Les racines de la vengeance

Traduit de l'ALLEMAND par CORINNA GEPNER

À propos

Le sergent détective Kate Linville a quitté Scotland Yard pour prendre un nouveau poste à Scarborough, sa ville natale, sous les ordres de l'inspecteur Caleb Hale. Mais, après une opération qui s'est soldée par un carnage, ce dernier est mis à pied.
Si la déception est rude, Kate n'a pas le temps de s'apitoyer sur son sort : dans un train, elle sauve de peu une femme pourchassée par un tireur fou. Puis une autre attaque a lieu, laissant sa victime paraplégique.
Des affaires en apparence distinctes, jusqu'à ce que l'on découvre que c'est la même arme qui a été employée.
Lorsque l'une des cibles finit par être enlevée, Kate va tout mettre en oeuvre pour relier ces deux enquêtes. Et la voilà plongée dans l'oeil du cyclone, au sein d'une tempête nourrie par des destins brisés, et des rancoeurs tenaces...


Rayons : Policier & Thriller > Thriller


  • Auteur(s)

    Charlotte Link

  • Traducteur

    CORINNA GEPNER

  • Éditeur

    PRESSES DE LA CITE

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    14/04/2022

  • Collection

    Sang D'encre

  • EAN

    9782258196858

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    22.7 cm

  • Largeur

    14.3 cm

  • Épaisseur

    3.3 cm

  • Poids

    516 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Charlotte Link

  • Naissance : 1-1-1963
  • Age : 61 ans
  • Pays : Allemagne
  • Langue : Allemand

Née en 1963 à Francfort, Charlotte Link s'est imposée comme une valeur sûre du grand roman féminin. Après une enfance entourée de livres auprès d'une mère écrivain, elle publie à 19 ans son premier roman, aussitôt encensé par la critique. Ses romans apparaissent régulièrement sur les listes des best-sellers. France 2 a diffusé l'adaptation télévisée du Temps des Orages (Lattès, 2002). Parmi les derniers parus : La Dernière trace, L'Enfant de personne (Presses de la Cité, 2010 et 2011) et Les Trois Vies de Margareta (L'Archipel, 2010).

empty