• L possède un énorme cerveau - quasiment autant de neurones qu'un chat - localisé en partie dans ses huit bras. Il « voit » et « goûte » avec la peau, dont la couleur change instantanément pour mieux le camoufler. Dépourvu d'os, il se faufile à travers la moindre fente. Il joue, adore collectionner les objets, apprend de ses erreurs et reconnaît les humains... Ce prince des profondeurs, c'est le poulpe, dont on prend aujourd'hui la mesure de l'intelligence, déjà pressentie par Charles Darwin.
    Mais il y a plus extraordinaire encore... En explorant Octopolis, une étrange cité sous-marine fondée par des poulpes, Peter Godfrey-Smith découvre des animaux capables d'interactions complexes et dotés de surprenantes personnalités. De quelle conscience témoignent-ils ? Se pourrait-il que nous ne soyons pas la seule branche du vivant à disposer d'un « moi » intérieur ? Que nous apprennent ces céphalopodes sur notre propre intelligence ?
    Une fascinante rencontre du troisième type.

  • À l'heure où l'on s'inquiète de la disparition massive et inexplicable de ces insectes pollinisateurs indispensables que sont les abeilles, le grand classique de l'éthologie de Karl von Frisch n'a rien perdu de son actualité.
    Dans cette somme, fruit de trente années de recherches et d'observation rigoureuses, Frisch expose ses découvertes fondamentales sur les abeilles, leur mode de vie, leurs comportements et leur perception du monde : Savez-vous que l'oeil de l'abeille perçoit les rayons ultra-violets ? Que ses antennes olfactives lui révèlent des parfums que nous ignorerons toujours ? Que la mémoire de l'abeille enregistre le temps, au point qu'on a pu dire qu'elle possède une « montre intérieure » ?
    Récit alerte et passionnant, Vie et moeurs des abeilles plonge le lecteur dans le monde fascinant de la ruche ; véritable « sentinelle » de l'environnement, l'abeille y apparaît comme un acteur-clé de notre écosystème.

  • Écrit par un grand connaisseur des fonds marins, ce livre bouscule bien des idées reçues sur les atteintes à la biodiversité marine et sur sa protection.
    En prenant pour exemple la Méditerranée, une évaluation assez révolutionnaire des impacts est présentée. L'originalité de cette approche repose sur la distinction des atteintes à la biodiversité de celles préjudiciables pour l'Homme. Cela conduit à mettre en évidence les plus nocives pour la vie marine afin d'en améliorer les dispositifs de protection.
    Cet essai révèle aussi à quel point les outils juridiques déployés pour défendre les espèces menacées et les espaces naturels doivent être réformés.
    Il est fort probable qu'au cours des décennies à venir les effets du changement climatique global et les introductions d'espèces bouleverseront la biodiversité. Cependant la Méditerranée, les mers et les océans de la planète reste-ront bien vivants, mais différents.

  • On ne s'interdit pas de faire du footing parce que d'autres sont des champions olympiques, ni de jouer d'un instrument à cause de Mozart. Les mathématiques ne sont pas différentes.
    La bosse des maths n'existe pas, tout le monde peut comprendre les mathématiques.
    Et nous en faisons tous sans le savoir dans notre vie quotidienne, par exemple pour déterminer le trajet optimal pour se rendre à un dîner, repérer la caisse la plus rapide au supermarché ou la meilleure façon de disposer les valises dans le coffre de la voiture.
    D'ailleurs, du trafic aérien aux cours de la Bourse, en passant par les effets spéciaux au cinéma, les mathématiques sont partout, omniprésentes.
    Dans ce récit vivant, plein d'humour, l'un de nos plus grands mathématiciens, Pierre- Louis Lions, médaillé Fields, raconte sa jeunesse entre maths et rockn'roll, sa rencontre avec Cédric Villani dont il a dirigé la thèse, le monde à part des « matheux », ces problèmes réputés insolubles depuis des décennies qui trouvent soudain une solution, et démonte au passage quelques mythes comme celui du génie solitaire qui se nourrit seulement d'équations...
    Un voyage fascinant dans la tête d'un géant des maths.

