• « C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit être en quête d'une épouse. »Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...Jane Austen peint avec ce qu'il faut d'ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd'hui comme hier, on s'indigne avec l'orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu'emprunte l'amour.Traduit de l'anglais par Sophie Chiari.

  • Au coeur de la Première Guerre mondiale, Marthe, fiancée à un soldat, noue une liaison avec le narrateur, âgé de quinze ans...
    Publié en 1923 par un jeune prodige de la littérature qui devait mourir la même année, Le Diable au corps, grand roman de l'adolescence et de la guerre, fut salué à sa sortie par les plus célèbres écrivains d'alors, de Cocteau à Mauriac. En romançant une aventure sans lendemain, Radiguet porte à son suprême point d'élégance la clarté rigoureuse du récit d'analyse à la française. Le Diable au corps, seul roman paru de son vivant, est l'un des rares livres où, par-delà le succès de scandale qui entoura sa publication, notre siècle s'est reconnu durablement.

  • Barré

    François Clapeau

    Un mouvement des paupières, un frottement de doigts, une simple ligne douloureusement tracée au feutre sur une ardoise... Des gestes rudimentaires devenus précieux.
    Foudroyé en pleine filature par le syndrome de Guillain-Barré, le lieutenant Donat Vigier est prisonnier d'un lit de réanimation. Il doit pourtant stopper l'errance meurtrière d'un inquiétant braqueur, alors qu'un autre danger le menace insidieusement, jusqu'à la porte de sa chambre d`hôpital.


    De la tension des urgences aux frasques des étudiants en médecine, il découvre un univers déroutant où il ne peut avoir confiance en personne ; pas même en ses propres sens.

  • 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • à vif

    René Manzor

    Sélection du Prix Landerneau Polar 2021 !

    Dans la forêt qui borde le village de Gévaugnac, on découvre une toute jeune fille brûlée sur un bûcher. La capitaine Julie Fraysse, du SRPJ de Toulouse, est priée de différer ses vacances et de consulter Novak Marrec, le policier qui a mené l'enquête sur des meurtres très similaires, attribués à un mystérieux « Immoleur » jamais arrêté.
    Le problème c'est que Novak est interné en hôpital psychiatrique. Depuis son échec dans l'affaire de l'Immoleur, ce flic intelligent, cultivé et peu loquace est atteint de troubles obsessionnels délirants : par moments son cerveau lui crée de fausses certitudes, qu'il n'arrive pas à distinguer de la réalité.
    Convaincu que l'Immoleur est de retour, Novak se lance à corps perdu dans l'enquête avec Julie. Mais comment découvrir la vérité quand votre propre esprit joue contre vous ? Parviendront-ils à mettre au jour les secrets de la petite communauté de Gévaugnac ?
    En seulement quatre romans, René Manzor s'est imposé comme une des références du thriller français. Il a reçu pour Celui dont le nom n'est plus le Prix Cognac du Polar francophone.

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • Marie, l'orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d'institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite de L'Orpheline du bois des Loups.
    Epouse comblée, mère de quatre enfants aimants, institutrice consciencieuse, Marie s'épanouit dans sa vie à Aubazine, le village où elle a grandi. Sa réussite tant privée que professionnelle est incontestable. Pourtant elle n'a pas oublié son enfance difficile, ses jeunes années à l'orphelinat et tous ceux qui lui ont fait du mal. Deux événements vont bouleverser sa tranquillité : la diffusion de lettres diffamantes à l'encontre de son couple et sa rencontre inopinée avec une jeune orpheline, Mélina, font resurgir de douloureux souvenirs... .

