L'hôpital public nous a sauvés : sauvons-le ! 10 mesures pour sauver l'hôpital public (préface Alain Supiot)

À propos

Urgences hors service, lits fermés, personnel manquant... La capacité de l'hôpital public à répondre à la demande de soins s'effondre sous nos yeux.
André Grimaldi revient sur des décennies d'erreurs gouvernementales qui ont sabordé de l'intérieur notre système de santé, autrefois réputé le meilleur du monde.
Il est vital de construire un service public de santé territorialisé, en renforçant notre première ligne de défense, les équipes pluriprofessionnelles de la médecine de ville, et en reconstruisant un service public hospitalier cogéré avec les soignants.
Ce livre nous alerte sur le diagnostic consternant d'un hôpital public malade et délabré, avant de proposer des mesures de traitement chocs pour sauver l'hôpital et les urgences.

« André Grimaldi nous transporte dans cet univers kafkaïen, soumis à une administration pléthorique de facture postsoviétique, qui recourt à des ''codeurs'' et à des sociétés de conseil, privilégie les pathologies rémunératrices, transforme le projet médical en business plan, le tout afin de maximiser les résultats financiers de l'hôpital. » A. Supiot

Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Institutions / Economie de la médecine > Sécurité Sociale / Hôpital

  • Auteur(s)

    André Grimaldi

  • Éditeur

    Odile Jacob

  • Date de parution

    26/10/2022

  • EAN

    9782415003746

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    162 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

André Grimaldi

Le Professeur André Grimaldi est l'un des papes, en Europe, de la dabiétologie. Chef du service concerné au CHU de la Pitié-Salpêtrière « le plus grand hôpital européen », il s'est affirmé à la fois comme chercheur et comme clinicien universellement reconnu. Il occupe aujourd'hui, toujours à la Pitié, la chaire d'endocrinologie, et chacun reconnaît sa compétence scientifique et sa compétence humaine.

empty