Finitude
    • 4 Mars 2021

    Sur le podium, Elizabeth est la plus jolie des mini-miss, mais cette victoire ne suffit pas et sa mère fera tout pour la voir gagner une nouvelle couronne. Elle n'est plus qu'une ravissante poupée au service de l'ambition maternelle. Les concours se succèdent et sa rancoeur envers ses parents ne fait que grandir. Elizabeth comprend vite que maîtriser son corps c'est maîtriser son destin, alors elle le met au service de sa vengeance, le transforme, le déforme.
    Elle ne sera plus jamais la Petite Princesse de quiconque. De cette confession d'une jeune femme révoltée, dont on a volé l'enfance, naît un roman bouleversant sur la dictature de la beauté. Intelligente, dotée d'une autodérision et d'une volonté incroyables, Elizabeth fait partie de ces héroïnes borderline que l'on n'oublie pas.

  • L'appel de la forêt

    Jack London

    • Finitude
    • 1 Octobre 2015

    L'Appel de la forêt est le roman qui a apporté la célébrité à Jack London. Il sera vendu à plus de six millions d'exemplaires aux États-Unis de son vivant. L'édition originale américaine est parue dans un cartonnage illustré vert olive, au lettrage doré. Cette nouvelle édition française veut rester dans la tradition et s'inspire, en la modernisant, de cette couverture.

  • Fuir l'eden

    Olivier Dorchamps

    • Finitude
    • 3 Mars 2022

    Adam, 17 ans, habite dans une tour de la banlieue de Londres, l'Eden, où, depuis le départ de sa mère huit ans plus tôt, il ne vit que pour protéger sa petite soeur d'un père brutal qu'il hait.
    Un jour il empêche une fille de se jeter sous un train. Troublée, elle prend la fuite. Adam est bouleversé. Il voudrait la revoir. Avec l'aide de ses deux copains, Pawel le Polonais et Ben le Somalien, il se lance dans un véritable jeu de piste pour la retrouver. Pour la première fois, Adam tombe amoureux.
    Mais comment ne pas avoir honte quand la fille de vos rêves vous prend pour une racaille ? Comment se montrer romantique, quand on est nourri de YouPorn ? Comment la conquérir quand dans sa famille on a connu plus de coups que de caresses ? Comment aimer quand on a été abandonné ?

  • La Soustraction des possibles

    Joseph Incardona

    • Finitude
    • 2 Janvier 2020

    À Genève, en 1989, Svetlana, une ambitieuse cadre bancaire, rencontre Aldo, un prof de tennis vaguement gigolo. Ils s'aiment mais veulent plus, plus d'argent, plus de pouvoir, plus de reconnaissance. Alors qu'ils préparent minutieusement le casse qui devrait changer leur vie, ils n'imaginent pas être les marionnettes de plus gros, plus malins, plus féroces qu'eux. On ne joue pas impunément avec l'argent des puissants. Et pour les requins de la finance internationale, l'amour n'est pas une valeur refuge. Aldo et Svetlana n'avaient aucune chance.
    Joseph Incardona signe ici son livre le plus ambitieux. Vaste comédie humaine tout à la fois roman noir et grand roman d'amour. Une prouesse.

  • Je ne déserterai pas ma vie

    Sébastien Rongier

    • Finitude
    • 7 Avril 2022

    Peu après la première guerre mondiale, dans les cafés de Montparnasse, une belle Américaine et un jeune artiste français forment un couple libre, moderne. Ils s'appellent Mary Reynolds et Marcel Duchamp. Leur petite maison du 14earrondissement devient vite le point de ralliement de tout ce que Paris compte de talents : Cocteau, Beckett, Dali, Brancusi... Mais quand revient la guerre, Marcel se réfugie aux États-Unis. Mary, elle, « ne déserte pas ». Elle est devenue parisienne et le restera. À tout prix. Elle est prête, pour cela, à tout risquer, même sa vie. Commence alors le temps de la Résistance.

