• Derrière la colline

    Ulric

    Pierre vit seul dans un EHPAD. Il ne se souvient plus de grand-chose. Un jour, il reçoit une vieille photo où pose un jeune couple et sur laquelle est inscrit "Souviens-toi de nous. Derrière la Colline. Flavie" . Bien décidé à retrouver cette jeune femme, il part à sa recherche tandis que des bribes de mémoires lui reviennent. Mais parfois, cest mieux de ne pas se souvenir. Nostalgie et amnésie morcellent leurs souvenirs et leur histoire.
    Mais il faudra bien que quelquun ramasse les morceaux.

  • Tracer

    Ulric

    • Jarjille
    • 12 Octobre 2017

    Tracer est un récit initiatique, Hervé la quarantaine vit une vie sans saveur. Il a un bon boulot, une belle maison, une gentille femme mais pas d'enfant. Est-ce que, s'il en avait eu, ça aurait changé quelque chose à sa décision de partir seul sur les routes ? Hervé ne sait pas combien de temps durera son voyage, ni ce qu'il trouvera, mais il sait qu'il doit faire ce chemin comme une soif vitale de se sentir en vie. Partager entre la lâcheté de partir sans rien dire et le courage de tout abandonner pour tout recommencer...

  • Un caillou dans la chaussure

    Ulric

    • Jarjille
    • 1 Septembre 2012

    "Que faire lorsque l'on est sollicité pour intervenir en tant qu'artiste dans un établissement spécialisé pour des adultes handicapés. Ulric nous fait part de ses inquiétudes, de ses doutes, puis de sa lente familiarisation avec cet autre monde, de son intégration au groupe, de moments drôles et d'autres moins... Un véritable voyage en terre inconnue !"

  • "Tu veux savoir ce qui m'a conduit à prendre la route de l'exil à quinze ans ? D'accord, je vais tout te confier et tu vas être renversé. Tu es prévenu ! Mes mots seront durs, car la réalité est brutale". Né dans un bidonville de Douala au Cameroun, Petit Wat aime son pays mais sait qu'aucun avenir ne l'y attend. Agé de quinze ans, il prend alors la douloureuse décision de partir pour accomplir son rêve : faire un boza, passer en Europe.
    Avec un sac à dos troué et une immense foi en lui-même, il entame un périple long de 9000 kilomètres : des frontières du Niger aux camps de Tamanrasset, des ghettos de Tanger jusqu'à Melilla, l'enclave barricadée qui sépare l'Afrique du Nord de l'Europe. Bravant tous les dangers pour conquérir sa liberté, comment Petit Wat parviendra-t-il à passer de l'autre côté ? Une odyssée extraordinaire, portée par une énergie et un courage bouleversants.

  • Un manuel grand public pour tous les jardiniers amateurs qui souhaitent se mettre à la permaculture. Aujourd'hui la permaculture est un mouvement devenu incontournable. Initialement pratiquée par des professionnels et des amateurs passionnés, elle commence à se diffuser largement auprès de tous les jardiniers amateurs. Mais qu'est-ce que la permaculture au juste et comment la pratiquer concrètement dans son jardin?

  • « Par la grâce du bon Dieu, nous arrivâmes au Río della Plata en l'an 1535, où nous trouvâmes un endroit appartenant à un peuple de deux mille Indiens environ qu'on appelle Zechuruas. Ce peuple se nourrit uniquement de poisson et de viande et ne porte pas de vêtements, sauf les femmes qui se couvrent le bas d'un petit chiffon en coton du nombril jusqu'aux genoux. À notre arrivée, ils prirent la fuite avec leurs femmes et leurs enfants et quittèrent les terres ».

    En 1534, Ulrich Schmidel s'embarque de Cadix comme simple soldat, à destination du Río de la Plata. Il s'apprête à passer vingt ans sur le continent sud-américain, à une époque où tout reste à faire pour les Européens conquistadors, avides d'étendre leur pouvoir.
    De retour en Allemagne, Schmidel livre le souvenir de sa vie de lansquenet, où chaque jour était une lutte. On y découvre la fondation de Buenos Aires mais surtout la faim omniprésente qui pousse parfois au cannibalisme, les conquêtes qui n'apportent que peu de profit et la mort qui fauche. Le tout forme un récit âpre et sidérant, sans véritable équivalent.