  • Si le virus de SARS-Cov2 a placé les chauves-souris au-devant de l'actualité, puisqu'elles sont supposées en constituer le réservoir, cet ordre de mammifères, le plus diversifié et le plus répandu après celui des rongeurs, occupe dans les différentes cultures humaines une place singulière. Les chauves-souris semblent en effet transgresser les frontières symboliques entre le diurne et le nocturne, le sauvage et le domestique, le haut et le bas. Leur physiologie unique de mammifères volants en fait des objets de curiosité pour de multiples recherches des mathématiques à la microbiologie en passant par l'écologie et l'anthropologie.
    Les chauves-souris se rapprochant des habitats humains du fait des changements environnementaux, les relations que nous entretenons avec elles jouent un rôle majeur dans la préservation et la rupture des équilibres écosystémiques. Ce livre propose de cartographier les différents modes de rencontre et d'attachement entre humains et chauves-souris, dans un contexte d'extinction d'espèces et de risques sanitaires, à partir de cas d'études singuliers à la confluence des sciences sociales et sciences du vivant.

  • Dotée d'écosystèmes extraordinaires, d'eau en abondance et d'une étonnante variété de climats, notre planète fourmille d'animaux, grands et petits. D'où provient cette riche diversité ? Comment tant d'espèces ont-elles réussi à se former, à évoluer et à s'adapter ? Quelles incidences les humains ont-ils sur le règne animal et sur l'environnement naturel que nous partageons avec lui ? Cet ouvrage richement illustré présente le processus de diversification de l'évolution animale, ainsi que les principaux groupes d'invertébrés et de vertébrés. Il explore ensuite la respiration, la vision, les modes de communication et certaines autres caractéristiques physiologiques et comportementales des animaux. Puis il examine les relations écologiques qui régissent les innombrables espèces de la terre, avant de faire le point sur les effets de la pollution, de la surexploitation et du changement climatique. En 300 mots et une image, chacun des 50 chapitres de cet ouvrage développe un aspect de la vie animale. Ce livre est destiné à tous ceux qui se soucient d'assurer un avenir sain et durable aux espèces animales et à leur habitat naturel. La biodiversité est indispensable à notre survie et à celle de la planète.

  • Dans ce livre, paru en 1963 et devenu un classique de l'éthologie, Konrad Lorenz montre que l'agression n'a en elle-même rien de pathologique ou de «mauvais». Elle est un «instinct» qui, comme beaucoup d'autres, aide à la survie des espèces. Et si le comportement agressif est parfois exagéré jusqu 'à devenir nuisible et manquer son but, l'évolution a «inventé» des mécanismes ingénieux pour diriger cette agressivité vers des voies inoffensives.
    Chez l'homme, cependant, à qui manque ce dispositif de sécurité, l'instinct d'agression semble avoir dépassé son utilité depuis que les armes modernes ont multiplié les possibilités de destruction.
    Pour l'auteur, l'étude de la conduite des animaux nous éclaire sur les dangers qui nous guettent. En se penchant avec un humour attentif sur les mariages des oies sauvages, les combats territoriaux de certains poissons ou les inhibitions quasi morales des loups, Lorenz entraîne le lecteur vers des réflexions imprévues et toujours profondes.

  • Des vers qui parasitent les grillons et les poussent à se suicider en se jetant à l'eau.
    D'autres qui conditionnent des fourmis afin qu'elles restent immobiles des heures durant pour qu'un prédateur vienne les dévorer. Une souris rendue accro à l'urine de félin, qui se jette dans la gueule d'un chat. Les coucous qui obligent d'autres espèces d'oiseaux à élever leur progéniture à leur place. Un champignon qui s'empare du système nerveux d'une fourmi pour la transformer en esclave...
    Les parasites manipulateurs sont présents partout dans la nature et rien ne semble pouvoir leur résister.
    L'auteur, Clément Lagrue, parasitologue, fait partie des quelques chercheurs qui, sur la planète, se consacrent à l'étude de ces êtres étonnants.
    Ces êtres qui ne paient pas de mine, mais aux pouvoirs extraordinaires, sont capables de « zombifier » des organismes, bien plus grands, plus forts et en apparence plus complexes qu'eux. Ils peuvent ainsi modifier, à leur profit, la morphologie de leur hôte malgré lui (comme sa couleur), et sa physiologie (l'hôte va saliver plus, consommer plus d'oxygène ou produire un surplus de lipides).
    L'Homme n'est pas épargné ! Leur parasitisme pourrait en effet expliquer certains de nos troubles du comportement. Bienvenue dans l'univers diabolique des parasites manipulateurs.

