Contribution a l'exploration de la force respiratoire

À propos

La force maximale des muscles respiratoires peut être évaluée par la mesure de la pression buccale lors d'un effort inspiratoire (PI max) ou expiratoire maximal (PE max) contre occlusion, ressemblant soit à une manoeuvre de Müller (effort inspiratoire maximal), soit à une manoeuvre de Valsalva (effort expiratoire maximal) de courte durée (quelques secondes). Le reniflement nasal maximal (sniff ou SNIP) correspond à la pression mesurée dans une narine fermée par une sonde pendant le reniflement maximal. Les mesures de pressions buccales et nasales, suite à une manoeuvre volontaire du sujet, sont simples et reproductibles, appréciant la force ventilatoire. La contraction musculaire respiratoire, principalement le diaphragme à l'inspiration et les abdominaux lors de l'expiration active entraîne des variations de pression intrathoracique , et de volume thoracique ; l'efficacité de la ventilation reste essentielle lors d'un l'effort physique ou dans le cadre de pathologies respiratoires. L'intérêt de revalider ces muscles respiratoires reste controversé, semblant efficace chez le sujet sportif, mais inutile chez le BPCO.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9783838142142

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Poids

    239 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty