• Ce manuel couvre le programme d'histoire et de géographie des classes de première et terminale du bac technologique STAV: analyse des évènements fondamentaux qui ont marqué la période de 1850 à aujourd'hui et compréhension des dynamiques sociospatiales et des enjeux, notamment de durabilité, qui caractérisent ce début du XXIe siècle.
    Il est organisé en cinq parties: deux en histoire (l'Europe et le monde 1850-1939; le monde depuis 1939), deux en géographie (territoires, paysages et espaces; le monde aujourd'hui), une qui fait appel à la pluridisciplinarité. Chaque partie s'ouvre sur une mise en situation mettant en avant les concepts majeurs à construire. L'ouvrage est construit sur une grande diversité documentaire : textes historiques et géographiques ou d'analyse, illustrations, schémas, tableaux et cartes.
    Pour chaque double page, des notions clés, une question transversale et quelques questions précises orientent le travail pédagogique. Une synthèse, une ouverture et quelques indications bibliographiques complètent chaque chapitre qui se termine par deux sujets d'examen. Le questionnement des doubles pages et des sujets tient compte des savoir-faire exigés par l'épreuve terminale du bac technologique STAV en histoire-géographie et sert de préparation aux deux parties de l'épreuve.

  • Guide de pau

    Fort

    Guide de Pau...
    Date de l'édition originale : 1888 Sujet de l'ouvrage : Pau (France) Appartient à l'ensemble documentaire : Aquit1 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Ressac

    Fort

    • J et d
    • 1 Janvier 2003
  • En accord avec les instructions officielles cet outil permet, en soutien et en autonomie, de :
    .
    Lire une oeuvre à partir de sa composition, ses lignes, ses formes, ses couleurs, ses matières. ;.
    Découvrir des oeuvres de styles différents, selon l'époque et l'artiste ;.
    Exploiter de nombreuses pistes de travail pour mieux approcher et comprendre d'autres oeuvres que celles qui sont proposées.

    Sur commande
  • Tables de comparaison entre les anciens poids et mesures du département de l'Héraut et les nouveaux poids et mesures,... par M. Fort aîné, de St-Pons,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58211501

    Sur commande
  • Le Petit Ogre a soif de découvertes : il veut partir à l'aventure autour du monde et se faire des amis.

    Le but du jeu : chacun son tour, déplacer Petit Ogre sur le plateau de jeu grâce à des cartes déplacement, afin de retrouver les six tuiles spéciales cachées. La partie est gagnée si les tuiles spéciales sont découvertes avant la fin de la pioche !

    Un jeu de mémoire coopératif dans lequel les joueurs devront s'entraider pour gagner.

  • Nous allons perdre deux minutes de lumière est une phrase entendue par l'auteur à la télévision, prononcée par une présentatrice météo. Frédéric Forte l'a aussitôt perçue comme un titre de livre potentiel. Et plus qu'un titre, comme modèle, matrice d'autres phrases et de vers. Ce livre est ainsi un travail sur la phrase comme objet poétique familier, pour faire du poème une expérience à la fois intime et partageable, une parole à laquelle chacun peut s'identifier. L'idée était bien de confronter cette phrase matricielle à ce qui fait un quotidien, à « l'infraordinaire » cher à Georges Perec, au processus d'écriture même.
    La forme du poème est déterminée par la structure même de la phrase (sept mots, douze syllabes), avec sept chants, et chaque chant composé de sept strophes, chaque strophe de douze vers, chaque vers de douze syllabes (dodécasyllabes).
    Chaque chant est déterminé par le mot qui lui correspond dans la phrase-titre, de « Nous » à « lumière ».
    Nous : la communauté humaine ; allons : le déplacement, le mouvement ; perdre : l'échec, la désorientation, la mort ; deux : le couple, la dualité ; minutes : le temps ; de : la provenance, l'association ; lumière : la vue.
    Pour les titres de chaque chant, ces mots ont été cryptés en « braille », référence à la perte de lumière mais aussi à une anecdote familiale évoquée dans le chant final.