  • L'intégrale des nouvelles

    Herman Melville

    • Finitude
    • 28 Octobre 2021

    « Bartleby », texte mondialement connu de Herman Melville, est l'arbre qui cache une importante forêt de nouvelles méritant d'être découvertes. Les traducteurs de cette édition, Thierry Gillyboeuf et Christian Garcin, ont réuni l'intégralité de ces textes, certains inédits en français. À côté des histoires de marin (Baby Budd), on découvre un Herman Melville volontiers facétieux (Moi & ma cheminée), voire satirique (Le Vieux Zack), sachant ménager du suspens (Le Campanile) ou usant avec malice du double sens (Le Tartare des Vierges), bref, un auteur complexe, drôle et caustique qu'il serait dommage de limiter à une histoire de chasse à la baleine.
    Cette nouvelle traduction, présentée et annotée par les traducteurs, suit l'ordre chronologique d'écriture de Melville.

  • Une lune tatouée sur la main gauche

    Rodolphe Barry

    • Finitude
    • 6 Janvier 2022

    Dans la famille d'élection de Rodolphe Barry, on trouve Carver, Agee et maintenant Sam Shepard. Sam Shepard, écrivain, dramaturge, acteur, musicien, avait déjà fasciné ses contemporains, de Patti Smith à Peter Brook, de Ginsberg à Terrence Malick. Barry se glisse dans sa vie, imagine des rencontres, improvise des conversations avec cet homme dont il veut faire découvrir la profondeur à ses lecteurs. Avec une réelle empathie, il compose une épopée fiévreuse sur un artiste recherchant désespérément la sérénité intérieure, mais sans cesse bouleversé par le bouillonnement créatif de l'oeuvre à venir.

  • Ceux que je suis

    Olivier Dorchamps

    • Finitude
    • 22 Août 2019

    À mort de leur père, garagiste à Clichy, les trois frères Mansouri ont la surprise d'apprendre qu'il désirait être enterré à Casablanca. Ils rechignent à se rendre dans un Maroc où ils se sont toujours sentis étrangers. Ce sera Marwan, le prof d'histoire-géo, qui accompagnera le cercueil dans l'avion. C'est à lui que sa grand-mère racontera son histoire, celle d'une gamine berbère de 13 ans vendue à une riche famille marocaine. Elle lui avouera combien son propre fils, le père de Marwan, a eu honte de ce qu'elle avait subi, au point de quitter le Maroc pour la France. En déambulant dans les rues de Casa, en rencontrant les anciens amis de son père, Marwan commence à faire son deuil d'un homme dont il n'avait pas entrevu la complexité.

  • Pactum salis

    Olivier Bourdeaut

    • Finitude
    • 4 Janvier 2018

    Une histoire d'amitié, d'amitié improbable entre un paludier misanthrope, ancien parisien installé près de Guérande, et un agent immobilier ambitieux, originaire de la région nantaise, qu'il a fuie pour «réussir» à Paris. Bref, tout oppose Jean et Michel dont la rencontre fortuite dans des marais salants est le point de départ d'une amitié chaotique. Ils vont passer deux semaines ensemble, liés à la fois par une promesse absurde et par une fascination réciproque. Deux semaines où chacun oscillera entre deux mondes. Michel va entraîner Jean dans ses nuits de discothèques, de palace et d'alcool. Et la journée, Jean fera travailler Michel plus dur que jamais dans ses marais salants.

    Sur commande

  • Le Parfum des cendres

    Marie Mangez

    • Finitude
    • 19 Août 2021

    Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n'importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu'elles soient vives ou délicates, subtiles ou entêtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s'occupe tous les jours dans son métier d'embaumeur. Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s'intéresse à son étrange profession.
    Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme : bourru, taiseux, il semble plus à l'aise avec les morts qu'avec les vivants. Elle sent qu'il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère. Doucement, elle va l'apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu'il cache depuis quinze ans.

