• Indochine Nouv.

    Indochine

    ,

    • Seuil
    • 30 Septembre 2021

    Quarante ans se sont écoulés depuis le premier concert d'Indochine au Rose Bonbon. Ce 29 septembre 1981, les quatre membres fondateurs, tout juste sortis de l'adolescence, jouaient devant une salle de 200 personnes électrisées.

    Aujourd'hui, le groupe de rock préféré des français parvient à rassembler quatre générations de fans lors de concerts à la scénographie magistrale dans une incroyable communion. Loin de toute nostalgie, il a toujours su se renouveler, et s'inscrire avec force dans la modernité, traitant de sujets de société bien avant qu'ils ne deviennent en vogue, s'affranchissant des modes, pour puiser ses inspirations à de multiples sources, littéraires, picturales, sociétales ou cinématographiques.

    Est-ce pour cette raison qu'Indochine parle à tant de monde ? Rafaelle Hirsch-Doran, en épluchant les nombreuses archives personnelles confiées par Nicola Sirkis, donne des éléments de réponse. Ainsi, sont reproduits pour la première fois des extraits de journaux intimes, photos privées, premières maquettes, brouillons de chansons, feuilles d'enregistrement, photos des costumes de scène, croquis. Elle a aussi interviewé tous ceux qui ont écrit ou ont participé à l'histoire d'Indochine, de la mère de Nicola Sirkis, qui n'avait jamais parlé, à Chloé Delaume, de Xavier Dolan à Erwin Olaf, des ingénieurs du son aux membres du groupe, de Lou Sirkis à Christine and the Queens et surtout, Nicola Sirkis lui-même, qui se livre ici comme rarement.

    En renfermant ce livre global, qui explore les nombreuses facettes d'un groupe que tout le monde croit connaître mais qui échappe aux canons habituels de la musique populaire, on traverse également quarante ans d'histoire française. Et tout au long de ce voyage, on retrouve un seul crédo : la liberté.

  • « Joie, tous les humains deviennent frères lorsque se déploie ton aile douce. ».

    Quatre ans avant 1789, quatre ans avant la prise de la Bastille et la Déclaration des Droits de l'Homme, Schiller écrit ce poème qui ne cessera d'accompagner Beethoven.
    Un Beethoven toute sa vie passionné de fraternité alors que tout se ligue contre lui, sa famille, sa santé, ses amours, ses finances, la noblesse.
    À tous les coups qui le frappent, il répond par un chef d'oeuvre. Jusqu'à ce bout du chemin, le 26 mars 1827, en plein coeur d'un orage. Il meurt en nous laissant, en nous léguant cette joie, les derniers accents de sa neuvième symphonie devenu le chant de l'Europe enfin réconciliée.
    Ce livre est le récit de cette passion, le portrait d'un génie fraternel.
    Un livre né d'un double amour.
    Pour l'Europe.
    Et, bien sûr, pour la musique. Car le trio « Fidelio » que viennent de créer Erik Orsenna, le pianiste Michel Dalberto et le violoncelliste Henri Demarquette raconte, mots et notes mêlés, cette folle et bouleversante passion pour la Fraternité.
    De quel trésor avons-nous le plus aujourd'hui besoin ?

  • Le petit didier Nouv.

    Le petit didier

    Joeystarr

    « J'ai l'impression d'avoir un soleil dans le ventre, mais il ne peut sortir. » Le petit Didier Morville grandit dans la cité Allende à Saint-Denis auprès d'un père autoritaire et mutique. Livré à lui-même, l'enfant observe le monde qui se transforme sous ses yeux et qui l'entoure. Avec les gamins de la cité, il joue, trompe l'ennui, dissimule ses escapades à son père. Sur une bicyclette volée ou dans les cages d'un terrain de foot, il fuit le triste quotidien et goûte à la liberté. En même temps, il continue de se retirer dans sa tanière, discret, caché. Des vents contraires l'animent, le menant parfois là où il ne voudrait pas aller...
    Dans ce récit lucide et attachant de son enfance aux contours mouvants, en remontant aux origines, JoeyStarr révèle ce qui a construit son ardente personnalité.

