L'annonciation italienne

À propos

Le thème de l' "Annonciation" représente un défi pour un peintre. Comment représenter en effet l'irreprésentable, l'invisible - le mystère de l'incarnation : cette venue du Créateur dans la créature ? C'est sur cette question abordée par les artistes italiens entre le XIVe et le XVIe siècles que Daniel Arasse se penche en renouvelant notre perception de l'Annonciation italienne.
L'invention progressive de la perspective à partir du XIVe siècle ouvre aux artistes de nouvelles formes de représentation par des moyens mathématiques perceptibles à l'oeil humain. Daniel Arasse montre comment certains d'entre eux utilisent paradoxalement la mesure géométrique de la perspective pour faire voir la venue de l'immensité divine dans le monde fini de l'humain, et l'acte par excellence mystérieux : l'incarnation.
Des Siennois, en passant par les Florentins du Quattrocento, cette histoire commune de la perspective et de l'Annonciation connaît de nombreux épisodes avant de produire à Venise, à la fin du XVIe siècle, un ultime avatar : les machines de Véronèse articulées hors de toute allusion théologique à des fins théâtrales.
Une passionnante confrontation des aspirations du monde plastique et du monde religieux à la Renaissance qui débouche ici sur l'écriture d'un nouveau chapitre de l'histoire de l'art italien.



Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Essais / Réflexions / Ecrits sur la peinture

  • EAN

    9782754111089

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    376 Pages

  • Longueur

    20.8 cm

  • Largeur

    14.6 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    832 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Daniel Arasse

Daniel Arasse (1944-2003) est un historien
de l'art spécialiste de la Renaissance et de
l'art italien. Normalien et agrégé de lettres
classiques, il enseigne de 1969 à 1993
l'histoire de l'art moderne, du XV
e au XIX
e
siècle, à Paris-IV (deux ans) puis à Paris-I. De
1971 à 1973, il est membre de l'École
française de Rome. De 1982 à 1989, il dirige
l'Institut français de Florence où il crée le
festival France Cinéma. À partir de 1993, il
est directeur d'étude à l'EHESS.
Indépendamment de son parcours
professionnel, Daniel Arasse fut apprécié du
grand public pour ses qualités de
vulgarisateur et son amour du partage.

empty