  • Aucune frontière nette ne sépare l'espèce humaine du reste du règne animal. Avec «Les Emotions des animaux», une voix puissante vient s'ajouter au choeur toujours plus vaste de ceux qui tentent de transformer nos comportements vis-à-vis des animaux, ces êtres avec lesquels nous partageons cette planète. Joignant l'intuition et le bon sens à une méthodologie scientifique scrupuleuse, ce livre sera un outil formidable pour tous ceux qui se battent afin d'améliorer la vie des animaux, dans des environnements où l'on fait preuve si souvent d'une incompréhension presque totale. "J'espère simplement qu'il amènera les gens à reconsidérer la manière dont les animaux seront traités demain". Jane Goodall, éthologue

  • Que se passe-t-il dans la tête d'Hannibal Lecter ? D'où vient l'inquiétante aura de Tony Soprano ? Qu'est-ce qui se cache derrière le sourire de Dexter et le rire du Joker ?

    Autant de héros et d'anti-héros dont l'auteur révèle la psyché profonde. Christophe Debien, psychiatre hospitalier et créateur de la chaîne YouTube Psylab (134 000 abonnés), se saisit des plus grandes figures du cinéma et des séries télé pour raconter les troubles psychiatriques : dépression, schizophrénie, bipolaires... Illustré par l'artiste Ben Fligans, le livre nous replonge en images dans les scènes cultes de Shinning ou de Homeland.

    Vous allez comprendre pourquoi vous adorez certains personnages fortement perturbés...

  • Comment le sommeil peut-il surgir brutalement et plonger durablement une jeune fille dans l'inconscience ? De quoi les lutins sont-ils faits ? Quel mécanisme étrange peut pousser une personne à s'exprimer dans une langue inconnue de tous, comme si elle était possédée ? Dans le film de Disney, Simplet rit-il à tout propos ? Et de quel mal étrange souffrent les Elfes ?

    L'auteur, neurologue, prend les contes de fées à la lettre et mène l'enquête : et si, derrière les évènements qui paraissent échapper aux lois habituelles de la physique et de la biologie ; les sorts jetés ou les personnages extraordinaires, tels que les zombies ou les sociétés d'adolescents vampires, se cachaient de véritables troubles neurologiques ? Si l'origine des fantômes, par exemple, était logée dans nos cerveaux...

    Certains de ces trouble ont donné naissance à des figures mythiques qui font le succès de séries et de romans tels que Harry Potter, Teen Wolf ou Vampires Diaries.

  • Que se passe-t-il dans la tête d'un chien ? Qu'est-ce que pense et ressent le meilleur ami de l'Homme ? Vieille question de la cognition animale ! Pour y répondre enfin, le neuroscientifique Gregory Berns s'est livré à une première :
    étudier le cerveau de nos amis à quatre pattes, avec les nouvelles technologies d'imagerie cérébrale. afin de visualiser leur activité cérébrale et déterminer quelles sont les zones qui réagissent à différentes émotions. Cette excursion inédite dans le cerveau canin a été complétée par d'autres études sur des animaux sauvages : lions de mer (qui peuvent apprendre à danser), dauphins (qui « voient » par écholocalisation), et même d'un animal éteint : le tigre de Tasmanie !
    Les ré sultats de ces recherches pionnières montrent que les structures du cerveau animal sont organisées de la même manière que leurs homologues humaines : elles leur ressemblent et fonctionnent de façon similaire ! Ce qui incite à reconsidérer complètement la façon dont nous percevons et traitons les animaux.