  • L'année du singe se présente à la fois comme un récit de voyage à travers la Californie, l'Arizona, le Portugal et le Kentucky, un fantastique carnet de rêves et de conversations imaginaires, et une méditation lucide sur le passage du temps, le deuil et la compassion. Au fil de ses déambulations solitaires, Patti Smith déroule l'année 2016, l'année charnière de ses soixante-dix ans. Le souvenir des lieux se mêle au paysage intérieur de l'artiste, et tout ce qu'elle a vu, rêvé ou lu, coexiste dans ce pays des merveilles tout personnel. Elle croise ainsi un cortège de fantômes aimés et admirés, parmi lesquels Roberto bolaño, Jerry Garcia, mais aussi, et surtout, deux amis chers au crépuscule de leur vie : le dramaturge Sam Shepard et le producteur de musique Sandy Pearlman.
    Patti Smith tisse avec pudeur et mélancolie la toile de cette année singulière marquée par des bouleversements intimes et politiques, sans jamais s'abandonner à l'apitoiement ni au désespoir. Elle célèbre au contraire l'art et les pouvoirs de l'imagination, offre sa sagesse optimiste et sa finesse d'esprit, rappelant, s'il en était besoin, qu'elle est l'une des créatrices les plus talentueuses de notre temps.

  • De sa jeunesse américaine dans le Sud ségrégationniste à ses dernières années passées en France, la vie de Nina Simone se lit comme un roman.
    Enfant prodige blessé par le racisme, elle fait ses débuts dans les clubs douteux d'Atlantic City avant de triompher sur les scènes du monde entier. Très tôt engagée dans la lutte pour les droits civiques, elle mêle avec succès art et militantisme, mais des problèmes personnels graves viennent entraver sa carrière. Après des années de galère, notamment parisiennes, elle renoue avec le succès grâce au triomphe inattendu de « My Baby Just Cares For Me ». Cette biographie exhaustive met en lumière le parcours d'une artiste, tardivement reconnue comme la créatrice majeure qu'elle a été, et son influence qui dépasse largement le cadre de la musique.

  • Nina Simone ; love me or leave me Nouv.

    Des États-Unis jusqu'au Sud de la France, en passant par Londres, l'Afrique et les Pays-Bas, les auteures, mère et fille, sont parties sur les traces d'une artiste magistrale en quête d'absolu et de liberté.

    Caroline du Nord, 1936. À 3 ans, Eunice Waymon, petite fille noire infiniment douée, donne son premier concert dans une église. À 10 ans, elle refuse de jouer si ses parents ne sont pas assis au premier rang, comme les Blancs. À 18 ans, elle veut devenir concertiste classique mais - à cause de la couleur de sa peau ? - son rêve se brise. Alors elle se rebaptise Nina Simone et, des bars crasseux jusqu'au Carnegie Hall, elle va connaître la gloire. De sa voix puissante, chaude et mystique, elle invente un langage unique - entre jazz, classique, soul et gospel - et chante pour défendre les droits des Noirs. Mais la vie est violente avec cette écorchée vive. Nina flambe son argent et sombre dans les troubles psychiques.

  • L'univers des Beatles Nouv.

    La première partie chronologique est un retour sur le parcours des Beatles, depuis la formation du groupe à la fin des années 1950 (Quarrymen) jusqu'à la séparation au printemps 1970.

    La deuxième partie intitulée « Une oeuvre et des hommes » et classée par ordre alphabétique, est consacrée au monde des Beatles : les Beatles eux-mêmes et leurs proches (parents, femmes, enfants, producteurs, ingénieurs du son, musiciens, directeurs artistiques, cinéastes, intellectuels, etc.). On retrouve également les 211 chansons du groupe enregistrées sur les 13 albums, avec pour chacune des analyses, anecdotes diverses, classements dans les hit-parades, les instruments utilisés. Les thèmes majeurs de leurs chansons (amour, politique/actualité, Inde, drogue, etc.) sont évoqués, de même que les interprètes qui ont repris une ou plusieurs de leurs chansons. Mais aussi les personnages nommés dans les chansons des Beatles : Eleanor Rigby, Bungalow Bill, Dr Robert, Lady Madonna, Lovely Rita, Blue Meanies, etc.

    La troisième partie « Lieux cultes et Beatles maniacs » concerne tous les lieux qui ont un rapport avec les Beatles. La ville de Liverpool : les clubs (Jacaranda, Cavern, etc.), les rues et les quartiers incontournables (Matthew Street, Strawberry Field, Penny Lane, etc.). La ville de Londres : clubs, maison de disques (EMI), Apple Boutique. Les salles de concert : Olympia (Paris), Shea Stadium (New York), Candlestick Park (San Francisco).

