• Dans une enquête inédite sur les terres du spiritisme, l'auteur nous mène de la tombe d'Allan Kardec au culte des âmes du Purgatoire. De Rome à Paris, en passant par le Vietnam et l'Écosse, il interroge les archives et les adeptes de ceux qui refusent de voir la mort comme une inéluctable fin.
    Pourquoi les spectres, les fantômes ou les revenants continuent-ils de passionner ? Comment la science a-t-elle tenté d'enregistrer le son des morts, de photographier les fantômes ou les pensées ? Quel a été le rôle des médiums dans cette communication d'outre-tombe, entre sincérité et escroquerie ? Comment le surnaturel, qui défiait initialement la science, est-il devenu lui-même, au cours du XIXe siècle, un véritable objet d'étude ? Et surtout, à qui profitent les revenants et leurs manifestations ?
    Cette histoire du surnaturel est une invitation à voyager dans l'autre monde, à la rencontre de ceux qui croient aux fantômes, ceux qui réfutent leur existence, et ceux qui cherchent la vérité.

  • Qui a pu être assez fou pour avoir eu, un jour, l'idée de faire de la musique avec de l'électricité ? Et comment est-ce possible d'ailleurs ?
    Qui se cache derrière ces instruments loufoques, ancêtres des pianos numériques actuels, ces immenses orgues criblés de fils électriques ou ces claviers surréalistes aux notes futuristes, dont les noms insensés - télégraphe harmonique, théâtrophone, Telharmonium, Audion Piano, Ondes Musicales, Orgue B3, Clavivox ou Polymoog - disent déjà la folie ?
    Des amoureux du son, très certainement, mais surtout d'immenses inventeurs. Ils s'appellent Edison, Cahill, Martenot, Mathews, Moog ou encore Zinovieff et Kakehashi, ils sont américains, anglais, français, russes ou japonais, et ils ont en commun un esprit insatiablement curieux et créatif, un amour des circuits électriques et des notes harmoniques, et une vision révolutionnaire de la musique. Ils vont changer le visage du son en nous faisant passer, en près d'un siècle et demi, du piano acoustique aux bijoux technologiques d'aujourd'hui.
    De 1870 à nos jours et du premier microphone au dernier synthétiseur, de l'ampoule aux écrans plats, Laurent de Wilde nous emporte dans la formidable épopée du son en retraçant les incroyables destins de ces magiciens. A travers cette galerie de portraits truculents, c'est toute l'histoire du XX e siècle que l'on revit au rythme des avancées de la modernité et de leurs milliers d'inventions (de la radio à Internet, du phonographe au microprocesseur), à mesure que l'on plonge dans l'univers impitoyable de la musique, où la course aux brevets et la concurrence font rage.

  • Les chiffres sont implacables : la moitié des titulaires d'un baccalauréat scientifique sont des femmes. Mais elles ne représentent que 28 % des chercheurs, un tiers des ingénieurs et encore moins dans certaines spécialités de type mathématiques et informatique. Pire : les femmes étaient jusqu'à peu totalement absentes des prix scientifiques internationaux et le grand public, lui, n'en connaît qu'une seule, Marie Curie.
    La recherche scientifique et les entreprises technologiques seraient-elles plus efficaces si davantage de femmes s'y engageaient, à en croire le lien chaque jour réaffirmé entre « mixité » et « performance » ?
    Encore faut-il connaître les raisons qui expliquent une si faible présence féminine dans certains domaines. S'agit-il vraiment des maux toujours évoqués, à savoir un cursus scientifique difficile à concilier avec un désir de maternité, des préjugés qui contaminent jusqu'au corps enseignant et, plus généralement, un sexisme généralisé ? Responsables politiques et monde associatif ont-ils déclaré une guerre sans merci contre tous ces maux ?
    Ne serait-ce pas plutôt le non-attrait naturel des femmes pour certaines sciences et leur envie d'y échapper si elles en ont l'opportunité ?

