Ce sont des bateaux que l'on regarde partir
 / 

Ce sont des bateaux que l'on regarde partir

À propos

Ce livre tisse les témoignages de personnes venues un jour ou l'autre vivre en France.
Issues de l'Europe des années cinquante, rapatriés d'Algérie ou d'Indochine, réfugiés politiques, jeunes migrants africains nés aux abords du vingt-unième siècle, ils prêtent tous leur voix à un chant choral disant le mélange d'espoir, de souffrance, de soulagement, de nostalgie, d'envie, de peur qui constitue le sentiment de l'exilé...
Cette rhapsodie s'enchâsse ici dans une évocation libre et personnelle du voyage mêlant les figures d'Ulysse, de Julian Jaynes, un psychologue américain aux théories audacieuses, de Jorge-Luis Borges ou encore de Pablo Neruda. Soit, une autre version du voyage, comme on sait le penser dans les pays dits riches et démocratiques.
Alors, dans cette histoire-là, même si les bancs sont inconfortables pour la nuit, ils montrent des étoiles



Rayons : Littérature générale > Récit > Récit de voyage

  • EAN

    9782491436155

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christophe Fourvel

Christophe Fourvel, né en 1965, a joué au football, dans sa jeunesse, avec Éric Cantona. Il a été libraire et anime désormais des ateliers d'écriture. Il est l'auteur notamment de Dumky (2000) et Des hommes (2003) publiés à La Fosse aux Ours.

empty