De la vieillesse ; Caton l'Ancien De la vieillesse ; Caton l'Ancien
De la vieillesse ; Caton l'Ancien De la vieillesse ; Caton l'Ancien
 / 

De la vieillesse ; Caton l'Ancien

Traduction MATHIEU COCHEREAU  - Langue d'origine : LATIN

À propos

Dans ce dialogue empli de sagesse, Caton est désigné comme l'avocat de la vieillesse contre quatre chefs d'accusation : elle empêcherait de briller dans la vie publique, affaiblirait le corps, interdirait les plaisirs et ferait sentir l'approche de la mort.
Pour Caton au contraire, la vieillesse est l'âge le plus propice aux oeuvres accomplies de l'esprit, le corps étant délivré de la servitude des sens. Elle prépare l'âme à la libération totale procurée par la mort. Caton suggère une attitude exemplaire et loue l'expérience.
Celui qui n'attend que de lui-même n'a rien à craindre des lois de la nature : «La faiblesse convient à l'enfance ; la fierté à la jeunesse ; la gravité à l'âge mûr ; la maturité à la vieillesse : ce sont autant de fruits naturels qu'il faut cueillir avec le temps.»

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie antique

  • EAN

    9791030411638

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty