• Dans ce livre, Boris Cyrulnik introduit et développe le concept de résilience, cette capacité qu'ont les êtres humains de se remettre des traumatismes psychiques les plus graves - agression, viol, torture, guerre, déportation - ou de se sortir des situations les plus désespérées, comme ces enfants qui hantent l'Amérique latine ou vivent dans des décharges d'ordures en Asie et qui finissent miraculeusement par savoir lire et écrire. Sur la base d'études de cas, Boris Cyrulnik montre comment les enfants, puis les adultes, se construisent dans l'adversité grâce à l'élaboration d'un récit intérieur. Ce livre nous conduit imperceptiblement à voir autrement les autres. Peut-être nous apprendra-t-il à les entendre malgré le vacarme du discours social convenu.

  • Le sexe de la santé : notre médecine centrée sur les hommes met en danger la santé des femmes ; ce que nous pouvons faire pour y remédier Nouv.

    Ce livre se veut à la fois informatif et prescriptif. Médecin urgentiste, pionnière de la santé féminine aux États Unis, l'auteur montre non seulement comment la médecine moderne centrée sur l'homme nuit aux femmes, mais aussi quelles mesures les femmes peuvent prendre pour réduire leurs propres facteurs de risques et faire avancer les choses autour d'elles.

    Chromosomes, cycle menstruel, métabolisme... Les corps des femmes ne fonctionnent pas exactement comme ceux des hommes, notamment à l'échelle de la cellule. Et pourtant notre modèle médical est issu de connaissances recueillies sur des cellules de mâles, qu'il s'agisse d'hommes ou d'animaux. Quantité d'éléments demeurent troublants : ces maladies qu'on ne parvient pas à expliquer chez les femmes ou encore ces médicaments qui agissent sur les hommes et sont inutiles ou bien dangereux, voire mortels, pour les 50 % restants de la population. Les données sur le Covid-19 montrent que cette maladie affecte différemment les hommes et les femmes. À l'heure où l'on nous parle de « médecine personnalisée » et de « thérapies ciblées », il est impossible de lire ce livre sans être stupéfait(e) que les scientifiques n'aient pas pris cette donnée en compte plus tôt.

  • Comment mettre en oeuvre la véritable protection sociale de demain?

    Depuis une dizaine d'années, l'idée d'un revenu, d'une allocation universelle creuse son chemin et fait l'objet de débats et publications diverses, démontrant que l'intérêt pour cette question dépasse les cercles universitaires. Mais cette profusion est également révélatrice des controverses que cette proposition suscite. Récemment, en 2017 en France, un candidat à l'élection présidentielle l'a popularisée et même le pape François s'y est dit favorable.

    Ce livre représente la deuxième vague des réflexions sur cette allocation universelle. Il aborde la question du pourquoi, mais aussi du comment en le comparant avec les différentes mesures de protections sociales existantes actuellement en France.

    Nul doute que l'allocation universelle fera à nouveau l'objet de polémiques lors des prochaines échéances électorales en France, d'où l'intérêt de cet ouvrage et de ses nombreuses démonstrations qui alimenteront les débats.

  • Vie bonne et grand âge Nouv.

    La « vie bonne » - question éthique centrale, définie et discutée d'abord par les philosophes de l'Antiquité grecque et romaine, puis réélaborée à l'époque contemporaine - ne concerne pas seulement l'existence agréable et le bien-être quotidien. Elle intègre toutes les dimensions de l'être humain, toutes les conditions nécessaires à sa complète réalisation. En choisissant de placer ce thème de la « vie bonne » au centre de son travail éthique de 2021, Partage & Vie veut d'abord contribuer à orienter les échanges vers des objectifs positifs. Sans oublier les drames de la pandémie, il est temps de se tourner à nouveau vers les moyens de permettre aux personnes de grand âge de mener, à tous points de vue, la meilleure existence possible. Or, la vie bonne a été peu examinée sous cet angle. Que devient-elle, et que peut-elle devenir, dans le grand âge, dans les différents degrés de dépendance ou d'atteintes cognitives, dans les conditions de vie effectives des établissements spécialisés ? Comment discerner les désirs, besoins et souhaits de ceux qui y vivent ? Dans quelles limites les satisfaire ? Au prix de quels changements éventuels des regards et des habitudes ? Avec notamment la participation de Luc Ferry et Francis Wolff

