Le financement de l'économie dans le nouveau contexte réglementaire
 / 

Le financement de l'économie dans le nouveau contexte réglementaire

À propos

En réponse à la crise, des réformes financières sont en cours qui visent à soumettre les banques à des exigences prudentielles renforcées.
Conformément aux accords de Bâle III, les banques devront détenir des fonds propres en plus grande quantité et de meilleure qualité, devront aussi veiller à la stabilité de leurs ressources et à la liquidité de leurs actifs. Autres acteurs importants du financement de l'économie, les assurances devront elles aussi respecter des exigences accrues de fonds propres (Solvabilité II). Indispensables pour renforcer la stabilité des systèmes financiers, ces réformes exigent des efforts d'ajustement de la part des établissements financiers et auront vraisemblablement un impact sur le financement des économies. Le rendront-elles plus difficile, plus rare, plus coûteux ? Doit-on craindre une désintermédiation des financements et un report des risques que les banques et les assurances ne pourront plus prendre vers des épargnants beaucoup moins enclins en Europe qu'aux États-Unis à réaliser des placements longs et risqués ?
Ou bien encore un report des risques vers d'autres acteurs moins surveillés, auquel cas le shadow banking que le régulateur cherche à réduire s'en trouverait au contraire accru ? C'est à ces questions que ce rapport entend répondre.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit public > Finances publiques

  • EAN

    9782110093011

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    23.9 cm

  • Largeur

    16.1 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    425 g

  • Distributeur

    Dilisco

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty