• Xibalba

    Simon Roussin

    1932, l'Aéropostale s'éteint doucement. Au Vénézuela comme ailleurs, les lignes ferment les unes après les autres, malgré l'audace des derniers pilotes... Eddie, l'Américain, et André, le visage balafré, écument les bars, se racontent leurs pays et leurs compagnons disparus: deux têtes brûlées, deux amis. Voler ? la seule chose qu'ils savent faire et, sans doute, leur dernière raison de vivre. Que faire alors lorsque qu'une ethnologue distinguée puis deux jumeaux taciturnes, recherchent les services d'un aviateur ? Décoller encore une fois, toiser les frondaisons, survoler les fleuves verts; et entendre le nom d'une terre magique, perdue au plus profond de la jungle, que les Indiens nomment Xibalba. Porté par une ligne claire moderne et incarnée, modulé par une bichromie éclatante, ce grand récit parle d'amitié et du souvenir des êtres chers. Nourri par Chaland autant qu'Howard Hawks, Simon Roussin confirme livre après livre son immense talent de conteur; il s'enfonce ici dans la psyché de ses personnages pour en faire flamboyer le drame intime et nous emporte avec brio dans une étrange et étourdissante aventure.

  • Ce livre raconte la légende du Bandit au Colt d'or. L'histoire commence lorsque Jesse et Henry Moonlight se retrouvent orphelins après que leurs parents aient été assassinés. Jesse et Henry ont des tempéraments opposés, tels le feu et la glace, mais sont liés l'un à l'autre par l'amour fraternel. Un sombre jour, ils font la connaissance de hors-la-loi qui leur proposent de se joindre à eux. Le cadet, Henry Moonlight, refuse, tandis que son aîné, Jesse Moonlight accepte de pactiser avec eux. Ce jour tragique marque leur séparation : Jesse en rejoignant la route du crime va devenir le légendaire Bandit au Colt d'or ; tandis qu'Henry se voit prodiguer une éducation digne et honnête...

  • Barthélemy

    Simon Roussin

    M. Barthélemy se meurt. M. Barthélemy est mort. Mais non. Encore raté. M. Barthélemy ne meurt jamais. À chaque fois, il revient à la vie sous la forme d'un petit garçon. Et tout recommence.
    L'enfant a vu construire les pyramides, combattu avec le Roi Arthur et voyagé avec Hemingway. Le souvenir de ses vies multiples lui pèse. Et puis, combien de bougies mettre sur son gâteau d'anniversaire ?
    Avec le fidèle Baptiste, un domestique qu'il aime comme un fils et qui le traite comme un père, et le mystérieux Auguste Salomon, un aventurier légendaire qui erre à travers les siècles, l'enfant sans âge se lance dans une quête ultime : comment mourir pour de vrai ?
    Entre feuilleton d'aventure et conte fantastique, ce récit à la simplicité trompeuse joue avec les ellipses, les ruptures de ton et applique les codes de la bande dessinée classique à une méditation mélancolique sur la destinée humaine. « La désespérance », écrit Kierkegaard, « c'est le manque du dernier espoir, le manque de la mort. »

  • Le célèbre aviateur Ferdinand Pépin survole sans relâche les glaces sans fin du Grand Nord. Bravant les éléments, il cherche la trace du dirigeable disparu de Charles Robinson : Helen le lui a demandé. Helen, l'épouse de ce Robinson ; Helen, le grand amour de sa vie. Seul dans ces terres froides et hostiles, Ferdinand, lancé au secours d'un homme qu'il déteste, devra d'abord vaincre ses propres démons.

    Dans la lignée de ses précédents titres (Lemon Jefferson, Le Bandit au colt d'Or), Simon Roussin signe une nouvelle aventure revisitant avec brio l'imaginaire hollywoodien des années 50 - on pense notamment à Howard Hawks.

    Les Ailes brisées - Prisonnier des Glaces est un authentique album d'aventure, que l'on pourra autant lire avec le coeur innocent d'un enfant qu'avec l'oeil nostalgique d'un lecteur de vieux illustrés.
    Imprimé en trois tons directs, ce livre pourrait bien être - osons le penser ! - celui de la maturité graphique : poursuivant son travail de réinvention de la ligne claire, Simon Roussin déploie tout son talent dans ces très grandes images de paysages polaires, et entraîne le lecteur dans un récit implacable aux confins des solitudes glacées.