  • Une vie de loup est une histoire naturelle qui se tient au plus près de la rigueur et de la vérité biologiques. Une meute vit sous nos yeux au fil des saisons et des années. Des loups chassent et se battent, naissent et meurent, se perdent et se retrouvent. Ils traquent cerfs, élans, sangliers, chevreuils, et côtoient ours, renards, gélinottes, grues cendrées, balbuzards ou grands coqs de bruyère.
    Ce récit de Philippe Huet, accompagné de photographies de Vincent Munier et de Jean-Michel Bertrand, nous fait découvrir une nature sauvage où règnent les grands équilibres naturels et nous convie à un voyage en immersion totale dans la peau d'un loup.

  • Vous croyez tout savoir sur votre chien? Et pourtant... la complicité que vous partagez avec lui, les messages que vous croyez lire dans ses yeux, les émotions que vous lui prêtez ne sont-ils pas l'effet de votre imagination, la projection de votre mode de pensée sur le sien?
    Bien souvent, en effet, nous nous représentons l'univers animal à partir de la réalité humaine.
    Le meilleur moyen de comprendre un chien, c'est de se mettre littéralement dans sa peau : voilà ce que propose Alexandra Horowitz, éthologue passionnée, dans cet ouvrage aussi documenté que divertissant.
    Imaginez ce que serait votre vie à soixante centimètres du sol, à hauteur de truffe, et vous comprendrez beaucoup de choses : ce que le chien devine en vous sentant (vos émotions, vos maladies), pourquoi il préfère votre lit à son panier, pourquoi il court après les vélos et se roule dans les flaques...
    Au fil des expériences et des anecdotes, vous découvrirez les capacités sensorielles et cognitives de votre fidèle compagnon. Et plus jamais vous ne le regarderez de la même façon.

  • Robert Van Gulik, orientaliste et sinologue éminent, auteur de La vie sexuelle dans la Chine antique, des nombreuses et très célèbres Enquêtes du juge Ti, de publications concernant divers aspects de la civilisation chinoise traditionnelle, diplomate en Orient, a aimé et élevé chez lui, à Kuala Lumpur en Malaisie, plusieurs gibbons. Les études en français sur ces animaux distingués et ravissants restent très rares ; à l'étude zoologique et sympathique Van Gulik joint ce que Borges appelle « la poésie de l'érudition », examinant évocations et figures, dans la littérature et la peinture chinoises classiques, de ces singes gracieux et aimables. On pourra lire ici des textes nulle part ailleurs traduits, et de fins commentaires de tableaux fort peu connus.
    />

  • Méduses ; jellyfish

    Jacqueline Goy

    • Mkf
    • 21 Juin 2014

    Il est rare de trouver dans l'histoire des sciences l'exemple d'une collaboration scientifique aussi équilibrée et réussie que celle qui lia Charles-Alexandre Lesueur (1778-1846) et François Péron (1775-1810). Engagé en 1800 comme simple aide-canonnier lors du Voyage aux Terres Australes, Lesueur, dessinateur talentueux, devient bientôt naturaliste de l'expédition aux côtés de François Péron. Si la récolte de l'expédition est considérable, les deux naturalistes se concentrent peu à peu sur le cas d'un animal marin alors très méconnu : la méduse.

    Sur commande
  • Les amis des chiens ou des chats, comme ceux qui observent dans la nature oiseaux, insectes ou éléphants, sont persuadés que les animaux manifestent souvent des comportements « intelligents ». Les biologistes, zoologistes ou psychologues étudiant les animaux sur le terrain ou en laboratoire ont cherché à questionner scientifiquement cette apparente évidence.

    Nous racontant les subtiles prouesses des abeilles, des chiens, des dauphins, des pigeons ou des chimpanzés, et présentant les plus récents travaux des chercheurs, Jacques Vauclair fait ici le point sur un domaine de recherche d'une importance capitale pour les rapports de l'homme avec les autres animaux. Car une meilleure compréhension de notre place et de notre rôle dans la nature dépend bien de notre intelligence de l'animal.

    Postface inédite.

  • En éclaireuse, l'espionne s'approche. Sans se faire remarquer, elle compte ses ennemis, puis retourne dans son camp et rassemble ses troupes. Les centaines de soldates sont entraînées jusqu'à la zone ennemie pour lancer l'assaut. Sans pitié, elles réduisent en pièces leurs adversaires, au prix de nombreuses blessées dans leurs propres rangs. Solidaires, les soldates épargnées ramènent au camp leurs camarades avant de les soigner. En un rien de temps, les blessées sont de nouveau prêtes au combat.

