Le chant d'Haïganouch

À propos

On leur avait promis une terre qu'ils ne quitteraient plus.Et c'est à nouvel exil qu'ils sont contraints... Ils en rêvaient : reconstruire leur pays et leur histoire. Comme des milliers d'Arméniens, Agop, répondant à l'appel de Staline, du Parti Communiste français et des principales organisations arméniennes de France, quitte sa famille et embarque en 1947 à bord du Rossia dans le port de Marseille. Mais au bout du voyage, c'est l'enfer soviétique qu'il découvre et non la terre promise.Sur les bords du lac Baïkal, Haïganouch, une poétesse aveugle, séparée de sa soeur lors du génocide de 1915, aujourd'hui traquée par la police politique, affronte elle aussi les tourments de l'Histoire.Des camps de travail d'Erevan aux goulags d'Iakoutsk, leurs routes se croiseront plus d'une fois, au fil d'une odyssée où la peur rencontre l'espoir, le courage et l'entraide. Agop et Haïganouch parviendront-ils à vaincre, une fois de plus, les ennemis de la liberté, pour s'enfuir et retrouver ceux qu'ils aiment ?Après le succès de L'oiseau bleu d'Erzeroum (lauréat des Trophées littéraires des Nouvelles d'Arménie magazine), Ian Manook signe une nouvelle fresque familiale bouleversante et une saga historique tumultueuse, hymne à la résistance et à la mémoire d'un peuple.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Ian Manook

  • Éditeur

    ALBIN MICHEL

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    28/09/2022

  • EAN

    9782226457127

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Longueur

    22.4 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    490 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ian Manook

  • Naissance : 1-1-1949
  • Age : 75 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Bourlingueur, journaliste, patron d'une société de com. On ne compte plus les métiers exercés par Ian Manook. Pas plus que les nombreux prix (Polar SNCF, Elle Polar, Quais du polar..) qui ont couronné sa trilogie de « thrillers mongols » : Yeruldelgger, Les temps sauvages et La mort nomade (Albin Michel), traduits dans près de 10 langues.

empty