  • Qui aurait imaginé, il y a vingt ans à peine, qu'un smartphone saurait reconnaître un visage ou qu'on guérirait l'hémophilie par thérapie génique ? Que des robots pilotés depuis la Terre sillonneraient la planète rouge ou qu'on verrait le cerveau en action grâce à l'IRM ?
    Les révolutions scientifiques bouleversent notre quotidien sans que nous en ayons toujours conscience : c'est à ce récit exaltant que nous invite ce livre. Pour retracer les épopées qui ont « fait » la science moderne, Fabienne Chauvière, productrice de l'émission « Les Savanturiers » sur France Inter, a réuni les plus grands chercheurs qui exposent leurs découvertes au fil des pages.
    Génome, cerveau, intelligence artificielle, météo, Big Bang, physique quantique, etc. : et si la grande aventure de la science vous était contée ?

    Avec la participation de: Julien Bobroff, Emmanuel Bocrie, Norin Chai, Georges Chapouthier, Laurent Cohen, Françoise Combes, Axel Kahn, Valérie Masson-Delmotte, Marylène Patou-Mathis, Francis Rocard, Brigitte Senut et Cédric Villani.

  • Voir les savoirs : lieux, objets et gestes de la science Nouv.

    Que serait Michel Foucault sans ses bibliothèques, Galilée sans sa lunette, Jules Maciet sans ses ciseaux, James Prescott Joule sans sa science tactile des températures, Jean Antoine Nollet sans ses expériences mondaines, Pascal sans sa machine arithmétique, Jean Piaget sans son bureau-collection de coquillages, Umberto Eco sans ses déambulations ou encore Marcel Jousse sans ses basculements de chaise ?
    Ces savants et scientifiques le montrent : manipuler, observer, ordonner, hiérarchiser, catégoriser, sélectionner, citer ne sont pas des actes uniquement mentaux, intellectuels, discursifs, ils sont aussi pleinement matériels. Ils se déploient dans des lieux dédiés (bibliothèques, laboratoires, observatoires). Ils impliquent des objets et des instruments qui ont été pensés, inventés, fabriqués, pour être manipulés. Ils imposent des gestes, produisent des habitudes corporelles, convoquent des sensations.
    Voir les savoirs de la sorte, en prenant en compte cette matérialité, c'est ouvrir la boîte noire de l'ordinaire des manières de faire science, hier et aujourd'hui.

  • Anaximandre, né voici vingt-six siècles dans la cité grecque de Milet en Anatolie, était le disciple de Thalès. Moins connu que son illustre prédécesseur, il est pourtant à l'origine de l'immense bouleversement conceptuel qui donna naissance à la science. De l'observation perspicace du mouvement des étoiles, il tira la conclusion que la Terre ne repose sur aucun support solide, colonnes ou tortue, comme toutes les civilisations l'avaient cru jusqu'alors. Pour Anaximandre, et pour l'humanité à venir, la Terre « flotte » dans le ciel. Le premier, il chercha les causes des phénomènes naturels non pas dans les caprices des dieux, mais dans la nature elle-même. Plus important encore, il initia le processus de révolte savante qui est la démarche de la science : construire sur le savoir acquis, mais remettre toute vérité en doute. Un des grands physiciens de notre temps, Carlo Rovelli, propose dans ce livre une réflexion sur la pensée scientifique et une lecture originale de la nature de cette pensée. Il en éclaire l'irréductible originalité, sa capacité de redessiner sans cesse l'image du monde, à l'oeuvre chez Anaximandre comme chez Newton, chez Einstein et jusqu'à la gravité quantique.

  • Si l'hôpital est un lieu familier à tous, son fonctionnement et les règles qui gouvernent cette institution sont mal connus. C'est que l'hôpital a de multiples missions et de nombreux visages : centre de référence des techniques médicales, lieu de recherche et d'enseignement ou encore espace de prévention et d'éducation à la santé, il est aussi un hôtel qui accueille des patients toute l'année, une entreprise au personnel nombreux dont les fonctions et statuts sont variés, un bâtiment civil aux normes d'hygiène et de sécurité innombrables, une institution, ouverte 24 heures sur 24, accueillant toutes les détresses...
    Alors que les réformes succèdent aux réformes, Jean de Kervasdoué nous aide à mieux comprendre les enjeux universels de l'organisation hospitalière et la particularité des choix français. Ils ont des conséquences économiques, sociales, politiques, scientifiques et techniques mais surtout éthiques.