  • Entre pommes, poires et perspectives expérimentales novatrices, découvrez l'oeuvre immense de Paul Cézanne, artiste baptisé par Matisse et Picasso 'père de nous tous'. De ses compositions de fruits à sa bien-aimée montagne Sainte-Victoire, l'ouvrage aborde l'approche audacieuse et singulière du peintre dans sa façon de représenter la lumière, l'espace et les formes, et plus largement dans sa manière de regarder le monde et de le restituer en peinture.

  • Manger sain, éviter le sucre, perdre du poids, retrouver la forme, abaisser la glycémie : quels que soient vos objectifs, l'alimentation cétogène ou LCHF (low carb high fat) est une option judicieuse. Mais suivre cette alimentation pauvre en glucides, riche en bonnes graisses n'est pas si simple.
    C'est pourquoi Le Grand Livre de l'alimentation cétogène, écrit par Ulrich et Nelly, les deux pratiquants français les plus emblématiques, vous donne toutes les clés, les astuces, les conseils, les recettes pour adopter une alimentation cétogène comme un vrai mode de vie sain et durable. Suivez le guide et éprouvez le plaisir de voir les kilos fondre sans stress, sans fringales ni baisse d'énergie.
    Dans ce livre, vous allez découvrir :

    + de 150 recettes (toutes sans gluten) savoureuses et conviviales, concoctées par Nelly.
    Un point complet sur les fondamentaux de l'alimentation pauvre en glucides et les conseils pour vivre céto.
    Comment réorganiser sa cuisine, planifi er ses courses et repas.
    Les aliments autorisés, les produits « chouchous » et ceux qui sont à oublier.
    Le programme « 3-2-1, c'est parti » personnalisé en fonction de votre objectif : minceur, performance sportive ou santé.

    Régalez-vous avec des pâtes à tarte, sauces salées et sucrées, pains pauvres en glucides... Réalisez les versions LCHF des recettes de nos régions : blanquette de la mer, fi let mignon de porc au maroilles, tarte fraise et pistache, bûche de Noël... Mangez US : hamburger, potatoes, carrot cake, donuts... Sans oublier les recettes Viva Italia : asperges alla parmigiana, chou kale à la carbonara, tiramisu...
    En plus de ses effets sur le poids, l'alimentation cétogène est un régime thérapeutique largement utilisé pour traiter l'épilepsie, le diabète, le cancer, les migraines et plus récemment les maladies neurodégénératives telles qu'Alzheimer ou Parkinson.

  • Apprendre à être patient porte ses fruits.
    Petit Renard l'a compris:
    Quand la tempête de neige gronde au dehors, c'est moment de se reposer au calme. Mais il espère que ce ne sera pas trop ennuyeux, bien que tous les animaux hibernent.
    Soudain, il a une idée vraiment originale qui laisse les autres animaux sans voix.
    Petit Renard découvre alors la magie de cette longue trêve hivernale.

  • C'est en 1986, peu de temps après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que paraissait en Allemagne La Société du risque. Livre pionnier, traduit en plusieurs langues, sa publication en français intervint au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et de l'explosion d'une usine chimique à Toulouse. Alors que l'on s'interroge plus que jamais sur le « risque zéro », l'assurance, la responsabilité et la prévention, l'ouvrage d'Ulrich Beck fournit des clés pour penser ce que l'auteur diagnostique comme un véritable changement de société. Car si nous ne vivons pas dans un monde plus dangereux qu'auparavant, le risque est désormais beaucoup plus qu'une menace : il est devenu la mesure de notre action. À une logique de la répartition des richesses a succédé une logique de la répartition des risques : contrainte dès lors de poser continuellement la question de ses propres fondements, la « société du risque » fait de l'avenir la question du présent.

  • Ensor

    Ulrike Becks-Malorny

    Expressionniste avant l'heure, James Ensor (1860-1949) était un énigmatique « insider-outsider ». Il connaissait les personnalités incontournables du monde de l'art mais en détestait la plupart. Son style faisait le grand écart entre gothique fantastique et vision chrétienne. Pionnier cosmopolite du modernisme, il vivait en reclus dans une mansarde de la station balnéaire d'Ostende.

    Malgré son caractère insaisissable, Ensor a influencé des générations d'artistes à travers des tableaux, estampes et dessins saisissants, souvent macabres. Il est devenu une référence, notamment pour son usage de la satire cinglante et de l'allégorie, son emploi novateur de la lumière et son intérêt pour le carnaval et la performance qu'illustrent son Entrée du Christ à Bruxelles de 1889, ainsi que pour une large palette d'autoportraits dans lesquels il exploite masques, travestissements et jeux de rôle, prenant les traits du Christ sur la croix comme ceux d'un dandy travesti.

    Cette introduction à l'oeuvre d'Ensor explore la richesse et la diversité de son imagerie à travers des exemples représentatifs de sa production, à la fois macabre et hors-norme.

  • Pour dire notre présence au monde, le grand poète SØren Ulrik Thomsen, membre de l'Académie danoise, s'intéresse aux détails, à l'ordinaire des jours. Sa voix simple et tendre enregistre, à travers la ville, l'expérience sensorielle qui fait la richesse d'une existence.

    Extrait :
    La radio a capté une station lointaine.
    Où un choeur d'enfants.
    Dans une langue qui doit être du russe.
    Lit quelque chose qui doit être de la poésie.
    Et pourrait sonner comme une traduction.
    Du poème que j'ai toujours rêvé d'écrire.

  • Ce catalogue de l'exposition  Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945  au musée de l'Orangerie et au musée d'Orsay (2015) présente la contribution de ces femmes dans le développement et l'évolution de la photographie."Les femmes occupent une place de plus en plus éminente dans notre société, j'en suis conscient et heureux. Cette nouvelle exposition qui montre comment, aux XIXe et XXe siècles, les femmes s'emparèrent du médium photographique dans des stratégies d'affirmation artistique et professionnelle, conquérant des territoires jusque-là reservées aux hommes, n'est pas qu'une exposition sur l'histoire des modernité. Elle porte un regard contemporain sur l'histoire de notre temps. Elle fait doublement sens". Extrait de la préface du catalogue par Guy Cogeval, ancien Président des musées d'Orsay et de l'Orangerie.  S'appuyant sur des recherches nouvelles comme sur les nombreuses histoires de la photographie qui, depuis une quarantaine d'années, ont réévalué l'extraordinaire contribution des femmes au développement du medium qu'est la photographie, Le phénomène est en effet appréhendé à travers ses manifestations aussi bien en Europe - essentiellement en France, Grande-Bretagne et Allemagne - qu'aux États-Unis, de l'invention officielle de la photographie en 1839 jusqu'en 1945.

  • « Ce livre raconte aux enfants la magie de la nuit.
    Lorsque nous allons nous coucher, les animaux et les plantes se font discrets la journée et s'épanouissent au rythme de la lune et des étoiles. A travers ce livre, nous voulons raconter la beauté des paysages de l'île de La Réunion. Ils nous apparaissent comme de la broderie et sont parsemés d'une multitude de détails, avec une diversité qui les rend uniques à nos yeux. A travers ces illustrations, nous voulons révéler ce monde discret et fragile qui est encore plus beau à la lueur naturelle.
    Un joyau situé entre le bleu ciel et celui de l'océan.
    Ce livre est une invitation à se réconcilier avec l'obscurité et à prendre soin de ceux qui vivent la nuit, en éteignant nos lumières lorsqu'il se fait tard. »

  • Munch

    Ulrich Bischoff

    Une silhouette chauve, fantomatique, sur un pont sous un ciel jaune orangé. Ses mains sont crispées sur ses oreilles, sa bouche s'ouvre en un gémissement qui vous hante. En peignant Le Cri, Edvard Munch (1863-1944) a créé la Joconde de notre époque. Le hurlement de cette icône résonne dans le monde entier, et son écho retentit dans l'oeuvre d'artistes comme Andy Warhol, Jasper Johns, Martin Kippenberger, Marlene Dumas ou Tracey Emin.