  • Une oeuvre très représentative de l'univers romanesque d'Emmanuel Bove, adaptée au cinéma avec Jean-Pierre Darroussin. Son anti-héros décide de quitter famille, amis, situation et richesse pour chercher la liberté dans la solitude et l'exil intérieur. Pris dans une spirale kafkaïenne, il exprime la question fondamentale de la maîtrise ou de la fatalité de notre destinée.
    Emmanuel Bove est sans nul doute le plus méconnu des grands auteurs français. Né dans un milieu très modeste, le jeune homme décide très tôt de ne vivre que de sa plume. Mes amis (1924), son premier roman, est une révélation dans le monde des lettres françaises. Après une vingtaine d'ouvrages, il décide ne publier aucun livre durant la Seconde guerre mondiale. De l'avis de nombreux lecteurs, il y a un avant et un après la lecture des romans de Bove.
    « Bove a comme personne le sens du détail touchant. » - Samuel Beckett
    « Bove avait le génie de parler de soi sans parler de lui. » - Pierre Assouline, Le Magazine littéraire
    « L'expérience de la lecture de Bove est unique. » - Pierre Michon, Le Monde

  • Considéré comme l'oeuvre majeur de Bernanos, Monsieur Ouine démarre dans la fournaise d'une journée d'été. Dans un village, un crime a été commis et les dénonciations anonymes vont bon train, engendrant un climat délétère. Quelle est la responsabilité de cet étrange Monsieur Ouine, personnage au corps flasque et suintant ? C'est tout le mystère du mal qui est ici relaté.
    Georges Bernanos (1888-1948), a écrit quelques-unes des oeuvres majeures de la France littéraire du XXe siècle. On lui doit Sous le soleil de Satan, Les Grands cimetières sous la lune ou encore La France contre les robots.
    « Monsieur Ouine est le chef-d'oeuvre de la littérature bernanosienne. » - Juan Asensio, Stalker.
    « Le titre le plus prisé aujourd'hui des inconditionnels de Bernanos. » - Le Monde

  • Le verbe haut et le revolver à portée de main, le célèbre commissaire César Campana est nommé à Marseille pour débarrasser la ville des incivilités qui la gangrènent. Mais alors qu'il s'installe à l'Évêché (Hôtel de Police de Marseille), une vague d'attentats terrorise Paris et la cité Phocéenne où des jurés de cour d'assises sont assassinés les uns après les autres. Alerté par la vivacité d'esprit de Paola, une jeune journaliste séduisante et dangereuse, Campana reliera-t-il ces affaires ? À quelles compromissions devra-t-il se résoudre pour briser l'omerta dans une région où entre flics et voyous, la frontière est ténue si on veut obtenir des résultats ? Au sommet de sa gloire, cette ancienne star du 36 quai des Orfèvres échangera-t-il sa vie pour sauver celle de Paola ?

    Panique à l'Evêché est arrivé second au Prix Quai des Orfèvres 2015. Il ne lui a manqué qu'une voix pour être le lauréat.
    En 2015, il n'a été édité qu'au format poche par les Editions De Borée.
    IGB EDITION le réédite optimisé et au format broché en 2021.

    Pascal Tissier est un ex-expert de la police scientifique. Il est l'auteur de plusieurs romans policier et le fondateur du Salon du polar de Perros-Guirec (Le Roz et le Noir) qui se tient en septembre.

  • Bruno, un scénariste de film devenu alcoolique part s'isoler dans une chartreuse située au sommet d'un pic enneigé pour se reconstruire et retrouver l'inspiration après le décès de son épouse. Ce qui s'annonçait comme une retraite studieuse et tranquille se transforme en cauchemar : une fillette est enlevée, un moine disparaît et d'étranges phénomènes viennent perturber la quiétude des lieux. S'agit-il de phénomènes paranormaux ou bien est-ce l'oeuvre de la main de l'homme ? Qui paraît suspect parmi les moines et les résidents ? Les apparences sont trompeuses et la mort rôde ! Le silence glacial du monastère cache de terribles secrets. Bruno y survivra-t-il ?

  • Elle est jeune, belle et capable de déplacer des objets à distance et de guérir par l'imposition des mains. On cherche à la tuer.
    Il est beau, Américain, et coule une retraite paisible et prématurée dans les montagnes françaises. C'est un ancien membre des forces spéciales. Il veut la sauver.
    Ils se sont rencontrés dans des circonstances peu communes : deux malfrats avaient kidnappé la belle et projetaient de l'exécuter. Pas de chance, ils opéraient à deux pas de la bergerie de l'ancien soldat...
    Gravitent autour de ce duo deux psychiatres allemands au passé chargé ; un jeune hacker un brin introverti partageant son temps entre balades dans ses Pyrénées natales et curieuses missions à travers le monde ; une brigade de policiers d'outre-Rhin ; un commissaire français débonnaire, et un sacré nombre de gens bien décidés à faire disparaître définitivement l'héroïne.

    De l'action, de l'amour, du suspense, des rebondissements... tous les ingrédients, en somme, d'un roman que ne renieraient pas les maîtres du genre.

  • K-144 Nouv.

    K-144

    Alexis Giacomuzzi

    Paris 2050. Fred est effrayé, l'enfer a frappé à sa porte : les habitations sont vides, les rues sont désertes, du sable noir jonche le sol ! Sa femme, ses amis et ses voisins ont disparu. Il est SEUL !Du moins le croit-il ! Pourchassé par des mercenaires, parviendra-t-il à survivre dans un univers dont la destruction a été programmée par un scientifique mégalomane ? Dans sa fuite éperdue, Fred comprendra-t-il que ce cataclysme est à l'origine de son passé ? Appartiendra-t-il au cercle restreint des 144 000 humains appelés à reconstruire le monde ?

    Un thriller post-apocalyptique précis et millimétré. Une intrigue soutenue par de multiples révélations qui s'assemblent comme un puzzle jusqu'au final.

  • Liang, quarantenaire épanoui, était loin de se douter qu'en croisant son double féminin à la descente du métro, sa vie allait inexorablement basculer.
    Cette femme croisée au détour d'une rame allait-elle faire éclater sa vie construite sur des silences et des mensonges? Cette rencontre foudroyante va faire naître mille questions chez Liang, qui ne s'en était pourtant jamais posé sur son histoire familiale ni sur ses origines. Mais apportera-t-elle autant de réponses ? N'aurait-il pas mieux valu pour lui de continuer à vivre dans l'ignorance de ce passé qui ne demandait qu'à rester enfoui plutôt qu'affronter un avenir au péril de sa vie ?
    Liang remontera le fil du temps et traversera les continents pour découvrir l'histoire de Mei. Au risque d'être happé par son ombre.


    Lysiane Gardino signe un roman noir contemporain terriblement addictif !

  • Une littérature victorienne du premier grand auteur de romans policiers anglais. Lord Montbarry meurt au cours de son voyage de noces dans un palais qu'il loue à Venise. L'enquête de la compagnie d'assurance ne trouve rien de suspect. Pourtant, d'autres mystères surgissent, dont la disparition de Ferrari, l'homme à tout faire de Lord Montbarry. Transformé en hôtel, le palais livrera-t-il un jour ses secrets ?
    Le texte et la traduction ont été révisés et adaptés pour une lecture alliant le plaisir et le confort.

  • Charles Corvec, condamné à perpétuité pour neuf homicides, sollicite un modeste auteur régional, René Salan, pour qu'il rédige un livre démontrant son innocence.
    Pour René Salan, écrire sur un criminel aussi sulfureux permet d'envisager le carton éditorial... Aux dépens de la mémoire des victimes ? Sur Internet, les documents accusant Corvec foisonnent. Les écrits du prisonnier, eux, clament son innocence... L'auteur interroge sa conscience : quel est son rapport à la mort ? À l'ambition ? Au chagrin ?
    René Salan commence à écrire... à reculons.
    Son épouse tente de le dissuader. Les proches des victimes le menacent.Mais le chemin de René Salan,balisé par un hasard vénéneux, le conduit inexorablement vers Charles Corvec... et peut-être pire encore.

    /> Dans ce roman à la première personne, Daniel Hernandez fait une pause dans sa saga de polars pour s'immerger dans les démons de l'écriture. Inspirée de faits réels, cette fiction est habitée d'une tension puissante et obscure qui ne faiblit jamais.