  • Dans la piece du fond

    William Chambers Morrow

    • Finitude
    • 3 Février 2022

    Ces neuf nouvelles nous font entrer dans un univers étrange, peuplé d'automates hantés, de suicide commercialisé, de pendules vengeresses ou d'animaux dressés à tuer. Un monde où rôde la folie, où le fantastique se mêle au quotidien.
    Morrow, qui avait lu Edgar Poe, Ambrose Bierce, mais aussi Maupassant ou Gaboriau, s'est forgé un style propre. Il a même créé un genre que l'on pourrait appeler le « fantastique policier » ou peut-être déjà le thriller. Il a eu l'intuition de quelques-uns des thèmes qui baliseront la littérature de genre au XXème siècle:
    L'angoisse urbaine, la folie meurtrière, et ce mystère qui n'est jamais si opaque que lorsqu'il est à portée de main, derrière une porte ou dans la pièce du fond.

  • Par le trou de la serrure

    Harry Crews

    • Finitude
    • 1 Octobre 2021

    Harry Crews écrit toujours à hauteur d'homme. Qu'il nous entraîne au bord du ring pour assister à un match de Mike Tyson en compagnie de Madonna et de Sean Penn, qu'il nous raconte quelques jours passés avec David Duke, le trop charismatique "Grand Sorcier" du Ku Klux Klan, ou avec un redoutable télévangéliste, il le fait toujours avec une humanité et une justesse incomparables. Même chose quand il se penche sur son enfance pauvre dans une ferme du comté de Bacon, Géorgie, qu'il évoque la noyade de son fils dans la piscine des voisins, ou ses tourments d'écrivain alcoolique, la pudeur affleure toujours.
    Il fait naître l'émotion, il nous touche et nous rappelle, s'il en était besoin, qu'il fut un des grands écrivains américains de sa génération. Harry Crews avait établi le manuscrit de ce recueil quelques années avant sa mort en 2012. Resté dans un tiroir, il ne fut jamais publié aux Etats-Unis. Byron Crews, le fils d'Harry, nous l'a confié. Nous en sommes fiers.

  • «Cookie Mueller était une écrivaine, une mère, une hors-la-loi, une actrice, une créatrice de mode, une go-go danseuse, une guérisseuse, une pythie de la scène artistique et, par-dessus tout, une déesse. Vous n'avez pas idée combien cette fille me manque.» John Waters De la fin des années 60 à celle des années 80, cette déesse a mêlé son existence à celle de quelques simples mortels, quelques élus qui ont pour noms Nan Goldin, Jean-Michel Basquiat, Robert Mapplethorpe ou l'extraordinaire Divine.
    Une déesse, ça sait tout faire, ça sait écrire. Conteuse géniale, elle nous a laissé en guise d'évangile une poignée de textes touchants et décalés. Plus que de simples souvenirs, ses récits sont avant tout de beaux morceaux de littérature, au style vivant et impeccable. Cookie écrivait comme elle a vécu, avec une liberté et une insouciance qui sont la marque d'une époque révolue, celle de la génération fauchée par le sida.

    Sur commande

  • Jérôme

    Jean-Pierre Martinet

    • Finitude
    • 3 Mai 2018

    Obsédé par Polly, la jeune fille qu'il croit aimer, Jérôme Bauche se lance dans une quête hallucinée à travers une ville étrange, un peu Paris un peu Saint-Pétersbourg. Dans ce livre-monstre qui résonne comme un terrifiant éclat de rire, Martinet rend hommage à ses maîtres, Dostoïevski, Joyce, Gombrowicz ou Céline.
    Depuis 1978, le chef d'oeuvre de Jean-Pierre Martinet ne cesse de fasciner. Longtemps mythique car épuisé, ce n'est qu'en 2008 que Jérôme a retrouvé les tables de librairies avant de soulever l'enthousiasme de milliers d'admirateurs fervents.
    Aujourd'hui, pour son anniversaire, les éditions Finitude font paraître une nouvelle édition afin de gagner une nouvelle génération de lecteurs.