    Cette monographie dévoile le stupéfiant talent de Munch pour le psychodrame, dans Le Cri comme dans ses autres oeuvres. À travers de nombreuses illustrations, le livre éclaire sa vision crue, sombre et profondément moderne qui constitue la réaction sensible de l'artiste face aux relations humaines et aux émotions. Ces images captivantes, que l'artiste considérait lui-même comme une «confession spontanée», demeurent autant magnétiques aujourd'hui qu'elles l'étaient au début du modernisme.

  • Peu de guides sur les papillons évoquent les espèces nocturnes. Cet ouvrage présente 339 espèces de papillons de nuit (Hétérocères) que l'on peut observer pendant la journée ou au crépuscule. Il décrit leurs habitats et moeurs et donne des informations sur leur répartition géographique, leurs caractères distinctifs et leur activité diurne. Pour permettre une détermination facile et précise, tous les papillons sont illustrés par des photos de terrain et des images à taille réelle rassemblées dans des planches d'identification.

    - Présentation et description de 179 Hétérocères diurnes et 160 espèces proches.

    - Un traitement idéal pour les moins initiés.

    - Près de 400 photos et 30 planches d'identification avec des illustrations à taille réelle.

  • Ce 100 fiches pour comprendre le marketing est un outil de compréhension et d'utilisation des concepts et des techniques indispensables aux étudiants et aux professionels. Il permet de trouver des réponses de façon efficace et de maîtriser les aspects fondamentaux du marketing.

  • Les mouvements de contestation des années 1960-1970 exercent encore aujourd'hui une réelle fascination, en particulier auprès de jeunes militants qui y trouvent un écho à leurs propres questionnements. Cette sélection de textes d'Ulrike Meinhof révèle, par-delà les mythes entourant la terroriste de la bande à Baader, les qualités d'écriture et la cohérence d'une pensée critique qui s'élabore au fil de ces chroniques parues de 1960 à 1968.

    " Nous y sommes ! Tout le monde recommence à parler de la pluie et du beau temps ! Ce que l'on juge apolitique, c'est l'oppression presque entièrement internalisée des femmes, une oppression qui demeure absolument incomprise. "

  • Sur la banquise, trois pingouins (deux grands et un petit) s'interrogent. Dieu existe-t-il ? Voit-il vraiment tout ? Est-ce vrai qu'il édicte des règles et qu'il se fâche tout rouge si on ne les respecte pas ? Et surtout, pourquoi a-t-il provoqué le Déluge, qui menace aujourd'hui toute vie sur terre ? Le seul espoir réside en Noé, qui a choisi de sauver les espèces vivantes sur une arche qui pourra résister au cataclysme. Il n'y a qu'un problème : seuls deux représentants de chaque espèce sont admis sur l'Arche. Les deux pingouins choisis par la colombe messagère ne peuvent pas se résoudre à abandonner leur ami sur la banquise. Ils le passent en fraude dans une valise. Et leur débat métaphysique se poursuit sur l'Arche...
    Les jeunes lecteurs s'identifient directement aux trois pingouins (surtout au petit, particulièrement attachant par ses espiègleries) qui discourent en philosophes avec beaucoup d'humour. Riche en symboles et situations cocasses, ce roman pose les bonnes questions sans imposer de réponses au lecteur, qui est libre de se construire sa propre opinion, toutes croyances (ou non-croyances) confondues. Les craquantes illustrations de Jörg Mühle renforcent la richesse de ce petit roman, intelligent et indispensable.