    La dernière partie « L'aventure continue » revient sur les Beatles après la séparation.

  • Le journaliste Robert Shelton rencontre Bob Dylan à son arrivée à New-York en 1961. Il devient son ami, son défenseur, et le premier critique de ses chansons. Son livre No Direction Home, publié pour la première fois en 1986, a été depuis acclamé comme la biographie définitive du génie, dans laquelle Shelton se fait le témoin, de l'intérieur, des années de formation de Dylan. C'est aussi la seule biographie écrite avec l'active coopération de l'artiste qui a permis l'accès à ses proches, ses parents, son frère, ses amis d'enfance et d 'université, et même à Suze Rotolo, la muse des débuts. Cette nouvelle traduction d'un classique du genre offre une vision intime de l'incroyable carrière de Dylan, couronné en 2016 par le prix Nobel de littérature. Un must pour tous les fans de Bob Dylan.

  • Joan Baez Nouv.

    Joan Baez

    Stan Cuesta

    De Woodstock à Hanoï, sous les bombes en pleine guerre du Vietnam, ce livre - où l'on croise aussi bien Bob Dylan que Martin Luther King, Ennio Morricone que Václav Havel - retrace en dix temps forts l'incroyable parcours musical et humanitaire de Joan Baez.
    Peu d'ouvrages ont été écrits en français sur cette chanteuse à l'impressionnante carrière - débutée en 1959 et close en 2019 -, qui a pourtant toujours eu une relation privilégiée avec notre pays.
    Les témoignages de personnalités françaises qui l'ont côtoyée - du photographe Bernard Plossu, en Californie dans les sixties, à Maxime Le Forestier - complètent ainsi le portrait de cette artiste indocile, intrépide et lumineuse, qui apparaît aujourd'hui toujours aussi jeune, dynamique et résolument engagée dans son combat pour la non-violence.
    En conclusion du livre, on découvrira un entretien exclusif accordé par Joan Baez à l'auteur lors de ses tout derniers concerts triomphaux à l'Olympia en 2019.

  • Amy Winehouse a laissé une marque indélébile dans le monde de la musique et de la culture pop, avec sa voix jazz et son style sixties plein d'audace. Riche d'anecdotes et d'histoires pertinentes racontées par toute une galerie de personnages proches d'Amy, de photos de décors spécialement reconstitués façon maquette pour représenter « l'univers Amy », sa garde-robe, ses objets-fétiches, de manuscrits de paroles de chansons et d'images d'archives inédites, ce livre présente un portrait intime de l'artiste qui rend hommage à son héritage créatif.

    Construit de façon chronologique, il est ponctué de réflexions personnelles des amis, collègues et fans d'Amy sur sa vie et son parcours. Entre autres, Ronnie Spector, Vivienne Westwood, Bryan Adams, Little Simz et Carl Barât, ainsi que Doug, propriétaire du Hawley Arms à Camden Town, Henry Hate, son tatoueur, Dionne Bromfield, sa filleule et le DJ Bijoux. Chacun d'eux a une histoire personnelle à partager. Leurs anecdotes et leurs réflexions finissent par brosser le portrait complexe d'une star adulée mais profondément perturbée. La journaliste culturelle de Vice, Emma Garland, permet de remettre ces récits en contexte, dans une introduction qui raconte les grands moments de la vie et de la carrière d'Amy et évoque ceux qui en furent les principaux protagonistes.

  • "Personne ne peut expliquer vraiment qui il est ni ce qu'il aime. Il y a trop de paramètres cachés et mystérieux. Pour créer, je me sers de ces choses qui sont terriblement secrètes et ancrées en moi, de souvenirs très importants. Plus j'avance, plus je reviens en arrière, plus j'aime l'intouchable que j'étais". Les souvenirs bruts et incandescents de la plus singulière étoile de la chanson française.
    Enfant d'une famille italienne aimante mais chaotique, jeune dragueur de Saint-Germain-des-Prés, fan d'Elvis et de John Lee Hooker, version frenchy de James Dean, dandy moustachu en smoking crème, fou de bagnoles, chasseur de sons aux verres fumés, Christophe a traversé avec élégance les époques sans jamais se démoder. Du Golf-Drouot à la salle Pleyel, du hit-parade au frisson underground, ses souvenirs dessinent une autre histoire de la chanson française.
    Esthète, obsessionnel, anticonformiste, Christophe s'apprêtait à publier le récit sans filtre de son existence quand la mort s'est interposée.