    Ce récit n'est pas une chronique de guerre. Non, il s'agit en fait d'un raid lancé par des fourmis contre leurs proies les termites. Et cela n'a rien d'une fiction. Il s'agit bien d'un phénomène observé par des biologistes du comportement, fascinés par la stratégie guerrière mise en oeuvre par ces fourmis, et leur capacité à sauver et soigner leurs co-équipières.
    Erik T. Frank est un de ces biologistes qui a passé des heures allongé sur le sol ivoirien à les observer. C'est son expérience de terrain au sein du Parc national de la Comoé qu'il nous restitue ici, dans un pays qui sort tout juste d'une guerre civile. L'organisation de ces fourmis Matabele tantôt guerrières, tantôt médecins, l'émerveille, tout autant que la résistance des termites. Mais surtout, ce qui a attiré l'attention de ce jeune scientifique, c'est l'efficacité du traitement apporté par les fourmis à leurs congénères. Et si cette recette secrète des fourmis pouvait être à l'origine d'une nouvelle classe d'antibiotiques??
    Récit d'aventures tout autant qu'introduction à la biologie tropicale, ce livre est à mettre dans toutes les mains.

    Sur commande
  • Savez-vous que nous n'avons nullement l'apanage de l'orgasme? Que la mouche stocke la semence de ses partenaires dans diverses «bibliothèques» pour en disposer à sa guise? Que chez les cousins, la copulation produit le même effet qu'un vibromasseur?
    Ce livre dévoile les secrets de la vie sexuelle des animaux, à commencer par l'extraordinaire richesse de forme et de fonctionnement des organes reproducteurs. Mais les chercheurs n'ont pas oublié les humains... Leurs dernières découvertes éclairent d'un jour nouveau notre propre sexualité, ainsi que l'intense «tango évolutif» auquel nous nous livrons sans toujours le savoir.
    Les études l'ont montré : pour une femme, jouir en même temps que son partenaire serait une façon subtile de le «sélectionner», car cela augmenterait les chances de procréer. Quant aux centaines de mystérieuses protéines contenues dans le sperme des hommes, elles détourneraient la femme de rivaux potentiels, en obstruant ses voies génitales tout en piratant son système nerveux...

    Sur commande
  • La systématique, ou science de la classification des espèces animales, est une science historique qui intègre les données de la morpho-anatomie, de l'embryologie, de la physiologie et de la paléontologie. Elle connut deux révolutions conceptuelles, dont l'une est toujours à l'oeuvre. Ses méthodes ont radicalement changé, et ses résultats récents bouleversent des schémas de pensée solidement ancrés dans les esprits. L'histoire complexe de la systématique, et les renversements tant méthodologiques que conceptuels qui l'ont accompagnée, la rendent difficile à maîtriser. Sous un angle zoologique, ce livre raconte cette histoire en détail et explique clairement ce que la systématique présente doit au passé, mais aussi comment elle doit désormais se couper d'une partie de son passé

    Sur commande
  • Les baleines, dauphins et marsouins sont les animaux les plus intelligents des mers :
    Ils utilisent des outils, se reconnaissent entre eux, apprennent facilement, et ils ont la capacité d'interagir avec nous.
    Les recherches scientifiques ont révélé des communautés remarquablement complexes où les relations sont fondées sur l'attachement, la parenté, le soin commun, la p rotection, des systèmes d'alliances et des stratégies de séduction très élaborés.
    Tout ce qui les concerne est spectaculaire. Comme la taille de leur cerveau qui, comparée à celle de leurs corps, les place juste derrière l'être humain et devant le chimpanzé.
    Leurs performances physiques. Ainsi les baleines à bosse peuvent voyager sur plus de 16 000 km à travers l'océan et les baleines à bec plongent à des profondeurs proches de 3 km.
    Ou encore leur durée de vie. La baleine boréale tient le record de tous les mammifères car elle peut vivre plus de 200 ans.
    Cet ouvrage collectif réunit les meilleurs spécialistes pour nous raconter les dernières découvertes.
    On y découvre aussi comment les scientifiques étudient ces animaux extraordinaires, et tentent de sauver certaines espèces menacées d'extincti on par la chasse, la pêche ou la pollution.
    Des textes clairs et des images fascinantes. Une référence sur l'intelligence des mammifères marins mais aussi un livre à découvrir en famille.