  • Sans le calcul infinitésimal, il n'existerait ni téléphone portable, ni GPS. Nous n'aurions pas découvert l'ADN, pas plus que Neptune, et jamais quitté la Terre pour voyager dans l'espace. S'il impressionne par sa puissance, le principe du calcul infinitésimal est pourtant celui de la simplicité: pour résoudre un problème complexe, il suffit en effet de le décomposer en une infinité d'éléments plus simples. L'assemblage du nombre infini de solutions apportera alors comme par miracle la réponse recherchée. Puissance infini retrace l'évolution du calcul infinitésimal depuis Archimède jusqu'aux percées actuelles en matière de théorie du chaos ou d'intelligence artificielle. Cette formidable saga scientifique et humaine, jalonnée de noms illustres comme ceux de Pythagore ou de Fourier et accessible à tous, laissera ses lecteurs émerveillés du monde. Cet essai a connu un large succès outre-Atlantique dans sa version originale. Il a été nominé par la Royal Society of London comme l'un des meilleurs livres scientifiques grand public jamais publiés.

  • Comment est morte Lucy, notre ancêtre commun ? Pourquoi et comment le corps de Saint Louis a été dispersé à travers le monde ? Que nous apprend l'étude du cerveau de Descartes ? Est-ce que Balzac a été tué par sa folie créatrice ? Hitler s'estil suicidé dans son bunker en mai 1945 ?
    L'Histoire est pleine de mystères, c'est peut-être ce qui fait son charme... Les résoudre est une aventure passionnante qui s'étend sur plusieurs siècles. N'étant plus une discipline monolithique, l'Histoire voit désormais s'étendre son champ d'action tandis qu'elle s'enrichit de rapports fructueux avec d'autres sciences humaines et fondamentales : anthropologie physique, ethnologie, archéologie, biologie. La récente apparition de la paléopathologie - cette médecine appliquée aux cadavres anciens - a permis de réelles avancées dans le domaine des connaissances et a même contribué à résoudre des "énigmes historiques" depuis longtemps insolubles.
    A travers ces cas médico-historiques, dont beaucoup ont peuplé nos manuels scolaires, c'est une nouvelle façon d'écrire et d'appréhender l'Histoire qui s'ouvre devant nous.

  • Pour les savants tout au long du Moyen Âge, c'est la tradition scientifique grecque, incarnée par Aristote, Euclide, Archimède, Ptolémée ou encore Galien, qui faisait référence, ce qu'on appelle depuis les « sciences anciennes ».
    Mais à partir des années 1600, moment où sont inventés de nouveaux instruments permettant de voir des objets jusque-là invisibles à l'oeil nu (télescope, microscope...), les scientifiques vont s'employer à mesurer et à faire des expériences de façon beaucoup plus systématique. La révolution scientifique « moderne » est en marche !
    Et depuis 1800, les disciplines et les spécialités n'ont cessé de se multiplier, fondées de plus en plus sur des instruments coûteux et une forte division du travail. Les universités deviennent alors les lieux privilégiés de la recherche et de la formation de chercheurs.
    C'est cette fabuleuse histoire que retrace Yves Gingras, une histoire faite d'évolutions et de révolutions, mais aussi de tâtonnements, de hasards et d'intuition...

  • Scientifica historica

    Brian Clegg

    • Alisio
    • 20 Octobre 2020

    Scientifica : qui produit de la connaissance, en latin. Historica : qui produit un récit. Jadis réservés aux érudits, ces récits de connaissance que sont les écrits scientifiques sont aujourd'hui accessibles au plus grand nombre. La langue écrite fut ainsi le formidable instrument qui nous permit d'accroître et de partager notre compréhension de l'univers et de nous-mêmes. À travers un panorama exceptionnel des ouvrages qui ont façonné notre savoir, ce livre superbement illustré retrace l'histoire des idées, des croyances et des découvertes scientifiques, mais aussi des supports qui les ont diffusées. Tablettes d'argile, premiers textes imprimés, rouleaux de papyrus ou codex : découvrez ou redécouvrez les oeuvres fondamentales qui ont marqué le développement de la connaissance scientifique. Du Corpus hippocratique à La Relativité, d'Einstein ; des Éléments d'Euclide au Traité de radioactivité de Marie Curie, en passant par le De Natura Rerum de Lucrèce, le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde de Galilée, les manuscrits de Léonard de Vinci, les Principes mathématiques de la philosophie naturelle d'Isaac Newton, le Systema Naturae de Linné, De l'origine des espèces de Darwin mais aussi les textes majeurs de scientifiques d'aujourd'hui tels qu'Oliver Sacks, Stephen Hawking, Carlo Rovelli ou Neil deGrasse Tyson, laissez-vous conter la fabuleuse histoire des sciences...