  • Anthologie Jim Morrison Nouv.

    Créée en collaboration avec les héritiers de Jim Morrison et inspirée par son « Projet pour le Livre » découvert après sa mort, l'Anthologie Jim Morrison rassemble de nombreux inédits - poèmes, photos, visuels, dessins, paroles... Elle est l'oeuvre la plus complète du leader des Doors. 160 photos accompagnent, entre autres, les textes extraits de 28 carnets intimes - tous écrits de sa main et publiés ici pour la première fois.

  • Indochine, l'intégrale : l'histoire de tous leurs disques Nouv.

    En 2021, Indochine fête ses quarante ans d'existence. Un record de longévité pour un groupe français légendaire ! Bête de scène, Indochine est le premier groupe de rock français à remplir Bercy, puis le Stade de France à plusieurs reprises. Faiseur de tubes, Indochine a vendu 13 millions de disques, dont les plus connus sont L'Aventurier, Canary Bay, J'ai demandé à la lune... Avec treize albums studio, une dizaine de live et quelques compilations, la discographie du groupe est couronnée de disques d'or et de platine, voire de diamant. Avec un catalogue indémodable, ce groupe français est le plus populaire et le plus pérenne de l'Hexagone. Né au temps du vinyle, il a accompagné l'explosion du CD, puis celle du digital dématérialisé, en portant une attention toute particulière au support physique. Propriétaire de son catalogue, il réédite régulièrement son travail. Aussi en cette année d'anniversaire, ce livre exhaustif fait le tour de leur discographie pour devenir une référence.

  • J'écoute Brassens. Quand c'est lui qui chante. Personne ne devrait s'autoriser à le chanter. Sa voix ne s'est pas encore effacée, que je sache. Et si cela arrive, on le lira et on le lira encore.

    On aime réellement Brassens. Mais Georges est oublié. Il était en chair et en os. Il était tellement beau, incroyablement beau. Reste sa voix, il ne faut pas la couvrir.

    Je repense avec émotion à ces moments où, entre les deux copains, j'avais une place unique et privilégiée. Il était si rassurant, Georges, que je me sentais là à l'abri des difficultés. Auprès de cet homme pour moi énigmatique, la vie devenait simple.

    Agathe Fallet, née Michelle Dubois le 3 novembre 1939, vécut vingt-cinq ans auprès de René Fallet, qu'elle avait épousé, et ainsi très près de Georges Brassens.

    À paraître
  • Il était une voix, la voix exceptionnelle d'une jeune femme, noire et pauvre, née dans le sud des Etats-Unis en 1917. Ella Fitzgerald sacrifie sa vie au public et à la musique, jusqu'à se fondre en elle. Ses scats endiablés, ses interprétations lumineuses et son art de l'improvisation le prouvent : elle fait corps avec le rythme, transcende les mélodies et sublime chaque parole. Sa musique ne connaît aucune frontière, de style, de classe ou de couleur : le swing des big bands, le be-bop des clubs embrumés, les comédies musicales de Broadway et les ballades de Tin Pan AIley.
    Ella chante en égale avec Louis Armstrong, Frank Sinatra, Count Basie et tous les plus grands, donne leurs lettres de noblesse aux meilleurs compositeurs américains ; la First Lady of swing interprète l'opéra de Gershwin, le jazz de Duke Ellington, la bossa-nova de Jobim et même la pop des Beatles. Dans une Amérique dévorée par le racisme, la voix d'Ella combat toute forme de ségrégation. Avec l'aide de son manager Norman Granz, cette artiste respectée dans le monde entier fait entrer les artistes noirs dans les lieux qui leur sont interdits, contribuant à conquérir la dignité qui leur est due.

  • Jean-Jacques Goldman Nouv.

