Les femmes dans la Grande Guerre Les femmes dans la Grande Guerre
Les femmes dans la Grande Guerre Les femmes dans la Grande Guerre
 / 

À propos

Peut-on évoquer la vie quotidienne des femmes dans la Grande Guerre alors qu'au fur et à mesure des recherches, apparaissent des figures et des « vies quotidiennes » si différentes selon les lieux de résidence, les actions et rôles de chacune, le poids de leur destin, de celui de leurs maris, compagnons ou fils ? Pour entrer dans la vie de ces femmes, dans leur coeur et appréhender les souffrances de leurs corps et de leurs esprits, les approches sont difficiles. Il existe en effet peu de correspondances ou de carnets, de souvenirs écrits ou oraux, il faut donc avoir recours le plus souvent à des études d'historiens, journaux d'époque, romans et films qui permettent de décrire la vie de ces femmes dans l'attente du retour du soldat. En raison de l'amour qu'elles portent à ce dernier, elles acceptent des rôles indispensables à une société en guerre, aussi bien infirmières qu'espionnes, et se lancent dans des métiers inconnus et pénibles. La reconnaissance ne sera pas au bout du chemin comme la Victoire et les discours pouvaient le leur laisser espérer

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782916385488

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    187 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    265 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Chantal Antier

Chantal Antier est docteur en histoire et professeur de l'enseignement secondaire en histoire et géographie participe aux commissions « Les Femmes et la Guerre » et « Information et Opinion Publique » à l'Institut d'Histoire des Conflits Contemporains (IHCC) de Vincennes. Elle a déjà consacré des ouvrages à la Première Guerre Mondiale tels que La Grande Guerre, un arrêt à l'émancipation politique des Françaises? (PUF, 2001).

empty