  • « Pour ou contre s'attacher aux enfants ? » ; « Pour ou contre les laisser commencer leur repas par le dessert ? », « Pour ou contre leur parler de vos propres émotions ? », etc. L'objectif ? Quitter les batailles idéologiques qui figent nos pensées depuis de trop nombreuses années pour se recentrer sur le sens de nos pratiques quotidiennes. Mettre de côté ces codes culturels qui nous collent à la peau pour nous recentrer sur les besoins de l'enfant lui-même. La science a l'avantage de nous fournir des informations solides, fiables, objectives et (presque) détachées de toute idéologie. Alors profitons-en !

  • Quand les associations oublient de mettre en pratique les valeurs qu'elles défendent avec leurs propres employés...
    Un véritable mythe entoure les associations. Elles sont le creuset de la démocratie, de l'engagement citoyen, désintéressé et collectif. Avec leurs 1,8 million de salariés, elles constituent aussi un véritable monde du travail qui attire chaque année des centaines de milliers de salariés et de volontaires animés par l'espoir de « travailler autrement ».
    L'expérience n'est pas toujours à la hauteur.
    Car, bien souvent, la pression est forte et le salaire bas... sous prétexte que le poste est motivant et que les employés travaillent pour la bonne cause !
    Comment faire pour que le monde du travail associatif tienne ses promesses ? Pour qu'il évite de gâcher les énergies et que l'engagement des salariés (et des bénévoles) ne se transforme pas en espoirs déçus ? Comment faire pour que ces organisations qui veulent changer le monde soient d'abord attentives à leurs propres employés ?
    S'appuyant sur une large enquête, l'auteur montre l'importance de comprendre la spécificité de ces « entreprises associatives », et de penser la signification du travail dans cet univers particulier.

  • Comment mieux prendre en charge la santé de nos concitoyens depuis cette grande pandémie ? Comment créer de nouveaux systèmes de santé ? Nos organisations ont montré lors de la crise du Covid-19 leurs faiblesses et le besoin croissant d'un engagement des territoires, des villes et des régions. La santé est, plus encore qu'hier, l'une des priorités des Français, et nous devons imaginer de nouvelles politiques - avec toujours plus de proximité.
    Notre société, aujourd'hui marquée par le retour des pandémies, la digitalisation de la médecine et le vieillissement de la population, doit bouleverser ses politiques sanitaires. Voici le livre indispensable pour penser la ¬santé globale demain ! Georges Képénékian, ancien maire de Lyon, chirurgien, est à l'origine de cet ouvrage collectif, qu'il a dirigé avec Vincent Aubelle et Samuel Bosc. Il a fondé avec eux l'Institut pour la santé et les territoires, dont il est le président.

  • Les maisons de la sagesse (dont le nom complet est Maisons de la sagesse-Traduire) n'ont ni portes ni fenêtres. Il s'agit d'un réseau de lieux et d'actions où circulent les langues, les cultures, les idées, les savoirs, les pratiques, les générations. Dans cet ouvrage, Barbara Cassin et Danièle Wozny racontent ces « Maisons » qui sont aujourd'hui un lieu d'accueil où sont créés des glossaires bilingues pour l'administration française, où sont promues des Banques culturelles solidaires, où s'élabore le Dictionnaire des intraduisibles des trois monothéismes. Ces expériences sont déjà une manière de faire bouger la société, en s'appuyant, comme dans la traduction, sur les différences et les difficultés pour ouvrir un passage. Savoir-faire avec les différences, voilà justement ce dont nous avons besoin, y compris politiquement, et à présent plus que jamais ?