  • C'est un drame féminin, sincère et passionné, sur une maladie qui dévaste le corps et l'âme. Le quotidien d'une mère désemparée et de sa fille boulimique, qui libère sa parole dans un journal intime noirci de confessions à la fois tendres et implacables.
    Nous pourrons parcourir les rues d'un village refermé sur lui-même, entendre les propos malveillants de ses habitants et compter les pas que l'héroïne accomplit dans son enfer quotidien, de la cuisine à la salle de bains.
    Au fil d'une plume indocile, Lucrezia Lerro nous convie dans les méandres d'une maladie perverse et dépeint une mère rongée par la culpabilité, ainsi que la souffrance de se sentir différent dans un monde sans relief.

    La version italienne originale a été sélectionnée à sa sortie pour le prix Strega.

  • Maximilien Destroy, musicien de profession, retrouve lors d'une promenade au jardin du Luxembourg un ami, Clément, qu'il avait récemment perdu de vue. Max va rentrer dans le cercle intime de Clément et découvrir au fil de ses visites, la vie tumultueuse de cet ami...

  • Léon, 80 ans, vit ses dernières années dans une clinique spécialisée en Gascogne, non loin d'Auch. Pour tromper l'ennui, il se rappelle sa jeunesse, ses amis, ses premiers émois, ses premières bagarres... Rapidement, des couleurs plus sombres viennent ternir ce tableau, comme le souvenir de cette mystérieuse inconnue et de son fils, venus se cacher dans la capitale gersoise pour échapper à un dangereux psychopathe. Ou encore, cette journée de 1977 frappée par de terribles inondations et où tout bascula dans le chaos...
    Mais si le passé regorge d'histoires, le présent réserve aussi son lot d'épreuves : quand des résidents de la clinique disparaissent dans des circonstances étranges, Léon se voit contraint d'élaborer un plan d'évasion aussi ambitieux que bancal.
    />
    Au fil d'une intrigue savamment construite, Antoine Gaïani livre avec La dernière marche des Mousquetaires un thriller psychologique servi par une plume dynamique et efficace, qui mêle présent et passé.



  • Patricia Gavoille commence son roman par la fin de Jeanne au mouroir dans lequel elle fait face à un cancer, soulignant la lucidité de ce personnage principal. Pas d'hommage, pas de compassion, l'auteur ne fera « rien » pour Jeanne ni pour les autres comme s'ils devaient se débrouiller seuls, se battre chacun sans espoir de médailles ni d'honneur.
    C'est toute la beauté de ce texte, de ces lignes que Patricia esquisse simplement, tracé qu'elle ne saurait imposer ni à Jeanne, ni à son entourage, mari, fils, soignants. Libre cours à la force et à la faiblesse qui se rejoignent sur cette route, pour eux souvent inconnue et hostile. Tous avancent maladroits, presque méfiants comme des enfants le premier jour de l'école. Là, Jeanne apprend à mourir comme peut-être elle avait appris à vivre et l'entourage apprend à « être ». Pas de place pour les « a-t-on été ? », « qu'a-t-on vécu ? ».
    Patricia met l'art d'écrire au service des âmes.
    Les personnages ne sont pas des héros... Encore que... Chacun d'entre eux appelle, réclame si fort qu'il apprivoise « le sourire aux larmes » grâce au talent unique de leur auteur qui s'est comme acharnée à les perdre, les semer.
    Un ouvrage tragique d'une rare beauté. Un roman d'émotions... d'une force rare.

    « Il m'a semblé qu'on dit le même genre de sottise aux petits-enfants qu'on amène pour la première fois à l'école maternelle, leur paire de chaussons sous le bras ; la maîtresse se colle un sourire en travers de la figure et dit :
    - Tu peux les poser là, en dessous de ton portemanteau.
    Et le petit, le coeur étreint, hésite à se défaire de ses précieux chaussons pour les poser « là ». Parce que « là », ce n'est pas un lieu, c'est nulle part. Nulle part ! »

