Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • L'absence de projet colonial, la dépendance du peuplement européen, les incertitudes du sentiment national algérien, telles sont les causes qui ont conduit, à partir de 1954, les acteurs d'un conflit atroce, long de près de huit ans, à mener, les uns contre les autres, plusieurs guerres superposées : gouvernement de Paris contre Algériens insurgés, pieds-noirs contre métropole, musulmans intégrés contre nationalistes, révolutionnaires du FLN contre démocrates et messalistes, partisans de l'« Algérie française » et intellectuels de gauche contre de Gaulle, OAS contre armée loyaliste. Plus que le conflit colonial lui-même, ce sont les affrontements civils internes engendrés par la découverte tardive de réalités brutales qui ont laissé, dans les deux pays, les traces les plus profondes.
    Conçue à mi-chemin du récit historique et de l'essai, cette synthèse originale d'Alain-Gérard Slama invite à repenser la guerre d'Algérie.

  • Cet ouvrage a pour but d'étudier la pratique artistique de la série d'oeuvres, Les "INIMAGES" de René Passeron, ces monuments graphiques produits entre 1946 et 2002. le préfixe "in"des INIMAGES employer par l'artiste est un moyen pour réaliser l'alliance entre les paradoxes fournie l'oeuvre, ce préfixe introduit par René PASSERON dans sa poïétique, et un détecteur d'une existence invisible dans les images publicitaires du magazine "ELLE" la source d'inspiration de René Passeron qui présente une directive qui émane quelque chose et qui libère l'imagination et la sensibilité de l'artiste et d'un sujet qui résiste à la pensée de l'artiste récepteur et à la fois l'artiste créateur; ce détail-clé selon René Passeron éveille ses représentations mentales, l'imaginaire pictural procède des formes et des images " perçue ou rêvées à la forme picturale " comme il a évoqué René Passeron.

    Sur commande
empty