À propos

L'Enchantement du virtuel regroupe un ensemble de textes inédits ou devenus introuvables. Prolongeant Les Enjeux du mobile. Mathématique, physique, philosophie (Le Seuil, 1993), il questionne la physique et la philosophie du xxe siècle et éclaire d'un jour nouveau une oeuvre singulière. Penseur de l'individuation et de la magnification des libertés humaines, mais aussi théoricien du virtuel et du diagramme, Gilles Châtelet montre l'articulation entre algèbre et géométrie, entre mathématique et réalité physique, entre les opérations d'un être fini et l'auto-manifestation de la nature. On trouvera dans ce recueil les échos de son débat avec des figures contemporaines majeures : Alain Badiou, Gilles Deleuze, Roger Penrose ou René Thom, ainsi que son dernier manuscrit.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes


  • Auteur(s)

    Gilles Châtelet

  • Éditeur

    Rue D'Ulm

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    24/11/2010

  • EAN

    9782728804375

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    662 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gilles Châtelet

Mathématicien et philosophe, Gilles Châtelet (1944-1999) est l'auteur des Enjeux du mobile - paru
dans la collection « Travaux » fondée par Michel Foucault aux éditions du Seuil -, dont l'originalité
avait été saluée par la communauté scientifique et philosophique.
Entré en 1963 à l'École normale supérieure de Saint-Cloud en section scientifique, il
soutient son doctorat d'État ès-Sciences mathématiques en topologie différentielle en 1975 sous la
direction d'Harold Rosenberg, auquel il restera lié tout au long de sa vie. Son séminaire attirait de
jeunes mathématiciens talentueux : Michel Herman, qui avait rejoint le laboratoire de Laurent
Schwartz à l'X, et avec lequel il entretint une étroite collaboration mathématique ; François
Laudenbach et Alain Chenciner, qui resteront des interlocuteurs privilégiés. Dès la fin des années
1970, Châtelet commence avec René Thom un dialogue qui se poursuivra jusqu'à la mort de celuici.
Assistant, puis maître-assistant à Paris VII, il devient professeur de mathématiques à Paris VIII
en 1979. Directeur de programme au Collège international de philosophie entre 1989 et 1995, il y
fonde le séminaire « Rencontres Science-Philosophie ». Rue d'Ulm, il prend une part active au
séminaire « Acte, Puissance, Virtualité » dirigé par Ch. Alunni, où il exerce une influence notable.
Gilles Châtelet est l'auteur d'une oeuvre philosophique singulière dont on n'a pas encore
pris toute la mesure et que son succès de pamphlétaire aura finalement occultée (Vivre et penser
comme des porcs, Folio,1999 ; Les Animaux malades du consensus, éditions Lignes, 2010).

empty