    Pour fêter les 40 ans du premier succès de Jean-Jacques Goldman - Il suffira d'un signe - les auteurs ont choisi de rendre hommage à l'oeuvre de l'artiste en racontant l'histoire de ses chansons.
    Cette histoire est racontée par Jean-Jacques Goldman lui-même à travers plus de 1 000 citations issues de plus de 400 archives papiers, radio et télé.
    Chaque chanson est illustrée par une photographie inédite de Claude Gassian, photographe officiel de l'artiste.
    Plusieurs personnalités de la « famille » musicale de Jean-Jacques Goldman apportent leur éclairage à travers une anecdote : Michael Jones (guitariste et chanteur), Marc Lumbroso (éditeur), Erick Benzi (arrangeur) et Jacky Mascarel (claviériste de Goldman).

  • « Il suffira d'un signe », « Quand la musique est bonne », « Comme toi », « Au bout de mes rêves », « Envole-moi », « Encore un matin », « Je marche seul », « Je te donne », « Là- bas », « Puisque tu pars », « Sache que je », « On ira », « Quand tu danses », « 4 mots sur un piano »... : on ne compte plus les tubes de Jean-Jacques Goldman.

    Alors qu'il célèbre ses 70 ans en octobre et ses 40 ans de carrière en septembre 2021, Éric Jean-Jean dévoile les secrets de création de l'oeuvre de la personnalité préférée des Français et propose de découvrir, à l'aide de nombreuses anecdotes, l'histoire des chan- sons de Jean-Jacques Goldman.

    Goldman a vendu plus de disques dans sa carrière.
    En 2020, un sondage réalisé par l'institut YouGov le place en premère position du classement des artistes préférés des Français.

  • Brassens me disait... Nouv.

    En vingt ans de complicité, Mario Poletti a appris à connaître un Georges Brassens simple et insolite, timide et réservé malgré sa notoriété, débordant de savoir, d'humour et de générosité. Entre les pages de ce livre, se révèle l'homme dans sa vie privée, proche de ses amis, du plus célèbre au plus humble.Mario aidait Brassens à gérer son quotidien et partageait avec lui le même goût pour la littérature et la découverte des auteurs et poètes.Cette nouvelle édition reprend anecdotes savoureuses, manuscrits et brouillons inédits, ainsi qu'un grand nombre de photographies, de la naissance à la disparition du plus littéraire des chanteurs français.

  • À l'occasion du centenaire de la naissance de Brassens, l'intégralité de son oeuvre en un seul livre.

    « Je ne voulais pas chanter. Je voulais écrire, pas forcément des chansons. À quinze ans, on croit qu'on a du génie... J'étais disponible pour tout, j'étais prêt à décider que je serais un grand écrivain, un grand poète... Un beau jour, plus sagement, je suis revenu à la chanson.
    J'écris. Il y a une langue qui existe, je m'en sers.
    J'écris parce que, le monde dans lequel on est ne me convenant pas, je crée un monde parallèle dans lequel je fais ce que je veux. » Georges Brassens Cet ouvrage réunit TOUS LES ÉCRITS DE BRASSENS : ses chansons connues, ses chansons inédites et retrouvées (une bonne centaine !), ses oeuvres littéraires introuvables (poèmes et romans), ses chroniques libertaires, ses préfaces, et un grand nombre de ses lettres à ses amis.

  • Brassens l'enchanteur

    Bernard Lonjon

    Une biographie chronologique sans équivalent.

    Mort à 60 ans le 29 octobre 1981, Georges Brassens est un enchanteur qui traverse les générations, chanté par de plus en plus de jeunes interprètes.
    On ne compte plus les chanteurs armés de guitares acoustiques qui refusent de desceller la statue du commandeur moustachu. Certains sont même devenus dévots - comble pour un anticlérical convaincu - et lui vouent une pieuse déférence. Des universitaires organisent des conciles pour le disséquer et raviver le volcan, pour le bonheur des fidèles.
    Ayant eu accès aux agendas de Brassens, Bernard Lonjon reconstitue une vie complète détaillant, année par année, ses activités : enregistrement de disques, spectacles, rencontres, voyages, activités personnelles. Il dévoile le contenu d'une bibliothèque Brassens gardée secrète, incluant certaines correspondances jamais publiées.

  • My romance with Chet Nouv.

    My romance with Chet

    Bertrand Fevre

    • Muziq
    • 14 Octobre 2021

    Début 1987, le réalisateur et photographe Bertrand Fèvre rencontre Chet Baker à Paris au moment d'un de ses derniers passages dans la capitale - le trompettiste et chanteur mourra quelques mois plus tard à Amsterdam. Parvenant à établir une relation de confiance avec lui, il le convainc d'enregistrer un morceau et de se laisser filmer dans un studio parisien avec trois partenaires de haut vol, le pianiste Alain Jean-Marie, le contrebassiste Ricardo Del Fra et le batteur George Brown. Le titre choisi pour cette session que l'on peut qualifier aujourd'hui de « hors du temps » est I'm A Fool To Want You, une chanson rendue fameuse en 1951 par Frank Sinatra. Chet's Romance, le court-métrage qui en résultera, dépassera toutes les espérances de ses protagonistes et obtiendra de nombreux prix dont le César du court-métrage documentaire en 1989.
    En 2003, Bertrand Fèvre recroise - à titre posthume - la route de Chet Baker, à la faveur du tournage d'un documentaire sur William Claxton, Chet by Claxton - offert ici en bonus - dans lequel le grand photographe américain raconte sa rencontre avec le musicien dans les années cinquante au moment de l'émergence du « cool jazz ».

  • The Clash : l'expérience Nouv.

    Maud Berthomier raconte l'histoire des Clash année par année tout en mettant l'accent sur l'expérience à la fois musicale et culturelle que cette histoire représente aux yeux des plus grands fans du groupe. Un livre tout en souvenirs et témoignages, et des plus rares - ponctué à l'issue de chaque chapitre par des chroniques du journaliste Christophe Conte, des albums The Clash à Combat Rock.
    L'expérience Clash, cette histoire vécue - qui est peut-être la vôtre - est celle de musiciens aussi différents que Joe Talblot et Robert Del Naja des groupes Idles et Massive Attack ; celle de critiques de rock anglais, américains ou français sous l'ombre tutélaire de Lester Bangs comme Jim DeRogatis, John Ingham et Serge Kaganski. Ou encore celle d'hommes de l'image issus de la photographie, avec Richard Schroeder, ou du cinéma, avec F.J. Ossang. Maud Berthomier a interrogé chacun d'eux et dans les sept entretiens au long cours qu'elle a orchestrés, tous racontent en quoi les Clash ont changé leur existence et les ont inspirés.
    Avec les Clash, la musique devient une façon d'être au monde. Elle questionne l'art, le sexe et la politique, elle est un facteur de révélations, voire d'émancipation et de révolte. Alors, si vous êtes fan du groupe ou juste curieux de l'époque, jetez-vous dans ces pages et vous y (re)trouverez ce que les Clash étaient et restent encore aujourd'hui : les fers de lance d'une immense joie de vivre, d'un élan d'empathie et de générosité sans bornes, et d'un profond gage de franchise et d'exigence musicale. Et que puisse ainsi, avec vous, continuer le combat rock !

  • Le talent pour les mots de John Lennon a largement contribué au charme des Beatles. Et il ne s'est pas manifesté uniquement en chansons : en témoigne En flagrant délire, paru en 1964.
    Depuis son enfance à Liverpool, Lennon avait toujours eu la manie de griffonner - des poèmes, des saynètes, des parodies. Quand, en pleine beatlemania, un éditeur lui proposa de réunir ses écrits en un volume, il se mit à y travailler comme il ne l'avait pas fait depuis l'Art College pour proposer trente et un textes illustrés. Pastiches d'auteurs célèbres (de Stevenson à Enid Blyton), fantaisies absurdes, jeux de mots et autres explorations linguistiques inspirées des pratiques surréalistes... Le résultat est un exemple très personnel de virtuosité littéraire dans lequel s'incarne l'humour de Lennon, parfois noir et grinçant, parfois léger, toujours décalé.

  • 60 ans sur scène !
    Préfacé par Sylvie Vartan, le livre qui raconte son incroyable destin Sylvie Vartan a huit ans lorsque sa famille fuit la Bulgarie pour échapper au communisme. Elle comprend, presque trop tôt, que la liberté se gagne. Première fille à chanter du rock dans les années 1960, elle devient avec Johnny Hallyday le fer de lance d'une jeunesse explosive.

    Sa route est pavée de drames, de coups du sort qu'elle surmonte à chaque fois comme une guerrière, remontant sans cesse sur scène et devenant un modèle pour des générations de femmes.

    Avec cet ouvrage qui fourmille d'anecdotes et offre un formidable album photo, Christian et Éric Cazalot s'attachent à la vie de l'artiste autant qu'à celle de la femme.

empty