Du Canard

  • Nous l'avons vu dans le volume précédent: Ce, Victoria (la Reine Diabloc), Enna et Heimdal sont rentrés au Secteur Crecy; Alyss et Johan seuls sont restés dans le « siècle 21 », le monde virtuel créé par le jeu «Le Paradis Perdu». Nous suivons Alice - l'avatar d'Alyss - dans cette dimension artificielle: elle cherche Ian - l'avatar de Johan, resté amnésique - mais ce n'est pas une tâche facile. Elle tombe sur les musiciens Black et White, qu'elle associe aux deux fidèles protecteurs de la Cité Noireaud et Blanqueau, et prend une décision: en attendant de trouver son bien-aimé frère d'adoption, elle travaillera. Et quel endroit lui conviendrait mieux que la librairie Gott & Fredson? Surprise: c'est là-bas que Ian viendra la retrouver. Pour convaincre ce dernier de la réalité du Secteur Crecy, Alice raconte une histoire - son histoire. Et cela changera encore une fois de plus toute la perspective de la série.

  • Les lecteurs ont vu, à la fin du volume 5, Ce et Alyss entrer dans le mystérieux cône qui trône sur une place de la Cité, et, à la fin du volume 6, le soldat T-333 et la cobaye S-29 entrer dans la non moins mystérieuse montagne qui se dresse près de la maison où ils s'étaient réfugiés. Et, au volume 8 et au volume 10, les lecteurs ont vu ces personnages quitter ces endroits. Mais...
    Que s'est-il passé à l'intérieur du cône et de la montagne ? Un retour vers ce laps de temps semble s'imposer. Cet album, le dernier volume de la série, qui peut aussi porter le numéro 6 1/2, est là pour répondre à cette question. Et on découvrira que la visite de ces lieux, où le rêve et l'hallucination revêtent une importance capitale, a laissé une empreinte définitive sur CE.

    Sur commande
  • Coup de théâtre dans ce septième album de la série Ce ! Il commence avec la dernière image des volumes 5 et 6 sur deux écrans d'ordinateur. Trois individus discutent autour de ces machines, en parlant des «niveaux» 5 et 6, comme si «Ce» était un jeu. L'un de ces personnages est Ian, dont l'aspect rappelle celui de Johan, le magicien de la Cité, à part le fait qu'il ne possède pas d'oreilles pointues ni de petites cornes sur le front. Il est le créateur d'un jeu nommé «Ce» et les deux autres hommes sont des producteurs dans le domaine de l'informatique. Alors, tout ce que le lecteur a pu lire dans les six premiers volumes de Ce n'était qu'un jeu vidéo créé par un personnage appelé Ian ?
    Lecteurs de Lewis Carroll, réjouissez-vous ! Amateurs d'énigmes, accrochez-vous !
    Les lecteurs de la série Ce passent maintenant de l'autre côté du miroir, où chaque chose se trouve inversée, où chaque lieu a changé de méridien, où chaque hémisphère de notre cerveau exécute les tâches de l'autre.

  • CE T.4 ; le silence

    José Roosevelt

    Le personnage, « Ce », évolue dans une dimension où il est question d'un certain Immeuble H où des chercheurs aux lunettes opaques et aux intentions peu amicales agissent. Un ange gardien et compagne d'infortune, S-29, jeune femme dont la vie biologique est assistée par un ordinateur, sauve la vie de « Ce », et le guide dans une sorte de paradis perdu qui leur servira de refuge. C'est alors qu'il retrouve dans sa poche un livre, confisqué autrefois à une infirmière de l'Immeuble H. Y puisera t-il des réponses?

  • Pendant des années, un homme cherche à atteindre un édifice appelé "L'immeuble H".
    Il le trouve enfin, il est heureux, puisqu'il ne se doute pas que ce moment sera comme le réveil brutal d'un sommeil hanté par un rêve monotone. S'ensuit un voyage dans une cité enfouie dans les profondeurs, où se cache une société aux rituels mystérieux. Il fait la connaissance de personnages inquiétants: le magicien Johan, le gardien Heimdall, la liseuse de pensées Victoria, les enfants guerriers Blanqueau et Noiraud, l'alchimiste Gian et une jeune personne, Alyss, fascinée par Lewis Carroll.
    Dans une autre dimension, il se voit confronté au danger et rencontre S-29, être mi-ange mi-robot, qui lui rappelle étrangement quelqu'un... Cet homme s'appellera "Ce". La saga complète de Ce comptera treize volumes, qui seront publiés à un rythme annuel. Son auteur, Roosevelt, également artiste peintre et illustrateur, vit depuis une vingtaine d'années en Suisse. II a publié, notamment, "L'Horloge", "La Table de Vénus" et "A l'ombre des coquillages".
    Actuellement, il se consacre presque entièrement à "Ce", qui est, en bande dessinée, son travail le plus ambitieux.

