• Londres, fin du XIXe siècle. Chloe Bathurst, comédienne fauchée qui rêve autant de gloire que de régler les dettes de son joueur de père, dérobe à Charles Darwin le manuscrit de L'Origine des espèces. Elle entend s'en servir pour réfuter l'existence du Créateur lors du Grand concours de Dieu (et empocher la récompense de 10 000 £). Son plaidoyer convainc le jury de financer une expédition aux îles Galápagos pour rapporter les spécimens qui prouveront «sa » théorie. Mais au même moment, une autre équipe, qui soutient l'hypothèse inverse, se lance dans la quête de l'arche de Noé...

  • Depuis toujours, Lazare maintient mordicus qu'il n'a jamais été ressuscité et que cette histoire n'était qu'une farce de son ami le rabbi Yeshua. Quand d'étranges visiteurs l'invitent à bord d'un fabuleux vaisseau mécanique dirigé par un automate à tête de crocodile, Lazare embarque pour une aventure dans l'espace et dans le temps avec un objectif : réhabiliter le judaïsme accusé d'avoir assassiné le Christ, et favoriser l'arianisme lors du fameux concile de Nicée.
    Du New York des années 1960 où il découvre le cinéma et la pornographie, aux Saintes-Maries-de-la-Mer où il dépose Marie de Nazareth, Marie Salomé et Marie Magdalene, à Rome, à Carthage à Byzance ou à Nicée, ses péripéties rocambolesques, servies par la culture encyclopédique de l'auteur, revisitent l'Ancien et le Nouveau Testament comme l'histoire du christianisme avec humour et tendresse. On se souviendra particulièrement d'un ballet de Salomé scandé par le texte du Cantique des Cantiques.
    Un grand roman de Morrow mêlant ses différentes passions, l'histoire du cinéma, la satire religieuse et historique et un certain goût pour l'uchronie.

  • Conte philosophique, satire irrésistible de la religion, de l'église, de l'Amérique et de son mercantilisme, trilogie d'aventure débridée conduit tambour battant, réflexion métaphysique sur l'ontologie et la liberté humaine, Le Cycle de Jéhovah est tout cela à la fois.
    Nourri de philosophie et de culture européenne, puisant nombre de sources et de références dans le siècle des Lumières françaises ou dans la lecture de Kant et Nietzsche, elle est aussi, sur un scénario simple et d'une audace totale, un exercice de fiction époustouflant et un pur bonheur de lecture.

    « Si James Morrow s'y moque des croyants, il n'épargne pas non plus les incroyants fanatiques qu'il trouve aussi dangereux que les fondamentalistes. En utilisant, dans cette navigation métaphysique les armes acérées de la satire et de l'humour, il s'est affirmé comme l'une des voies américaines les plus originales. » Jacques Baudou, Le Monde

    Sur commande
  • En 1688, Jennet, fille d'un célèbre chasseur de sorcières, a douze ans. Sa tante Isobel, grande admiratrice de Newton, se voit accusée de sorcellerie parce qu'elle a réussi à expliquer des phénomènes naturels tenus jusque-là pour divins. Jennet part à Cambridge dans l'espoir de convaincre Newton de venir témoigner à son procès. Mais Isobel est condamnée au bûcher et Jennet jure de consacrer sa vie à l'abolition de la loi contre la sorcellerie.
    A la fois biographie fictive, récit épique et « exercice d'apologétique newtonienne », ce roman, raconté à la première personne par le propre livre d'Isaac Newton, les Principes mathématiques de philosophie naturelle, nous emmène aux origines de la rationalité occidentale, à une époque où cohabitent dévots obscurantistes brûleurs de sorcières et premiers scientifiques. Un cocktail détonnant d'érudition et de fantaisie, une irrésistible relecture de notre histoire philosophique.

    Sur commande
  • Miracle ou accident à la banque du sperme ? Murray Katz, propriétaire célibataire d'un phare près d'Atlantic City, a été béni par l'arrivée d'une fille conçue par l'union de sa semence et d'un ovule inconnu. À la banque du sperme, ils ont parlé de « parthénogenèse inversée ». Murray est d'autant plus étonné quand sa fille accomplit ses premiers miracles.
    Comme son demi-frère Jésus, Julie Katz peut marcher sur l'eau, soigner les aveugles et ressusciter les morts. Mais il n'est pas si facile d'être le Messie. Perdue, Julie est tentée par les élucubrations du diable et provoquée par des néo chrétiens.
    Ce n'est que le début de sa fantastique odyssée vers l'enfer, New Jersey, et les fondements de toutes nos croyances.
    « À huit ans, elle marchait, le buste bien droit, balançant son bras gauche en arrière en même temps qu'elle portait sa jambe gauche en avant, un accomplissement qui dérouta particulièrement Murray quand, au milieu de sa dixième année, il s'aperçut que parmi les divers matériaux sur lesquels elle marchait - sable, herbe, carrelage et moquette - il y avait. l'océan Atlantique. » « Jamais Morrow n'oublie d'être fin, ironique, inventif. » Jean-Claude Vantroyen, Le Soir

    Sur commande
  • Chloé Bathurst, actrice Victorienne au chômage, trouve un emploi comme employée à tout faire de Charles Darwin, qui élève des oiseaux étranges, des lézards exotiques et des tortues géantes ramenés de ses voyages autour du monde.