  • Les abeilles prennent des décisions collectivement et démocratiquement. Chaque année, elles se trouvent devant une question de vie ou de mort, celle du choix et du déplacement vers une nouvelle demeure. Thomas D. Seeley nous révèle les capacités incroyables de ces insectes à prendre des décisions consensuelles et efficaces.

    Au début de l'été, lors de l'envol de la vieille reine (accompagnée des deux tiers de sa ruche trop peuplée), une équipe d'éclaireuses part à la recherche d'un nouveau nid. Elles exécutent des danses pour décrire les nouveaux sites potentiels et engagent un inlassable débat avec l'ensemble des abeilles de la ruche pour arriver, enfin, à un consensus sur le nid choisi. Dès lors que l'adhésion est totale, l'envol est immédiat. L'essaim est piloté jusqu'à la nouvelle demeure et s'y installe sans la moindre hésitation à la suite de sa reine.

    L'auteur nous raconte cette histoire fabuleuse, dont il a étudié tous les aspects avec la passion d'un amoureux des abeilles et l'ingéniosité d'un chercheur hors pair. Il met à nu les mécanismes décisionnels dont les éléments clés sont : l'absence d'un leader, un comité d'experts, le partage des informations, le débat contradictoire, le consensus. Nous voyons là une forme de démocratie participative à l'oeuvre et son bénéfice au niveau de la réussite de l'espèce.

    En quittant les aspects strictement comportementaux de l'essaimage, il nous emmène dans les coulisses neuronales de la prise de décision dans des populations animales contrastées. Il révèle des similarités de fonctionnement entre deux entités cognitives bien différentes (mais d'un même poids) : un cerveau de primate et une colonie d'abeilles. Au niveau unitaire, l'opinion (dansée) d'une seule abeille serait l'équivalent de l'excitation d'un seul neurone chez le primate.

    Thomas D. Seeley trace avec humour et poésie son excursion au coeur d'un essaim d'abeilles, ce "superorganisme" qui donne une leçon de sagesse collective par sa façon de prendre la meilleure décision pour le groupe et sa survie.

  • Parmi les grandes avancées scientifiques récentes, le graduel effacement de la frontière entre l'homme et l'animal est l'une des plus surprenantes. Il semblerait en effet que tous les éléments traditionnellement utilisés pour signaler la spécificité humaine (fabrication et emploi d'outils, vie sociale complexe, communication élaborée) se retrouvent dans le monde animal.

    L'éthologie, étude des comportements animaux, est devenue une science majeure et d'autant plus passionnante qu'elle se prête aisément à l'anecdote et au récit factuel. Des travaux de Charles Darwin ou Konrad Lorenz jusqu'aux observations récentes sur les abeilles ou les coucous, les auteurs dessinent les contours d'une science multidisciplinaire qui, au-delà de notre regard sur l'animal, modifie aussi le regard que nous portons sur notre propre espèce.

    Sur commande
  • Dans la première moitié de ce traité fondateur, l'entomologiste Jean-Pierre Mégnin (1828-1905) résume de façon parfaitement accessible quinze ans d'études sur la datation de la mort d'un sujet par l'observation de son cadavre sur lequel se sont succédé, à intervalles réguliers, de nombreuses « escouades » d'insectes. Nous suivons donc avec lui les phases principales de l'envahissement et de la destruction de l'hôte par ses « invités », phases éclairantes tant du point de vue zoologique que de celui de la médecine légale.
    La seconde moitié du livre renferme dix-neuf observations médico-légales faites par l'auteur et quelques autres naturalistes, observations qui constituent d'excellents exemples d'application et démontrent leur parfaite fiabilité.
    L'ouvrage est illustré d'une dizaine d'aquarelles peintes par Xavier Carteret à l'occasion de notre édition.

    Sur commande
empty