  • Trois histoires, trois univers, et trois princesses qui ont de l'énergie à revendre !

    - Clara et les monstres collants.
    La princesse Clara n'a pas de chance. Aujourd'hui, en se promenant dans sa belle robe à froufrous, trois monstres tombent amoureux d'elle ! Clara fait tout pour leur échapper, elle en a ras les couettes ! Heureusement, lorsqu'elle se tache avec des spaghettis, un de ses soupirants s'en va en courant, et lorsqu'elle fait du foot, un autre s'enfuit également... Les monstres ont décidément découvert une princesse pas comme les autres !
    Écrit par Sylvain Zorzin et illustré par Jess Pauwels.

    - L'anniversaire de la princesse.
    Aujourd'hui Thibaut est heureux ! Il va retrouver son amie d'enfance, la princesse Emma, pour sa grande fête d'anniversaire. Or, parmi tous les merveilleux cadeaux qu'offrent les invités, Thibaut n'a qu'un simple dessin à donner, lui, prince rêveur d'un royaume délabré. Comment va réagir Emma ?
    Écrit par Pascal Brissy et illustré par Aurélie Abolivier.

    - Le grand jour de Tililou.
    Y en a marre ! Parce qu'elle a les cheveux courts, tous les camarades de Tililou lui répètent qu'elle est un garçon. Même lorsqu'elle joue le rôle de la servante dans la pièce de théâtre de la classe, on se montre méchant avec elle. Et voilà qu'Olivia, la fille qui jouait la princesse, tombe malade la veille du spectacle. Tililou voudrait la remplacer, mais osera-t-elle lever la main pour le demander ?
    Écrit par Sophie Forte et illustré par Yves Calarnou.

  • Alors que tu navigues avec tes amis au large de l'île d'Oléron, une violente tempête se déclenche. Vous n'avez pas le choix : vous accostez près d'un étrange bâtiment... Fort Boyard ! À peine avez-vous pénétré dans le Fort que les grilles se referment derrière vous. Vous êtes piégés ! Pour quitter le lieu sains et saufs et récupérer un maximum de Boyards, vous devrez relever les terribles épreuves du Père Fouras...

    Ingéniosité, esprit d'analyse, sens de l'observation... aucun doute : il faudra redoubler d'efforts pour remporter les épreuves à temps et filer vers la sortie !

    Ludique et truffée d'énigmes pour faire chauffer les méninges, la collection d'Escape Books débarque avec un format pour les 8-12 ans !

    Sur commande
  • Dans ce nouveau recueil de textes et d'entretiens, le grand chef d'orchestre autrichien revient sur certains de ses thèmes de prédilection : l'importance de la rhétorique dans la musique, l'interprétation sur instruments anciens, la question du progrès en art, de la transcendance, et bien d'autres. Pour la première fois, il évoque également Mozart et Schubert, en passant par Beethoven. Et la musique romantique, Schumann, Brahms, Bruckner, Bizet ou Verdi. Toujours avec une intelligence lumineuse et une manière très stimulante pour bouleverser les idées reçues.

  • Verdi l'insoumis

    Sylvain Fort

    Verdi est un compositeur pour notre temps. Mystérieusement, il porte, comme son oeuvre, des traits qui caractérisent notre époque. Traits non seulement esthétiques, mais aussi moraux et, en un sens, politiques. Verdi, au long de ses opéras, parle des humiliés, des offensés, des mal-lotis ; il donne voix à ce que l'humiliation sociale suscite : la colère, la peur, et donc le désir de vengeance, l'instinct de sacrifice, le goût idéaliste des causes perdues, l'avidité du pouvoir. Aucun autre compositeur d'opéra n'a fait entendre de façon aussi puissante les élans profonds des âmes blessées, pour la simple raison que Verdi les a ressentis dans sa chair, en a fait l'épreuve dans sa vie d'homme.
    Ainsi ses opéras continuent-ils, aujourd'hui encore, de déchirer le voile des conventions et des accommodements faciles, alors que nous vivons toujours sous l'empire de ces conventions, des préjugés, des apparences. Verdi fut un homme en colère, un anticonformiste poussant parfois jusqu'à la cruauté l'expression de ses indignations ou de sa rage face à certaines situations. C'est cette insoumission foncière face aux injonctions de la mode, de la censure et des convenances, qui donne à son oeuvre la puissance qui lui a permis de traverser le temps et de rencontrer aujourd'hui encore nos rêves et nos révoltes. Sylvain Fort livre ici de cet insurgé un portrait qui n'est pas sans échos avec l'état de nos sociétés contemporaines.