  • Les SDF se trouvent à la rue, sous des tentes, dans des centres d'hébergement, au centre de multiples controverses. Mais de qui et de quoi parle-t-on exactement ? Combien sont-ils ? Quels sont les impacts de la crise migratoire ? Que faire face aux campements et aux enfants mendiants ? Que penser d'un objectif comme « zéro SDF » ?
    Toutes ces interrogations appellent moins de sensationnel et davantage d'examen rigoureux. C'est ce que propose Julien Damon dans cet ouvrage, par le biais d'un panorama des connaissances sur une population se trouvant au coeur des interrogations individuelles sur les évolutions sociales contemporaines comme au centre des interrogations collectives sur les priorités et l'efficacité des politiques publiques. Une lecture instructive sur un sujet essentiel.

  • Jouer est une activité essentielle pour le bébé et le jeune enfant. Les professionnels de la petite enfance doivent leur proposer des jeux variés pour qu'ils se développent harmonieusement, mais aussi les laisser jouer librement. Pour les moins de trois ans, place avant tout à la motricité, à l'imitation et aux premiers jeux coopératifs.
    Le jeu est cependant beaucoup plus riche et beaucoup plus compliqué à intégrer dans une démarche éducative qu'on ne l'imagine habituellement. Dans cet ouvrage l'auteur répond à toutes les questions que se posent les professionnels de l'accueil du petit enfant et offrent les outils dont ils ont besoin pour enrichir et diversifier leur approche du jeu.

  • En ces temps de confinement et d'emprise du digital sur nos vies, Jean Epstein veut, avec ce livre, alerter les professionnels de l'enfance d'un double danger :1. l'isolement croissant des personnes - enfants, adolescents, parents et grands-parents - quand elles devraient normalement vivre ensemble ;2. le recours exclusif aux savoirs scientifiques de spécialistes des pathologies, quand il faudrait retrouver la capacité commune à les prévenir.Réapprendre à vivre ensemble pour prévenir les pathologies de l'isolement, tel est le but et le fruit de la co-veillance. Elle emprunte à la bienveillance le fait d'être un état d'esprit plus qu'un concept. Elle partage avec la co-éducation la capacité à donner aux pratiques un horizon partageable par tous : parents, enfants et professionnels. Réapprendre à faire à plusieurs ce qu'on ne peut pas faire seul, transformer nos besoins en avantages sociaux : tels sont les principes de la co-veillance.L'ouvrage commence par donner à voir cette co-veillance à l'oeuvre dans des récits hauts en couleurs, pour la proposer ensuite comme cadre d'exercices de pratiques professionnelles déjà existantes.

  • Ce guide est un véritable manuel de survie pour tous les professionnels confrontés à des situations qui les dépassent parfois ou qui posent question. L'auteure s'appuie sur les neurosciences pour balayer de nombreuses idées reçues et livrer des outils précieux. Son approche empathique et bienveillante permettra au lecteur de mieux vivre cet accompagnement de tous les instants.

  • Le Grand dictionnaire est devenu un outil incontournable comme support professionnel, pour réactualiser les projets pédagogiques, revisiter les bases théoriques et favoriser la réflexion en équipe et avec les parents.La petite enfance est un univers en pleine évolution, qui s'enrichit de nombreuses initiatives au sein de lieux d'accueil multiples : les établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE), les assistantes maternelles, les assistants familiaux, les accueils de loisirs, les établissements de l'aide sociale à l'enfance, les lieux de soins et les écoles maternelles évoluent.
    Dans cette nouvelle édition enrichie et illustrée, 98 auteurs - professionnels de terrain et chercheurs - croisent leurs approches pluridisciplinaires pour présenter l'ensemble des mots-clés de la petite enfance, intégrant les thématiques et les concepts les plus récents.
    Il sera utile aux professionnels, aux parents et à tous ceux que le coeur de l'enfance intéresse.