  • Quel secret peut bien cacher ce ténébreux aristocrate cloîtré dans son château de Levis au coeur du Bourbonnais?
    C'est ce que va découvrir, Éva, jeune femme déjà marquée par la vie. Lors d'un gala de charité au château de la Bouchatte, elle rencontre Karl, Marquis de Poligny au caractère épouvantable et à l'âme torturée. Elle va aimer le détester car il est très convoité et a un tempérament de feu. Meurtres, secrets, doutes seront au rendez-vous. Un mystérieux tatouage va relier ce couple improbable, que signifie-t-il?
    Éva va peu à peu apprendre à le connaître, sa part de lumière, sa part d'ombre. Sera t-elle prête à endurer la souffrance, le mensonge et parfois la trahison pour gagner le coeur de cet être mystérieux?

    Catherine Beaugrand présente ici une romance fantastique et paranormale avec une touche de polar et d'érotisme avec le Bourbonnais et des lieux de la côte atlantique en toile de fond.
    Elle sort de sa zone de confort et propose une histoire inédite.

  • La Boîte Noire...
    Un endroit sombre, peuplé par les forces de l'ordre.
    Un cloaque virtuel où je me sens chez moi et qui repousse inlassablement le moment où je me couche. J'aime profiter de ces heures anesthésiées. Ne pas être dérangé. Ce téléphone qui vibre m'agace. C'est rarement bon signe quand on m'appelle en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte, et je suis peut-être le prochain sur la liste...
    Je dois me mettre au vert quelques jours.
    Me protéger.
    Réfléchir.
    Peut-être participer à cette intrigante ronde des boîtes annoncée sur le site. Un huis clos secret entre inspecteurs dans un chalet isolé. Un jeu malsain où différents destins se croisent. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d'une boîte remplie d'objets insolites peut vous laisser des traces indélébiles.

    « Un roman aux apparences trompeuses tant l'auteur se joue des attentes de ses lecteurs avec maestria. »
    Michel Dufranne (critique littéraire - RTBF)

    « Namur abrite désormais son Maxime Chattam »
    Cédric Flament (Journaliste - L'Avenir)

  • L'éditrice

    Marc Gervais

    Un psychopathe assassine des fillettes à fréquence régulière, alors qu'un as de la PJ tente de résoudre des crimes non élucidés. Cherchant les recettes pour être éditée, une jeune provinciale à l'humour dévastateur décroche l'emploi de ses rêves dans une maison parisienne où sévit une directrice dont le management par la terreur ringardise tout diable s'habillant en Prada ! Humiliée par son conjoint, une mère de famille s'engage dans une liaison avec un auteur qu'elle n'a jamais rencontré. En quête d'un récit fort, une primo-romancière transcrit leur romance. Changera-t-elle le cours d'une histoire aussi insensée qu'improbable ? Quels liens relient ces héros anonymes ? Qui manipule qui ? Si entre réalité et fiction, la frontière est ténue, peut-on échapper aux fantômes tapis dans l'ombre de passés inavouables ? Jusqu'où ira-t-on pour publier un best-seller ?

  • Perpignan : la fête foraine de la Saint-Martin bat son plein. Aux commandes du Petit train du Far West, Jordi Balaguer tourne, tourne, et retourne. Quelles peuvent bien être les pensées de cet homme d'âge mûr cabossé par la vie et qui a dégringolé au plus bas de l'échelle sociale ? Que cache-t-il sous ses atours d'épave pitoyable et misogyne ?
    Juliette, la jeune journaliste du Courrier du Sud, célèbre pour ses chroniques impertinentes et bourrées d'humour, va tenter de le découvrir. Mais cet homme, qui semble porter tout le poids du monde sur ses épaules, est insaisissable. Tenace, charmeuse, Juliette va réussir à pénétrer dans son antre, affronter son hostilité, ses insultes, et le plus déplorable des caractères. À cette occasion, elle découvrira la proposition totalement inattendue de Jordi Balaguer. Aura-t-elle le temps de concrétiser le fantasme que Jordi Balaguer entretient depuis des années, alors qu'une menace vise tous les jours un peu plus cet homme traqué?

empty