  • Le foulard rouge

    Patrick Fort

    En avril 1939, le gouvernement d'Édouard Daladier décide dans l'urgence de construire plusieurs camps sur l'ensemble du territoire pour faire face à l'exode, qu'il n'avait pas anticipé, de près de 500 000 Espagnols fuyant la répression franquiste. À Gurs, dans les Basses- Pyrénées, l'un des plus vastes camps que la France ait connus sort de terre en 42 jours.
    Géré et administré par les Français, le camp de Gurs a fonctionné de 1939 à 1945. 60 559 personnes y ont été internées ; 1 073 d'entre elles, décédées au camp, sont inhumées dans le cimetière. 3 907 gursiens ont été déportés vers les « camps de la mort ».
    En novembre 1940, le régime de Vichy y affirme sa politique collaborationniste et antisémite. Dans l'indifférence, des milliers de juifs sont enfermés dans ce camp à l'état de délabrement avancé.
    À partir de septembre 1942, les premiers convois à destination de l'Europe de l'Est y sont organisés.
    Trois personnages sont au coeur de l'intrigue : Giovanni Fontana est Italien. Combattant au sein des Brigades Internationales, il est emprisonné à Gurs avec ses camarades. Il porte en permanence, noué autour de son cou, un foulard rouge qui symbolise son appartenance au bataillon Garibaldi. Maylis Ducos habite à Géronce, un village situé à quelques kilomètres du camp. Elle se porte volontaire pour rejoindre le Secours Protestant et venir en aide aux détenus. Victor Etchemendy a obtenu sa mutation au camp de Gurs, en tant qu'inspecteur. Il participe et assiste aux déportations exigées par les nazis pour accélérer la « solution finale ». À Gurs, ils vont se côtoyer, s'aimer et se haïr, happés par des évènements dramatiques qui les marqueront à jamais.
    Cinquante ans après, trois lettres vont à nouveau réunir Maylis, Giovanni et Victor. Quel terrible secret les lie les uns aux autres ? Pour quelles raisons, reviennent-ils à Gurs ? Car même enfoui, le passé ne finit-il pas toujours par ressurgir ?
    Le Foulard rouge est un roman sur le droit et le devoir de mémoire, l'oubli impossible, le pardon et la rédemption. Patrick Fort brise le silence pour redonner la parole à ces gens ordinaires et anonymes qui, à une époque trouble, ont eu le courage de se lever pour dire non.

    Sur commande
  • « La crise du coronavirus nous a tous surpris comme une tempête soudaine, changeant notre vie de famille, notre travail et notre vie publique partout dans le monde. Beaucoup pleurent la mort de parents et amis. Beaucoup sont en difficulté financière, d'autres ont perdu leur emploi. Dans de nombreux pays, précisément à Pâques, la principale solennité du christianisme, il n'était plus possible de célébrer l'Eucharistie de manière communautaire et publique pour puiser force et consolation dans les sacrements.
    Cette situation dramatique a mis en évidence toute la vulnérabilité, l'incohérence et le besoin de rédemption de nous les humains. Elle a remis en question de nombreuses certitudes sur lesquelles nous nous étions appuyés dans notre vie quotidienne, pour nos plans et projets. La pandémie soulève des questions fondamentales sur le sens du bonheur dans notre vie et le trésor de notre foi chrétienne...
    Mon souhait et mon espoir est que les réflexions théologiques contenues dans ce livre suscitent une réflexion et nous ouvrent à une espérance et à une solidarité nouvelles. Comme pour les deux disciples sur le chemin d'Emmaüs, le Seigneur nous accompagnera également tout au long du chemin avec sa Parole et en partageant le pain eucharistique. Et il nous dira : « N'ayez pas peur ! J'ai vaincu la mort ».