    Quand elle a vent du Grand concours de Dieu parrainé par une société savante locale - 10 000 £ à qui prouvera ou réfutera l'existence d'un Être Suprême -, elle se dit que la théorie matérialiste de l'évolution de M. Darwin pourrait bien être la clé du succès : Si la Nature n'a rien donné à faire à Dieu, peut-être n'était-Il pas là avant elle ?

    Elle embarque par brigantin au Brésil pour une traversée en vapeur sur l'Amazone, un vol en montgolfière à travers les Andes, et ira jusqu'aux Galápagos pour rassembler les spécimens grâce auxquels elle compte démontrer la théorie évolutionniste aux juges du concours...

  • Lorsque Mason Ambrose, thésard en philosophe, accepte de faire l'éducation morale de Londa, fille d'une célèbre généticienne, il ignore quelles aberrantes surprises lui réserve le paradis tropical de sa mère. Là, entre des iguanes parlants et des arbres conscients, il tente d'inculquer à l'adolescente les bases d'une consciences éthique. Un enseignement qui va bouleverser son existence et celle de l'humanité entière.

    Sur commande
  • Été 1945, alors que le Japon se prépare à se défendre jusqu'à la mort, un événement inattendu retarde la production de la bombe atomique. Heureusement, l'US Navy a un tour d'avance grâce à son projet Knickerbocker: des iguanes mutants géants, cracheurs de feu, prêts à débarquer sur les terres nipponnes pour les dévaster.
    Mais auparavant, il est nécessaire de faire une simulation du projet, afin de convaincre le Japon de se rendre et lui épargner l'horreur absolue ...
    De sa plume trempée dans la satire philosophique, jouant l'absurde et mêlant personnages réels et imaginaires, Hiroshima n'aura pas lieu est un roman résolument hilarant, qui met à l'index les folies des hommes.
    « Les Japs sont cuits. Le président le sait, l'armée le sait, la Na1!Y le sait, et même cet enfoiré d'Hirohito le sait. Troisième réponse. Ces petits bâtards de Jaunes préféreraient armer leurs grandsmères avec des Pieux en bambou plutôt que d'abandonner leur drapeau aux Alliés. Les chefs d'étatm% r ont donc cherché un mqyen de les pousser à la reddition inconditionnelle. En ce moment même, le général Groves flirte avec une superbombe de science-jiction que Leo S iflard et sa bande de pf?ysicims tarés ont commencé à élaborer après avoir reçu le feu vert de &osevelt. f .. .J C'est marrant, S iflard est une anagramme de lézard en anglais. )) «Jamais Morrow n'oublie d'être fin, ironique, inventif. » Jean-Claude Vantroyen, Le Soir «James Morrow, brillantissime auteur. » Patrick Imbert, Bifrost

    Sur commande
  • Un mur monumental.
    A l'intérieur de son enceinte, une humanité qui a fait de la non-violence une religion : les Quetzaliens. A l'extérieur, une humanité dégénérée qui pratique le cannibalisme a vue : les Mangeurs de cerveau. Au pied du mur, le baignant sur toute sa longueur, une sorte d'égout où vont se jeter, mystérieusement transformées en un liquide corrosif, les pulsions agressives des Quetzaliens : rivière de haine.
    Pour Francis Lostwax et ses compagnons du Darwin, c'est la douche écossaise : ils tâtent successivement de la barbarie et de l'utopie. Une utopie qui a de quoi les séduire mais leur enlève tout espoir d'une aide quelconque pour affronter les hordes sauvages qui les séparent de leur vaisseau spatial. A moins qu'il ne soit possible de rapprendre la violence aux adorateurs de la paix.

  • Les frêves, pommes hallucinogènes, entraînent dans les univers imaginaires du rêve programmé. Mais, un jour, un fruit maléfique apparaît sur le marché...

  • L'annonce en fut faite au capitaine Anthony Van Horne le jour de son cinquantièle anniversaire. L'archange Gabriel se tenait devant lui, ailes lumineuses, auréole clignotante : "Dieu est mort. Il est mort et Il est tombé dans la mer." Mission du capitaine : aux commandes du supertanker Valparaiso, remorquer le divin Corps (trois kilomètres de long) des eaux équatoriales jusqu'aux glaces de l'Arctique, pour Le préserver des requins et de la décomposition. Là-bas, sur la banquise, les anges Lui ont construit un tombeau... Oui, mais ça n'arrange personne, cette histoire. Ecologistes et féministes s'en mêlent. Le Vatican aimerait éviter toute publicité - on le comprend ! Bref, il sont plus d'un à vouloir enterrer l'affaire, c'est-à-dire couler le Valparaiso... et sa précieuse Cargaison !

  • James Morrows est publié aux Etats-Unis par Harcourt Brace, et traduit dans de nombreux pays.
    En France, malgré un succès critique unanime, ses livres ( L'arbre à rêves, Notre mère qui êtes aux cieux, éditions J'ai lu) n'avaient jamais paru en grand format.
    C'est pour cette raison que Le diable vauvert a décidé de rééditer les deux premiers volumes de la trilogie pour la sortie du troisième volume inédit.

  • Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty