Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Les aventures de Constantin le Grec t.17 ; Constantin et les quarante canards
 / 

Les aventures de Constantin le Grec t.17 ; Constantin et les quarante canards

À propos

Mi-polar, mi-roman d'aventure, la saga de Constantin le Grec a démarré en 1998 avec Le baiser du congre. Au travers des tribulations d'un baroudeur au grand coeur qui lui ressemble comme un frère, Del Pappas raconte un demi-siècle de l'histoire de Marseille avec une sincérité gourmande qui explique le succès de cette série, désormais publiée chez Après la Lune. 1985. Marseille pleure son maire Gaston Defferre. Constantin, lui, pleure sa girelle, Anaïs. Celle-ci, avec qui il venait tout juste de jeter l'ancre dans le port de l'Estaque, a disparu. Constantin le voyageur reprend son sac et la route. Sa quête le conduit à New York, la grande ville cosmopolite où il vécut autrefois, et qui lui rappelle par certains côtés Marseille. Il va se trouver confronté à des tueurs latinos sauvages, un chauffeur de taxi déjanté, un fou de John Lennon et une tripotée de canards caquetants.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782352270539

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    205 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    257 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gilles Del Pappas

Né de père grec et de mère italienne, DEL PAPPAS est un vrai Marseillais. Pure huile d'olive ! Très tôt ses nombreux voyages lui donnent l'occasion de découvrir le monde et d'aiguiser sa curiosité pour ses contemporain(e)s. De son premier roman en 98 à son « Grand Prix Littéraire de Provence » il a inventé un style qui lui colle à la peau, et qui le rapproche comme un frère d'armes, d'autres auteurs du bassin méditerrannéen «...tels Montalban, Markaris, Khadra ou Camilleri qui tous inventent une littérature policière sensuelle, où l'on mange et où l'on transpire dans la moiteur marine et les parfums lourds des villes écrasées de soleil...». Depuis plusieurs années, il passe de salons aux quatre coins de l'hexagone, aux conférences et résidences d'auteurs aux quatre coins de la planète (Tunis, Moscou, Naples, Varsovie...) pour rencontrer ses lecteurs. Parallèlement il enseigne la littérature noire à l'Université Euromed Marseille. Il est également depuis 3 ans, directeur littéraire au Festival du Polar Méditerranéen à Villeneuve lez Avignon. L'amour de la vie, l'amour des mots, l'amour des autres...

empty