  • Mon fils est trisomique, et alors ? Nouv.

    Issu du blog «?Simon pas à pas?», cet ouvrage décrit la détresse de jeunes parents face à l'annonce du handicap de leur enfant?: la trisomie 21. Passée cette annonce, il leur a fallu casser l'image de l'enfant parfait, surmonter les obstacles et montrer à la société d'aujourd'hui que la vie avec un enfant différent est possible.

    Ce témoignage a pour ambition...
    - de déculpabiliser les mères ;
    - d'améliorer l'accueil des enfants dès les premiers instants de vie ;
    - d'encourager et de convaincre les enseignants sur leurs capacités à apprendre ;
    - de casser l'image du handicap dans notre société.

  • Et si la métaphore du vin qui vieillit en disait plus long qu'il n'y paraît ? Pour le vin, vieillir exige des interactions avec des conditions environnementales... Ne serait-ce pas la même chose pour l'homme ?

    Le vin vieillit-il comme nous ? Vieillissons-nous comme le vin ? Est-ce que nous nous bonifions ou au contraire nous gâtons-nous ? Est-on bien sûr que le vin ou les hommes s'améliorent toujours avec l'âge ?
    Médecin, oenologue, psychanalyste, sociologue, philosophe en disent quelque chose et s'intéressent évidemment à ce lien possible entre la vieillesse des humains (hommes et femmes) et celle du vin, comme si cette dernière, peut-être, pouvait nous guider, nous donner des repères, des idées, nous aider à penser notre vieillesse, notre avancée en âge, et pourquoi pas à la penser comme une bonification continue.
    « Vieillir comme le bon vin » pourrait devenir alors une sorte de défi à relever, pour celles et ceux qui semblent parfois douter de ce qui pourrait leur arriver de bon dans l'avancée en âge. Il se pourrait même que cette réflexion nous conduise à ouvrir, avec le sourire mais très sérieusement pourtant, des questions sur le sens de ce que nous vivons en vieillissant et faisons vivre parfois à celles et ceux qui vieillissent, des questions éthiques finalement !
    Vivre, acquérir de la maturité, devenir meilleur, « prendre de la bouteille », tout simplement...
    Alors, vieillir comme le bon vin et avec le bon vin, avec du bon vin pour sentir, goûter, partager, savourer, déguster, apprécier, s'émerveiller, et vivre, vivre, vivre encore...

  • Les politiques sociales constituent un champ complexe de dispositifs et d'actions au profit d'enfants, de familles, de personnes âgées, handicapées... Connaître l'origine de ces politiques est nécessaire à la compréhension des questions d'aujourd'hui et des enjeux de demain, en particulier dans le contexte actuel de bouleversement de l'environnement du secteur social et médico-social (loi HPST, loi d'adaptation de la société au vieillissement, société inclusive, logement d'abord, etc.).
    Cet ouvrage présente les repères indispensables pour une vision transversale des politiques sociales, des plus anciennes aux plus récentes. Pour faciliter la compréhension des multiples facettes du secteur social et médico-social, il en propose une lecture par problématiques, par publics, ou par modes d'action.
    Des références juridiques et bibliographiques ordonnées facilitent l'approfondissement des thèmes.
    7e édition entièrement revue et mise à jour.

  • Les missions de la Croix-Rouge internationale et du Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies se doublent depuis leurs débuts de l'action caritative d'associations confessionnelles, d'agences gouvernementales et d'innombrables organisations non gouvernementales. Le personnel de ces ONG, confronté à l'urgence, fait régulièrement la une des médias.
    Totalement désintéressé, toujours efficace, apolitique, l'altruisme vient atténuer les tragédies auxquelles la diplomatie mondiale ou les relations bilatérales ne peuvent plus remédier. Y a-t-il une ambiguïté de l'engagement humanitaire qui entacherait son caractère exemplaire par les désordres économiques, sociaux voire sanitaires qu'il peut aussi induire ? À quelles conditions, en somme, l'ingérence humanitaire resteraitelle vertueuse ?