  • La personnalité, l'humour et le talent de Cookie Mueller lui ont permis de devenir une icône de l'avant-garde new-yorkaise des années 70 et 80. Au cours de soirées mémorables, elle racontait à ses amis ses souvenirs, ses aventures rocambolesques depuis les années où elle était la bad girl du lycée jusqu'à ses anecdotes de tournage avec John Waters, en passant par sa vie californienne lorsqu'elle côtoyait Janis Joplin ou Jim Morrison. Quand elle a entrepris de mettre ces souvenirs par écrit, elle a gardé la même verve et la même fantaisie, le même naturel. Cookie écrit « cash », comme elle a vécu.

    Sur commande

  • Pierre a tout abandonné, il vit dans sa voiture, sur l'autoroute. Là où sa vie a basculé il y a six mois.
    Il observe, il surveille, il est patient.
    Parmi tous ceux qu'il croise, serveurs de snack, routiers, prostituées, cantonniers, tout ce peuple qui s'agite dans un monde clos, quelqu'un sait, forcément.
    Week-end du 15 août, caniculaire, les vacanciers se pressent, s'agacent, se disputent. Sous l'asphalte, lisse et rassurant, la terre est chaude, comme les désirs des hommes.
    Soudain ça recommence, les sirènes, les uniformes.
    L'urgence.
    Pierre n'a jamais été aussi proche de celui qu'il cherche.

    Joseph Incardona mêle les genres avec habileté et réussit un roman profond et ambitieux. Son style puissant et son art très cinématographique de la narration font mouche.

  • Chaleur

    Joseph Incardona

    • Finitude
    • 5 Janvier 2017

    La Finlande : ses forêts, ses lacs, ses blondes sculpturales, et son Championnat du Monde de Sauna...
    Les concurrents les plus acharnés sont Niko & Igor, le multiple vainqueur et son perpétuel challenger, la star du porno & l'ancien militaire. Tout les oppose, ils se haïssent et s'estiment pourtant : ils sont les deux seuls capables de supporter cette chaleur (110°C), les deux seuls à posséder la volonté nécessaire. Le Championnat débute, et pour chacun ce sera le dernier, c'est une certitude. Alors il faut se dépasser. Mais jusqu'où serontils prêts à aller ?
    Aussi dérisoire que soit l'enjeu, au-delà de toute raison, la rivalité peut entraîner les hommes au bout d'euxmêmes.
    À la fois pathétiques et grandioses, Niko & Igor illustrent avec éclat ce désir d'absolu de la nature humaine.

  • L'appel

    Fanny Wallendorf

    • Finitude
    • 3 Janvier 2019

    Un gamin s'élance face au sautoir. Au lieu de passer la barre en ciseaux, comme tout le monde, il la passe sur le dos. Stupéfaction générale. L'adolescent vient d'inventer, de «créer» un saut qui le mènera jusqu'au podium olympique. Ce gamin, c'est Dick Fosbury, direz-vous. Oui, bien sûr. Mais c'est à peu près tout ce que Richard, le jeune héros de ce roman, a de commun avec le célèbre athlète.
    Fanny Wallendorf invente une vie, une aspiration, une vocation à Richard. Sa manière de passer la barre lui vaut le surnom d'Hurluberlu. Il s'en fiche, ce qu'il veut, c'est suivre sa propre voie.
    Les entraîneurs timorés, les filles, la menace de la guerre du Vietnam, rien ne le détournera de cette certitude absolue : il fera du saut en hauteur une manière de sublime chorégraphie.

    Sur commande

  • Honorer la fureur

    Rodolphe Barry

    • Finitude
    • 7 Mars 2019

    James se sent à l'étroit dans son petit bureau new-yorkais du Chrysler Building, à l'étroit dans son métier de journaliste comme dans sa vie. Il travaille pour Fortune, le magazine le plus libéral du pays. Tout ce qu'il hait. Alors quand son rédacteur en chef l'envoie dans son Sud natal pour une enquête sur la vie des métayers en Alabama, James se sent revivre. D'autant qu'on lui adjoint pour ce voyage un jeune photographe inconnu avec lequel il s'entend d'emblée. Le reportage deviendra un brûlot, un plaidoyer, un cri rageur face à la pauvreté des fermiers dans ces sinistres années trente. Puis un livre, un grand livre signé James Agee et Walker Evans, Louons maintenant les grands hommes.