  • La question de l'énergie et de ses crises sature l'actualité, les médias, comme les agendas politiques. Grand défi du présent, elle modèle nos modes de vie et nos rapports au monde à l'heure du triomphe du numérique, de l'électrification totale et du changement climatique.
    Longtemps, l'histoire de l'énergie a été ramenée à l'essor de la puissance rendu possible par le progrès technique, à un processus linéaire qui verrait les sociétés humaines maîtriser toujours plus leur environnement pour en extraire des ressources indispensables à leur fonctionnement.
    Mais ce récit rassurant, qui n'a cessé d'accompagner la modernité, se fissure désormais à l'âge des crises globales et des inégalités béantes. La croyance dans l'abondance énergétique et la quête de puissance infinie qui la porte se heurtent aux limites planétaires, en dépit des utopies abstraites qui continuent de promettre l'énergie abondante et gratuite pour tous.
    Cet ouvrage novateur retrace ces débats sur deux siècles en proposant une contre-histoire de l'énergie à l'époque contemporaine, depuis l'entrée dans l'ère industrielle et sa dépendance croissante aux combustibles fossiles. Ce faisant, il souhaite contribuer à l'avènement d'un autre système énergétique, plus sobre et durable, plus conforme aussi à la fragilité du monde, chaque jour plus apparente.

  • La Science en un instant rassemble toutes les connaissances scientifiques majeures en un seul volume. Chaque page est consacrée à un point essentiel et résume les faits les plus importants de manière concise, claire et visuelle, ce qui signifie que vous pouvez devenir un expert... en un instant. De Copernic à Curie, de la gravité au changement climatique, de la bombe atomique à la Station spatiale internationale, chaque personnage clé, découverte ou invention est expliqué avec un texte et des graphiques succincts et vivants.
    Parfait pour celles et ceux qui ont soif de connaissance et qui manquent de temps, ce guide graphique rend la science captivante et enfin accessible. Tout ce que vous devez savoir - et plus - est ici.

  • Malgré leur austérité, les équations ont joué un rôle déterminant dans la création de ce qui fait le monde, de la cartographie au positionnement par satellite, de la musique à la télévision, de la découverte de l'Amérique à l'exploration des lunes de Jupiter. L'auteur propose d'en découvrir 17 avec leur contexte historique et leur utilité

  • Les orbites des astéroïdes sont chaotiques, ce qui signifie qu'un petit changement de trajectoire à un instant donné peut avoir un impact important plus tard. Le succès de la chasse et de la cartographie des astéroïdes ne signifie rien de moins que de sauver des vies sur Terre. L'auteure se plonge dans l'impact que les astéroïdes ont eu dans le passé : l'extinction des dinosaures, le trou de la taille de la terre laissé à Jupiter, l'impact surprise sur Tcheliabinsk en Russie qui aurait pu déclencher une guerre ou encore la malchanceuse Mme Anne Hodges - la seule personne (que nous connaissons) dans l'histoire moderne à être victime d'un coup direct.
    L'auteur nous révèle également le travail de pointe, les techniques, les télescopes qu'elle et sa bande de chasseurs utilisent pour traquer les astéroïdes.

  • Les dinosaures, héros du temps Nouv.

    Puisant dans l'émerveillement que les dinosaures ont toujours suscité en nous, l'auteur retrace l'histoire de l'avancée des connaissances humaines en géologie, notre combat permanent pour comprendre la nature du temps géologique, la signification des fossiles et notre propre place dans le majestueux arbre de la vie.

    Plongez dans les temps reculés où les dinosaures régnaient sur la Terre pour découvrir comment ils ont accompli des prouesses inégalées au sein du règne animal. Percez les secrets des paléontologues pour trouver des fossiles. Creusez des questions aussi passionnantes et amusantes que "un bébé manchot est-il un dinosaure ?" et "en quoi les petits bras de T. rex sont-ils le secret de sa puissance et de sa férocité ?" Enfin, découvrez les dernières hypothèses sur la disparition brutale des dinosaures, et le parallèle saisissant entre leur situation et la nôtre.