  • Les violences sexuelles sont un phénomène de très grande ampleur dont la reconnaissance par les pouvoirs publics et la société dans son ensemble n'en est qu'à ses balbutiements. L'écart est encore immense entre les faits de violences sexuelles et les condamnations des agresseurs. Il n'est pas excessif de considérer que cela constitue un système d'impunité pour les agresseurs. L'objectif de ce livre est de mieux comprendre les différentes formes de violences sexuelles (viol et agression sexuelle, prostitution, violences au travail, mutilations sexuelles féminines, inceste) et leur impact sur les victimes afin de promouvoir des pratiques professionnelles protectrices. Pour cela il était nécessaire de faire appel aux professionnels les plus reconnus dans leurs différents champs de compétence.

  • En France, les institutions de la République, les juridictions, les autorités administratives indépendantes, les groupements d'intérêt public (les maisons départementales des personnes handicapées !) n'ont ni l'obligation de recruter des personnes handicapées, ni celle de verser d'amende à un fonds d'insertion... Cette anomalie est le révélateur, parmi tant d'autres, d'une ségrégation de facto de millions de personnes vivant avec un handicap. Les auteurs de cet ouvrage, tous deux non-voyants, dénoncent la complexité imposée par le modèle médical du handicap, centré sur les incapacités du patient objet de soins, pour maintenir un monopole abusif du ministère de la Santé sur des millions de citoyens. Ils analysent et illustrent ce que doivent être de bonnes pratiques valorisant les personnes handicapées dans le domaine de l'éducation, l'emploi, les politiques publiques, l'innovation sociale, etc. Pour redonner aux personnes handicapées leur dignité et l'accès aux droits fondamentaux, il faut un modèle social du handicap, centré sur la personne vivant en toute autonomie au coeur de la société. La France cessera alors d'être le pays des avancées théoriques, pendant que les progrès concrets se font ailleurs.

  • Souvent considérée comme une méthode de relaxation très efficace, la sophrologie propose plus largement une synthèse articulée des pratiques psychocorporelles de la psychologie et des techniques traditionnelles de méditation de l'orient (yoga, zen, etc.). Elle s'appuie essentiellement sur le phénomène du vécu de conscience, particulièrement mis en valeur par la philosophie existentialiste. utilisée en entreprise, en formation, en développement personnel ou en psychothérapie, elle est également de plus en plus présente en tant que thérapie complémentaire personnalisée dans les soins de support nécessaires au patient tout au long de la maladie. Ce manuel, écrit par une équipe d'auteurs principalement composée de professionnels de santé (psychologues, médecins, infirmiers et paramédicaux), mais aussi de spécialistes de la formation, en propose un parcours intégral - théorique et pratique.
    Avec la participation de :
    Alessandra BALSAMO - Nathalie BASTE - Bernard BLANC - Max BRESLERJean-François FORTUNA - Benoit FOUCHÉ - Pascal GAUTIERNathalie HERREMAN - Carole IRIS - Agnès MAILHEBIAU-COUZINETOdile MIARA - Gilles MICHAUX - Marie-Christine OSSET - Valfrida PAGOTTOÉdith PERREAUT-PIERRE - Marie-Édith PINEL - Élisabeth RAOULYves ROUZIC - Dominique-Sophia TRIPODI

  • Cet essai est le récit d'expériences vécues en tant que médecin hospitalier, enseignant-chercheur à l'université en médecine et en psychologie, femme, mère et citoyenne. A partir de ces expériences, l'autrice montre que le soin est de plus en plus invisible au sein de nos institutions de santé et de protection sociale, qu'il est méprisé et menacé de disparaître. Le soin est pourtant ce souci de la vulnérabilité de notre espèce d'où naissent la culture, l'éducation, la technique et la médecine. La contradiction entre les finalités de nos métiers et la nouvelle organisation technico-financière des pratiques professionnelles engage à reconnaître la dimension politique de nos métiers. Cet essai montre dans le grain le plus ténu de nos pratiques de soin, en médecine comme dans les situations ordinaires de l'existence, l'urgence à réhabiliter le soin, et ce faisant la démocratie comme l'humanisation de l'homme.