  • Dans les années 30, Gerta Pohorylle, Juive allemande, fuit son pays pour Paris.
    Elle y rencontre le tout jeune André Friedmann, Hongrois antifasciste et photographe passionné, qui l'initie à son art. Après s'être inventé de nouvelles identités, Robert Capa et Gerda Taro, tous deux se rendent sur le front espagnol, gravant sur pellicule les atrocités du franquisme et leur légende en noir et blanc.

  • L'actuelle crise sanitaire interpelle fortement la gouvernance de nombre de structures des domaines sanitaires, sociaux et médico-sociaux.
    Le secteur fête en 2020 ses 45 ans : c'est l'âge de la maturité. En 2002, il a été rénové : le bénéficiaire devenant enfin un citoyen - membre à part entière de la République sociale et solidaire - certes à besoins particuliers. Pour y répondre, il convient de développer une ingénierie médico-sociale dominée par l'éthique.

    À partir d'une analyse approfondie des exigences légales, réglementaires et celles de la HAS et de l'ANAP - qui connaissent de fortes et constantes évolutions - les auteurs ont présenté, dans un premier temps, les méthodes et outils managériaux issus des approches les plus actuelles des sciences de gestion, dénommées "2.0". Elles apportent des réponses dont la conformité aux exigences précitées n'est pas discutable et garantissent - par conséquent - la pérennité des structures.

    Pour les auteurs, cette approche - dont ils ne contestent ni l'intérêt, ni l'influence positive sur les pratiques et la situation du bénéficiaire - est partielle. Elle ne garantit pas suffisamment un accompagnement personnalisé s'inscrivant dans la promotion de ses droits grâce à un management global de la performance intégrant et réconciliant qualité et éthique.

    Dans un deuxième temps - en réponse à ce constat - les auteurs présentent le système Ethique-Qualité-Performance, constitué d'un ensemble de principes, de méthodologies et d'outils concrets, correspondant à une ingénierie médico-sociale globale, non pas simplement adaptée par rapport aux approches de l'entreprise mais totalement reconfigurée à partir des valeurs et des missions sociales et médico-sociales. Pour eux, cette approche s'intègre non seulement dans la lettre de la Loi, mais dans son esprit.

    Il s'agit alors d'un système de management de la performance de type "3.0" dont la finalité est de garantir la qualité et l'éthique des pratiques, dans une recherche de bientraitance généralisée. Cela veut dire alors : diriger, dans une visée humaniste au profit de toutes et tous.

    Voilà le grand guide du management du secteur social et médicosocial qui va s'imposer comme le livre de référence !

  • À travers cette autobiographie imaginaire du chef d'orchestre, l'auteur tente, par la conjecture, le jeu des résonances psychobiographiques, le recoupement des citations et des témoignages, de mieux comprendre de l'intérieur l'esprit si complexe et si particulier de ce musicien.

    Sur commande
  • Un poème en forme de comptine, illustré grâce à un système de dioramas dans lequel chaque strophe est représentée par un paysage panoramique. Un texte dans lequel P. Fort revient sur la genèse du texte pendant la Première Guerre mondiale conclut l'album.

  • Ballades du beau hasard

    Paul Fort

    Ballades du beau hasard « À moi le beau hasard dont j'ai su profiter et dont jusqu'à la mort je veux rester hanté, Germaine, eh ! oui, toi-même !... - Il nous reste à savoir avec quel art, l'un ? l'autre ? on aida le hasard. La première rencontre - était-ce dans les nues ? - avant notre naissance est de nous inconnue. La seconde ce fut Closerie des Lilas, face au Maréchal Ney foudroyé là, hélas ! Derrière sa statue un Cupidon vainqueur tirait de l'arbalète et perça nos deux coeurs de légers et longs dards, tout à fait par hasard ? Je n'en crois rien. Toujours il vise aux coeurs l'Amour. Ô le subtil gaillard ! » Paul Fort

empty