    Sur commande
  • Le onzième album de la série CE s'ouvre avec une séquence onirique : il s'agit du dernier rêve de Victoria avant de se réveiller à côté de CE. Les deux personnages ayant subi une opération destinée à les faire récupérer leur mémoire, ils se reconnaissent enfin. Plus tard, ils rejoignent Alyss, Enna et Heimdal avec qui ils discuteront longuement autour de leur séjour dans le Paradis perdu, le monde virtuel créé par Johan où ils se trouvent emprisonnés. En se basant sur les récits de chacun, Alyss établit une théorie qui a pour but d'expliquer les anomalies constatées dans le parcours de l'avatar de chacun. Il ne reste qu'à trouver la clé qui ouvrira la porte qui les amènera à leur monde : le Secteur Crecy. C'est encore une fois Alyss qui trouvera la solution et tous traversent enfin cette porte. Tous sauf Alyss, qui décide au dernier moment de rester dans le Siècle 21 artificiel de Johan car elle ne veut pas abandonner ce dernier, objet de son amour.

    Sur commande
  • Jusqu'ici, le lecteur suivait un personnage mystérieux dont le nom lui est inconnu, dont le passé est plongé dans un épais brouillard. Il est tourmenté par des rêves étranges, et dans la quête pour découvrir leur signification. Il comprend peu à peu que ses rêves ne sont que des tranches de son passé qui émergent dans sa mémoire. Dans ce volume, le lecteur découvre un nouvel épisode du passé de notre personnage. CE, ainsi nommé par les Crécyens parce qu'il n'est ni un homme ni un immortel, est prêt à raconter l'histoire de sa vie à S-29, sa jeune camarade d'infortune. Pendant ses 30 premières années, CE a reçu des numéros de matricule qui ont changé au fur et à mesure qu'il se perfectionnait, qu'il démontrait ses talents, qu'il montait en grade. CE était alors un soldat au service de Quimiartes et la guerre était son métier jusqu'à ce qu'il devienne le moteur d'un évènement tragique qui bouleversa son destin.
    A ce moment-là, commença la deuxième partie de sa vie où il a dû se confronter à une autre manière d'appréhender la réalité.

    Sur commande
  • CE T.8 ; le paradis perdu

    José Roosevelt

    Dans ce huitième volume, CE prend la parole pour ra-conter comment il est entré, avec Alyss, dans le jeu hyperréaliste créé par Johan. Ce jeu, mélange de pro-grammes informatiques et de magie naturelle, est un simulateur du réel où les joueurs sont amenés à perdre totalement leurs repères fondamentaux et à oublier que l'univers dans lequel leurs avatars évoluent est fictif. Pourquoi Johan l'aurait créé ? Pourquoi aurait-il pénétré dans ce jeu, en sachant qu'il courait le danger de se déconnecter de son identité et de son passé ? Et sur-tout, pourquoi y aurait-il endossé un rôle de créateur de jeux, fabriquant ainsi un lien entre cette réalité artificielle et le Secteur Crecy ? Ce sont les questions auxquelles CE et Alyss tentent de répondre en allant le rejoindre là où il s'est enfermé : un paradis létal, une société schizo-phrène, un monde chaotique en proie à sa propre dispa-rition.

  • Cet album est le dixième de la série CE. Ce et Alyss, toujours dans le siècle 21 artificiel du « Paradis Perdu », ont établi un contact téléphonique avec l'écrivain Isabelle Dolbiac, qu'ils soupçonnent d'être Victoria, la Reine du Secteur Crecy. Ils se donnent rendez-vous à l'Hôtel Wilhelm, mais les choses ne se passent pas sans difficultés : Ce et l'écrivain se font enlever par deux inconnus et sont enfermés dans une chambre. Alyss essaye de les sauver, mais se fait capturer à son tour par les ravisseurs, qui se révèlent être deux habitants du Secteur Crecy, et pas des moins importants. En effet, il s'agit d'Enna, une biologiste doublée d'une agente secrète pour le compte de la Fratrie - un groupe de Mutants qui est parvenu à prendre le pouvoir dans le secteur -, et Heimdal, le gardien de la porte de la Cité. Leur mission est de récupérer leur souveraine et son ancien amant, Ce. Mais avant, ils doivent faire que les deux, Victoria et Ce, retrouvent leur mémoire et l'amour qui les liait un jour. Impossible ? Peut-être, mais pas pour la technologie mutante, comme l'explique Enna en racontant à Alyss, avec maints détails, l'histoire du Secteur Crecy. Cette histoire, qui constitue la majeure partie de cet album, révèle surtout comment Victoria, alias la patiente S-29, est devenue la Reine Diabloc. Une histoire riche en rebondissements, évoluant entre les machines sophistiquées du sinistre Immeuble H et la magie du peuple des souterrains.

    Sur commande
empty