    Les dinosaures, héros du temps est un ouvrage puissant et passionnant, qui nous rappelle combien notre place sur cette planète est à la fois précaire et potentiellement fugace.

    Sur commande
  • La science arabe, entre le IXe siècle et le XIVe siècle, a eu un développement exceptionnel et s'est déployée de l'Andalousie jusqu'à l'Inde du Nord. De grands savants se sont distingués dans les domaines des mathématiques, de l'astronomie, de l'optique, de l'alchimie, des sciences de la vie, et ont contribué au patrimoine culturel de l'humanité.
    Mais peu à peu, les sciences ont disparu en terres d'islam. La prise de conscience du retard scientifique eut lieu au XIXe siècle, le siècle de la renaissance musulmane. Après ce véritable âge d'or des sciences arabes et la période réformiste du XIXe siècle, les relations entre les sciences et l'islam sont désormais frappées d'ambiguïté. Oscillant entre le rejet et la fascination, les islamistes se livrent aujourd'hui à des tentatives pour concilier les théories scientifiques et le Coran, dénaturant ainsi et la science et l'islam sous prétexte de modernité.
    Pour Faouzia Charfi, la solution passe par l'éducation. Il faut investir tous les lieux de culture, revaloriser l'enseignement et montrer aux élèves comment la science s'est construite.

  • Ce livre est une exploration époustouflante du voyage dans le temps : ses origines, son évolution dans la littérature et la science, et son influence sur notre compréhension du temps lui-même.
    L'histoire commence au tournant du 20e siècle, avec le jeune H. G. Wells qui écrit et réécrit le conte fantastique qui est devenu son premier livre et qui fait sensation dans le monde entier : THE TIME MACHINE. C'était une époque où de nombreuses forces convergeaient pour transformer la compréhension humaine du temps, tant philosophique que technologique : le télégraphe électrique, le chemin de fer à vapeur, la découverte de civilisations enfouies et la "perfection" des horloges. James Gleick suit l'évolution du voyage dans le temps en tant qu'idée faisant partie de la culture contemporaine - de Marcel Proust à Doctor Who, de Jorge Luis Borges à Woody Allen. Il étudie les paradoxes de la boucle temporelle et examine la limite poreuse entre la fiction et la physique moderne.
    S'il y est effectivement question de science-fiction, l'auteur est beaucoup plus ambitieux. Il aborde par exemple la façon dont notre temporalité a été perçue et envisagée au cours des âges (ce n'est que très récemment que l'humanité se projette dans une trame historique, en particulier avec un futur). Avec une pointe d'humour, l'auteur mêle les réflexions des philosophes à celles des scientifiques et des écrivains. Ce n'est pas fortuit : la notion de culture, visiblement centrale pour l'auteur, est particulièrement pertinente dans une discussion sur le temps, qui implique celle de mémoire, individuelle ou collective.

  • Cet ouvrage montre que les sciences sont incroyables ! Elles racontent l'espace, les microorganismes, le corps humain, l'histoire de la terre : elles permettent de comprendre le monde qui nous entoure.


    Cet ouvrage raconte une grande aventure. Celle qui emmène les lecteurs dans les étoiles grâce au télescope, qui analyse la composition de la terre, classe les éléments dans le tableau périodique, traite de la physique et explique l'électricité, la gravité et la structure de l'atome, qui a permis la découverte de l'ADN. Ce livre cherche aussi à ouvrir de nouvelles perspectives.

    C'est donc une histoire palpitante, pleine de rebondissements, parfois racontée avec humour. Le lecteur passera des moments passionnants et drôles.

  • Les animaux les plus venimeux ? Le calendrier des futures éclipses ? La fascinante histoire de la méduse immortelle ? L'imaginaire de l'orchidée ? Une biographie d'Alfred Nobel ? Le poids de toute l'humanité réunie ? Les espèces baptisées d'après une célébrité, comme la mouche Beyoncé ? etc. Mathieu Vidard, l'animateur de « La tête au carré » sur France Inter, a compilé le meilleur des intervenants de son émission scientifique, la plus célèbre de France, dans un livre amusant, érudit et léger.