  • En novembre 1938, Otto Silbermann devient un homme traqué du jour au lendemain. Il a beau être un industriel respecté et ancien combattant de la Grande Guerre, rien n'arrête désormais ceux qui s'en prennent aux citoyens juifs allemands. Quand il se retrouve chassé de son appartement - son épouse aryenne est déjà partie se cacher à la campagne - il envisage d'abord de rejoindre son fils, en exil à Paris. Mais comment faire pour quitter le territoire quand les frontières sont bouclées et le pays en état d'urgence ? Il se résout à brader les parts qu'il possède dans sa société, puis, avec une serviette remplie de tout l'argent qui lui reste comme seul bagage, il tente de disparaître. De train en train, de gare en gare, son voyage se transforme en fuite effrénée. Il rencontre d'autres Juifs en danger comme lui, mais aussi des Allemands ordinaires et des Nazis convaincus.
    Le voyageur est un témoignage littéraire unique de la situation en Allemagne au moment de cet événement que les manuels d'Histoire appellent aujourd'hui la « Nuit de cristal ». L'indifférence ou la haine d'un côté, la peur panique et la volonté de survivre de l'autre - aucun roman de l'époque n'a su capter avec autant de justesse et de force ce jour qui marquera pour toujours un point de basculement collectif dans l'Histoire européenne.

    La publication du roman de Boschwitz, Le voyageur, permet la découverte d'un roman extraordinaire que l'on croyait perdu et nous offre un regard exceptionnel sur les heures les plus sombres de l'Histoire européenne.

  • Aux confins de la nuit, une femme âgée découvre le corps sans vie de son fils. Le sachant condamné par la maladie, elle l'avait invité à quitter la ville pour venir s'installer chez elle, où elle s'est occupée de lui jusqu'à son dernier souffle.
    Posant la tête du défunt sur ses genoux, elle s'adresse à lui une dernière fois, et lui raconte des « choses qui ont été tues, même pour les morts » : les difficultés qu'elle et son mari ont connues comme commerçants ; les espoirs placés en leur fils sous les apparences d'une éducation stricte et morose. Mais la remontée dans le temps se déploie encore, et la vieille femme dévoile ce qui a précédé cette existence d'allure routinière. Son mari et elle, appartenant à la minorité allemande en Pologne, ont dû s'exiler en 1945 et survivre à une terrible agression, sans jamais la révéler.
    Tant que l'aube ne point pas, comme si l'obscurité permettait aux mots imprononçables d'être enfin partagés, la narratrice demeure auprès du gisant et lève le voile sur un traumatisme familial. À la fois oraison funèbre et enquête pointilliste sur les conséquences intimes des exactions commises en temps de guerre, Au point du jour est un bouleversant portrait de mater dolorosa, dont la subtile gravité donne à voir une facette supplémentaire de l'admirable talent de Hans-Ulrich Treichel.

  • Mettez toutes les chances de votre côté avec le régime cétogène On vous a diagnostiqué un cancer et vous vous demandez : comment lutter au mieux contre cette maladie ? Que puis-je faire, en accompagnement des traitements classiques, pour freiner son évolution et la combattre plus efficacement ?
    Dès à présent, vous pouvez agir en optant pour une alimentation ciblée : le régime cétogène. Ce régime consiste à consommer beaucoup de graisses, suffisamment de protéines et très peu de glucides.
    Pourquoi un tel régime ? Parce que, expliquent les auteurs, trois chercheurs spécialistes du cancer, ce type d'alimentation ralentit voire stoppe la croissance des tumeurs, avides de sucre.
    L'alimentation cétogène n'est pas un « régime miracle » : c'est un mode alimentaire fondé sur des recherches scientifiques centenaires et qui, associé à une activité physique régulière, constitue sans doute l'une des meilleures stratégies contre le cancer aujourd'hui.
    - Elle renforce les cellules saines de l'organisme, sans profiter aux cellules cancéreuses qu'elle fragilise.
    - Elle améliore le bien-être des malades et augmente l'efficacité des traitements classiques.
    - Facile à mettre en oeuvre, elle est sans effets secondaires et sans danger.
    D'une grande clarté, ce livre écrit pour les patients retrace les aventures scientifiques passionnantes qui ont mené à cette approche. Il propose un programme pour la mettre en pratique avec des préparations simples et savoureuses (40 recettes) et de nombreux conseils.

empty