  • Ciné-club

    Simon Roussin

    • Magnani
    • 19 Octobre 2015

    En parallèle de ses livres et de ses travaux d'illustrateur, Simon Roussin a commencé depuis 2011 à redessiner des scènes des films de sa vie. Chefs d'oeuvres et monstres sacrés de l'histoire officielle du cinéma cohabitent à égalité avec chefs d'oeuvres et monstres sacrés de sa culture personnelle.
    Ce recueil intitulé Ciné-Club rassemble en un beau et épais volume de 200 pages, 4 années de dessins à la passion contagieuse. Plus d'une centaine de classiques, de films d'auteurs et de genre, d'acteurs et d'actrices cultes d'Hollywood, de héros et d'héroïnes de la nouvelle vague, mais aussi de figures mythiques du cinéma français populaire, se succèdent en vignettes dessinées au trait et aux feutres par Simon Roussin.
    Véritable salle de projection idéalisée en un livre, Simon Roussin fait son "Cinéclub" et partage l'essentiel de ses références cinématographiques en distribuant à tour de bras les hommages aux films et aux interprètes qui nourrissent son histoire et son imaginaire. Ce recueil de dessins est un livre indispensable pour tous les cinéphiles et les amateurs de popcorn qui ne savent pas toujours quoi regarder (ou re-voir) sur le petit ou le grand écran ; mais aussi pour tout ceux et toutes celles qui recherchent une monographie particulière consacrée au travail de dessinateur de Simon Roussin. Ciné-Club rendant compte au fil de ses pages de toute l'évolution de ce fauve de la ligne claire.

  • Dans un monde absurde dirigé par des hommes violents et fous, Lemon Jefferson est un héros en devenir. Naïf et simple lieutenant, sa vie bascule un jour où la patrouille amène au château une jeune femme et un vieillard : 2 rebelles faits prisonniers et condamnés à morts. Son destin le mènera alors à travers de terribles épreuves, et il découvrira l'amour, l'amitié, mais aussi la trahison et la cruauté... Sur ce chemin semé d'embuches, sa bravoure, sa loyauté et son sens de l'honneur seront mis à rude épreuve !

    Avec ce récit haletant où se succèdent les péripéties les plus extravagantes, Simon Roussin cherche à retrouver le souffle de ses lectures d'enfance, tout en travaillant sur les récurrences et caractéristiques du récit classique. Toutefois, et sans jamais tomber dans la parodie, il nous livre d'abord une vraie Grande aventure, où se mêlent l'humour, la dérision, la nostalgie et l'hommage ému. Son récit est servi par un travail graphique surprenant, où il s'approprie la ligne claire et la réinvente grâce à une virtuose mise en couleur aux feutres.
    En assumant l'héritage de ses aînés et en jouant avec les références, Simon Roussin renouvelle la bande-dessinée d'aventure avec une étonnante maturité.

  • Heartbreak valley

    Simon Roussin

    • 2024
    • 11 Avril 2013

    Ce jour-là, Heartbreak Valley est le théâtre de l'éclipse de soleil la plus longue de l'histoire de l'humanité. Eliot Parsley est détective ; depuis trop longtemps, il poursuit la mystérieuse Jenny Moore, et son enquête l'a mené jusqu'ici... Il se mêle à la foule des curieux venus assister à ce spectacle extraordinaire, mais lorsque l'heure vient de reprendre la route, il se heurte à une obscurité sans fin : seule Heartbreak Valley est revenue à la lumière ! Les ténèbres règnent partout ailleurs, plongeant les hommes dans la folie. Le détective entreprend alors une traversée de ce monde devenu apocalypse. À ses côtés, un évadé ivre de vengeance sème la mort, croyant reconnaitre en chaque inconnu l'assassin de sa femme et de ses enfants... Tout au long du récit, passé et présent s'entremêlent et nous aveuglent pour mieux nous plonger dans la psychologie d'un narrateur égaré. Les obsessions respectives de chacun des personnages finiront par se rejoindre, dans un scénario rappelant les films noirs de l'âge d'or d'Hollywood.Après Lemon Jefferson et la Grande Aventure, Simon Roussin délaisse un temps ses feutres et assume un récit âpre où les couches de récits se superposent, tissant une réalité étrange où les territoires de la bande-dessinée la plus classique sont voilés par la nostalgie, la violence et une troublante poésie.

  • Robin Hood

    Simon Roussin

  • Ete indien

    Simon Roussin

    Pour son exposition chez Fotokino, Simon Roussin a désiré s'aventurer en terrain inconnu, et produire une série de peintures à l'huile, technique qu'il expérimente ici pour la première fois. On y retrouve les cow-boys et les truands, les femmes fatales et les étendues sauvages qu'il affectionne et qui peuplent sa mythologie personnelle. "Été indien" est un recueil d'une sélection de ces peintures.

  • Arsène, Joseph, Jeanne et Daniel trouvent dans un terrain vague une étrange machine qui les précipite dans un monde sauvage et préhistorique aux confins du temps. D'abord intrépides, nos hé-ros partent explorer des paysages fantastiques peuplés de dino-saures quand l'un des leurs est enlevé par des créatures venues du ciel. Un rebondissement final bouleversera à jamais la vie des quatre amis. Leur formidable aventure les aura changés à jamais.
    Auteur de Robin Hood chez L'Employé du Moi et de Lemon Jeffer-son aux éditions 2024, Simon Roussin transpose son talent de dessinateur et de narrateur au livre-illustré chez les éditions Ma-gnani : il marie une ligne claire moderne à des récits d'aventures ressuscitant la tradition populaire des films de genres.
    Les Aventuriers ressemble à un hommage au monde perdu de Conan Doyle, et s'adresse à tous les amateurs de beaux livres illustrés et à ceux qui apprécient le travail en bande dessinée de Simon Roussin.

empty