  • Il y a plusieurs milliers d'années, les habitants de la Mésopotamie utilisaient des chiffres pour la première fois. Depuis, plus rien n'arrête les mathématiques.
    De nos jours, elles sont partout : des moteurs de recherche aux régulateurs de vitesse, des machines à café aux horaires des chemins de fer sans oublier les nombreux algorithmes que nous utilisons sans nous en rendre compte. Pourtant, nous n'avons pas besoin d'effectuer nous-mêmes des calculs.
    En combinant histoire, philosophie et vulgarisation, Stefan Buijsman nous explique concrètement comment les mathématiques influencent notre vie quotidienne et les rend ainsi plus accessibles. Aussi clair qu'amusant, Un café avec Archimède nous dévoile un monde insoupçonné et fascinant, bien loin des leçons rébarbatives apprises sur les bancs de l'école.
    />

  • Si l'on admet volontiers que la redécouverte de l'Antiquité a permis aux disciplines humanistes de connaître un nouveau souffle lors de la Renaissance, un préjugé demeure concernant la science de la Renaissance qui aurait au contraire eu à se battre contre la science de l'Antiquité pour éclore, la lutte contre le géocentrisme d'Aristote et Ptolémée étant l'exemple le plus connu.
    Il n'en est rien. Les travaux de Copernic et Galilée se sont justement fondés sur des recherches de la science hellénistique qu'ils assumaient parfaitement. Loin de s'opposer à la science grecque, la Renaissance s'est appuyée sur elle pour pouvoir faire émerger la science dite moderne. Outre l'exemple de la gravitation, l'auteur démontre, avec des sources et citations très précises, qu'il en va de même pour l'idée de gravitation, la théorie des marées, l'atomisme et la notion de molécule. Il remarque enfin que la volonté de nous éloigner de la science grecque a mené au cours du XXe siècle à des dérives non-scientifiques de la science contemporaine (avec l'usage irrationnel de la physique quantique) et à un oubli progressif de la méthode démonstrative (avec la dégéométrisation des mathématiques). Le retour à une connaissance de la science grecque ainsi qu'à la langue grecque permettrait aujourd'hui de réconcilier scientifiques et littéraires dans une perspective aussi bien culturelle que scientifique.

    Sur commande
  • Savez-vous ce qu'est la Zététique ? L'art du doute nourri par la méthode scientifique. Le refus de toute affirmation dogmatique, mais aussi une autodéfense contre les idées reçues, les fausses évidences, les illusions sensorielles, les duperies du langage, les raisonnements erronés..., tous ces pièges que nous tend notre cerveau. L'intelligence n'immunise pas contre l'erreur. Quand nos neurones sont biaisés nous n'avons aucun moyen objectif de le savoir.
    Alors, il faut apprendre à douter. Une méthode mise en scène avec humour dans des dialogues entre deux personnages attachants, la marionnette Mendax, incarnation de notre cerveau avide de réponses simples et définitives, et Vled Tapas, professeur d'esprit critique. Du paradoxe de l'oeuf et de la poule, à Descartes et aux théories du complot, nos raisonnements sont passés à la moulinette.

  • Depuis 1968 et les premiers clichés de clair de Terre vu de la Lune pris par l'équipage d'Apollo 8, il est évident pour (presque) tout le monde que notre planète est une boule bleue et blanche, et non pas un disque ou quoi que ce soit d'autre. Mais, bien avant eux, les Grecs anciens avaient réussi à déterminer avec certitude que la Terre est ronde sans quitter sa surface. Une quête scientifique de plus de 2000 ans où le génie et la ténacité humaines se sont glorieusement illustrés car l'Homme n'a eu de cesse de chercher à mesurer le monde : la forme de la Terre, sa masse, son mouvement, sa position dans l'Univers... Un voyage dans le temps et une traversée du globe, puisque cette quête de la précision fut le motif de grandes expéditions. Savoir mesurer la position des étoiles a permis de dresser des cartes fiables, indispensables pour gagner les guerres ou maîtriser les routes maritimes commerciales. Une épopée racontée comme un roman d'aventures avec des rebondissements et du suspense. Les astronomes ont composé avec les guerres, le pouvoir religieux, les excentricités des Rois, la météo... et leurs propres faiblesses.

empty