Public averti (érotique, hyper violence…)

  • Zebre (le)

    David

    En ce temps-là, c'était en 1977, je " montais " à paris avec une pile de livres et le linge que ma mère m'avait acheté.
    Parmi ces livres, j'emmenais les contes de mon enfance, ceux de la collection fernand nathan avec des illustrations de henri dimpre. je découvrais paris que je sillonnais dans tous les sens, à l'affût des architectures singulières et des scènes de rue. je me souviens de la folle qui m'avait abordé et qui cherchait la rue du rocher, je me souviens du monstre croisé dans la rue monsieur le prince, je me souviens d'un dîner un soir d'été à la terrasse d'un couscous du boulevard de belleville avec francis, oú chaque quart d'heure la rue nous offrait un fait-divers.
    Il nous semblait que les ivrognes, les drogués et les voyous du boulevard s'étaient entendus pour nous offrir un spectacle. c'est de là que zèbre est né. dans cette bande-dessinée bizarre et merveilleuse à la fois, on retrouve déjà tous les thèmes oniriques chers à david b. elle a été pré-publiée dans la prestigieuse revue (à suivre) entre 1985 et 1989 et à l'occasion de cet album, elle s'enrichit de deux épisodes inédits.
    Le personnage zèbre traverse un paris intemporel oú l'étrange se confond avec les bas-fonds.

    Sur commande
  • Fictionnettes (les)

    Igwal/Jover

    Ce sont de petites comptines, bien innocentes en apparence, autour de la science-fiction et de ses références (détournées, of course).
    Elles ont été commises par André Igwal, dit manosque, aux textes débiles et José alias José Jover, aux dessins crétins, entre 1978 et 1985 (tout ce temps pour pondre de telles inepties !) elles ont été publiées dans tout la presse BD de l'époque (Viper, Fluide Glacial, Circus, Charlie Mensuel, Comptabilité Hebdo...heu non pas ce dernier ) Une première édition a eu lieu en 1982 aux éditions du Citron Hallucinogène (si on vous le dit ! ...).
    La tache sombre et triste de l'histoire, c'est que mon pote André Igual ne verra pas cette somptueuse réédition, enrichie de nombreux inédits, puisqu'il a eu la mauvaise idée de disparaître de notre horizon en juin 2000...Ze show must go on ...ouais, si on veut.

    Sur commande
empty