    Le nom de James Agee se met à circuler chez les écrivains, les journalistes, tous les intellectuels. On parle d'un type fascinant, insupportable, brillant, révolté, alcoolique. Il travaille à un scénario pour John Huston, enchaîne les mariages, devient l'ami de Chaplin, et on dit même que pour son premier film en tant que réalisateur, l'illustre Charles Laughton lui a confié l'adaptation de La Nuit du chasseur.

    Rodolphe Barry s'est attaché à faire vivre l'homme caché derrière ces oeuvres et nous fait découvrir un artiste dont la soif d'absolu se fracasse sans cesse contre le réel, un homme en colère que ses propres faiblesses écoeurent.

    Sur commande

  • Pourquoi les oiseaux meurent

    Victor Pouchet

    • Finitude
    • 7 Septembre 2017

    Un jour, il est tombé des oiseaux en Normandie. Une pluie d'oiseaux. Et manifestement tout le monde s'en fiche, à peine quelques entrefilets dans la presse locale. Tout le monde, sauf un jeune parisien qui, pour tromper l'ennui, se passionne pour ce phénomène survenu dans le village où il est né.

    Il embarque sur un bateau de croisière qui remonte la Seine et, entre des retraités en goguette et une trop jolie Capitaine, il tente de mettre de l'ordre dans ses notes et dans sa vie.

    Et si finalement ces histoires d'oiseaux n'étaient que de la poudre aux yeux? Si elles n'étaient pour lui qu'un prétexte pour rentrer à la maison et se réconcilier avec son père? Une quête identitaire masquée par une enquête aviaire, une plongée dans une histoire de famille sous couvert d'Histoire Naturelle.

  • La peau dure

    Raymond Guérin

    • Finitude
    • 19 Octobre 2017

    La peau dure, c'est un livre à trois voix. Trois soeurs, trois monologues: Clara, Jacquotte et Louison.
    Trois femmes fragiles, ballottées dans un monde trop grand pour elles, trop cruel aussi, un monde dirigé par des hommes.
    Guérin signe là un roman extrêmement social, voire même ouvertement féministe. En cela la Peau dure conserve aujourd'hui une vraie modernité, une résonance certaine avec la société actuelle.
    C'est un véritable plaidoyer, âpre et cinglant, pour la cause des petits, des faibles, des sans-grade.

  • Auletris

    Anaïs Nin

    • Finitude
    • 4 Octobre 2018

    Entre 1940 et 1942, Anaïs Nin a écrit de très nombreuses histoires érotiques qu'elle vendait un dollar la page à un « amateur ». Il a fallu attendre la fin des années 70 et la mort de l'auteur pour qu'elles soient publiées sous les titres de Vénus Erotica et Les petits oiseaux, qui sont devenus des classiques de la littérature érotique.
    Presque cinquante ans plus tard, un manuscrit perdu d'Anaïs Nin est miraculeusement retrouvé lors d'une vente aux enchères aux États-Unis. Ce volume, intitulé Auletris d'après le nom d'une nymphe compagne du dieu Pan, regroupe deux histoires érotiques inédites. Publié aux États-Unis en 2016, ce recueil est traduit pour la première fois en France.

  • En attendant Bojangles

    ,

    • Finitude
    • 10 Novembre 2020

    Cinq ans après sa sortie, En attendant Bojangles méritait une belle édition illustrée.
    Le trait subtil et les couleurs délicates de l'illustrateur Christian Cailleaux se marient parfaitement à la fantaisie du roman d'Olivier Bourdeaut pour un rendu à la hauteur des attentes des amoureux de ce texte.

empty