  • Quand on souffre d'un handicap mental, comment aborde-t-on la rencontre amoureuse ? Quelles formes prend la relation ? Quand et comment le corps entre-t-il en jeu ? Qu'est-ce qu'être en couple ? Et qu'est-ce que devenir parent ?
    Blandine Bricka a rencontré des personnes en situation de handicap mental au sein de trois structures qui les accueillent ou les suivent, pour les interroger sur leur façon de vivre la relation amoureuse. Elle a recueilli leurs paroles, celles de leurs parents, mais aussi de professionnels qui les accompagnent, et nous les fait partager dans des récits singuliers où chacun et chacune témoigne du chemin qu'il.elle trace à sa manière.
    Les récits se succèdent et se répondent, par échos ou dissemblances. On y découvre la façon dont les professionnels réfléchissent ces questions et inventent des réponses, toujours sur le fil. Car, alors que cette thématique était encore taboue il y a peu, voire impensable pour les générations précédentes, il s'agit aujourd'hui de trouver comment respecter au mieux la liberté et l'intimité de chacun.e, mais aussi de le.la protéger ; aider chaque personne à formuler ses doutes et questionnements, sans pour autant se montrer intrusif.
    Il s'agit, d'abord, d'écouter. C'est ce que fait cet ouvrage, qui donne la parole aux premiers et premières concerné.es pour raconter tout ce que cela peut être, aimer, au pays du handicap.

  • Vous avez envie de profiter de vos congés pour vous engager, être solidaire et aider autour de vous, mais voilà, vous ne savez pas quoi faire. Encore moins par où commencer. Pas d'inquiétude. Cet ouvrage est pour vous. Il existe en effet mille et une façons d'être solidaire aujourd'hui ; en partant à l'étranger, comme en restant chez soi ; que l'on veuille agir seul ou avec des amis, ou même en famille, avec des enfants ou des adolescents. Séjour humanitaire, congé solidaire, missions d'éco-volontariat, «wwoofing», chantiers participatifs, accueil d'enfants à son domicile, accompagnement de personnes isolées, jusqu'au montage de son propre projet : les auteurs vous dévoilent peu à peu la palette de solutions qui s'offre à vous, vous interrogent sur vos motivations profondes et vous révèlent vos capacités, afin de vous aider à vous lancer.

  • La violence dans le couple a longtemps été considérée comme une affaire ne concernant que les seuls adultes. Des études internationales ont cependant prouvé qu'elle avait également de graves conséquences sur le développement physique et psychologique de l'enfant témoin.
    Les agressions physiques, sexuelles, verbales, psychologiques et économiques, créent un climat de vie marqué au quotidien par l'insécurité et l'instabilité. Au coeur d'enjeux familiaux, sociaux et judiciaires, l'enfant se trouve, dès son plus jeune âge, menacé dans son développement.
    Les implications psychologiques et médicales de la violence conjugale posent la question de la protection de l'enfant : faut-il parler d'une forme de maltraitance ? Quelles sont les réponses en France au plan social, judiciaire, thérapeutique et politique ? Comment le problème est-il abordé par les autres pays européens ?
    Conçu pour les professionnels de la santé, de la justice, de l'éducation, du secteur social et médico-social, cet ouvrage fait le point sur les connaissances actuelles et définit des axes de réflexion pour améliorer notre réponse aux besoins de ces enfants.
    Nouvelle édition intégrant les récentes évolutions législatives.

empty