Editions Du Net

  • Je suis un fan des approches traditionnelles de naturopathie et de la thérapie. Un des principes de la médecine énergibiologique provient d'un déséquilibre de nos émotions physiques et biologiques. C'est l'une des pierres angulaires de l'utilisation des chakras associée à l'acupuncture : créer l'harmonie de la mésentente au sein de notre cadre énergique et essayer de traiter la cause de la maladie, qui est souvent le signe d'une étiologie émotionnelle. Bien que la MTC est seule capable d'atteindre cet objectif, c'est seulement en se concentrant sur les chakras que nous pouvons être certains que l'harmonie de l'énergie a été réalisée et la cause profonde de la condition, traitée.
    En effet, c'est ce désir de traiter toute la personne dans sa globalité, « corps et esprit » et le désir de ne jamais supprimer les symptômes qui m'ont conduit à combiner le système énergétique des chakras et la MTC.
    Je cherchais depuis longtemps le moyen d'agir sur le système énergétique des chakras, mais après de nombreuses lectures je n'avais jamais trouvé un ouvrage sérieux conjuguant. Après plusieurs recherches et testes j'ai trouvé les clefs afin d'associer l'acupuncture et le système énergétique des chakras.
    Ce livre expose les recherches et les découvertes que j'ai eu le plaisir de faire en étroite collaboration avec mon ESPRIT PROFOND au cours de ma vie professionnelle, à chaque fois j'eus à trouver une solution ou résoudre un problème particulier ou échafauder des théories ou pratiques d'avant-garde. Il n'est pas donc un livre de plusieurs livres ou une compilation de textes.

    Sur commande

  • Cette brochure est l'essentiel de ce que tout Homme doit savoir aux sujets du Christianisme, des prophètes et de leurs messages.
    Le Christianisme trouve son inspiration dans l'avènement d'une ère astronomique nouvelle, à savoir l'ère du Poisson. Ce signe est par ailleurs devenu le symbole des chrétiens. La naissance de Jésus-Christ et donc l'an 0 marque l'entrée de l'humanité dans l'ère du Poisson.
    Le Christianisme serait donc écrit dans le ciel. Il est de notoriété publique que de nombreux papes et leurs cours ont recouru jusqu'au milieu du XVIe siècle à l'astrologie.
    Le prêtre Jacques Arnould le reconnaît volontiers : « les prélats, dit-il, croyaient comme leurs contemporains que les astres étaient mus par des forces venant directement de Dieu, éventuellement des anges, et que les destins de l'humanité s'inscrivaient dans leurs trajectoires. Nous savons désormais que ce sont les lois de la physique qui règlent ces mouvements. Pour suivre de près l'aventure spatiale, j'aime à dire que désormais, ce n'est plus notre destin qui est écrit dans les étoiles par le doigt de Dieu, mais nous qui inscrivons nous-même notre destin dans les étoiles ».
    Nous ne pouvons pas, nous ne devrions pas être indiffèrent face à la mauvaise interprétation de ce que nous observons dans le ciel. Il est impératif que la vérité sur l'astrologie et nos croyances soit dites pour que chacun de nous, à partir de la bonne interprétation, se forge un chemin à lui. Nous sommes après tous les enfants de la poussière des étoiles.
    Nous avons espoir que vous n'allez pas prendre tous ce qui est dit ici comme la vérité, nous avons espoir que cette brochure vous amènera à faire des recherche et à découvrir la vérité de vous-même car la vérité n'est pas dite, elle est réalisée. Ne prenez rien pour vérité. La vérité ? Votre âme la connait déjà, car la vérité ne s'enseigne pas. Elle est.
    Prenez l'habitude de vérifier par vous-mêmes, de vous renseigner, de vous informer et d'écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition, suivez là.
    Commencer à penser par soi-même c'est déjà faire partie de la solution.
    À connaissance égale, seul celui qui dit la vérité triomphera.

    Sur commande

  • À travers les pages de compte-rendu des consultations, grâce à la succession d'événements significatifs, se dessine le panorama saisissant d'un futur en préparation et aux injonctions duquel il faut obéir. Tout ce travail, guidé par la seule force de l'intuition et de l'épistémologie élargie, est piloté hors de la conscience humaine. Mais pourquoi est-ce donc si dur alors d'entraîner l'adhésion des « témoins » ? La question se pose avec encore plus d'insistance au moment où ces lignes sont écrites, alors que de nouvelles pièces à conviction invraisemblables ont été produites. Que se passe-t-il dans la sphère intersubjective ? De quel chaos intérieur est-elle la proie ? La seule réponse qui fasse sens à mes yeux s'appelle : « libre arbitre », pour le meilleur ou souvent pour le pire. Mais si cela est vrai, alors comment le réconcilier avec une autre observation bien établie de ce travail : le fait que tout semble si bien chorégraphié ? Mystère plus profond et plus inextricable que jamais...

    Sur commande

  • La naturothérapie est une science qui regroupe une multitude de connaissances et de techniques qui permettent au thérapeute de choisir le traitement le plus efficace pour son patient.
    Son rôle est de tout mettre en oeuvre pour faire en sorte que votre corps puisse retrouver l'équilibre et l'harmonie. C'est cet état d'équilibre et d'harmonie énergétique et psychique qui permettra à votre organisme de retrouver le chemin de la santé.
    Il existe une différence entre naturopathie et naturothérapie : La naturopathie correspond aussi à l'art de soulager d'une manière naturelle. Le naturopathe, tout comme le naturothérapeute, cherche à stimuler le plus naturellement possible l'organisme pour retrouver l'état de santé. Il va stimuler les défenses naturelles de l'organisme en proposant des purges, des drainages, un changement d'alimentation et en prescrivant lorsque cela est nécessaire des traitements d'appoint à base de plantes, d'oligo-éléments, de compléments vitaminés, etc.
    La naturothérapie va plus loin, puisqu'elle englobe également des techniques de soins naturels que ce soit la Bioénergie, l'Acupuncture, le Dien chan, la Réflexologie, l'Auriculothérapie, la Médecine des ventouses, l'Iridologie, l'Hypnose, le Drainage lymphatique, la Nutrition, la Phyto-aromathérapie, la Gemmothérapie, l'Oligothérapie, les Fleurs de Bach, le Massage rénovateur, et bien d'autres thérapies....

    Sur commande

  • Cette brochure est un résume simplifié de ce que j'ai expliqué dans mon ouvrage : « Science, Religion et Culte des ancêtres ».
    - La mécanique quantique (la science de l'infiniment petite).
    - La philosophie cartésienne (le rationnel, la logique, une lecture méthodique).
    - La physique théorique.
    - Le code cosmique (une essence numérique).
    - Le 3ème oeil ou chakra 6.
    - Les assertions religieuses.
    - La genèse et l'émergence du cosmos (l'univers).

    Le jour où la science couvrira entièrement le champ de la réalité c'est-à-dire quand la science pourra tout expliquer, le vocable « Dieu » disparaitra de notre vocabulaire, il sera remplacé par la démonstration scientifique. La compréhension ultime de ce monde nous permettra de nous passer de Dieu. Dieu n'existe que par nous et Lui n'est que par nous pour dire que c'est nos limites, la limite de la science que nous utilisons qui détermine l'ouvrage de Dieu, ce qui nous met en face de notre responsabilité et fonde notre liberté.
    Le cosmos est-il régi par des lois mathématiques ? Si non, qu'est-ce qui le gouverne alors ?
    - Filmer une voiture qui roule sur une route.
    - Accélérer le film progressivement jusqu'à l'infini.
    - La voiture finira par disparaître.
    Alors, quelle preuve avons-nous de l'existence de la voiture ?
    - Le temps donne une légitimité à l'existence de la voiture.
    - Le temps est la vraie unité de mesure.
    - Le temps donne la preuve de l'existence de la matière.
    Sans temps, nous n'existons pas.
    - Nous sommes ce que nous cherchons.
    - Le monde est une construction de la conscience Humaine.
    - Le 3e oeil ou chakra 6 est la preuve qu'il n'y a pas de pouvoir plus grand et plus puissant que celui qui existe déjà en nous.
    Il n'y a pas de dieu plus grand que la vérité.

    Sur commande

  • 2018, voilà déjà presque 20 ans que nous sommes au 21ème siècle, et pourtant des manifestations moyenâgeuses continuent à se produire, en effet cela paraît assez bluffant pour beaucoup de gens, qui sont témoins de manifestations occultes, pour la première fois de leur vie, d'entendre des mediums transmettre des messages à des inconnus, de la part d'autres inconnus. Comment le médium arrive t-il à capter des informations sur une personne, qu'il ne connaît pas, a priori. C'est ce que je ressentais la première fois que je suis allé dans une salle de parapsychologie, et si vous préférez un centre de clairvoyances, où se retrouvent des gens de tous milieux, venus ici pour avoir des nouvelles de leurs défunts, puisqu'il leur a été dit, qu'il était possible de parler aux morts ! Personnellement cela relevait d'un délire, d'une espèce de mythomanie. D'ailleurs il a bien été dit quelque part, que les morts ne parlent pas, non ? Je me suis même demandé si ces manifestations de voix, ne relevaient pas d'une forme de schizophrénie. Je ne suis pas médecin, mais ce genre d'illusions auditives, m'a toujours surpris. En effet entendre des voix, et ne pas voir qui que ce soit les prononcer, me paraît suffisamment étrange, à moins que la medium soit porteur d'oreillettes, et qu'un acolyte lui envoie des mots, à travers celles-ci.

    Sur commande

  • Faites-vous partie de ces personnes hypersensibles, sans vraiment comprendre pourquoi ? Avez-vous traversé des moments difficiles dans vos vies ? Fait l'expérience de l'irrationnel, de la magie, êtes-vous déjà entré(e) en contact avec l'invisible ? Ressentez-vous, ou entendez-vous, ce que peuvent éprouver les autres ? Aimez-vous la solitude ? Avez-vous le sentiment intime d'être différent(e) ? Cherchez-vous à comprendre le sens véritable de votre existence ? Ressentez-vous le besoin de réaliser votre mission d'âme et de redevenir, plus que jamais, libre et en phase avec ce monde ? Si vous êtes thérapeute il y a une nécessité plus grande de faire un travail intérieur, d'être bien ancré à la terre mère, centré dans le coeur, et aligné à votre mission pour éveiller vos Dons, et ne plus en avoir peur.
    Ce livre vous propose quelques épisodes de mon parcours personnel en tant que chercheuse de vérité, exploratrice de la conscience, mais aussi des enseignements que j'ai reçus. Ces enseignements sont le fruit d'expériences qui m'ont ouvert la voie vers une certaine liberté d'ETRE, réaliser ma mission d'âme pleinement et de l'incarner.

    Sur commande

  • The son of Douaouf, the brilliant, scribe of the early XIIth Dynasty Xty « Khety » said this :
    « The man continues to subsist after reaching the haven of death and his actions are beside him in a heap. » If regression is the main cause of the alarming situation of Africa and its tails the perceptibles consequences at all levels, the solution to this problem is eminently political. It inevitably involves the constitution of a pan-African State.
    For men, there is no unity without memory of the past. In fact, the construction of a federal state inevitably involves the restoration of African historical consciousness. There is no national and federal identity without a common language. The unification of Africa will only be possible if it takes the measure of its linguistic unification issue.
    To a lesser extent but like Cheikh Anta Diop in his book titled the Cultural Unity, I was animated throughout this heuristic by the idea that only the true knowledge of the past can maintain the consciousness and the feeling of a historical continuity essential to the consolidation of a nation for the purpose of building a multinational state in line with its past.
    Like Cheikh Anta Diop, I build my sureness on the legitimate idea that a people who lost a significant part of their historical memory must engage in the investigation of their past in every possible way. This investigation can take the contours of a reconnection with its past through so-called old languages. But a people can not live only with by merely repeating of what others tell them about themselves.
    The investigation through its linguistic past allows especially a direct knowledge of oneself. In addition to the fact that this knowledge simply highlights its weaknesses, it allows also to become aware by an introspective and therefore reflective of its real abilities and strengths. It structures being and the consciousness of being to resist any form of servile and degrading ideology.
    This quest for the past, not founded on blind passion but objectivity, nourishes a healthy ambition for a real universalism. To know one's past is already to project one's future. To know one's past is to give oneself the capacity to be able to bring to others in a perspective of giving and receiving. To know one's past is to refuse intellectual guardianship and wait-and-seeism. To know one's past is to be reborn.

    Sur commande

  • The son of Douaouf, the brilliant, scribe of the early XIIth Dynasty Xty « Khety » said this :
    « The man continues to subsist after reaching the haven of death and his actions are beside him in a heap. » If regression is the main cause of the alarming situation of Africa and its tails the perceptibles consequences at all levels, the solution to this problem is eminently political. It inevitably involves the constitution of a pan-African State.
    For men, there is no unity without memory of the past. In fact, the construction of a federal state inevitably involves the restoration of African historical consciousness. There is no national and federal identity without a common language. The unification of Africa will only be possible if it takes the measure of its linguistic unification issue.
    To a lesser extent but like Cheikh Anta Diop in his book titled the Cultural Unity, I was animated throughout this heuristic by the idea that only the true knowledge of the past can maintain the consciousness and the feeling of a historical continuity essential to the consolidation of a nation for the purpose of building a multinational state in line with its past.
    Like Cheikh Anta Diop, I build my sureness on the legitimate idea that a people who lost a significant part of their historical memory must engage in the investigation of their past in every possible way. This investigation can take the contours of a reconnection with its past through so-called old languages. But a people can not live only with by merely repeating of what others tell them about themselves.
    The investigation through its linguistic past allows especially a direct knowledge of oneself. In addition to the fact that this knowledge simply highlights its weaknesses, it allows also to become aware by an introspective and therefore reflective of its real abilities and strengths. It structures being and the consciousness of being to resist any form of servile and degrading ideology.
    This quest for the past, not founded on blind passion but objectivity, nourishes a healthy ambition for a real universalism. To know one's past is already to project one's future. To know one's past is to give oneself the capacity to be able to bring to others in a perspective of giving and receiving. To know one's past is to refuse intellectual guardianship and wait-and-seeism. To know one's past is to be reborn.

    Sur commande

  • Waterloo (1815) et Dien Bien Phu (1954) sont, à n'en pas douter, les défaites parmi les plus célèbres de l'histoire militaire de la France, celles que chacun et plus particulièrement les élèves peuvent trouver facilement dans leurs manuels. Il y a lieu d'admettre que la fin du règne de l'empereur Napoléon Ier ainsi que le démantèlement de l'Indochine française sont des symboles qui confèrent à ces deux fiascos militaires une importance historique de tout premier plan. Et pourtant, trois autres déconfitures, et non moindres, puisque tout aussi symboliques allongent cette liste des casseroles que traîne la France depuis qu'elle compte parmi les puissances de ce monde. Il s'agit des batailles perdues par des militaires français à Vertières, dans les Antilles ainsi qu'au Biafra et à Butare et Urutare rwa Ndaba (Rwanda), en Afrique. Malgré sa victoire, Haïti a été ''puni'' et rançonné par la France, quid du Rwanda? Se laissera-t-elle malmené après la honte subie par les hommes du Commandement d'opérations spéciales de l'armée française?

    Sur commande

empty